Une future rentrée scolaire pas comme les autres

 

Rentree-2013.jpg

 

 

Je lis en ce moment pas mal de tweets, de statuts, et même d'articles sur les blogs, de maman émue d'inscrire leur tout petit à la Maternelle et je comprends cette émotion.

 

C'est une sacrée étape dans la vie de nos enfants et ne nous le cachons pas dans notre vie de parents également.

 

On va aller visiter l'école, choisir le petit sac qui va bien, la tenue de rentrée, essayer de les protéger du petit M et du petit T qu'on a trouvé bien agités lors de la réunion de rentrée, si si.

 

Et puis on va se demander comment se passe la journée, pourquoi son pantalon est déjà troué au genou, être ému la première fois qu'il y aura un smiley avec un grand sourire en haut de son dessin, comme la première fois qu'il comptera jusquà 10, et tant d'autres choses. On se projette quoi.

 

Cette maman toute chamallow, l'année dernière, c'était moi. J' étais allée inscire Jajaja à l'école la fleur au fusil. Je connaissais déjà la directrice puisque c' était l'institutrice de l'empereur en grande section et qu'on a toujours eu un excellent contact avec elle. Je n'avais alors rien caché du mutisme de mon fils. Mais ça n'a pas eu l'air d'être un problème. A vrai dire ça n'en était pas encore un pour moi à l'époque alors je ne me rendais pas bien compte de qui ça pouvait gêner.

 

Et puis en Septembre, il ya eu la rentrée et la suite de l'histoire vous la connaissez. Une ATSEM plus que rude, la sensation de se cogner à des murs, une éviction rapide avec comme argument une obscure histoire d'accident pipi, si vous voulez tout savoir vous pouvez aller lire cet article là

 

J'ai eu la rage longtemps, et si je repense encore à la tête de l' ATSEM ce jour là et à sa façon de me parler, de parler de mon fils, mon sang ne fait qu'un tour et je sais que je pourrais être vraiment méchante.

 

On n'aurait pu le remettre à l'école après les vacances de Novembre, en Janvier même, mais pour quel résultat avec une personne comme ça qui vous dit qu'elle n'arrive pas à le gérer parce qu'il pleure beaucoup et qu'il crie, comme pas mal d'élèves au bout de deux demies journées d'école non ? Pour elle visiblement non et le savoir a nouveau avec elle m'a longtemps empêché de dormir. Et c'est pour éviter cette violence, si ce n'est physique, verbale et psychologique à son égard, qu'on a pris la décision de décaler sa rentrée en petite section d'une année.

 

Nous l'avons décidé, la responsable de la Halte Jeux qui aime beaucoup Jajaja nous l'a conseillé, la pédiatre également, bref tout le monde était unanime.

 

Depuis Octobre 2013 donc il est retournée à la Halte Jeux ou ça se passe toujours très bien, ou on le respecte en tant que personne, ou on prend en compte ses besoins, et ou sa différence ne gêne personne, ni les adultes, ni les enfants.

Il suit également ses séances d'orthophonie et tout doucement ça se met en place.

 

Mais l'échéance de la rentrée 2014 n'est plus si loin et nous devons, nous voulons réinscrire notre fils a l'école, dans cette même école qui l'a rejeté une fois. Et j'ai une grosse boule au ventre en y pensant. Parce que mon fils ne parle toujours pas, parce que j'ai peur qu'il retombe dans la même classe, parce que je ne veux pas qu'il soit rejeté une fois de plus, une fois de trop.

 

Alors oui cette nouvelle rentrée m'angoisse même si on en parle souvent avec le papa qui tente lui de me déstresser. On a même, puisque dans cete école ça parait nécessaire, envisager de faire appel à une AVS pour l'accompagner. Afin de lui faciliter la tâche, sa vie scolaire, et que l' ATSEM nous lâche la grappe, disons le franchement.

 

On a rendez vous la semaine prochaine pour en faire la demande mais l'othophoniste m'a déjà fait comprendre à demi mot que " ce n'est pas simple avec cette école ". Ce qui prouverait bien que ce n'est pas moi, pas nous, qui avons un problème avec l'école, mais bien l'école qui en a avec les élèves qui sortent du lot.

 

Mardi dernier, ma mère m'a même raconté une histoire encore plus grave,qu'elle tient d'un parent d'éleve, comme quoi il ya quelques années, les parents d'élèves, et là je ne parle pas de l'école mais bien des parents comme vous et moi, auraient signé une pétition pour ne pas qu'un élève autiste soit admis à l'école maternelle.Ils auraient eu gain de cause.

 

Ca m'a fait comme un gros coup de poing dans le bide quand ma mère m'a raconté ça. Enfin je me suis demandé si des gens pareils pouvaient vraiment exister. C'est vrai quand soi même faire une chose pareille ne nous viendrait jamais à l'esprit un peu comme quand Dimanche j'ai vu toutes ces villes basculer aux mains du Front National alors que je pensais que ça ne pourrait jamais arrivé, ça surprend.

 

Dans le cas de cet élève autiste, ça surprend d'abord, ça choque beaucoup surtout, et ça donne carrément envie de vomir. Ca reste à confirmer mais connaissant la mentalité de certains gens d'ici, ça ne m'étonne même pas finalement, ça me dégoute juste, ça me donner envie d'hurler.

 

On peut comprendre aisément alors pourquoi cette école, son personnel et certains parents d'élèves m'angoissent.

