Dans mon école à moi

155204 10151173685738349 1582346931 n

 

J'ai souvent écrit sur ce blog que je n'aime pas l' endroit ou je vis. Toute petite déjà, je rêvais d'aller habiter ailleurs. Pas forcément très loin, mais un peu plus loin.

 

Alors quand en 2006 il a fallu revenir y vivre, malgré la perspective d'une jolie maison, d'un jardin, de mes parents à proximité, je n'ai pas sauté de joie.

 

Pourquoi je ne m' y suis jamais sentie à ma place, je ne sais pas trop. Peut être parce que c'est un petit village, qu'on y croise toujours les mêmes gens, qu'on y sait tout sur tout le monde même sans l'avoir demandé, parce que 30 ans à vivre au même endroit, ça fait long. Je  l'ignore.

 

Malgré tout, j'ai réussi, en cherchant bien à trouver des points positifs, le principal étant l'école.

 

On peut y aller à pieds. Elle est à peine à cinq minutes. C'est encore une petite école.

 

Cette école, je ne parle pas de la Maternelle, elle n' existait pas encore a mon époque, et grands comme petits partageaient la même cour, ni de la cantine, on devait être 80 élèves a tout casser, mais de cette école primaire que l'empereur fréquente depuis bientôt deux ans maintenant, et qui  était mon école.

 

Oui bien sûr la cour a été un peu amélioré, des salles de classes ont été ajouté, mais elle n'a pas tellement changé.

 

Il ya toujours ces quatre grands platanes dans la cour qui protège de leur ombre les enfants pendant la récréation lorsqu'il fait trop chaud. Le portail et le portillon n'ont pas été remplacé. pas plus que les grosses portes en bois et leurs poignées. Alors qu'on avait rendez vous avec la maitresse de l'empereur avant les vacances, Zozo s'est escrimé à chercher comment ouvrir la porte en bois sans succès alors que je me suis très bien rappelé, et pourtant ça date d'il ya 28 ans, comment fonctionnait le mécanisme.

 

Je me demande si les trous dont on se servait pour nos parties de billes existent encore.

 

Le nombre d'élèves a plus que triplé et pourtant quand hier j'ai accompagné mon fils à l'école et que je suis repassé devant la cour, j'y ai vu un peu de nous à l'époque.

 

Je me suis arrêtée cinq minutes pour le regarder. Je rêve trop souvent de voir comment ça se passe dans sa classe pour ne pas avoir envie de faire ma curieuse à la récré

 

Il n'était pas là au départ alors j'ai regardé vivre les autres enfants. Ce garçon qui était en train de séparer deux de ses copains qui se battaient, ces élèves qui jouaient à chat perché, ou encore ces trois petites filles assises par terre en cercle qui se racontaient des histoires et qui m'ont ramené bien des années en arrière. Je me suis revue en train de faire la même chose avec mes copines de l'époque, un pull rouge sur les épaules.

 

Et puis l'empereur est apparu tout a coup. Je l'ai vu courir, d'un côté de la cour, puis de l'autre, il était seul, il souriait pourtant, il avait l'air heureux.

 

Et je suis repartie au volant de ma poussette, le coeur léger, et toujours avec cette nostalgie qui ne me quitte que très rarement.

 

En même temps ça ne fait pas de mal de se rappeler des jolies choses de son passé, de son enfance.

 

En toute logique, et si le destin n'en décide pas autrement,mes deux autres fils aussi iront dans cette école 

 

Je n'ai pas fini de revoir cette petite fille au pull rouge en train de sauter à l'élastiqe

Commenter cet article

ces doux moments 07/01/2014 23:52

C'est si joliment raconté. Ca fait drôle de "revivre" son enfance à travers leurs yeux. Nous sommes restés dans le même quartier et mes enfants refont aussi certaines choses que j'ai faites enfant
aux mêmes endroits. c'est bizarre.
L'autre jour en assistant aux JPO de la danse de ma fille je me suis revue à sa place , ca fait bizarre.

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:11



Oui c'est une sensation très étrange de toujours avoir des impressions de déjà vu mais avec plusieurs années d'écart



BBB's mum 07/01/2014 22:11

un très joli texte ! un bisou à la petite fille au pull rouge qui joue à l'élastique !

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:11



Merci pourles bisous. Je transmets ;-)



assunta 07/01/2014 22:08

merci pour ce billet, moi aussi en septembre cela m'arrivera... j'en ai deja les larmes aux yeux...

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:11



Oui c'est vraiment émouvant tu verras



arlette 07/01/2014 21:46

ma fille cadette est allée a l'école du village ,moi j'habitais bruxelles et j'aurais bien aimé aller dans une petite école
bises

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:12



Je n'ai connu qu'une petite école et j'ai beaucoup aimé



Oum 07/01/2014 21:31

Tu sais, ma filel fréquente la même école que son papa (et ses deux tantes et sa cousine et son cousin). Ca me fait tout drôle d'imaginer MMM entrain de courir dans la même cour où joue ma fille :)

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:12



Je trouve ça très émouvant



lilicerise 07/01/2014 18:19

Mes enfants sont aussi dans l'école dans laquelle je suis allée. La maternelle et la primaire.
Je me souviendrais toujours le jour de l'inscription de mon fils, retourner dans cette école, retrouver les classes, le préau....Ce fut une grosse émotion ... Tellement de choses ont changé et en
même temps, rien n'a changé ...

