}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'adolescence, cette inconnue...

Publié par Madamezazaofmars sur 3 Février 2020, 13:42pm

Catégories : #Zozo et les minots

Je trouve souvent que les adages, même si j'en use et en abuse régulièrement sont plutôt assez stupides dans l'ensemble, surtout quand j'y réfléchis en ce qui concerne les enfants.

Pourtant si il en est un qui prend tout son sens en ce moment, c'est bien Petits enfants, petits soucis, grands enfants, grands soucis.

Cette phrase pour le moins bateau est tellement vrai aujourd'hui au quotidien. Ca m'a même donné le super pouvoir je crois de relativiser tout ce qu'on peut vivre avec ses enfants entre la naissance et 10 ans. Je ne dirai pas que c'est de la gnognotte et que tout est facile mais avec l'arrivée au collège on passe un cap.

Pour autant, je considère toujours avec beaucoup d'empathie et de bienveillance les problèmes qu'exposent d'autres parents avec leurs petits enfants, et comme je reste une tombe en ne racontant pas mes accouchements pour ne pas faire peur à de futures primipares, j'applique la même règle de vie en ce qui concerne la puberté et autres réjouissances entres 12 et 16 ans, oui j'espère vraiment que tout s'arrête avec l'entrée au lycée ou presque.

Car je vous le dis, pour moi, cette période liée au collège est aussi difficile à vivre pour mon fils que pour moi ? De mon côté parce que j'ai l'impression que je ne peux pas l'aider et que même en faisant mon maximum, je ne suis pas capable de le guider au mieux pour traverser cette zone de turbulence. Et du sien, parce qu'il a justement l'impression d'être incompris alors que l'ayant connu jadis, je sais moi aussi par là ou on passe.

Le corps qui change, comme l'aurait dit le Doc ça n'est pas sale, les centimètres gagnés en un été et les fringues qui raccourcissent, le traitement d'orthodontie, des sentiments qu'on ne sait pas comment gérer, l'attirance pour le sexe opposé, un place à se faire, une orientation à trouver, et ces parents qui ne semblent rien comprendre.

Je connais tout ça par coeur et j'ai moi aussi eu ma traversée du désert jusqu'à la classe de seconde à peu près mais chaque être est différent et ce qui m'a aidé n'aide pas forcément mon aîné.

Alors j'essaie tout en essayant de faire au mieux et en me plantant aussi lamentablement parfois. Mais c'est pas plus mal, ça aide à rebondir, de voir qu'on fait fausse route, et d'ajuster encore même si c'est fatiguant ces montagnes russes à répétition.

Je suis donc passée depuis quelques mois par tous les états possibles, la colère, l'impatience, l'incompréhension, la bienveillance, le dialogue, la protection, l'accompagnement, et surtout la volonté d'être là, de l'accompagner, de lui montrer que malgré ce qu'il croit, il n'est pas tout seul.

On sait qu'en général, ça passe avec le temps, mais alors pourquoi je ne me sens pas bien quand lui n'est pas bien. Et pourquoi on en parle si peu ? Non parce que si les blogs parentaux sont pléthores, les guides aussi, et j'en passe, quid de la pré et de l'adolescence, quelques trucs mais très peu au fond.

Je ne cherche pas vraiment de conseil mais parfois un petit coup de pouce en bas du mode d'emploi, écrit en tout petit, même en italique tiens, ça pourrait servir en cas de coup de moins bien.

Parfois tout va super bien, parfois moins, et ce petit jeu d'équilibrisme quasi permanent  n'est pas toujours simple à gérer, mais on compose, tous ensemble.

Il ne s'agit pas de mettre mon fils sous cloche, mais juste qu'il sache que je l'entend, que je suis là, que nous sommes là, et qu'on l'aidera sans le faire pour lui, à se faire la place qu'il mérite.