 

On a aussi pensé à l'inscrire ailleurs, dans une école Montessori à une quinzaine de kilometres de la maison. Elle a bonne réputation et je suis sûre que Jajaja serait plus dans son élément là bas, car 'état d'esprit semble proche de celui de notre Halte Jeux. Les moyens pour l'inscrire, on ne les a pas, mais Zozo est pret à faire un emprunt pour ça. Et puis il faut aussi trouver un mode de transport mais parait il qu'il ya des navettes.

 

Bref nos petites têtes sont en ébulition mais on veut le meilleur pour notre fils alors les marmites qui nous servent de caboches vont bouillir encore et encore jusqu'a trouver le meilleur scénario possible.

 

Si vous avez des témoignages à m'apporter sur les écoles Montessori ou des écoles parallèles, je me ferai un plaisir de vous lire.

 

 

PS : J'ai parlé d'autisme dans mon article et aujourd'hui justement, c'est la journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme. Partout dans le monde, des monument se parent de bleu en signe de soutien. J'ai découvert cela  dans cet article sur le blog de Jesus Sauvage. Alors je me suis dit, Eve aussi, et sûrement beaucup d'autres, qu'on pouvait nous aussi soutenir symboliquement à notre façon, cette journée.

Si vous voulez vous joindre à cet Happy Blue Day instaurée par Pascale_Hiboocha vous pouvez publier une photo, avec du bleu, bien entendu. Sur votre blog, sur Twitter, sur Facebook, sur Instagram, avec le hashtag #happyblueday

Commenter cet article

Lallie 03/04/2014 21:13

Bonjour,
ce que vous ressentez pour cette école, votre fils risque de le ressentir aussi...la confiance avec cette école est rompue et à juste raison(il arrive encore des accidents pipi à certains enfants
dans la classe de ma fille et ils ne sont pas renvoyés!).
Vous avez la chance d'avoir une école Montessori proche de chez vous? Renseignez-vous, visitez-là et voyez si des arrangements financiers sont possibles...
Pour que votre fils soit bien, il faut certes une école, mes aussi des parents heureux...or cette ancienne école ne vous rend pas sereine...

Heidi 03/04/2014 19:57

Je crains que la MDPH ne t'attribue rien ou très peu d'heures d'AVS, expliquant qu'il est petit et qu'il peut se contenter d'être accompagné par l'ATSEM alors que des plus grands ont
"véritablement" besoin d'une présence. Comprendre : on jongle comme on peut avec des contrats précaires, des dotations misérables qu'il faut quémander chaque année.
Perso, je choisirais l'école à 15 km. Nouveau lieu, nouveau contexte neutre, autre méthode. Certes un budget ... mais si ça vous bouffe la santé et que Sacha est rejeté ou humilié ça n'a pas de
prix.
Je te parle en connaissance de cause pour avoir eu un pied dans le handicap à l'école et l'autre dans l'éducation nationale standard.
;-)

PetitDiable 03/04/2014 11:31

Je pense que ces écoles sont très bien pour la prise en charge d'enfants un peu différents: forcément, on les paye...

Pat 03/04/2014 10:38

Je trouve toujours difficile l'écart qu'il y a entre les structures Halte Garderie/crèche/Jardin d'enfant, etc.. et l'école. Dans les premières, l'enfant est toujours respecté et placé au centre
des préoccupations. Alors qu'à l'école c'est la collectivité et les adultes qui sont placés en priorité. Je sais bien que les enfants doivent apprendre à grandir mais la transition est difficile je
trouve...
Je ne connais pas les écoles Montessori mais si votre choix se porte sur cette école qui semble un peu éloignée, peut être pouvez vous faire connaissance avec d'autres parents et organiser un co
voiturage...
Courage pour vos démarches.

Armelle 03/04/2014 10:09

Je me sens extrêmement concernée par ce que tu dis car je vis ce quotidien dans les écoles. Certaines Atsems se permettent de dire des choses aux enfants et familles qui m'affolent. A chaque
dérapage, je pense à mes propres enfants qui peuvent ou ont pu entendre ce genre de méchancetés. Un enfant doit être respecté, on doit l'aider à grandir et on ne doit pas le stigmatiser. Moi
j'adore tous les enfants et ils me le rendent bien.
Mon filleul qui va faire 5 ans ce mois ci, ne parle pas et l'école n'envisage rien pour l'aider. Il est hors norme, pourtant il faut l'accompagner.
Une AVS serait une bonne solution et je crois qu'il te faut te battre pour que ton fils puisse en avoir une. Il te faudra passer par la maison du handicap pour monter le dossier et c'est pas facile
de franchir ce cap pour les parents. Parfois, il suffit d'un déclic et l'enfant progresse vite, alors ne baissez pas les bras...Votre enfant est le plus beau cadeau de la vie...alors fonçez....
Bon courage et bonne journée....

skyforged 03/04/2014 09:35

Cette histoire de pétition pour exclure cet enfant autiste me fait monter les larmes aux yeux. Je crois que je serais prête à agresser physiquement ceux et celles qui feraient subir ça à mon
enfant.

