Et laisser ses larmes au portail

 

J'ai eu cette chance, oui je pense sincèrement que c'en est une, d'avoir des enfants qui ont fait leur première rentrée à l'école, et y sont retournés les jours suivant sans pleurer.

Je dis que c'est une chance car je connais mon petit cœur sensible et je ne l'aurai pas supporté. J'arrive à être touché par les pleurs de certains camarades de classe du Mistouflon alors je n'ose même pas imaginer.

En même temps, et avec mon délire de persécution j'ai déjà pensé que mes fils ne pleuraient pas parce qu'ils étaient mieux à l'école qu'avec moi, oh juste une trentaine de secondes, mais je l'ai pensé.

Et puis comme si il fallait toujours un début à tout, aujourd'hui un de mes fils a pleuré parce qu'il ne voulait pas retourner à l'école.

Comme à chaque vacance et donc à chaque coupure, la reprise pour Jajaja a été compliquée. Je lui avais bien dit qu'on allait à l'école, qu'il allait y retrouver son AVS, son éducatrice, et quand il a fallu prendre son cartable il n'a manifesté aucune espèce de résistance mais une fois arrivé près de la première entrée de l'école, il m'a bien fait comprendre que ce n'était pas la qu'il voulait aller.

J'ai essayé de lui parler, de le motiver, Je lui ai pris la main mais il s'est laissé tomber sur le sol et 22 kilos à relever à bout de bras, ca n'est pas si facile.

Passés les regards que j'ai dû essuyer, sans trop savoir si ils étaient complices ou désapprobateurs, je me suis vie rebrousser chemin avec lui, pour ne pas le brusquer, lui laisser le temps.

Et puis j'ai fini par penser que si Je le ramenais à la maison aujourd'hui, je devrais surement le faire demain et peut être les autres jours alors même sous le poids de la culpabilité je n'ai pas cédé.

Je lui encore parlé, j'ai parlementé, son AVS qui a vu la scène de loin est venue elle Aussi le retrouver et l'a invité à entrer.

Il a fallu 10 bonnes minutes, des larmes, et quelques regards noirs de mon fils envers moi, du genre " mais sortez mois de la " avant qu'il veuille bien rentrer dans la cour. C'est tellement dur dans ces moments là qu'il ne puisse pas verbaliser ce qu'il ressent.

Je suis repartie le coeur en miettes et ça ne s'est pas arrangé il y a 5 minutes quand l'éducatrice m'a dit qu'il avait presque tout le temps pleuré dans le couloir entre 13h30 et 15h00.

J'ai hésité entre me rouler en boule et me dire que demain serait un autre jour et que tout irait peut être mieux.

Évidemment j'ai choisi l'option numéro 2 mais si vous avez quelques conseils et astuces pour qu'il parte le coeur plus léger et que moi je reprenne le chemin de la maison sur l'air du tra la la la

Commenter cet article

Vanessa Mère Débordée 01/03/2017 18:25

Punaise, tu m'as mis les larmes aux yeux.
Pauvre Jajaja. Peut être qu'il ressent les tensions ambiantes et du coup, fait un petit rejet de sa maitresse (et c'est tout ce qu'elle mérite...)
Courage !
J'ai de la chance, les miens n'ont jamais pleuré non plus ^^

madamezazaofmars 10/03/2017 22:03

C'est la coupure qui casse tout son rythme et effectivement la maitresse n'est pas tres motivante mais il s'est vite remis dans le bain

Gregorovna 01/03/2017 09:57

Est-ce que Jajaja a un emploi du temps, un planning, avec des pictogrammes? Même si cela parait aller de soi et que tu lui "dis" cela peut être compliqué à intégrer pour Jajaja que le temps d'école va se terminer et que tu vas venir le rechercher. Les autistes sont visuels et tout est plus facile à intégrer avec un support visuel. Souvent on a tendance à les noyer sous un flot de paroles et ils saturent, ce que je suis la première à faire malheureusement mauvaise habitude. J'ai eu un exemple récent avec mon ainé, bien avancé, il est en terminale. Les vacances précédentes impossibles de le mettre à bosser pendant les vacances, blocage, pas content, énervement bref. Ces vacances avec l'aide de son éducateur du Sessad nous avons établi un planning de révisions qu'il a suivi à la lettre et il a même fini par en faire plus et ça sans aucun stress ni crise. Mes nouveaux meilleurs amis sont un carnet et un stylo.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:04