Toutefois, comme pour les plus petits, pour qui je me dis qu'ils s'en sortiront en toute circonstance. Je sais qu'il n'a pas changé, mais que tout grandit, change trop vite, autour et à l'intérieur de lui, et que ce trop plein lui fait peur.

Avec son père on répond présent  mais comme on des parents et comme je l'évoquais au début de l'article, on tient bon, et il sait qu'il peut compter sur nous. et je reste persuadé qu'on va traverser ça tous ensemble et mieux qu'on le pensait.

Je garde notre jardin secret et ne donne pas de détails mais il n'empêche que j'ai eu envie d'écrire tout ça aujourd'hui parce que je sais que nous sommes pas seuls dans ce cas avec un ou une adolescente, parce qu'on pense que c'est toujours si merveilleux chez les autres, parce qu'on ose pas en parler mais que finalement à plusieurs, on pourrait bien s'aider mutuellement.

Nous sommes une famille en transition, écologiquement, mais surtout humainement.

Mesdames, Messieurs, nous entrons dans une zone de turbulence. Veuillez regagner vos sièges et attachez vos ceintures. Ca va secouer mais ça va aller.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sarah 27/07/2020 02:05

Je veux faire connaître au monde entier le Dr ODION le grand lanceur de sorts qui m'a ramené mon mari alors que je pensais que tout espoir était perdu. J'étais enceinte quand mon mari m'a quitté pour une autre femme. Le Dr ODION a utilisé son puissant sortilège pour mettre un sourire sur mon visage en ramenant mon homme avec son sortilège, au début je pensais que je rêvais quand mon mari est revenu vers moi à genoux en me suppliant de lui pardonner et de l'accepter en retour et à jamais depuis lors, il m'aime plus que ce à quoi je m'attendais, alors j'ai fait le vœu de me faire savoir au monde à propos du Dr ODION parce qu'il est un Dieu sur terre. Avez-vous des problèmes dans votre relation? Votre partenaire a-t-il rompu avec vous et vous l'aimez toujours et le voulez toujours? Avez-vous un problème avec vos finances? contactez le Dr ODION aujourd'hui car je vous donne la garantie à 100% qu'il vous aidera tout comme il m'a aidé. vous pouvez le contacter (drodion60@yandex.com) le lanceur de sorts ultime via l'adresse e-mail: ou WhatsAPP lui sur son numéro de portable +2349060503921

nadia 25/07/2020 00:45

Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultat. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants

Retour de l'être aimé
Retour d'affection en 7jours
réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires
Devenir star
Gagner aux jeux de hasard
Avoir la promotion au travail
Envoûtements
Affaire, crise conjugale
Dés-envoûtement
Protection contre les esprits maléfices
Protection contre les mauvais sorts
Chance au boulot évolution de poste au boulot
Chance en amour
La puissance sexuelle.
agrandir son pénis
Abandon de la cigarette et de l'alcool
Guérir tous sorte de cancer
portfeuille magic multiplicateur d'argent

voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97

zibulka 07/02/2020 13:49

on fait ce qu'on peut..mais je retiens cette phrase confiée par la mère d'une amie il y a longtemps : l'essentiel c'est le dialogue. tant qu'on parle on s'en sortira. bon courage, le lycée c'est autre chose...

FrenchinUK 05/02/2020 19:11

Je plussoie concernant l'adage... Quand je pense que mon mari m'avait toujours conseillé de garder des forces car le plus difficile restait à venir... il avait bien raison. Fiston au collège depuis deux ans et ce n'est pas de la tarte. L'environnement est toujours aussi violent qu'à mon époque... Ici, on est également confronté à la différence à cause de la nationalité, c'est parfois compliqué. Mon commentaire n'aide sans doute pas, mais je compatis et voulais juste te faire savoir que l'on est tous dans le même bateau. Bon courage! PS: je suis d'accord avec Barbara, j'aime ta façon sensible et pudique de raconter les choses, on sent que ton grand est très bien entouré.