A la mère si 03/04/2014 01:04

Ton témoignage me fend le cœur... En ce moment, j'ai envie de conseiller à tous les parents qui ne sont pas "en accord" avec les valeurs de l'école de leur enfant d'en changer. Je sais, c'est
facile à dire. Je t'explique, ma fille de 4 ans a été victime en début d'année scolaire de violences graves et répété de la part d'un de ses camarades. L'école a tenté d'agir mais de manière très
maladroite. Elle est restée plus d'un an dans cette école et a souvent été victime de violence. L'instit était très désagréable (avec tous les parents), on ne pouvait pas communiquer avec elle et
on sentait notre fille en insécurité. On a fini par vraiment avoir peur de confier chaque jour notre enfant là-bas. nous avons pris la décision de la changer d'école en cours d'année. Dès la
première visite de sa nouvelle école nous avons été mis en confiance. Aujourd'hui, cela fait 6 mois qu'elle y est, elle adore s'y rendre chaque jour, elle reprend confiance en elle et à l'extérieur
on nous dit qu'elle parait de plus en plus épanouie. L'accompagner chaque jour dans cette école est un vrai bonheur, l'instit fait un travail formidable. Bref, j'ai un seul regret : ne pas l'avoir
changé d'école plus tôt. C'est plus compliqué pour nous par rapport aux trajets (elle est plus loin du domicile de sa nounou qui ne peut plus la récupérer après la classe), mais cette décision a
vraiment été salutaire. je sais que ce n'est pas toujours facile à mettre en place mais parfois ça change la vie.
Jajaja, est très très entouré, il a des parents aimants, attentionnés : il fera des miracles. J'imagine déjà tes billets où tu nous retranscriras ses discours !

MissBrownie 02/04/2014 17:08

:-(
En grande section de Maternelle, Chupa avait une petite fille autiste dans sa classe. La fille d'une collègue de mon homme. Elle parlait peu, criait, mais n'était pas rejeté par les autres. Certes,
son adaptation était moins facile, tout comme la petite fille à qui il manquait un avant bras et portait parfois un bras de poupée comme disait mes enfants, mais cela leur a appris beaucoup de
choses.
Tout comme maintenant, ils sont en classe avec des enfants Roms.
Toutes ces différences apprennent la tolérance et la différence. Elle doit être expliquée et après elle est vite acceptée.

La petite fille autiste de la classe de Chupa avait une aide (je ne sais plus le terme) avec elle en classe plusieurs fois par semaine. Penses-tu que Jajaja peut entrer dans ce genre d'aide ? La
fille d'une amie qui faisait du mutisme sélectif avait réussi à avoir une aide aussi en primaire.

Il faut que l'école comprenne que Jajaja a besoin de temps pour s'adapter et être à l'aise.

Chichi parle mais les débuts n'ont pas été simples à l'école. Mais la maîtresse l'a laissé vivre sa vie au début. Il restait seul dans le coin bibliothèque, ne voulant pas se mélanger aux
autres.
Maintenant, il parait que c'est une pipelette et un vrai coquin !

Et j'aime quand le midi, il me fait attendre parce qu'il tient à finir de ranger les jouets.

Chaudoudoux

BBB's mum 02/04/2014 16:43

en tant que maîtresse et maman, je suis aussi d'avis que si tu n'arrives pas à redonner ta confiance si durement trahie à cause de cet atsem, il vaut mieux que jaja aille dans une autre école...
moi, je pense que je prendrai rdv avec l'école, pour mettre cartes sur tables et reparler du problème...et si tu ne le sens, fuis !
je t'envoie plein de bisous d'encouragements

Malika 02/04/2014 16:11

Je suis enseignante en maternelle et ce que tu écris me touche beaucoup. J'ai à coeur d'accueillir tous les enfants dans leurs différences, et elles sont grandes à cet âge...
Je te conseille de prendre rendez-vous avec le/la directeur/directrice de l'école pour poser clairement la situation et montrer que ton petit bout est suivi à l'extérieur (tu peux même demander à
l'orthophoniste de te faire un courrier expliquant comment aider ton fils ou même certains ortho se déplacent et comptent une séance) mais je pense qu'il faut que tu essaies d'établir un vrai
projet de scolarisation avant la rentrée. C'est important que Jajaja soit accueilli dans sa différence et que l'équipe et surtout l'enseignant/e soit familiarisé/e avec sa difficulté. Cela permet
en général de savoir comment faire, comment se comporter avec lui... L'école a l'obligation de scolariser ton enfant. Si ce n'est pas possible et que tu ne
te sens pas écoutée et que tu sens aucune bonne volonté, effectivement, il faudra peut-être aller voir ailleurs...

AnneG 02/04/2014 14:24

Bonjour, je lis régulièrement tes articles avec beaucoup d'intérêt mais sans jamais prendre la parole, mais aujourd'hui le mot MUTISME me fait réagir.
Mon fils a fait sa rentrée en septembre et n'a encore jamais parlé à son institutrice. Cette dernière est formidable et a chercher sur le net comment aider mon petit à se sentir mieux et le verdict
est tombé : il souffre de mutisme sélectif. Nous commençons un programme pour l'aider à se sortir de ce mutisme et enfin pouvoir parler comme tous les autres enfants. Sur ce site
http://ouvrirlavoix.sitego.fr/ pleins d'infos intéressantes et une aide précieuse. Bon courage.

Eve 02/04/2014 13:10

Quelle dure épreuve...moi j'ai confiance en ton fils, des fois il suffit de pas grand chose, ça peut arriver vite. Et puis il y aura l'été où il sera avec vous.
Et pourquoi pas un peu d'éducation à la maison pendant les vacances, façon montessouri comme dit mamelle mistinguette ?
je sais que c'est dur, mais je crois en lui
je t'embrasse fort, bon courage
Eve

esther 02/04/2014 13:04

C'est un très bel article, à la fois dur et touchant.
Je vous souhaite de trouver la formule qui conviendra le mieux à votre petit bonhomme. Un endroit où il se sentira heureux et s'épanouira.

jennifer 02/04/2014 13:02

sinon ta photo est très touchante. Tu as plus de talent que tu ne le crois. Ton talents ce n'est pas d'inventer des photos conceptuels, c'est de transmettre les émotions ;-) !

