Tomber la chemise

http://www.stylistic.fr/wp-content/uploads/2009/06/Converse-Japon-Mydentity1.JPG 

                             Hier soir, pendant  le repas familial, dans un état de digestion avancée ( regarder le JT en mangeant nuit gravement à la vie de famille ), j' ai vu qu'on reparlait  du port de l' uniforme a l' école...


  Oui, la blouse a l' école ne permettrait plus de voir les habits  qu' on porte en dessous.

Oui tout le monde serait alors identique, sans signe distinctif, et d' emblée je ne suis pas tres pour

Neanmoins, les chiffres font réfléchir :

62% des élèves français  connaissent un  "exclu", c’est-à-dire un jeune qui ne porte pas de vêtements de marques. Et comme à tout âge s' intégrer socialement est très important, la moquerie et la mise a l' écart sont souvent  lourdes de conséquences.

Etre écarté, délaissé, celui dont tout le monde se moque, est une situation peu évidente à vivre pour un enfant, un adolescent, ou un adulte

              Mais  si on commence a faire ça dès l' école, on oublie de dire que c'est toute sa vie qu' on sera jugé sur notre apparence, nos vêtements, nos chaussures, nos sacs a mains...

Je le ressens encore tres fort aujourd' hui, dans la rue, quand t' as pas la paire de bottes qu' il faut, une veste qui a 3 ans, un sac en besace qui te fait ressembler a ta factrice ( que j' adore soit dit en passant )

Au boulot aussi, on te le fait ressentir quand tu n' es pas comme les autres, pas a la mode, parce que tu n'as pas forcement  les moyens...

Je le ressens meme parfois sur le blog c'est dire mais là c'est plus une vue de l'esprit


Alors  est ce que c 'est aux parents d' éduquer leurs  enfants, leur apprendre a accepter les autres tels qu' ils sont, aller au dela des barrieres  et des préjugés ( même si nous mêmes, on s'en est pris plein la tête avec nôtre sous pull rouge qui gratte et nos dents en avant ), parce que de toute façon tout cela sera présent tout au long de notre vie et que  mon idéal selon lequel toutes les classes sociales devraient pouvoir se mélanger sans distinction aucune reste encore bien larvaire.

10 lignes de plus et je me présentais en 2012.

L' habit ne fait pas le moine, facile à dire selon toi ?

Commenter cet article

Ju de Cocon de décoration 22/01/2011 11:14



Bonjour! 


Je débarque mais j'ai lu tous les commentaires avant de me lancer pour voir si quelqu'un avait pensé à un petit détail... En fait non! 


L'uniforme, ça coûte un sacré paquet de fric quand même. On verra forcément la différence entre celui qui a les moyens d'en avoir un nouveau à chaque année scolaire et celui qui a
"hérité" de celui du grand frère. Il y aura aussi le gosse qui aura son ourlet décousu pour gagner quelques centimètres (et quelques mois) avant d'en acheter un autre. Vous me suivez? 


Je bosse en primaire dans une zone difficile et j'ai des gamins qui arrivent le ventre vide à l'école. Alors l'uniforme c'est impossible... 


Je suis d'accord avec celles qui parlent d'éducation. Les marques sont une question d'éducation. J'en ai eu très peu en étant gosse, maintenant un peu plus parce que ça tient le choc. Je me
démarquais autrement. Et même quand j'ai du porter un uniforme pour bosser dans une grande enseigne de bricolage (verte et blanche) on m'a dit que je ne devais plus porter mes chaussettes à
rayures à la beetlejuice et que mes piercings (qui ne se voient pas) fallait que je les vire. Passons sur les chaussettes mais les piercings sont restés là! 


Sur ce... Bon week end à toutes et merci pour ce sujet si intéressant! 



Arwen 22/01/2011 09:47



je suis pour la liberté et à ce titre je suis contre le port de l'uniforme qui fait que tout le monde se ressemble...Chacun fait, fait, fait ce qui lui plait, plait, plait...



