La pression scolaire du côté des parents, du mien plus exactement

tumblr_kuz57iujme1qzb7gjo1_500.jpg

 

Maintenant que je suis classée dans la catégorie des mamans qui ont un vrai problème avec l' école quand il s' agit de ses enfants, je me dois d' aller un peu plus loin dans mon analyse.


J' ai toujours personnellement adoré l' école. J' aimais et j' aime toujours apprendre, être curieuse, passionnée, lire...


Et j' espère que mon l' empereur sera comme moi.

 

Non si j' ai des craintes quotidiennes vis a vis de sa scolarité, c'est parce que je suis une maman sous pression. Une pression que je me mets toute seule, en par exemple comparant mon fils aux autres enfants, notamment sur le blog.

 

 

" Les enfants des autres ont parfois l’air si intelligents [et ce n'est pas une critique] que je me demande si je ne laisse pas un peu trop tranquilles mes doudoux… A lire les exploits de certains petits [et ce n'est toujours pas une critique], j’ai presque l’impression qu’un enfant en fin de grande section doit quasiment savoir lire et écrire … J’en arrive à croire que c’est la norme alors que le CP est tout de même la classe spécifique pour apprendre tout cela. "

 

 

Une pression due au programme que la maîtresse nous a détaillé au cours de la réunion de rentrée.

 

" Histoire de se mettre un peu plus la pression, comme le fait remarquer Nipette, il y a les évaluations de maternelles! "

 

Et enfin une pression due au fait que selon la maîtresse l' empereur est paresseux, rêveur, et de ce fait a des problèmes en graphisme. Il manque cruellement de concentration et de motivation sauf si ça le passionne vraiment.

 

Il est pourtant très intelligent, c'est ce qui revient de tous les rendez vous que nous avons pu avoir avec ses différentes maîtresses ou des professionnels. Il aime les chiffres, les syllabes, je ne vais pas faire  liste, tout peut encore évolué...

 

Mais cette pression... Je la ressens chaque jour, surtout le Vendredi quand je récupère le cahier d' activités. Et je m' en veux, je me fais penser a ma mère qui au CP faisait comme le disait mon institutrice de l' époque, la chasse aux Très Bien.

 

Ce que je ne veux pas , c'est lui transmettre cette pression , c'est lui faire peur, c'est l' oppresser avec sa scolarité, d'autant qu'il n'est qu' en grande section

 

" Devrions-nous nous inquiéter, les pousser ? Je ne pense pas … Certains enfants sont juste encore plus motivés qu’eux. "

 

J' ai dit, oui j' ai dit a la maîtresse qu' a la réunion de rentrée, avec ses phrases mystères et pleines de sous entendus, elle m' avait mis la pression. Ce a quoi elle a répondu qu' il ne fallait pas.

 

" C’est dingue cette fixation que nous pouvons faire, en tant que parents, sur le niveau scolaire de nos enfants … Et pourtant je sais  qu’il ne suffit pas d’être intelligent pour réussir sa vie professionnelle... "

 

Je ne pense pas être différente des autres mamans, on veut toutes le meilleur pour nos enfants

 

Mais au lieu d' un poids sur ses petites épaules, c'est de ma confiance et de tout mon soutien qu' a besoin mon fils et je serai toujours là.

 

Un grand merci a Miss Brownie qui m'a permis de baser ma réflexion sur un article a elle dans lequel je me suis presque totalement reconnue.

 

" (Se) Mettre la Pression " 1/02/2011 Mes Doudoux et Compagnie

 

Alire également en complément l' article " Maman et enfant sous pression " de Nipette

 

Ceci est ma participation aux Vendredis intellos de Madame Déjantée

 

 

 

Commenter cet article

LMO 03/10/2011 10:39



Les évals en Maternelles? C'est quoi cette blague? Pfff... On ne les laisse plus tranquilles, ils doivent rentrer dans des normes de plus en plus jeunes!