Mamzelle-Mistinguett 02/04/2014 12:58

Je vais peut être être radicale mais, l'école n'est pas obligatoire, c'est l'enseignement, qu'il l'est . Pourquoi ne le garde tu pas avec toi et lui faire justement des ateliers Montessori et j'en
passe? Et pour le côté sociabilisation, continuer la halte garderie ou des ateliers en petits groupes . Niveau budget, cela serait peut être plus simple pour vous .

jennifer 02/04/2014 12:54

En fait, il y a deux solutions si tu tu as besoin de moyens humains et financiers pour aider ton fils.

Soit tu te débrouilles avec vos ressources etc...

Soit tu admets que le mutisme de Jajaja peut être assimilable à un handicap. On peut dire un handicap temporaire si c'est moins difficile pour toi, mais un handicap quand même.
Visiblement la démarche psychologique d'intégrer qu'un enfant à une defficience est difficile (je le lis mais je ne m'en rends pas compte : je suis handicapée de naissance). Donc, si tu as la force
d'admettre que Jajaja a peut être un handicap, tu peux te rapprocher de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDph) de ton département.
Pour gagner en légitimité, prends quand même conseil auprès de ton orthophoniste et si elle pense que c'est une bonne idée, ça peut être bien qu'elle t'écrive un truc pour la MDPH . Je dis ça parce
que si Jajaja avait un diagnostique précis ou ne pouvais pas marcher ça serait plus simple tu ne risquerai pas de prendre "mais laissez lui le temps".

La Mdph c'est un peu la CAF du handicap, elle délivre des droits et des sous.
Je pense qu'en allant par là, tu peux négocier des choses. En effet,
- si vous obtenez l'allocation enfant handicapé ça peut permettre de financer l'école qui est à 15km sans emprunter à la banque
- ça peut permettre d'obtenir un transports adaptés si besoin pour emmener Jajaja à l'école. Peut être juste quand tu as des RDV pour ses frères ou autres...
- si tu laisse Jajaja dans son école de quartier, ça peut légitimer le recours à une AVS.

VOilà. Je m'excuse d'avance pour si mon com est maladroit. En effet, je voulais te donner des pistes auxquels je crois parce que perse c'est ce que je ferais parce qque je connais bien le monde du
handicap. Maintenant, je sais que mon commentaire est peut être un peu directe. Mon problème c'est que je ne sais pas comment te filer des combines sans te brusquer alors du coup j'espère que je ne
t'ai pas trop secoué sinon ben je suis super désolée. Bon courage ;-)

Madame Moustick 02/04/2014 12:48

Je suis convaincue que vous trouverez la meilleure solution pour votre enfant.

matinbonheur 02/04/2014 12:43

Ton billet touche beaucoup.
J'habite près d'une école Montessori, je connais des enfants qui y vont, ils y sont très épanouis et surtout les différences sont valorisées.
Je ne fais pas ce choix pour la rentrée de Petit bonheur, principalement à cause du coût (pour 2 enfants ce serait pas gérable pour nous) mais je pense que si vous pouvez trouver une solution, ce
serait l'idéal.
Des bises

AnneClaireBCN 02/04/2014 12:43

Zaza, je partage ton article, sur ma page FB, sur mon Twitter, tout ce que tu dis me touche beaucoup, les mots me manquent ce midi et à chaud de lire tant de bassesse de la condition humaine.
Courage, courage, des gens bien, il y en a malgré tout, et comme ça, spontanément, je pense que je n'hésiterais pas aller dans l'école Montessori à quelques kilomètres. Des bises.

Valérie WonderMômes 02/04/2014 12:23

Courage...

annouchka 02/04/2014 11:40

Le coup de la pétition contre l'enfant autiste, franchement c'est à vomir. Ça me dégoûte, je n'ai même pas les mots pour ça !!

J'allais justement te dire d'envisager peut-être une école privée pour ton fils, dans laquelle on s'occuperait davantage de lui, mais effectivement encore faut-il avoir le budget. C'est juste
dommage que le secteur public ne mette pas en place davantage de moyens en oeuvre pour accueillir plus facilement les enfants "différents" ou qui ont besoin d'un soutien supplémentaire. Honnêtement
je serais prête à payer plus d'impôts pour ça... Mais visiblement ce n'est pas pour tout de suite !
Alors courage, je suis sûre que vous ferez de toute façon le meilleur choix possible !

Amy 02/04/2014 11:34

Quelle violence, je trouve, dès le début de la vie scolaire... et je trouve incroyable aussi cette histoire de parents qui ne veulent pas d'un autiste dans l'école ! Bon courage à toi, en tout
cas;;)

elodie 02/04/2014 11:13

ha oui et le blog de l'école: http://sylviedesclaibes.com/

je m'excuse des fautes laissés dans le commentaire précédent aussi^^

elodie 02/04/2014 11:08

Coucou,
tout d'abord je suis écœuré de lire ça. Je fait des études pour devenir instit, et je sais bien que tu n'est pas la seule dans ce cas là, mais c'est ça qui fait peur..