Oui il a des pictos, un timer, mais a part l'avs personne ne s' engage trop dans cette voie la

Lili et ses filles 28/02/2017 21:41

Au retour des précédentes vacances, ma PomPom, qui est en petite section, n'a pas pleuré, non, elle a hurlé tout ce qu'elle pouvait dans le couloir parce qu'elle ne voulait pas retourner à l'école. On s'est retrouvé son père et moi complètement désemparés à ne pas savoir quoi faire. Impossible de la calmer et de l'apaiser, j'ai hésité à repartir avec ma fille sous le bras tellement elle me brisait le coeur. Finalement, l'ATSEM est arrivée, elle nous a proposé de la prendre avec elle, malgré les larmes et les cris, et de nous tenir au courant. Elle l'a littéralement arrachée de mes bras (avec mon accord bien sûr), c'était horrible. Et puis, finalement, elle l'a emmené se balader dans les couloirs, faire un câlin dans la classe de sa grande soeur. Et elle nous a rappelé 10 minutes après pour nous rassurer, ce qui m'a évité de passer une journée à angoisser et culpabiliser. Je pense que même si c'était difficile, tu as fait le bon choix. Les petits coeurs sur le poignet de Marjoliemaman nous ont bien aidé, et elle continue de me les réclamer tous les matins "pour pas pleurer" comme elle dit.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:05

Oui, des le lendemain tout est rentré dans l'ordre alors je suis contente d'avoir tenu bon mais ce que c'était dur

MissBrownie 28/02/2017 14:05

Si ça peut te consoler, même quand ils savent verbaliser, les "maman je veux rester avec toi à la maison" ou les "je ne veux pas manger à la cantine" n'aident pas vraiment.
Jajaja a passé de douces vacances en famille, le retour est un peu dur.
Mes 2 ados n'avaient pas très envie de retourner au collège eux aussi. D'ailleurs Chichi avait l'air serein et heureux mais T-Biscuit faisait tout pour lui faire penser que l'école c'est nulle. Bref.
Je comprends ce que tu ressens. Ce n'est que depuis 1 an que Chichi ne pleure plus chaque matin pour entrer en classe. Dans sa classe de GS, il y a un petit garçon qui pleure encore chaque matin et je crois que c'est encore plus dur pour lui depuis que sa maman est en congé maternité.
Chaudoudoux

madamezazaofmars 10/03/2017 22:05

Je vois regulierement des enfants, grands ou petits, qui pleurent devant le portail quand il faut retourner a l'école l'apres midi

Sab 28/02/2017 13:03

oh c'est vraiment dur c'est moment la.
je pense que tu as fait le bon choix même si ça déchire notre coeur de maman de voir notre enfant comme cela.
je n'ai pas lu tout les commentaires et donc je ne sais pas quel sont les astuces qui t'ont était donné.
tu peux lui donner un petit mouchoir avec l'odeur de ton parfum qu'il puisse sentir quand son petit coeur se sent triste, lui dessiner un petit coeur sur la main et en faire un sur la tienne, pour mon fils pour lui donner confiance je lui avait fait en perle hama son doudou en pendentif qu'il porté autour de son cou et qu'il pouvait toucher quand son petit coeur ne savait plus gérer le stress.
bon courage a tout les deux. j'espère que cela s'est mieux passé aujourd'hui.
bisous

madamezazaofmars 10/03/2017 22:06

Heureusement le lendemain tout etait fini

Madame Moustick 28/02/2017 10:41

Aucun conseil, mais juste te dire que je suis convaincue que tu as choisi la bonne option : y aller tout de même. Je pense bien à vous et espère que ce n'était que passager.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:06

