Amis à tout prix ?

  Sans titre 1-copie-6

 

 

On vient d' aller se balader mes fils et moi. L' empereur à vélo, Jajaja dans sa poussette et moi à la manoeuvre. On emprunte souvent le même chemin, plutôt joli, malgré la circulation. Il y a des fleurs, ça sent bon, les cerises dont déjà rouges.

 

Et puis au retour, on a entendu des rires d' enfants qui venaient d'un jardin, le jardin d' une ancienne copine de classe. Il y avait un anniversaire, je me souviens qu'elle m'invitait au sien à l' époque. Là c' était celui de son fils. Il doit avoir eu 6 ans et il est dans la classe de mon fils. Inutile de vous faire un dessin, si mon fils était avec moi c'est qu'il n' était pas invité.

 

Il prend toujours un peu d' avance avec son vélo et je l' ai retrouvé figé, le regard au delà du grillage, à regarder les enfants qui s' amusaient dans ce jardin et pas lui. Quand il m'a vu il est reparti aussi sec et il a fait l' air de rien.

 

Et moi ça m' a fait comme un grand coup de poignard dans le coeur de l' avoir vu comme ça à observer les enfants jouer. Je sais que ce petit garçon n' est pas son copain, donc il n' avait aucune raison de l'inviter, mais ce qui me rend triste c'est que c'est toujours comme ça.

 

J' ai senti les larmes monter en route et j' ai fondu discrètement en sanglots il y a 10 minutes parce que comme je le soulignais ce matin, il n' a pas d' autre ami que son meilleur ami. Alors mieux vaut la qualité que la quantité, je suis d' accord, mais il pourrait avoir quelques copains. Cet ami ne sera pas toujours là et la maîtresse a d' ailleurs déjà envisager de les séparer a la rentrée prochaine. Lui d' ailleurs a quand même d' autres copains alors que mon fils est exclusif.

 

Il est victime de ses différences, de son comportement, il n'a pas bonne presse comme on dit.

 

Et moi ça me fend le coeur quand comme cet après midi il se rend compte qu'il est isolé du groupe.

 

Je ne cherche pas à ce que mon enfant soit populaire, je préfère qu'il soit bien entouré, mais juste un peu plus peut être.

.

Qu'on ne vienne pas me dire que c'est de ma faute, que je n' ai pas d' amis. Aujourd'hui c'est plus un choix même si j' avoue avoir brisé quelques jolis liens par le passé.

 

Certains me diront que c'est qu'il n' en ressent pas le besoin, peut être, mais si il n'avait tout simplement pas le choix parce que les autres le rejette.

 

Je sais que dans le temps ça risque de perdurer. J'espère que certains enfants et parents seront assez intelligents pour passer outre ses différences.

 

En attendant, ce que ça peut être difficile, peut être plus pour lui que pour moi, peut être qu'il n' en souffre pas mais j' en doute.

 

J' ai mal pour lui et pour une fois, je ne sais pas quoi faire...


Commenter cet article

reniou 14/07/2012 14:30


un gros bisou au petit empereur moi aussi j'ai des enfants timides discrets et tres sensibles du coup pas bcp de copains  peu d'invitations et c'est vrai que le coeur d'une maman souffre de
voir ses enfants exclus des groupes et ses paroles de certains bah c"'est un peu de ta faute  tu es trop maternelle bande d'imbecile il vaut mieux un peu trop d'amour que pas assez(parole
d'une connaisseuse).au contraire se savoir aime rassure et aide a grandir.ton blog est super je viens juste de le decouvrir et je profites de tes photos ensolleillees moi qui habite la normandie

Madamezazaofmars 14/07/2012 20:37



MErci de ce commentaire avec lequel je suis totalement d'accord et ravie d' amener un peu de soleil dans la grisaille



Perle du Pacifique 22/05/2012 02:07


Je trouve l'idée d'organiser un gouter sur "son territoire" intéressante. il connaît le chemin, les moindres recoins, y est à l'aise...il sera déjà en confiance par rapport à cela... C'est
toujours plus évident lorsque l'on est à l'aise. Je te suis depuis un moment maintenant et ton ptit bonhomme a les clés intellectuelles pour comprendre certaines choses, ce qui n'enlève pas la
tristesse ou la peine qu'elles peuvent engendrer. Ce ptit bout va sortir grandit de tout cela, mais si tu peux l'accompagner et trouver des ptits moyens de le "sociabiliser", cela ne peut être
que du bonus ! Bises et courage ! Gardes le cap !