Bref, pour l'école montessori je peux t'aider - un peu - je crois, j'ai deux cousins (ils sont frères) l'un (9ans) a un handicap léger, l'autre (4 ans) est en avance par rapport aux autres
élèves.
Le premier à commencé dès 3 ans dans une école montessori, c'était cours en anglais le matin, français l'après- midi ect.. (bref montessori quoi) il y est resté un an, mais vu que l' école n'est
pas donné -soyons honnête- il a changé d'école et, est rentrée dans l'école publique du coin. à ce moment là son handicap n'était pas reconnu (personne ne s'en était encore rendu compte. Il a passé
trois ans en école publique, et plus le temps passé, plus c'était insupportable, pour lui, pour c'est parents: il faisait des crises tout le temps, ne supportait plus l'école, ses camarades en ont
profité pour en faire la tête de turc de toutes l'écoles, heureusement il a eu une super maîtresse qui en a informé les parents, qui leur a dit que ça n'allait vraiment pas et que c'était sans
doute plus que des simples colères ect... bref s'en suis une série d'examen de tout type, (entre temps ma tante l'a sortie du système scolaire car ça devenait impossible à vivre pour lui). Il a été
reconnu un léger handicap, ma tante à donc décider de le remettre à l'école montessori dans laquelle il était au départ. donc les premiers jours ont été parfait pour mon cousin, cependant il a vite
déchanté, et au bout d'un an et demi, ma tante a décidé de le déscolarisé encore une fois. Il n'y a eu aucun changement entre cette école montessori et l'école publique, ils n'ont pas pris en
compte l'handicap de l'enfant et ma tante était convoqué chaque semaine car mon cousin n'adoptait pas le bon comportement. De plus ma tante se faisait critiquer sur son rôle de mère et l'école lui
reprochait le comportement de son fils.
A partir de là ma tante l'a enlevé sur le champs, il faut savoir qu'à ce moment là mon cousin était vraiment mal dans sa peau, aucun humour n'était toléré, il se nourrissait très peu, il faisait
des crises d'angoisses, ne dormait plus -cauchemars à répétition... Ma tante à donc passer énormément de temps à chercher une école "adapté" et elle n'avait pas beaucoup de temps car, on ne peut
pas déscolarisé un enfant comme ça surtout à son âge. Elle à trouvé une autre école montessori à 45 minutes de chez elle, elle à décidé de refaire confiance à ce système. L'école à accepter de
prendre en charge ses enfants dès la semaine suivante. Et il c'est avéré que cette école prend vraiment en compte les valeurs montessori. Dans le groupe de mon cousin (le plus grand) il y a
beaucoup d'enfant dit "différent" et c'est magique -j'ai eu la chance de suivre mon cousin pendant quelques jours, les institutrices gèrent toutes les situations des plus faciles aux plus
difficiles, les enfants apprennent à leur rythme.. Il n'y a jamais un mot au dessus de l'autre, les enfants s'entraide ils sont tous heureux malgré leur difficulté personnel, chacun fait en sorte
que l'autres se sentent mieux, il n'y a aucun tabou, et les enfants ont une faculté de compréhension énorme, ils ont même adopté un chien dans la classe et pour le deuxième coté magique: à la
maison on a retrouvé un enfant épanoui, qui mange, qui dors, qui aide, qui joue, qui vit quoi...
Pour le plus petit il est rentré à l'école montessori (on parle de la première école) , une première fois à deux ans et demi mais ça a été un choque émotionnel pour lui, il ne la pas supporter et
il s'est retransformé en bébé ( il n'était plus propre, ne dormait plus, ne se nourrissait plus -seulement du lait- et il ne parlait plus non plus) donc l'école n'a plus voulut de lui.
Il y est retourné à trois ans jusqu'à un peu avant noël et tout se passait bien. Mais en parallèle il y avait l'histoire de son frère et ma tante à décider de changer les deux d'école, la rentrée
dans l'autre école c'est fait très doucement pour lui, mais les instits ont su être patiente et lui ont laissé le temps de s'adapter et aux bout de trois semaines tout marchait comme sur des
roulettes. Le changement d'école c'est fait un peu avant les vacances de noël 2013, donc le changement ne datent pas de longtemps donc nous n'avons pas beaucoup de recul.

Mais si je devais donc émettre mon avis sur les écoles montessori c'est qu'il faut s'assurer qu'il s'agit bien d'une école qui comporte les valeurs et les méthodes montessori. Certaines écoles se
disent "montessori" mais en réalité il n'y a que le prix qui les démarques d'unes écoles publiques.
Bon courages à toi dans tes recherches et j'espère que vous trouverez l'écoles parfaites pour votre plus grand bonheur.

Alice 02/04/2014 11:00

oui j'ai entendu pour la journée de l'autisme. Nous y sommes fortement sensibilisés car Octave a deux enfants autistes dans sa classe. J'avoue que j'aime qu'il m'apprenne ce que c'est que l'autisme
et ne porte aucun jugement sur ses deux copains "un peu différents".

Quant à cette école Montessori, en effet pour le coup, ce serait plus rassurant j'imagine. Il n'y a pas des aides, des moyens de solliciter la caf?

gregorovna 02/04/2014 10:50

Merci d'avoir pensé à cette journée de sensibilisation à l'autisme. Mon fils le subit au quotidien ce rejet, nous le subissons au quotidien.
Cela m'attriste que vous ayez à vivre ce rejet parce que jajaja a croisé le chemin d'une personne intolérante qui s'est visiblement trompé de métier!
Bon courage pour la demande d'AVS, cela passe par le montage d'un bon gros dossier et une lonnnngue attente. Vous vous êtes rapprochés de l'instit référent(e) de votre secteur?