Le reste de la semaine m'a en effet fait penser que j'avais bien fait

stephie 28/02/2017 10:40

arfff.... comme ils sont durs ces matins-là. Chez nous c'est MissAndy qui a chaque reprise a bien du mal à y retourner avec le sourire et l'envie. La chance qu'on a dans notre composition, c'est que grâce à son frère et sa sœur qui sont dans la même classe qu'elle, ça facilite. C'est 2 là sont un peu son moteur. Et pour moi, un apaisement, de savoir qu'ils sont là, bienveillants, encourageant, et soucieux d'elle. Mais souvent, ça ne dure pas, ces petits tracas du matin. Très vite elle réclame même de rester le soir en garderie ! Parce que MissAndy, c'est un peu Jean-qui-rit-Jean-qui-pleure. Face à ça, je ne cède pas, bein sûr. Je tente de répéter les mêmes phrases qui sont sensées l'apaiser, la motiver.. Je pointe du doigt tous les bons côtés d'une journée d'école, énumère les copains qu'elle va aimer retrouver, les jeux qu'elle va peut-être pouvoir faire... Mais comme tu l'exprimes si bien, la maman repart ensuite telle une ombre, fissurée. Je tente de me frayer un chemin au milieu de ces mamans qui parlent fort et rient en fumant devant le portail. J'évite les regards, et n'ai envie de discuter avec personne. Je m'enferme dans ma voiture, et tente de passer à autre chose... jusqu'à la prochaine.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:07

Tu décris bien ces moments la, moi je me carapate avec ma poussette en bouclier

MarieL 28/02/2017 09:32

Dur dur, ça c'est un moment pas facile pour une maman....
Un truc qui a marché pour mon fils : un petit porte-vue avec plein de photos des lieux et des gens.
On avait une photo de l'école, une photo de la porte derrière laquelle il y a un chien qui aboie quant on passe, une photo de l'AVS, une photo de la cour de récréation, une photo de Papa et maman et des grands frères, une photo du train pour quand on va chercher mamie... même une photo de la salle d'attente du médecin (j'ai jamais osé lui demander une photo de lui, au docteur :-))...Et à chaque moment clé on regardait les photos qui s'y rapportaient, en fait, presque tous les jours... il avait aussi le droit d'emporter son porte-vue à l'école et je sais qu'il regardait beaucoup les photos de sa famille
Aujourd'hui, il a moins besoin de ce support mais il l'utilise encore de temps en temps.
Je ne sais pas si c'est ce qu'il faut pour Jajaja mais pour nous ça a bien marché pour soulager les angoisses du quotidien.
Plein de courage.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:08

Jajaja aussi a un classeur de photos :-)

PetitDiable 28/02/2017 09:30

Le seul conseil que je peux donner c'est de t'alléger, toi. Si tu es confiante et sereine, il le sentira et ça l'aidera, ça le rassurera. Pense que ce n'est pas grave, que ça arrive, que tous les enfants ou presque ont eu des jours sans, c'est juste un jour sans...

madamezazaofmars 10/03/2017 22:08

Le lendemain je lui ai beaucoup parlé et ça s'est bien passé

Banane 28/02/2017 09:30

Nous n'avons pas fait partie des chanceux pour notre aîné, et dès le lendemain de sa rentrée en petite section il me fallait le porter sur tout le chemin de l'école, alors qu'il s'accrochait à tout ce qui lui passait sous la main, comme une marâtre l'obligeant à aller en cours... Mais c'est passé, avec le temps.
Par contre, je comprends tout à fait que la particularité de Jajaja rende la situation 1000 fois plus compliquée pour vous. A part un petit élément souvenir à lui confier (dessin sur lui s'il l'accepte, foulard qui sent la maison dans la poche, petit jouet de son frère, etc...) je ne vois pas quoi conseiller. Parce que ce n'est peut-être pas tant la maison qui lui manque que la liberté dont le prive l'école et ça c'est une étape à franchir que d'accepter cette contrainte.
Bref, je vous souhaite que ce ne soit qu'un passage éclair et que ça passe vite.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:08

J'ai opté pour le petit coeur sur le poignet

Marina 28/02/2017 09:10

Peut etre lui dessiner un tit coeur au milieu du poignet qu'il pourra regarder pour se ressourcer et continuer tout ce que tu fais déjà...bon courage

madamezazaofmars 10/03/2017 22:09

C'est la methode que j'ai utilisé

Virginie 01/03/2017 11:31

Oui moi aussi j'ai pensé à la solution de marjoliemaman. Bon c'est un ptit truc qui apporte du bonheur pas une grosse solution mais ça peut marcher avec Jajaja, c'est un peu poétique comme lui. Il va aimer c'est certain.
Virginie