Fanny 21/01/2011 16:49



Etant une fashion victim, difficile pour moi de dire que c'est pas important. Par contre, les marques n'ont aucune importance pour moi, j'arrive à me débrouiller pour dégoter des trucs sympa dans
des enseignes abordables. Et j'ai des fringues qui ont des années : si j'aime je garde, la règle est simple, peu importe que cette paire de chaussettes ait 10 ans (je déconne pour les
chaussettes, juste une private joke car ma prof de yoga a pu admirer une paire avec d'énormes trous au talon la dernière fois, the honte)



Camille 21/01/2011 11:08



Hum... Au Japon, ils portent l'uniforme, et apparemment, cela n'empêche pas certains gamins d'être persécutés, ni les suicides des jeunes qui sont une vraie préoccupation là-bas...



A L I 21/01/2011 07:30



Je pense qu'il est important de se sentir bien dans ses fringues, qu'elles soient à la mode ou pas. Il faut qu'elles soient en accord avec notre personnalité.


Au lycée, j'avais pas de rond, et du coup j'avais pris le contre-pied, j'achetais mes fringues au secours populaire et j'avais crée mon style avec des vieux trucs hyper colorés et dépareillés.


Aujourd'hui je suis plus classique parce que je suis plus grande... mais ça m'empêche pas de sortir avec un short sur des leggings et mes Ugg aux pieds...


Mon fils, je l'habille bien. J'aime qu'il soit beau... avec des jeans bien coupés, des couleurs sobres, des trucs bien assortis. Je pourrais pas l'envoyer à l'école en jogging rouge en fait...
donc je pense que je commence déjà à le formater... tant pis.


Pour ce qui est de l'uniforme, j'ai fait du scoutisme pendant 10 ans et on était en uniforme... ça nous empêchait pas d'vaoir tout un tas de trucs dessus pour être quand même différentes... et
franchement la classe sociale de chacune transpercait quand même. Donc je ne pense pas du tout que ça résolve le problème.



Nancy 21/01/2011 05:31



✿ ✿ ✿ Hello !!!! Mon fils de 15 ans est à St C'y'r et là : uniforme obligatoire ! pas de le choix ! je te souhaite une bonne fin de semaine ! BISOUS !
✿ ✿ ✿



Le Journal de Chrys 20/01/2011 22:37



Ahhhh et puis l'ail n'est pas au frigo!!!


 


 


héhé



vallisa 20/01/2011 22:30



Je suis peut-être naîve mais si on porte ses vêtements avec fierté, si on n'a pas honte d'avoir des fringues sans marques, alors on n' aura pas de problème d'exclusion.


Je vois parfois des adolescentes ridicules, arborants des vêtements de marques mais très mal assortisàla limite du vulgaire. Il ne suffit pas d'avoir de l'argent pour s'habiller, il faut aussi
avoir du goût et porter ses fringues avec classe et assurance.


L'habit fait le moine lorsque les vêtements sont sales, chiffonnés, les chaussures non cirées....



mademoiselle A. 20/01/2011 20:00



Je connaissais la meme chose plus jeune, pas assez d'argent pour etre a la mode, faire avec ce qu'on a. Alors moi je suis pour les uniformes. mais en meme temps les uniformes sont ils adaptes a
la morphologie de tous et dans ce cas la rebelote c'est le bordel dans les cours de recre. J'ai grandit sans faire attention aux marques car je n'avais pas le chois, et quand aujourd'hui je me
fais un plasir de marque c'est limite si je culpabilise pas. mais en meme temps moi ca me va tres bien de me dire qu'il faut etre tare pour mettre 200euros ou plus dans une paire de pompes, un
sac ou autre truc du genre... Allez moi aussi j'arrete mes blablas....



Le Journal de Chrys 20/01/2011 19:00



Ohhh je crois que l'uniforme ne changera rien de rien.


La question de l'apparence pose des questions beaucoup plus profonde sur le fonctionnement de notre société, la place des vêtements de marque (ou pas) dans le groupe social, etc... Et bien sûr
l'éducation qui est donnée aux enfants.