Alice 02/04/2014 10:45

Je suis éducatrice spécialisée et a mon sens une discussion avec cette ATSEM en compagnie d'un tiers me paraît nécessaire si ton fils retourne a cette école, pourquoi pas avec la directrice si vous
avez une bonne relation ou encore avec un éduc CMPP? Cette femme est ou 1) très bête ou 2) pas du tout formée et avec des aprioris. Si c'est le cas du 2) un changement peut se présenter et tu
pourras être plus confiante dans le retour de ton fils a l'école et si malheureusement cette femme est juste idiote c'est vrai qu'il faut mieux changer d'école...
Une AVS peut être un excellent accompagnement et aussi protéger ton fils des gens stupides et fermés au monde qu'il rencontrera dans son parcours scolaire. Je vous souhaite entièrement de force et
de courage, tu as l'air de prendre de très bonnes décisions!

elvira2009 02/04/2014 10:39

Coucou, ton article m'interpelle car il me renvoie quelques années en arrière quand j'ai voulu scolariser ma puce autiste. Surtout bat toi et ne lâche rien. Pour l'AVS, fait ta demande et un
conseil exagère au maximum pour que ton dossier soit béton. Surtout fournit des certificats médicaux à la pelle et ne lésine pas sur les détails ;-) Et pour l'école, sache qu'il y a une loi qui
stipule que tout enfant peut être scolarisé et que l'école ne peut donc pas refuser d'accueillir ton petit bonhomme. Même un enfant qui fait encore pipi dans sa culotte doit être accepté, c'est
comme ça et le personnel ne peut pas aller contre. Quant à cette histoire d'enfant autiste, ça me rend vraiment folle ! Heureusement pour nous, l'école où va ma puce est vraiment top sur ce point
mais il a quand même fallu que je tape des poings pour me faire entendre. Dur dur cette rigidité scolaire qui veut que chaque enfant rentre dans un moule ...

Marie mon-nid 02/04/2014 10:35

Je rejoins maman@home... J'ai malheureusement bien peur que votre regard ne soit à jamais faussé sur cette école (et avec quelle raison !). Du coup, arriverez-vous à y laisser Jajaja sereinement ?
Et lui, ne ressentira-t-il pas votre malaise, ce qui peut jouer dans son intégration ?
La réaction de cette école est quand même hallucinante...
Les écoles montessori ont cela de bien qu'effectivement, les enfants "différents" y trouvent leur compte. On en a une à côté de chez nous, que je connais bien. Ils accueillent 4 ou 5 enfants
autistes, des enfants dyspraxiques, précoces, et autres différences. Chacun ayant son planning personnalisé, les enfants sont vraiment pris en charge dans leur spécificité, avec leurs capacités et
leurs difficultés. C'est vrai que ça correspondrait sans doute mieux à Jajaja (il y a quelques années, une petite fille de petite section était mutique à l'école. Elle parlait chez elle, mais pas à
l'école. Et bien elle avait sa place comme les autres dans cette école Montessori).
Par contre, il vaut mieux que cette école soit privée sous contrat. Déjà parce que c'est bien moins cher pour les parents car les enseignants sont payés par l'état, et puis parce qu'ils ont
obligation de suivre le programme de l'éducation nationale, et que tu es donc certaine d'avoir une certaine qualité d'enseignement. Je ne sais pas pour les autres, mais les établissements privés
sous contrat, gérés par le diocèse, sont toujours prêts à discuter avec les parents en difficulté financière. Ca vaut le coup de prendre rendez-vous avec le directeur pour expliquer le cas de
Jajaja et votre propre situation, pour voir ! De toutes façons, ça ne vous engage à rien !
Bon courage pour ces cogitations, ce n'est pas normal ce qu'il s'est passé...
Bises
(Ah, et moi, j'ai dû mal à comprendre en quoi une AVS pourrait aider dans le cas de votre fiston... Il entend bien, il est à l'aise avec son corps et avec les règles... Il y a juste le langage...
Une AVS le comprendrait-elle mieux ?)

madeleine 02/04/2014 10:33

Ecoute, je te donne mon expérience perso car je n'ai rien d'autre. Ma fille de 4 ans entré en petite section ne se sent pas très bien à l'école.Elle a d'emblée été stigmatisée comme pas sage. A
priori rien de grave mais les autres enfants l'ont montré du doigt plusieurs fois dans al rue en disant c'est la pas sage etc etc. Pas sage ça veut dire qu'elle a tiré la langue, qu'elle a dansé
quand il fallait rester à son bureau etc. Mais la maitresse l'a prise en grippe et c'est comme ça. Et pourtant elle n'est pas différente au sens où on n'a rien diagnostiqué de différent. Mais aller
à l'école est devenue un calvaire. La crèche c'était le bonheur pour elle donc c'est dur pour nous. Figure toi qu'on a pensé à une école montessori l'année dernière et qu'elle y a même passé une
matinée pour un essai. L'éducatrice était dytirambique, elle a adoré notre fille. Donc on s'était dit qu'on l'inscrirait. Mais sa petite soeur est arrivée et financièrement on avait plus les
moyens, le trajet était vraiment loin de mon boulot et de la nounou de la petite alors on a laissé tomber. Je peux te dire qu'on regrette!!!!!!!!!!!

sun 02/04/2014 10:19

Je reste sidérée de ce que vous avez entendu dans cette école te sur cette école. Et si tu tentais un dernier Rv avec la directrice te l'instit qui aurait Jajaja l'an prochain ? Après tu prendras
ta décision ! A part Montessori, tu ne peux pas demander une autre école ? je sais bien que la carte scolaire est rude souvent mais parfois on arrive à trouver un compromis pour la détourner. J'ai
le cas d'une élève cette année qui a atteri chez nous suite à de soucis ailleurs. Appui papier de son médecin. Bon courage !!!!

