Mon meilleur ennemi

 

Comme je l'écrivais il y a quelques semaines, je ne me suis jamais sentie aussi bien que depuis que j'ai changé de couleur de cheveux. Pour la première fois de ma vie je crois je me sens moi même.

J'ai envie de dire à tout le monde " je m'aime les gens " même si ils n'en ont strictement rien à cirer.

Mais, car il y a toujours un mais, si j'ai fait la paix avec moi même, mon nez trop crochu, mon dos trop vouté,mes mains de maçon, mes pieds de hobbit et j'en passe, j'ai encore beaucoup de mal à accepter mon corps, ce nouveau corps d'après quatre grossesses.

Si la nature est généreuse et m'a fait prendre à peine 10 kilos pendant ma dernière grossesse, et que j'ai presque tout reperdu en quelques mois, j'ai du mal à l'heure ou la tendance du moment est à l'acceptation de son corps, à moi même y parvenir.

J'en vois déjà au fond se demander pourquoi en parler, trouver même peut être indécent que je puisse le faire alors que je n'ai pas de surpoids, mais c'est juste une question de se sentir bien ou pas et je ne comprend pas que l'on ne puisse pas l'entendre. J'ai d'ailleurs lu la semaine dernière des critiques sur l'article happy body de la  blogueuse dans la penderie de Chloe que j'ai eu du mal à saisir car chacun a bien le droit de ressentir son corps comme il le veut.

Mon problème c'est ma balance. Je sais pourtant que les chiffres ne compte pas et à dire vrai je suis tout près de l'objectif que je m'étais fixé mais tant que je n'y arrive pas ça me rend dingue. J'ai repris Weight Watchers depuis Janvier, bu des litres de thé détox, pris des gélules à base de plantes même récemment, non je ne suis pas fière, mais je n'ai pourtant pas trouvé la force d'arrêter de déconner.

Je me sens prise dans un engrenage ridicule mais je me laisse entrainer et c'est plus fort que moi. Je ne me laisse nullement influencer par les publicités ou les magazines, c'est purement personnel. C'est mon corps et mon poids qui me gêne et en aucun cas jamais celui des autres et c'est comme ça depuis mon premier régime à l'âge de 18 ans.

Ce qui me gêne vraiment dans ma silhouette c'est mon ventre, mou, flasque, on m'a même demandé Vendredi si j'étais enceinte et si je tentais la fille. Ca ne m'a étonné qu'à moitié car on me dirait a peu près enceinte de trois mois.

Je ne l'ai pas vu tout de suite ce ventre qui me gêne aujourd'hui, cet hiver je ne m'en suis même pas aperçu mais avec le retour des beaux jour, les robes, les débardeurs, les shorts, je ne vois que ça.

Et c'est là en l'écrivant que je me dis que même si je passais à un régime sec, il serait toujours là ce ventre. D'abord pour me rappeler que quand même j'ai eu quatre enfants et que même si il ne me plait pas je devrais être un peu plus indulgente avec lui qui a porté plusieurs fois la vie, qui a à peine une vergeture.

Je marche énormément tous les jours mais la clé est surement dans une activité sportive régulière.

Je crois que j'ai écrit tout ça aujourd'hui pour m'aider à bazarder ma balance, pour arrêter de compter, pour laisser mon corps tranquille, à peine neuf mois après avoir donné la vie pour la dernière fois, de laisser le temps au temps et de revenir un jour en vous disant que j'aime autant mon corps pas tout à fait parfait que mes cheveux.

J'ai envie de dire tant pis pour ceux qui pensent que c'est futile, un problème de fille qui rentre dans un 38, ou que sais je encore, mais je sais que beaucoup d' accros a la balance me comprenne, que beaucoup d'entre vous savent qu'être bien dans sa peau ne dépend pas forcément de son poids, de ses rondeurs ou de sa maigreur, mais que c'est un long travail sur et avec soi même.

Allez je jette mes gelules, je planque ma balance, je mange normalement, et je reviens vous en parler dans 6 mois parce qu'en vous en parlant ça me donne toujours une force de dingue.

Commenter cet article

Sil 27/05/2017 12:26

Ah oui, le ventre après les enfants, c'est pas facile à retrouver... mais le poids ne fait pas tout, il suffit d'un diastasis par exemple pour que même en dessous du poids "de forme" (je suis tombée assez bas à gérer 2 enfants en bas âge sans prendre le temps de manger...), ça se voit et ça reste. J'ai l'impression de trainer un ventre de 3 mois de grossesse depuis des mois. Et ce n'est pas "du gras", juste ce diastasis qui refuse de se corriger malgré la kiné. Bref, avec la chaleur et l'été qui approche, un corps qui n'est plus celui dont j'avais l'habitude, et qu'il faut que j'apprenne à accepter...