Si un uniforme est imposé, de toutes les façons, les contraintes se déplaceront ailleurs.



ecnerolf au pays de merveilles. 20/01/2011 18:21



un sujet compliqué, déjà il y a le coté " compte en banque" , ne pas avoir de marque parce que c'est trop cher, ça je l'ai vecu toute mon enfance,les copains de classes voulaient tous etre dans
le coup, le montrer en portant des marques, mais ça mes parents m'ont toujours appris que la marque n'avais aucune importance et je n'ai jamais rougie d'avoir un etiquette carrebour quand les
autres avaient du poivre blanc, à present c'est different, je travaille pour faire assez de sous pour me faire plaisir, porter des vetements qui me plaisent à moi, et du coup tellement fous
qu'aujourd'hui on me juge sur mon look " hors cadre" et la encore je me marre, j'ai toujours été en decallage, mais dans le fond, je m'en fout ! et puis aujourd'hui le manque d'argent n'est plus
un soucis, on peu s'habiller de mille façon rien qu'en faisant les rayons de la halle aux vetements, pourvu qu'on en ai rien à fiche de l'etiquette ( j'en ai connu ado qui mettait des etiquettes
de marques sur des fringues toutes simples, ça me semblait tellement futil déjà à lépoque ! depuis peu et grace au blog j'ai rencontré des créatrices de talent, alors je m'achete mois de fringues
mais chacun est vraiment à mon gout et je suis contente de travailler pour pouvoir enfin me faire ses petits plaisirs la ! cela dit à 20 ans et sans un sous j'avais déjà un look bien à moi
!!!!!!!



alorom 20/01/2011 17:48



L'uniforme?? Pourquoi pas dit la mère qui s'est torchée les soldes avec sa grande!!


Mais en même temps l'uniforme ça peut être méchament trop sexy ( genre aux states avec leurs jupettes plissées ras la craquette:D) , gare à nos filles!!:D



Bloody Mary 20/01/2011 16:51



Le retour de l'uniforme ne serait peut etre pas une si mauvaise chose quand tu vois comment certains s'habillent pour aller en cours, limite a poil...



Carole Nipette 20/01/2011 15:21



Je ne suis pas contre parce que même si ça n'enlève pas les différences ça a la mérite d'être pratique! plus de prises de tête pour savoir comment habiller son enfant, pas salissant, pas ceci,
pas cela! et ça éviterait aussi les habits abimés, plein de feutres et j'en passe!


et sinon pour un élève qui arriverait à passer outre les différences, tu en aurais de toute façon 20 qui ne le feraient pas... si c'est pas les fringues c'est autre chose... tous les parents donc
la majorité des gens ne peuvent pas tout à coup devenir intelligents, sensibles, bien élevés, tolérants... :-)



Sophie www.lemondedenoe.com 20/01/2011 14:57



 En sachant que de toutes façons, les enfants trouvent tjrs de quoi se moquer taille, poids, nom de famille etc ...on ne peut pas tout cacher avec un uniforme. C'est donc bien une question
d'education.



Fleurdeschamps 20/01/2011 14:14



A première vue, pourquoi pas pour l'uniforme... Je trouve que ca aurait certains aspects pratiques quand il faut habiller les enfants pour l'école le matin. Pas à réfléchir sur quoi leur mettre,
à fouiller dans la corbeille du linge à ranger pour trouver le gilet qui peut aller avec la tenue du jour.... Mais bon les enfants n'attendent pas toujours de regarder les vêtements pour se
discriminer dès le plus jeune âge. Quand je vois comment ils peuvent déjà être difficiles entre eux dès la maternelle: ma fille porte des lunettes, et je dois dire qu'il y a déjà des sacrés
petits c*** qui l'embêtent avec ça. (ne se gênent pas pour lui dire t'es moche etc... Elle en souffre déjà maintenant. Et moi je bataille tous les jours pour lui apprendre à dire fièrement,: j'ai
des lunettes, c'ets ma différence et j'assume (pour être polie!).... Donc bon un uniforme se résoudrait malheureusement pas tout pour la discrimination....