LMO 02/04/2014 10:17

Je suis toujours aussi sidérée par ton histoire... Comment une école peut-elle ainsi évincer un enfant? Je suis triste, vraiment, de lire ce genre de choses...

Notre fille est dans une école différente, comme tu le sais, et elle, ainsi que tous ces petits copains sont respectés en tant qu'individus, avec leurs différences...
Vu le caractère un peu spécial de ma fille, je suis presque sûre que dans une école classique, elle n'aurait pas convenu, elle n'est pas assez "dans le moule", elle a trop besoin d'observer, de se
sentir en confiance... Dans une certaine mesure, elle est un peu comme Jajaja, elle n'a pas de souci d'élocution mais clairement un problème de communication. Problème qui se résoud si on lui
laisse le temps...

J'espère que tout se passera bien en septembre pour Jajaja, et je vois bien dans quelle impasse vous êtes. Nous avons la chance d'habiter une grande ville qui propose des solutions alternatives ET
pas chères! Nous n'aurions pas eu non plus les moyens de mettre notre enfant dans une école Montessori...

Plein de courage!

Morgane 02/04/2014 10:12

Cher petit jajaja, j'imagine la dose d'énergie que tu dois déployer pour trouver ta voie vers le langage... Je voulais juste te dire (et dire a ta maman...) que tu as su trouver tout de même une
façon de communiquer (et que c'est impressionnant), qu'à défaut de parler tu as développé des tas d'autres compétences que nous ne soupçonnons pas (le cerveau est une machine intelligente a qui il
faut faire confiance) et qu'avec tout l'amour de tes parents et de ceux qui t'aident a grandir en te respectant, tu es en train de te créer une sacrée force... Il faut faire de ses "faiblesses" une
force! Bon courage petit bonhomme.

Maman@home, blog de maman 02/04/2014 10:08

J'ai peur que tu n'aies plus jamais vraiment confiance en cette école à dire vrai... la solution semble être Montessori en effet, il faut que ton fils se sente bien comme à la halte garderie c'est
un minimum. Je suis triste de lire ce que tu racontes et en même temps si peu surprise par les gens et leur méchanceté et étroitesse d'esprit. Vous faites bien de vous y prendre à l'avance en tout
cas !

Lauréa 02/04/2014 09:52

Il existe une école maternelle normal tout près de chez moi genre 200 mètres qui serait parfaite pour ma fille mais comme toi j'hésite, car je ne suis pas sur que l'école soit adapté. Quand on voit
ce que devient les écoles, je ne suis pas fan. Alors j'ai regardé les autres écoles privés ou Montessorie plus tournée enfant, et je pense que je vais aller faire les portes ouvertes pour vraiment
me faire un avis. On a encore le temps hein sa rentrée sera en septembre 2015 mais ça me fait de plus en plus peur :/

stef anie 02/04/2014 09:29

Ton article m'a donné beaucoup de frissons, d'émotion..
Je ne comprendrais jamais ce genre de comportement face aux enfants :(
L'an passé comme j'avais déjà écrit dans un de tes articles, mon grand faisait sa première rentrée il avait 3 ans tout pile et ne parlait pas! Au milieu d'année scolaire on a fait un bilan avec
l'orthophoniste qui nous a expliqué tout simplement: votre enfant ne parle pas car il sait que vous le comprenez avec ses gestes, sa façon de faire. Vous êtes aux petits soins avec lui et lui le
sait donc à quoi bon parler puisque vous le comprenez ainsi..suite à ces conseils on a donc changé notre comportement et là une pipelette est arrivé dans notre maison....Il a eu 4 séances
d'orthophonie et puis plus rien...Bon il y a des mots qu'il a du mal à prononcer mais ça viendra au fil du temps et c'est hors de question de retourner voir l'orthophoniste puisqu'il hurlait au
moment des rdv :(
Mais j'ai aussi été remontée contre l'atsem déjà sa façon de parler un peu sèche envers les adultes et enfants...et puis je mettais des bretelles à mon grand je les retrouvées jamais accrochées!
j'ai demandé et là elle me dit ba elles sont tombées dans les toilettes..ok et vous ne pouvez pas m'informer car moi je lui remets le lendemain! je retrouvais aussi mon enfant avec plein de bleu et
la réponse il tombe souvent..ok mais vous surveillez un peu?
Jusqu'au jour ou la colère est montée et j'ai demandé si il y avait une "loi" contre les bretelles? réponse non alors mon fils en aura! ensuite la maîtresse m'écrit des mots lorsque loulou tombe...
et je pense que le rôle des atsem et bien certaines s'en foutent complètement! j'ai une amie qui a son fils de 4 ans handicapé si l'astem n'est pas là on ne lui prend pas son enfant...comme ça
c'est clair! je trouve mais ça degueulasse et encore je maintiens mon langage!