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:12



Oui c'est ça en fait. Le temps a filé mais semble s'etre arrêté a la fois



Béatrice 07/01/2014 18:12

J'ai de plus en plus de petits élèves dont les parents ont fréquenté notre école. Ca leur fait toujours un drôle d'effet ! (d'ailleurs mon ATSEM était à l'école dans notre classe !)
Bon mercredi demain !

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:13



Je trouve ça extra cette continuité



Maman@home, blog de maman 07/01/2014 17:23

Je te comprends j'ai été enchantée de quitter mon bled pour aller vivre dans une ville bien plus grande, Toulouse en l'occurrence à l'époque... Bref tu sais si les filles jouent toujours à
l'élastique toi ?

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:13



Oui oui elles y jouent toujous :-)



Cleophis 07/01/2014 14:54

Magnifique billet

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:13



Merci beaucoup



Mélanie 07/01/2014 13:53

ça doit faire drôle
tu dois avoir beaucoup de souvenirs
plus tard tu pourras en parler avec tes enfants
y-at-il enore une maîtresse que tu as eu lorsque tu étais dans cette école ?
Mélanie

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:14



Non, il ne reste plus une seule maitresse de l'époque



cleopat 07/01/2014 13:27

une de mes filles a fait son cp dans l'école où j étais allée enfant !mais côté garçon!lol car à mon époque nous étions séparés !
bizarre tous les souvenirs que cela avait fait resurgir : nostagiiie !douce mélancolie de cette époque, et de mes jeux d'enfants! que je retrouve un peu quand je chante avec ma petite fille de deux
ans et demi :)

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:14



Oui ça n'arrange pas mon côté nostalgique a moi non plus



Pomdepin 07/01/2014 12:43

Ton billet m'a toute émue! Comme toi, j'ai toujours rêvé de partir, mains je l'ai fait, à l'étranger en plus. Alors c'est vrai qu'il,y a parfois de grands moments de nostalgie. Surtout quand on est
en vacances en France, quand je vois tout ce que mes enfants ne connaîtront jamais. Mais pas de regret.

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:15



J'iamgine ta nostalgie mais tu as aussi réalisé ce que tu voulais, et ça n'est pas rien



Lucky Sophie 07/01/2014 12:08

Il est beau ton texte !

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:15



Merci Sophie



Carole Nipette 07/01/2014 11:46

Très jolie la fin... cette continuité a du bon quelque part et tu ne sais pas ce que l'avenir te réserve... en tout cas c'est chouette d'avoir une maison de famille où les enfants ont grandi (même
si je comprends que toi tu le vis peut être comme un échec mais ça n'en n'est pas un...)

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:16



Tu lis dans mes pensées et je considère bien ça comme un gros échec même



MissBrownie 07/01/2014 11:25

Je crois que cela aurait été un enfer pour moi de rester là où j'ai grandi, là où tout le monde se connait également.
Pourtant certains y sont restés. Peu. Mais il y en a.

Ce qui est drôle, c'est que de 0 à 10 ans, j'ai habité un logement de fonction collé à l'école. Aujourd'hui, c'est une de mes amies de l'époque qui y habite.
Sa soeur, une copine de ma soeur n'habite pas très loin et elle s'est marié avec un garçon qui était dans ma classe au collège.
Certains ont trouvé l'amour juste à côté, on fait leur vie sans bouger et d'autres au contraire ont trouvé l'amour loin ;)

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:16



Je fais partie de celles qui ont trouvé l'amour loin ;-)



lexou 07/01/2014 10:50

quel joli billet!l'école de mon enfance est dans le village ou habite encore mon papa, j'y passe régulièrement, je me souviens de tout, quelques travaux ont été réalisé, mais rien n'a vraiment
changé, en tout cas à l'extérieur.J'aimerais un jour pouvoir y retourner, dans cette école, c'était une grande école maternelles, car pour le primaire nos villages s'étaient regroupés entre
plusieurs communes, 5 plus exactement, pour pouvoir regrouper des centaines d'élèves!

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:17



C'est marrant cette impression qu'on a que malgré les travaux et les différentes rénovations rien n'a vraiment changé



Soma 07/01/2014 10:20

Cela doit faire drôle de voir que la roue tourne, que le cycle de la vie se renouvelle.
Je pense tjs avec nostalgie les endroits qui ont bercé mon enfance (école, conservatoire, parc, jardins de jeux, etc....)
De revoir ces endroits quotidiennement, ça me plairait, je crois.

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:17



De revoir mon école me plait beaucoup. Pour le reste bof...



lucyni 07/01/2014 09:54

C'est dingue ce que tu racontes...je vis la même chose avec mon fils qui est en petite section de maternelle dans la même école que moi également...
La cour de récré n'est pas très grande, alors qu'elle me paraissait immense quand j'y étais ;-)
Et le plus fou, c'est que dans l'école il y a toujours une atsem, que j'ai eu moi même...
quand je vais le chercher, les souvenirs réapparaissent ...28 ans après !
Belle journée à toi sous la grisaille de provence !

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:18



Ici aussi la cour est devenu minuscule maintenant que le nombre d'éleve a triplé



SpiderMaman 07/01/2014 09:28

Je trouve ça assez fou d'avoir été dans la même école que ses enfants. Un jour, tu pourras partager vos expériences de cours de récré. Je crois que j'aurai aimé ça, revoir les vieux jeux où j'ai
sauté comme une folle...#nostalgie

Madamezazaofmars 12/01/2014 09:18



Oui et si ils restent vivre ici, mes petits enfants iront peut etre aussi ;-)



script>