MissBrownie 24/05/2017 18:27

Je dois être beaucoup trop indulgente avec moi même car mon ventre mou et rebondi, j'ai fini par l'accepter. En fait, quand je regarde des photos de moi avant, c'est à dire 4 kg plus mince (et le ventre plat alors que je le trouvais gros), je ne me plais pas, je me trouve trop fine, sans forme.
Même si ma fille me trouve immature (elle me l'a encore dit toute à l'heure), je ne veux plus du corps de mes 20 ans ;)
Bon courage avec l'acceptation

sun 24/05/2017 18:22

Je me suis mise au sport sur le tard.l'année de mes 40 ans, soit presque 4 ans. D'abord des trucs doux, puis plus intenses. Sur la balance je ne pèse pas mon poids idéal car je reste une gourmande ; pourtant force est de constater que mes 2 séances de renforcement musculaire par semaine portent leurs fruits. je me sens musclée, je sens mon ventre tonique de même que mes cuisses et si j'arrête ne serait-ce que 2 semaines pour diverses raisons, je perds très vite le bénéfice. Et ce qui est le mieux c'est qu'en plus je ne trouve pas ça difficile désormais moi la fille qui était incapable du moindre abdos. Par contre je fais des cours en salle avec une prof (adorable) car seule je suis incapable de tenir.
Conclusion : ne stresse pas sur la bouffe mais fais de la gym !

Marie, prof de bio ;-) 24/05/2017 14:59

Bonjour !
Tout ça me parle !!!
Alors, je me permets de vous donner quelques petites infos scientifiques pour vous aider dans votre démarche.
A force de faire des régimes, votre corps se défend contre ce qu'il considère comme une agression. Vous l'affamez, soit il répond ! Il existe plusieurs mécanismes de sécurité que le corps dérègle pour garder de l'énergie. Par exemple, il débranche les capteurs de satiété de l'estomac. Vous avez donc dans le coin de la tête plus souvent faim qu'avant. Autre chose, il modifie votre métabolisme de base. Pour faire court pour ceux qui ne connaissent pas, le simple fait de dormir nécessite de l'énergie. Mais à force d'être affamé, le corps diminue l'énergie fournie pour dormir et vite, vite stocke le reste !
Tout ça pour dire que les régimes, ça ne fonctionne que sur le très long terme et en biaisant votre cerveau qui devra apprendre que votre nouvelle façon de faire n'est pas dangereuse et douce. En y allant progressivement, notre corps (via notre cerveau) s'habitue et ne se considère plus en danger...
Bref, je ne sais pas si cela pourra vous aider dans votre démarche mais le titre et le contenu de cet article m'ont fait pensé à tout ça et j'espère ne pas avoir été trop "pédante", juste explicative sur ce corps "notre meilleur ennemi" dirigé par notre cerveau !
Bon courage et régalez-vous bien tout de même !
Marie

Mavacre chocoreglisse 24/05/2017 13:57

Je me reconnais trop dans ton article ... 3 grossesses ... le bidon qui veut plus partir ... regime depuis fevrier ... stoppé debut mai ... plus la motivation.
Et dans mon entourage on ne me comprends pas ... tu rentre dans du 36 ... de quoi tu te plaint ??
Ils m ont pas vue en tenue d eve ... bourrelets a gogo ... mon bide on dirait de la pate a pain.
Hate de lire la suite dans 6 mois .

mg 24/05/2017 12:17

Je me reconnais tellement dans ce que tu décris... moi aussi je porte du 38 et pourtant je n'accepte pas ce ventre, je ne vois que lui et l'arrivée de l'été me stresse à l'avance. Je n'arrive pas à accepter mon corps, je rêve toujours de remettre de vieux tee-shirts que j'adore et je sais que cette fois encore je les mettrai de côté: trop moulants... Alors bravo à toi d'arriver à t'aimer. ET TA ROBE EST TROP BELLE!

Myzotte 24/05/2017 11:53

Coucou toi,
pour le petit ventre c'est l'alimentation et le sport - du gainage, des exos d'abdos périnée friendly…
Après 4 grossesses, c'est devenu mon point faible alors que jusqu'à 25 ans c'était mon point fort…
En plus y'a la peau à retendre, c'est vraiment un dur travail. On peut très bien vivre avec, j'ai toujours été exigeante avec moi même je ne pense plus à me faire changer, j'évoluerai sans doute en indulgence avec la vieillesse…

Fanny 24/05/2017 11:45

Je n'ai pas eu de bébés mais j'ai le même petit bidon qui fait croire que je suis enceinte. Et un rapport au corps un peu problématique après avoir pris 8 petits kilos par rapport à mes 20 ans. La seule solution, c'est le sport. La balance ne sera pas plus ton amie (on pèse plus lourd quand on est musclé) mais ton corps sera très différent. Et couper dans les grignotages et les produits industriels, ça aide pas mal.

Des bisous Zaza.

Barbara 24/05/2017 11:32

alors si "
qu'en vous en parlant ça me donne toujours une force de dingue."
eh bien tant mieux tu as bien fait c'est le principal

ensuite comme tu le dis
ça n'a rien à voir avec le poids ou une quelconque "norme "(apprécie les guillemets!)
c'est -comme tu l'écris -être bien avec soi ,en soi


à défaut donc de pouvoir poser des mots pour t'encourager +
je ne peux que t'apporter mon soutien mes pensées et te serrer fort dans mes bras pas virtuellement du tout (en fait en suis je capable de serrer fort d'ailleurs :o) ?
des chaudoudoux et à dans 6 mois donc

voire moins

ps rien à voir
quoique
très jolies photo et robe (et femme!)

script>