delphine 28/02/2017 06:53

Moi je n'ai pas de solution mais juste des encouragements ! je suis maman de 3 enfants dont 2 TSA , le plus grand des enfants TSA a pleuré sans s’arrêter toute la petite section et voir MS . La directrice m'a bien fait comprendre qu'il dérangeait toute l'école... Son AVS rusait de 1000 astuces pour l'attirer dans la classe ( toujours un petit jouet dans la poche, une balle , un truc kinder , une carte ..). MAis depuis la primaire il va a l'école avec plaisir et a même des copains ( il était du genre à compter les carreaux de la marelle dans la cours de la maternelle). Bref courage et je suis du genre à penser comme toi à l'option Numéro 2 . il y aura des jours bien meilleurs . Courage

madamezazaofmars 10/03/2017 22:09

Voila des mots qui font du bien

Barbara 28/02/2017 06:02

ça va bien se passer aujourd'hui
☼♥

Barbara 11/03/2017 06:12

super
bravo d'avoir tenu !

si tu savais (mais bien sûr c'est pas comparable )comme c'est éprouvant aussi en tant qu'instit
surtout début septembre en toute petite section

madamezazaofmars 10/03/2017 22:09

Effectivement ;-)

Mylène 28/02/2017 02:32

Bonjour, pour notre aîné qui a pleuré tous les matins pendant un mois le petit coeur au poignet a aidé (nous avions vu cela sur le blog de Marjoliemaman). Plein de courage c'est difficile à vivre ces moments la. Mais il me semble qu'il aimait bien y aller ça va revenir !

madamezazaofmars 10/03/2017 22:09

le petit coeur a fonctionné ;-)

Delle 27/02/2017 21:07

Je suis régulièrement votre blog mais je commente très rarement. Mon N°2 a beaucoup pleuré pour aller à l'école. Il pleurait tous les matins mais "juste" le temps de la séparation. Sa maîtresse me disait qu'il se calmait en 5 min après mon départ. Il avait besoin de rituel : le bisou, le coucou par la fenêtre... En grande section, j'ai lu sur un blog l'idée de lui dessiner un coeur sur la main. Ca l'a

madamezazaofmars 10/03/2017 22:10

Ca a marché pour lui aussi, magique ce petit coeur

Delle 27/02/2017 21:10

Oups... parti trop vite ! Ca l'a aidé. Il me fallait bien penser à avoir un ou deux feutres dans le sac à main ! Je lui disais que quand il se sentirait triste, il regarderait le coeur et saurait qu'il est toujours dans mon coeur ! Il me le réclamait encore parfois au CP. Ca n'a en revanche pas marché du tout avec mon n°3... qui a pleuré tous les matins de petite section ! Beaucoup de courage et de sérénité à vous, parce que cela en demande vraiment beaucoup !

cafrapauan 27/02/2017 18:44

La petite trace du baiser de sa maman, au rouge à lèvres, sur son avant bras pourrait le réconforter...

madamezazaofmars 10/03/2017 22:10

C'est une belle idée que je garde en reserve

Barbara 27/02/2017 20:55

très bonne idée

Raphaelle 27/02/2017 17:57

Je te comprends vraiment et je pense que tu as eu raison de ne pas ceder même si notre cœur est à ramasser à la petite cuillère. Je pense que personne n'a réellement la bonne solution dans cette situation surtout qu'il ne peut pas dire ce qu'il a ressenti. Quand les miens me font des crises de ce genre je ne cede pas mais je leur en reparle le soir plus posément et surtout je leur explique ce que j'ai ressenti à ce moment là et pourquoi l'école est importante. souvent ça les aide à me faire comprendre ce qui s'est passé dans leur tête de voir que moi aussi j'ai ressenti des choses. Bon courage en tout cas et j'espère vraiment que les prochains jours se passeront mieux.

madamezazaofmars 10/03/2017 22:10

Avec le recul je pense que j'ai bien fait aussi

Barbara 27/02/2017 20:57

je pense la même chose
courage Zaza et oui demain sera un autre jour

des bisous
essaie de dormir

et demain matin pas trop d'angoisse préventive (oui je sais facile à dire)
à demain pour un récit de bonne journée
pensées en tout cas

Béatrice 27/02/2017 17:39

Je t'envoie plein de courage ...
Dans ces situation là, moi je suis la maîtresse, alors je m'assois sur le banc du regroupement avec le gamin, et s'il est d'accord, je le tiens dans mes bras et je le berce en lui parlant doucement, c'est parfois long à se calmer ... le plus souvent le petit ou la petite part jouer au bout d'un moment ...
Des bises

madamezazaofmars 10/03/2017 22:11

Toi t'es une vraie bonne maitresse <3

script>