Il y a même les trucs à remplir dans le carnet de santé "votre enfant sait faire ceci cela" genre à 3 mois! Ok, ça peut permettre de dépister des maladies et tout, mais ça fout la pression quand
même.


MissCouette a souri assez tard et a rigolé carrément très très tard... Ca m'a beaucoup angoissé qu'elle ne rentre pas dans cette "case" là. A coté, elle était hyper vive, a su marcher très tôt et
avait une psychomotricité parfaite pour son âge. Mais j'ai longtemps cru qu'elle était autiste juste à cause du rire et des sourires si  peu fréquents.



Magali Evasion 01/10/2011 22:18



Je me reconnais tout à fait dans ton article... A écouter les autres parents, j'ai l'impression de ne pas faire ce qu'il faut pour mes enfants. J'ai fait le choix de
les laisser tranquille à la maison (hormis les devoirs), je ne fais pas travailler les enfants sur leur temps de loisir. Cette année j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le mauvais choix.
Loulou fait du soutien, en grande section de maternelle ! La maitresse nous a dit que c'était indispensable, que ça n'allait pas du tout, qu'il était impératif qu'il connaisse et sache nommer
toutes les lettres de l'alphabet avant Noël... Ca a été le choc à la rentrée car en fin d'année précédente, nous avons utilisé notre droit à avoir un entretien avec la maitresse pour savoir si
tout allait bien et ce "problème" n'a jamais été soulevé...


 


Bon courage ! Ce n'est pas simple de se retenir de chasser les "très bien", je fais pareil avec mon grand qui est en CE1...



Le journal de Chrys 30/09/2011 19:01



C'est vrai, j'estime que la Grande Section devient bien trop un mini CP!!!!


Mes enfants n'on pas eu cette pression-là et c'est tant mieux!


D'ailleurs si cette pression était vraiment efficace ça se saurait... Ce qui n'est pas le cas.



Carole Nipette 30/09/2011 16:30



Déjà merci pour de me citer dans tes inspirations !


Tu vois et bien au bout d'un mois de CP je me rends compte que ma fille apprend à lire comme les autres et elle y arrivera en temps et en heure, ça va hyper vite en fait, ils sont "faits" pour...
pas besoin de stresser en grande section miss, j'ai le recul nécessaire pour te dire de ne pas t'en faire :) Bon par contre pour écrire ce n'est pas encore ça et là j'essaie vraiment de prendre
sur moi pour ne pas lui remettre de la pression, ils s'en mettent tout seul et sont très attentifs à ne pas "froisser" la maitresse... en fait je vois bien qu'elle se met la pression toute seule
et ça me perturbe, du coup on discute beaucoup pour désamorcer et rassurer...



La journaliste IT pink & green 30/09/2011 15:24



Moi je trouve qu'ils en font beaucoup trop en maternelle. Ma deuz vient de rentrer au CP et elle sait déjà plein de choses : l'alphabet, compter, additionner des petits nombres, reconnaître des
syllabes, des mots et même lire de petites phrases ! Nan mais j'hallucine quand je fais les devoirs avec elle, le premier mois de CP n'est même pas terminé et elle sait déjà tout ça ?? Limite je
me demande ce qu'ils vont faire après, ne vont-ils pas s'ennuyer ?


Enfin le principal pour moi c'est qu'elle aille à l'école le sourire sur les lèvres, point. Et c'est d'autant plus vrai en maternelle. L'Empereur est content d'aller à l'école ? Ben alors tout va
bien. Lire, compter, reconnaître des syllabes ou soigner son graphisme, il a bien le temps pour ça. 



lexou 30/09/2011 15:15



Je n'en suis pas encore là avec ma crevette, mais me connaissant un minimum, je pense que je serais inquiète, de son bien être à l'école, ses aptitudes, ses difficultés, sa faculté d'ecoute et
d'enregistrer les informations, et même si l'école ne fait pas tout, on peut être intelligent, et foiré sa vie pro et perso, elle est tout de même la base de beaucoup de choses, bravo Zaza pour
cet article!!