cleopat 20/01/2011 12:17




j'ai essayé d élever mes trois enfants sans l intérêt pour les marques, et à ne surtout pas juger là dessus; mais les médias, les marques font leur travail de sape! pour que justement on
se sape avec leurs marques! 


 pas facile !même moi qui ne suis pas attachée aux marques, je finis par y succomber parfois!


 mais par contre juger une personne en fonction de ce qu elle porte ! j essaie au maximum d e me raisonner !car parfois ça en devient un réflexe qu on nous a insidieusement inculqué! :(




Laetibidule 20/01/2011 11:52



Moi, je ne suis pas pour, car dans ces cas là pourquoi pas un uniforme pour toute la vie, afin qu'il n'y ait pas d'exclu !!!


C'est aux parents d'apprendre à leur enfant le respect de chacun quelque soit ses vétements et son physique; mais aussi à ne pas les laisser se faire influencer par la société de consommation et
la mode !!! Ce n'est pas l'apparence extérieure qui compte mais celle intérieure !!!


Mais, je pense que les jeunes sont de plus en plus dur entre eux, et c'est à ça qu'il faudrait trouver une solution !!!


Bonne journée !!!



bbflo 20/01/2011 11:49



pour avoir été mise à l'âge de 15 ans dans une école où on portait obligatoirement une blouse, j'en ai été ravie. Parce que je ne faisais pas du tout partie de ce monde bourgeois, mes parents
étaient ouvriers, et donc je faisais partie des "pauvres" du collège/lycée et la blouse permettait que ça ne se voit pas... et du coup l'intégration a été facile. 


mais bon, le monde a changé et je ne suis pas certaine qu'une tenue uniforme suffise.



Maria 20/01/2011 11:07



Moi je portais de l'uniforme et il y avait aussi des differences , comme quoi! exemple : l'uniforme qu'on change pas touts les ans et qu'on fait juste un grand double dans la jupe pour résortir
avec les années, le probllème c'est que la couleur c'est fade avec le temps et que les gamines rémarquent même ça et te le font savoir, idem pour le cardigan éfiloché ou boulotté , idem pour les
souliers , les chausettes... bref je suis plutot contre, mais c'est lie a mon histoire a moi


on vi dans une societé des apparences ( tu as vu la série Ugly Betty? j'adore, un bon coup de nez ironique a notre societé en fait) je pense qu'il faut avoir du caracter, plus que du poignon pour
se payer des fringues de marque et que ça , celui qui vaut la peine, le voi , les autres on s'en fout! bises


 



Mamanwhatelse 20/01/2011 10:40



à l'école primaire, je portais une blouse : blanche ou bleue selon les semaines. Franchement je n'ai pas été traumatisée (sauf à part peut-être la trouille de l'oublier le lundi matin à la maison
et de se faire punir par la maitresse!!).


C'est vrai que le jugement sur l'apparence commence très jeune. Aux parents d'apprendre aux enfants, ce qui est important ou non... pas toujours facile à faire, mais j'essayerais de faire de mon
mieux...!!!



mistinguett 20/01/2011 10:04



bizarrement, moi qui n'aime pas ça, je me suis toujours fait remarquer (et même encore aujourd'hui)... je ne sais pas... pourtant je ne pense pas que je sois une alien mais voilà, dés qu'il y a
une réunion, ou un groupe, c'est vers moi que les regard se portent pour que je prenne la parole ou, on me regarde tout simplment... bref, soit je suis super belles (ce que je doute), soit à
l'inverse, super moche... ceci dit, au quotidien j'explique à ma puce que non, il ne faut pas juger quelqu'un sur son "habit" même si des fois, la première impression au premier regard est la
bonne ;-)



MmeDeCons 20/01/2011 09:45



Vaste sujet !