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:42



Je vais sûrement en faire un avant les vacances d' été



Madame Moustick 17/05/2012 22:02


Comme je compatis ! Mon grand n'est pas très populaire non plus. En début d'année un de ses nouveaux camarades, qu'il aimait bien, distribuait les invitations pour son anniversaire un matin, mon
grand est passé devant lui plein d'espoir de recevoir le laisser-passer chéri et rien ... Sa déception muette m'a fait mal, très mal.

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:43



Pareil, je souffre de le voir triste



Le Journal de Chrys 17/05/2012 15:20


J'ajouterais que mon fils non plus n'était pas très "populaire" à l'école primaire mais plus les années ont passé, plus il a appris à se faire des amis, il a eu aussi de grosses déceptions mais
n'est-ce pas l'apprentissage de la vie? N'est-ce pas ainsi que l'on apprend à avoir des amis? Ceux qui nous correspondent? C'est réellement en fin de collège et surtout au lycée que les choses
sont devenues plus légères pour lui. C'est ainsi. Mais l'important est aussi de ne pas tout focaliser là-dessus. 


Oui, ça fait de la peine mais ce n'est pas figé dans le marbre. 

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:43



Tu as raison, rien n' est inscrit, et tout peut changer



Le Journal de Chrys 17/05/2012 15:15


Peut-être que justement, en n'étant pas dans la même classe que son meilleur ami, ce sera l'occasion d'apprendre à s'en faire d'autres... Tu ne crois pas? 

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:44



Si je le pense aussi mais j' espere qu'il ne sera pas trop isolé



McdsM 17/05/2012 14:50


Le mien non plus n'était pas comme les autres (fouteux, braillards, expansifs..). Il était  calme, discret, sensible. Il l'est toujours d'ailleurs, c'est ça qui est rassurant. Tu n'y
changeras rien, donc ne pleures plus . Le nôtre a beaucoup souffert à l'école car l'école c'est le groupe ! Il s'est construit dans cette différence, ce qui lui occasionné des moments
difficiles, à nous aussi. Mais cela  a été aussi son ciment: une recherche intérieure, la richesse d'autres procédures. Aujourd'hui, c'est une belle personne de 28
ans qui est très à l'écoute des autres, qui ne les  fuit pas comme on aurait pu le craindre.  Notre fille, c'était le contraire, plus sociable mais au bout du compte moins
facile dans ses relations. Comme quoi ?.  Laisse les choses se passer ... sois modèle pour eux et observatrice d'eux. Ils en prendront de la graine ! BIZ

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:44



Je suis sûre aussi que ça lui donne une certaine force



celia 17/05/2012 11:35


Je ne suis pas maman, loin de là, j'ai à peine 21ans !mais j'ai travaillé dès l'age de 18ans dans les écoles maternelles, et ensuite j'ai fais la fille aupair dans plusieur familles...et j'ai pu
remarquer quelque chose: les mamans peuvent vraiment faire la différence !Peut être devrais tu demander à des mamans et à leur enfant de faire cette balade avec vous ? A l'école, les rôles dans
les classes se distribuent très vite, il y'a "celui bon en sport" "l'intelligent" "le beau goss" "le bad boy" etc etc, hors de l'école c'est autre chose, peut être qu'en lui faisant faire cette
ballade avec des amis, il se sentira "en sécurité" parce que c'est un parcours qu'il connait, il sera "sur son territoire". Faite un goûter commun (pour qu'ils aient tous la même chose à manger
et qu'il n'yen ai pas un qui ait un "super kinder bueno" et l'autre une madeleine...ça fait vraiment la différence à cet age là !)
De plus en voyant que tu sympathises toi aussi avec d'autre maman ça lui montrera l'exemple. Le but n'étant pas d'en faire quelqu'un de populaire, mais de le rassurer, de lui montrer que ce n'est
pas si difficile que ça d'aller vers les autres !