Barbara 06/02/2020 07:58

merci ! et bon courage aussi !

Emma June 05/02/2020 09:01

J'avoue que c'est une période que j'appréhende beaucoup...
Peut-être ce livre pourrait-il te donner des pistes : Parler pour que les ados écoutent Ecouter pour que les ados parlent de Faber et Mazlish.
J'ai la version "enfant" qui est très bien et qui ne culpabilise pas les parents.
Bon courage en tout cas.

PS:Je trouve déjà que la phase de gain d'autonomie (9 ans) est angoissante ! lol Je ne suis pas sortie de l'auberge.

PetitDiable 04/02/2020 14:18

Ici avec la grande de 17 ans je confirme que les soucis sont plus grands qu'avec le petit de 4 ans.

stéphie 04/02/2020 11:46

Ce matin, ma mère qui lit plus assidûment ton blog que moi, m'a envoyé un SMS, genre à 7h30 du matin... pour me dire "va lire le dernier article de Zaza ! ça conforte"
oui, chez nous aussi, la zone de turbulence est bien là... et j'avoue que je me retrouve beaucoup dans tes mots. Depuis septembre je suis complètement secouée par l'entrée au collège x 3 !
Nous avons, en à peine quelques mois, déjà connus des tas de cas de figures problématiques liés à l'adolescence et au collège, alors qu'en juin dernier on vivait encore au pays des Bisounours. Quelle violence soudaine ! Tout comme chez vous, on est en perpétuels réajustements de nos réactions de parents, face à nos 3 Cacahuètes en plein mutation !
Encore une fois, je suis bien d'accord, petits enfants petits soucis...
j'avais du mal à y croire, quand j'étais en manque de sommeil, ou assaillie par les gastros à répétition... mais pourtant, aujourd'hui, force est de constater que la fin de l'adage se révèle VRAI !

Floria 03/02/2020 21:02

Haaaa... L'adolescence... Une période bien compliquée à gérer, autant pour les parents que pour les enfants. Je me souviens parfaitement que mes cousins avaient complètement changés lors de cette période, alors que nous étions complices et inséparables enfants, ces derniers s'étaient mis du jour au lendemain à nous faire la gueule, préférants passer du temps avec les potes. Et puis j'y suis passée aussi. Et maintenant c'est au tour d'un couple d'amis de voir leur fille y entrer... Arg... Dire que je l'ai connue à 2 ans. Il existe pas mal de bouquins sur le sujet, les BD que je lisaient petite avaient pour personnages pratiquement que des ados et ça donnait une idée de ce qui se passait dans ma tête à cette période. Courage à vous, c'est effectivement une période pénible à passer mais vous en rigolerez sûrement plus tard.

Tazzz 03/02/2020 19:09

j'interviens souvent dans des classes de college et j'aime les echanges qu'on peut avoir avec les ados... je ne sais pas si tu connais le site "adozen" il y a quelques outils interessants et c'est une source d'infos sur l'adolescence... j'ai lu aussi recemment "parler pour que les ados ecoutent, ecouter pour que les ados parlent" tres eclairant aussi et "le petit guide illustre des ados en crise" (inclus dedans aussi pour l'ado "le guide illustre du parent en crise" lol)... bref zone de turbulence en vue mais tant que la communication est la, l'essentiel est la :-) bon courage !!!

Sandrine(SD49) 03/02/2020 19:06

Ca secoue aussi au lycée, enfin chez moi en tous cas, j'espère que ce sera plus calme pour toi

Barbara 03/02/2020 15:41

merci d'avoir partagé ces mots impressions vécus tout en sensibilité et retenue
vous êtes là et je suis sure qu'avec tout votre amour vous faites au mieux, comme vous le ressentez ,et toujours sincèrement
vous êtes là et j'aime ton positivisme / erreurs qui permettent d'avancer
de rebondir même si sur le moment c'est loin d'être facile

bon courage
les turbulences sont transitoires
bisous à partager