Son premier chagrin d' amitié

  _04417-1.JPG

 

 

Pendant le repas du soir à la maison, c' est souvent le moment ou on parle le plus en famille. L' empereur nous raconte sa journée et on apprend alors ce qu'il a fait comme travail, a quoi et avec qui il a joué à la récré... Et hier soir justement, entre un macaroni et un morceau de jambon il a dit  : " Ross ( nom d'emprunt bien sûr ) ne veut plus être mon ami. Il a trouvé un nouveau copain ".

 

Sur le coup, comme ce n' est pas la première fois, même entre garçons, qu'il y a de petites disputes, fâcheries, j' ai cru a un accident de parcours supplémentaire. Mais je me suis trompée et c' est avec beaucoup de tristesse sur le visage que mon fils a poursuivi son récit en nous expliquant que Ross et son nouveau copain ne voulaient pas jouer avec lui, qu'il avait passé la récréation tout seul.

 

Plus exactement, il a dit : " Lundi, Ross a trouvé un nouveau copain. Mardi ils m'ont détesté. Aujourd'hui ils m'ont détesté "

 

Ce que ses mots ont pu me paraître durs, si difficiles à entendre.

 

Ross et lui sont amis depuis la Petite Section. 3 ans d'une belle complicité qui peut peut être paraître ridicule aux yeux de certains adultes mais qui compte tellement pour mon fils. Pendant 3 ans, nous n' avons entendu parler que de Ross. En classe on a fait ci, dans la cour on a fait ça. Il allait chez lui, lui venait a la maison. Ils étaient tous les ans dans la même classe jusqu' à cette année. La maîtresse voulait qu'ils soient séparés car ils étaient trop fusionnels. On dirait bien que cette séparation n'est plus seulement scolaire depuis peu.

 

Mon fils est quelqu'un qui s' attache, qui prête de l'importance au moindre mot, au moindre geste, alors je comprends que la situation lui fasse de la peine.

 

 

Oui ce ne sont que des enfants, oui des copains il en trouvera d' autres, bla bla bla... Et peut être que Ross reviendra vers lui très vite ou peut être pas, mais en attendant, je sais qu' il souffre énormément de cette séparation.

 

Et nous en tant que parents, que pouvons, que devons nous faire ? Nous lui avons parler, nous avons essayer de le consoler sans pour autant lui raconter de mensonges, de l' encourager àa aller vers les autres. Ça n'a pas été facile, surtout pour moi je crois, mon coeur de maman en a pris un sacré coup.

 

Bien sûr je sais que l'amitié telle que nous adultes la concevons n'est pas la même que celle des enfants. La ou nous voyons de la durée, les enfants eux vivent leur amitié au jour le jour, ce qui ne les empêchent pas d'avoir beaucoup de chagrin quand cela semble s' arrêter.

 

Je déteste le voir triste, je hais le fait de l'imaginer tout seul dans la cour de récréation, je sais que la vie est ainsi faite, jalonnée d' êtres qu'on a adoré et qui disparaissent mais bon sang à 6 ans, est ce qu'on est vraiment armé pour ça, surtout l'empereur, hypersensible comme il est.

 

Alors il n' y a plus qu' a attendre, voir si sa peine semble disparaître, si il se fera de nouveaux copains, peut être un nouveau meilleur ami. Je n' en doute pas mais j' espère juste que cela ne l' affectera pas trop longtemps.

Commenter cet article

MissBrownie 28/09/2012 23:29


Je te comprends tout à fait :-(


L'année dernière, c'était dure d'entendre Chupa me dire qu'elle n'avait pas de copines alors qu'elle en avait toujours eu.


TiBiscuit, pour le moment, à part le voisin qu'il considère comme son meilleur copain, à l'école, ça va, ça vient...

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:54



L'empereur n'a pas vraiment besoin des autres en général mais ce copain là, c'est comme un pillier dans sa vie j' ai l'impression



Madame Moustick 28/09/2012 22:41


Pas de solution, mais courage !

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:54



Merci, visiblement ça va un peu mieux



LMO 28/09/2012 14:07


Rhalala, c'est dur pour les loulous sensibles ça!


