}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ado-rable

Publié par Madamezazaofmars sur 15 Décembre 2020, 13:58pm

J'ai relu l'autre jour un texte que j'avais écrit en début d'année sur l'adolescence et de ce sentiment que j'avais d'être un petit peu perdue au milieu de ces années parfois tourmentées.

Quand je parle de tourment, je parle de mes sentiments personnels, parce que je dois quand même reconnaître que l'empereur est loin d'être un adolescent rebelle, pénible, en révolte permanente.

Mais ces changements profonds entre l'enfance et l'âge "ingrat" qu'on appelle comme ça même si ce n'est pas toujours le cas a été pour moi, comme pour lui je crois difficile à traverser au départ.

Je n'aurai aucune leçon à lui donner car si j'ai toujours été plutôt sérieuse et bonne élève, j'ai tout lâché l'année de mes 14 ans et cette crise que je n'avais pas fait avant, je l'ai vécu sur une année complète ou pourtant bonne élève j'ai décidé de ne rien faire du tout de tout l'année. Une histoire que je me garde bien de raconter pour le moment et qui me parait aujourd'hui anecdotique avec le parcours que j'ai eu ensuite mais quand même je ne l'oublie pas.

Et là ou il y avait incompréhension, colère rentrée, conflit parfois, plus rien, et ce depuis le premier confinement et l'école à la maison.

Je sais que ça a été un calvaire pour beaucoup d'enfants comme pour beaucoup de parents, mais ici ça a été totalement salvateur que ce soit au niveau de nos relations mère fils mais aussi au niveau de la scolarité.

L'empereur n'a jamais été un mauvais élève, il a même été qualifié d'enfant précoce ce statut de surdoué qu'on met en avant souvent mais dont on ne connait pas toujours les côtés un peu plus sombres comme l'hypersensibilité, cette manière d'excécrer l'injustice, la solitude dans laquelle ça peut plonger aussi.

Tout n'est pas que bon résultat ou intelligence plus développée,  et l'entrée au collège quand on est un peu plus sensible que la moyenne c'est un peu comme se prendre toute la violence du monde en pleine face.

Se faire une place a été compliqué pour lui pendant au moins deux ans, suite cette entrée au collège pour lui faisant suite à une bonne année de harcèlement en primaire, et puis même si ce n'est pas devenu une évidence ça s'est décanté l'année dernière.

Alors bien sûr il n'y a pas que l'école dans la vie, mais nos enfants y passent quand même un sacré paquet de temps chaque jour.

Je me souviens donc de moi pestant quand on me parlait d'adorable ou qu'on me disait que l'adolescence n'était pas une période si dure à vivre mais aujourd'hui j'ai compris et je suis plutôt même carrément d'accord.

Il n'y a pas que lui qui a du grandir et passer un cap, je crois que moi aussi. Que j'ai eu du mal de passer de l'enfant qu'il était à l'adolescent qu'il est devenu.

Et quand je le regarde aujourd'hui, fière comme Artaban,avec ces 15 centimètres de plus, qui pique les pulls de son père, qui a des amis, qui bosse dur pour sa troisième, qui est un des meilleurs élèves de sa classe, qui est serviable, un super grand frère, sérieux, toujours plein d'humour, j'ai l'impression que c'est loin Février et tout ce que j'avais écris dans cet article sur l'adolescence et ses méandres.

Je le sens bien, je le suis aussi, tout s'est apaisé et c'est tellement agréable.

Je crois qu'il avait peut être besoin de temps et moi aussi, on dit toujours que les enfants ont le temps mais on devrait le laisser aux plus grands également.

Une lectrice m'avait écrit que les turbulences sont transitoires et elle avait raison.

Allez plus que trois à traverser :-)

Et chez vous l'adolescence ça se passe comment ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Barbara 16/12/2020 06:22

super !
quel bonheur de lire ces lignes
bonne continuation à ce beau grand jeune homme

Béatrice 15/12/2020 15:04

Plus ou moins compliquée pour les 3 ainés, l'adolescence ...
Ici aussi, le premier confinement a été salvateur pour N°4, après une année de harcèlement au CM1, et un début de CM2 compliqué. Il va maintenant au collège en sautillant, et ça, ce n'était pas gagné.
On en est encore aux "Bon, ça va, hein" et aux "Sérieux ?!" ... pourvu que ça ne se complique pas trop les prochaines années.
Bises à toi et à tes "Mecs" !