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:45



C'est exactement ça, il faut juste qu'il apprenne a faire parfois le premier pas



Mgie Lesbonstuyaux 17/05/2012 00:06


C'est poignant ton récit parce qu'en tant que maman forcement je comprends ta réaction. Mon fils est encore trop petit pour les anniversaires avec les copains mais il rentre à l'école en
septembre et cela va donc commencer! Je ne sais pas ce que l'avenir réserve pour lui parce que je sais déjà qu'il n'a pas du tout la même attitude à la maison qu'à la crèche par ex...j'ai une
devise qui est: "ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort" en clair ton fils se forge un mental d'acier au travers de ces pics qui lui réserve la vie. Oui il est jeune mais suffisamznt grand
pour apprendre de cet épisode. Et sinon est-ce que tu as pensé toi de côté à organiser son anniversaire et inviter quelques copains de sa classe ?? 

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:46



Oui c'est prevu mais son anniversaire toujours pour la rentrée scolaire, c'est toujour sun peu difficile



Mamanpsychomot 17/05/2012 00:05


On se sent tellement impuissant dans des cas comme ça... peut être ton fils pourra t'il rencontrer d'autres enfants dans
des  loisirs ....


Garde espoir, rien n'est jamais figé et ton fils élargira surement son cercle de copains en grandissant.

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:46



J' en suis sûre, merci



sun 16/05/2012 22:28


Mon grand , pourtant très (trop?) sociable est rarement invité depuis le ce1 par ... les garçons ! Une espèce de clan de beaux gosses qui se tirent dans les pattes, jouent ensemble quand même ,
mais n'invitent pas n'importe qui ! par contre les filles l'invitent ;))


Hier un garçon qu'il considère comme un bon copain ne l'a aps invité. Que dire ?...


Pour ça, je suis contente du passage au collège : il va y avoir du brassage. il rencontrera d'autres personnes.


je trouve que l'idée du centre de loisirs est bonne : pour casser son image de "particulier", rencontrer de sinconnus qui n'auront pas d'a priori

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:46



J' espere que le CP aura cet effet brassage egalement



Lulu From Montmartre 16/05/2012 21:47


Et bien moi j'ai le problème inverse, mon fils est assez souvent invité aux anniversaires de ses copains, mais il ne veut absolument pas y aller ! Pas plus tard que mercredi dernier, il m'a fait
une crise au moment d'aller à l'anniv de son "amoureuse", alors qu'elle était chez nous le samedi précédent (pour l'anniv de mon fils justement), on en avait parlé, il savait qu'il y aurait tous
ses copains, et au dernier moment, crise d'angoisse, et surtout de larmes, il s'en est carrément rendu malade... Quand j'essaie de lui demander pourquoi, il me dit qu'il a peur, et j'ai beau
essayer de lui en parler, de le rassurer, rien n'y fait... J'ai moi aussi passé ma journée de mercredi dernier à pleurer, parce que je me dis qu'il se prive de bons moments, et j'ai peur qu'il ne
s'isole. Je comprends donc ton désarroi (même si les raisons ne sont pas tout à fait les mêmes). As-tu essayé d'inviter un ou deux copains chez toi ? Je ne sais pas si mon témoignage te servira,
mais en tout cas la discussion m'intéresse. Et ton petit bonhomme, de ce que tu en racontes sur ton blog, a l'air franchement super !

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:47



J' ai essayé mais les parents ne me rappelent pas. Du coup apres j'ose pas insister



Alice 16/05/2012 21:24


Pf j'ai une boule dans la gorge, je ne sais pas quoi te dire à part qu'elle a grossi en lisant les commentaires des autres mamans...

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:47



Il faut pas hein



Petits diables 16/05/2012 21:22


Je comprends bien cette situation, je l'ai vécue de l'intérieur. La petite fille qui n'avait pas d'amis, c'était moi. J'étais si timide et sauvage que le peu de fois où on m'a invitée, j'ai
refusé d'y aller. J'enviais les autres enfants, ceux qui étaient populaires, qui se voyaient en dehors de l'école...et puis au lycée la roue a tourné sans que je comprenne vraiment pourquoi. J'ai
commencé à avoir des amis, de plus en plus. A la fac, à l'IUFM, ensuite et aujourd'hui. Ca m'a apporté la force de me suffire à moi-même quand besoin est. S'il en souffre aujourd'hui, c'est sûr
que c'est dur, mais ça n'a rien à voir avec toi: ma Pouillette est hyper sociable, quasi trop. Le contraire de moi au même âge.