Mlle A a connu ça pas mal de fois en primaire. Heureusement elle était très entourée et ne se retrouvait jamais seule. Mais ça l'a beaucoup affecté tout de même et elle ressassait pendant des
jours et des jours.


C'est dur pour eux et pour nos coeurs de mamans!

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:55



Mon fils est vraiment a fleur de peau. Mais je crois que ça va meiux, Ross est revenu un peu dans les conversations ;-)



Flo de Sendai 28/09/2012 13:45


Pauvre coco, petite j'ai aussi de tels souvenirs, et ma fille aussi a souffert de ca dans les petites classes.....tout le monde surmonte, mais ca fait mal, je sais ! Courage a lui !

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:55



Oui ça pique un peu sur le coup mais c'est la vie, dur dur quand même



Xtinette 28/09/2012 12:48


C'est triste... je le comprends... je repense souvent à mes 2 ou 3 amis qui ont coupé les ponts sans que je comprenne pourquoi...

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:55



J'en ai aussi dans mes archives



Maman Crotte 28/09/2012 12:23


Oh :-(

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:55



Je crois que ça va un peu mieux :)



leoetlisa 28/09/2012 12:21


Je te comprends, mon coeur se serre rien qu'à te lire ! Léo avait un super copain pendant ses deux premières années de maternelle, et puis ils ont été séparé en GS, là ils se retrouvent au CP,
mais ce n'est plus comme avant, et ça me désole !!

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:56



Pareil, ils ne sont plus dans la même classe donc ala récré, mine de rien, ça joue



Sophie-mum 28/09/2012 11:57


ah pas faciel surtotu quand c'est le tout premier mais les enfants sont dur entre eux

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:56



Plus que ce que je ne croyais



labonoccaz 28/09/2012 10:41


coucou, pas facile en effet, les premiers chagrins d'amitié à cet âge là. Mais dès fois, c'est temporaire. Autant pour mon ado quand il était en petite section puis primaire, pas de souci (et
puis lui c'était les amoureuses) que mon toto, çà été çà avec dux de ses meilleurs copains pendant toute la durée de la maternelle et de la primaire. Il m'a parfois fait des crises avec des
paroles pas sympa à l'égard des copains (que j'ai aussitôt repris) et la semaine d'après c'était la réconciliation. Je ne sais pas pour lui que deviendra son amitié avec ses copains, mais une
chose qui est sur c'est qu'une amitié qui démarre aussi petit, si elle traverse les années malgré les coups de "gue...." c'est quasi une amitié pour du très long terme (je vois çà avec l'ado, il
était très copain avec un autre dès la maternelle, ils se sont suivis jusqu'au CM2, la 6 ème les a séparé, ils ne se parlait plus trop, puis retrouvaille au lycée et là, tu peux quasiment plus
les séparés, sauf les filles, lol). En attendnat, nous les mamans, faut faire un peu tampon et tempéré, dédramatiser pendnat les disputes qui sont normales en fonction des caractères de nos
petits bouts. Bisous

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:57



Ca suit le chemin de je t'aime moi non plus, avec reconciliation et dispute



Ratonne 28/09/2012 10:04


Pas facile. Que l'on soit petit ou grand ça fait toujours mal... Je pense que même sans un mot votre simple présence à ton doudou et toi le réconforte. Vous êtes son matelas de cascadeur...

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:57



C'est beau le matelas de cascadeur comme image



nuageuse 28/09/2012 10:00


Les enfants sont durs entre eux... Soutiens le pour qu'il garde/ait confiance en lui et qu'il aille vers de nouveaux camarades. Bon courage

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:57



Je fais de mon mieux, merci.



lexou 28/09/2012 08:12


les chagrins d'amitié peuvent beaucoup blesser, c'est la vie comme tu dis, mais oj peut l'aider à diminuer sa peine ,e t comme vous l'avez fait à lui expliquer que ce copain reviendra vers lui,
et qu'il trouvera aussi de nouveaux amis!

Madamezazaofmars 01/10/2012 20:57



C'est ce qu'on a fait, ça a l'air de fonctionner



script>