Déjà pour dénoncer un comportement il faut écrire à l'éducation nationale/ inspection académique! il y a aussi les associations pour dénoncer ce genre de comportement et je sais personnellement que
si un jour j'étais confronté à ce genre de situation je dénoncerai sans problème! mon numérobis va aussi faire sa rentrée en 2014!
Je comprends ton angoisse vu comment s'est déroulée la première fois...mais il est certain que si une pétition a été faite pour refuser un enfant autiste et bien je ne mettrai pas mes enfants dans
cet école!
Pour le deplacement renseigne toi auprès de certains taxis ils accompagnent des enfants chez nous tous les jours :) ou alors le co voiturage sait on jamais!
Sinon je suis beaucoup ce blog
https://www.facebook.com/ElianePrincesseAutiste?fref=ts

Je suis cette petite fille du Canada, la petite fille d'une connaissance sur fb et petit à petit on la voit intégrer l'ecole, son courage face à beaucoup de chose inconnue.. c'est magique de voir
son évolution :)

Je te, enfin ,je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve mais comme tu es une superbe maman tu sauras ce qu'il y a de mieux pour ton Jajaja :)

Marie Grain de Sel 02/04/2014 09:28

Je continue de trouver toute cette histoire d'une dureté et d'une violence incroyable... Je suis en colère quand je te lis.
Comme je comprends ton angoisse et la boule que tu dois avoir au ventre !
J'espère de tout coeur que vous allez trouver la solution qui convient à Jajaja !

Isabelle 02/04/2014 09:26

Je connais bien le monde des AVS et compagnie pour le cotoyer à la marge (on n'en a pas besoin finalement)...
Dans la classe de mon fils, un des petits ne parle pas du tout bien parce qu'il a un double problème d'audition. Il est adorable et fait beaucoup de bisous.
Un autre n'ouvre jamais la bouche, un peu comme ton fils peut être? quand je fais la bibli maintenant il n'a plus peur de moi, il me répond d'un hochement de tête en souriant.
et les deux sont dans l'école jour après jour, on ne les a pas rejetés!
Bon courage, je ne connais pas Montessori assez par contre

anne-flore 02/04/2014 09:22

Comme à la lecture de ton précédent article sur le sujet, je suis révoltée ! Bon tu me diras que cela ne fait pas avancer les choses..N'y a t il pas une autre école quitte à aller un peu plus loin
? Un établissement privé ou autre ? Une école Montessori ? Sinon l'idée de l'as me parait pas mal si vous pouvez en bénéficier.. Ce serait à tenter.. Courage.. Et puis il reste encore 6 mois..
Jajaja va encore évoluer...

Kid Friendly 02/04/2014 09:17

Les mots me manquent un peu... Touchée en plein coeur parce que forcément quand ce sont nos tout-petits qui sont attaqués ça révolte. J'espère que vous allez pouvoir le remettre à l'école avec une
équipe à l'écoute. Je trouve ça tellement aberrant que les enfants qui ont un handicap ou une différence quelconque ne soient pas systématiquement accueillis par l'école ! Bon courage pour ces
moments de doute et j'espère vraiment que l'école aura une solution d'accueil sans l'atsem connasse à vous proposer.

Eve petite souris 02/04/2014 09:17

La confiance que tu avais dans cette école a été rompue... est-ce possible d'inverser?
L'année dernière, un accident est arrivé à ma fille, du à un défaut de surveillance à l'école et les conséquences ont été longues et douloureuses pour elle. C'est arrivé fin mai et nous avons vécu
la fin de l'année scolaire dans l'angoisse que ça se reproduise, surtout que nous n'avons pas réussi à obtenir des mesures satisfaisantes pour l'éviter, que ce soit pour elle ou pour d'autres
enfants (et même pas un rdv avec la directrice pour te dire).
En juillet j'ai lu par hasard qu'une école Montessori s'ouvrait dans notre ville, nous n'avons pas hésité longtemps, la seule chose qui nous freinait étant l'impact financier. Depuis 6 mois
maintenant nous pouvons dire que nous sommes ravis et la Miss aussi. Nous avons, nous, parents, vraiment notre voix à faire entendre et nous sommes souvent consultés.
Une petite fille autiste de 8 ans est accueillie, elle ne parle pas du tout à l'école mais communique d'autres manières. Je pense que c'est un atout pour les autres enfants d'apprendre à interagir
avec elle et d'accepter sa différence.
N'hésite pas à me contacter pour discuter!
Je t'embrasse.

mattyllde 02/04/2014 09:13

Je suis instit alors ton article me touche forcément beaucoup. Ca m'attriste surtout. En tout cas dis toi que ton enfant un an plus tard n'est forcément plus le même, ce sera différent. Je
comprends tes angoisses et peut être serais tu plus à l'aise ailleurs... sans aller jusqu'à trop casser la tirelire. Ou alors parle à a directrice de tes angoisses, de l'avs, et vois comment elle
réagit. Plein de courage en tout cas et bonne future rentrée

maryen 02/04/2014 08:58

J'ai une boule à l'estomac de voir à quel point encore aujourd'hui(parfois)le système scolaire est fermé à l'intégration d'enfants un peu différent!!!Je croyais que c'était notre richesse justement
la"différence".
Je vais moi meme inscrire mon petit bout cette semaine à l'école et trés certaine plus facilement que toi,alors je vous envoie plein de courage,vous etes d'incroyable parents et vous avez un petit
bonhomme plein de dignité qui pourratit en remontrer à bien des adultes.

Béatrice 02/04/2014 08:18

Ca me remue bien de te lire ...
J'espère de tout coeur offrir une image bien plus sereine de la maternelle dans mon école ...
Plein de courage et de bonnes ondes

script>