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:48



Je ne me rappelle pas bien comment j' étais a son âge



Béatrice 16/05/2012 18:12


Pourquoi séparer l'Empereur de son ami ... Pourquoi ne pas plutôt ajouter un "tiers", ça srait plus simple pour lui, non ??

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:49



C'est la maîtresse qui nous dit ça depuis le début de l' année, mon fils serait trop exclusif



stéphie et les Cacahuètes 16/05/2012 17:58


je partage avec toi cette incompréhension, cette immense tristesse et ce grand vide... avec ma MissAndy, exclue du groupe elle aussi. Et le pire, par sa propre soeur ! J'aimerai tellement avoir 4
ans, être dans sa classe et lui prendre la main en lui disant "viens, on va jouer"....


Mais j'ai 30 ans, et je suis juste sa maman, pas sa copine. Et surtout, je ne suis pas là dans ces moments de récré où elle finit forcément par pleurer (dixit la maîtresse).


La seule chose que je pourrai peut-être faire, c'est proposer à une maman de petite-fille-gentille de sa classe de venir gouter un mercredi au parc, avec MissAndy et moi, sans les 2 autres.
L'aider à créer le lien, que sa grande timidité lui empêche de tisser. Lui montrer qu'elle aussi a le droit de jouer, sans sa soeur. que d'autres enfants sont bien plus sympas, et qu'il vaut
mieux ignorer les "méchants" plutôt que de leur montrer qu'ils nous font du mal...

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:49



Je suis triste de lire ça, elle est si mimi.



Maman Crotte 16/05/2012 17:55


:(

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:49



Pas mieux



Little Cocoon 16/05/2012 17:34


Je sais que ça fend le coeur d'une maman de voir/croire que son enfant est malheureux, j'en fais partie aussi.
Tu sais l'année dernière, ma fille n'a été invitée qu'à un seul anniversaire (et en plus elle n'a pas pu y allée car malade...). Il faut dire qu'elle ne parlait pas beaucoup, préférait jouer
seule à ce qu'elle voulait et ne cherchait pas trop de contact avec ses camarades. Cette année, il y a du mieux mais c'est loin d'être la gamine hyper populaire. Elle est allée à 3 anniversaires
(2 garçons et 1 fille) et pas forcément parcequ'elle est copine avec les enfants mais aussi je pense parce que je connais un peu les mamans. Elle n'a pas énormément de copains, ce sont tjrs les
mêmes prénoms dont j'entends parler (les 2 garçons). Elle est isolée et ne fais pas grand chose pour que ça change. Cet été, ce sera son anniversaire, elle ne peut pas le fêter à l'école alors je
vais "forcer" les choses en invitant 6 à 8 enfants de sa classe puisque cette année on ne part pas en vacances. Histoire de tisser des liens en dehors de l'école.


Je vais aller à la pêche aux infos auprès de la maîtresse pour savoir avec lesquels il y a plus d'affinités et récupérer des adresses...
N'as tu jamais voulu inviter des camarades chez vous, sans parler d'anniversaire ? Ca peut être un bon moyen pour que les autres le découvrent différement et veuillent tisser des liens avec lui.

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:50



Quand j' invite on ne me rappelle pas



Celine Walea 16/05/2012 17:22


Coucou ! Mon fils non plus n'est pas très "populaire" et a juste une poignée de copains. Il n'est presque pas invité à des anniv alors ça me fait vraiment mal au coeur quand je vois les autres
gamins sortir de l'école avec leur invit' à la main... Mais c'est comme ça. Il a deux bons copains, voire trois c'est peu mais déjà ils refont le monde ensemble... je me dis que ce n'est pas plus
mal comme ça, ça forge son caractère, et du coup je le trouve tolérant vis à vis des enfants qui ne sont pas comme lui.

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:50



Je te rejoins aussi dans ce que tu écris



heidi 16/05/2012 16:54


Il est intelligent et il a forcément eu un pincement au coeur. Dommage de devoir se faire une armure à cet âge.


N'y a t-il pas une asso pour les petits dans ton village ? ça lui permettrait de tisser des liens en dehors de l'école. Ou une ludothèque, un club ?

Madamezazaofmars 26/05/2012 21:50



C'est tout petit ici, il n' y a pas grand chose a faire



script>