J'avoue qu'il ne suffit pas d'être en uniforme pour empêcher l'exclusion. Il suffit d'être boudiner dans sa belle chemise, avoir des dents de travers ou des cheveux pas aussi lisse que ta
camarade pour déjà trouver de quoi se faire exclure.


Ma mère a porté l'uniforme pendant sa scolarité. On se moquait tout de même d'elle car elle avait certaine forme assez précocement. Aujourd'hui, elle est très obsédé par son apparence.


Moi, je n'ai pas du porter d'uniforme, j'avais toujours un train de retard sur la mode et les même forme précoce de ma mère (voir même + ) , j'ai passé une scolarité pourrie par les moqueries et
je n'ai jamais eu envie de retourner à l'école après ma dernière année obligatoire.
Cependant, aujourd'hui, j'suis beaucoup moins obsédé par la mode que ma mère. Je m'assume complètement (ou presque) mon corp et ma façon de m'habiller.


Alors, je pense qu'il n'y a pas de formule magique. Chacun ressentira les moqueries à sa manière. Je pense qu'il faut apprendre surtout aux enfant le dialogue et surveiller leur comportement pour
savoir si il y a un problème à l'école.


Enfin... facile à dire hein !



BM 20/01/2011 09:35



je ne sais pas si l'habit ne fait pas le moine, mais même si nous habituons nos enfants à porter des vêtements non siglés, de toutes façons ce qui l'emportera c'est le courant qui régnera à ce
moment à l'école, collège ou lycée. Leur apprendre l'indifférence par rapport à ça..oui mais tu ne peux pas empecher ton enfant d'évoluer ailleurs que chez toi et d'être confronté aux
autres....Mon ado est en internat port de l'uniforme obligatoire le lundi et vendredi jour où il rentre jour où ils sortent, pour les sorties officieles et évènement. Le reste du temps tenue
correcte exigée, pas jean déchiré, large, et j'en passe..., pas de baskets...pas de pull à capuche ah ben oui ça limite tout de suite l'effet marques...mais inutle de te dire que lorsqu'il est en
we il n'a qu'une envie s'habiller comme les potes...Alors...Que faire..


Oui tout le monde égaux, why not, mais là aussi on sera dans l'uniforme...de toute façon le port du jean par lui même est un uniforme....


En tout cas excellente chronique, vaste débat..De bon matin moi j'adore ça..Bonne journée...



charles 20/01/2011 09:16



moi j'aime bien le côté intemporel de l'uniforme.tout le monde est beau dedans.mais cela fait aussi très embrigadement et ça j'aime moins. de toute manière on vit dans une société du paraitre et
de la surconsommation. alors...


 



MissCZ 20/01/2011 08:31



je suis assez pour le port de l'uniforme


ptetre que l'habit ne fait pas le moine, mais être  habiller comme les autres permet de ne pas se sentir exclu


collège -lycée privé, que des filles de cadres sup-supn médecin, maires de villages allentours... et moi? fille de parents qui venaient d'être licencié en même temps. Forcément les vêtements
allaient de paire avec les revenus du moment.


avec un uniforme cela serait passé quasiment inaperçu



MamaFunky 20/01/2011 08:15



non pas facile à dire.


et alors quand tu habites à Paris, laisse-moi te dire que c'est pire.
Je vais te raconter une histoire.


A la fin du collège ma mère a absolument voulu que j'aille au lycée à Paris intra-muros. 
Dans le 16ème en plus (l'arrondissement le plus chic et bourge).


Et bah moi le 1er jour de débarque en salopette mega large, chemise ultra large aussi, basket de skater aux pieds. Et en guise de "cartable" un sac en bandoulière (surement le même que ta
factrice)


Je te raconte pas la tronche des autres nenettes du lycée, moulées dans leur jean's slim de l'époque et perchées sur leurs talons aiguilles (oui oui déjà à l'époque)...


Il a bien fallu que je fasse des effort pour m'intégrer... Et que je mette de côté ma salopette.


 



script>