Flolasouricette 30/09/2011 15:10



Je suis rassurée de lire ton billet et tous les commentaires, je vois que je ne suis pas la seule à stresser. La maîtresse de petite section reproche à mon fils de ne pas s'assoir et,
globalement, de n'en faire qu'à sa tête ; c'est ultra-désagréable d'entendre ça à la sortie d'autant plus que je suis moi-même enseignante. Je suis partagée entre la culpabilisation (ai-je
bien élevé mon doudou, éducation non violente et toussa ?) et l'envie de lui répondre que mon fils n'a pas encore trois ans ce qui est un peu tôt pour se comporter en étudiant modèle. Après
tout, c'est son job, le mien est de poser à8h30 le petit habillé/lavé/caliné/nourri et de le récupérer à 11h30,à elle de se débrouiller dans l'intervalle. Je crois malgré tout que l'esprit
de la maternelle est en train de se perdre, pas sûr que ça rende nos enfants plus intelligents....



Audrey 30/09/2011 14:50



Poussin n'est pas encore à l'école mais je sens que je vais aussi ressentir la pression peser sur mes épaules...


Ma mère avait la pression également et faisait la chasse aux TB... et moi en tant qu'élève, j'avais la pression (que je me mettais toute seule !) parce que je voulais avoir des bonnes notes,
j'ai toujours aimé l'école et je voulais être "forte" (ça ne m'a pas beaucoup servi !!)


Alors bon, j'ai le temps, mais je sais que cette pression sera là... pas forcément pour les notes mais aussi au niveau du comportement de Poussin....


Bon vendredi :)



BM 30/09/2011 14:33



Ma chère zaza,


ton petit est en grande section, donc il a encore quelques années et quand je dis quelques.....d'études qui l'attende. Alors si tu commences maintenant à te coller la pression, tu es bonne pour
t'avaler un tube d'euphytose tous les matins.


L'essentiel et j'en ai toujours été convaincu, est de laissé les enfants se trouver. On est là pour les aider, les soutenir mais sûrement pas pour leur coller la presion et encore moins te la
coller à toi.


J'ai toujours fait confiance à mes petits, l'ainée à fait l'essec, la 2eme est en médecine et le 3eme qui était on ne peut plus rêveur, paresseux, a eu son bac avec mention (et dieu sait que les
conditions n'étaient pas faciles) il a réussi ses concours et est en prépa actuellement. Alors ma belle, fais toi confiance. La maternelle c'est pas mat sup c'est l'apprentissage d'une vie
sociale, de la disciplique (un peu ) de faire et d'apprendre...


Enfin moi je dis ça...Heinn. tu me connais.


j'adore le nouveau look de ton blog.


Voili voilou. Gros bisous et respire ma zaza


très bon Week end



Céline☼ 30/09/2011 13:53



Non, non, non, un enfant ne doit pas savoir quasiment lire et écrire en fin de grande section ! Encore heureux ! ;-)


Même si je suis la première à reconnaître qu'on leur en fait faire toujours plus et de plus en plus tôt (genre commencer à apprendre à écrire en attaché en grande section), je le déplore
profondément.


Je me souviens qu'à mon époque, qui doit être aussi la tienne (et vlan, ça nous rajeunit pas !), on apprenait à faire nos lacets et à faire des tresses en maternelle. Du pratique, du concret (ce
qui est le plus facilement compréhensible pour les petits) et c'était super utile.


Ma fille qui vient d'entrer au CP ne sait encore rien faire de tout ça.


Bref, je ne pousse pas mes enfants, même si je suis fière comme un paon quand ils me ramènent des bonnes "notes". J'essaie de rester zen et de ne pas m'en faire si je vois qu'ils buttent sur un
exercice, ou qu'ils ont une petite faiblesse dans un domaine. Je leur fais confiance. Je sais qu'ils ne sont pas plus bête que les autres et que si je fais attention à ce qu'ils travaillent bien
en classe, ils s'en sortiront. Y'a pas d'raison !



Mentalo 30/09/2011 12:32



Il faut savoir que chaque gamin a son propre
rythme. Jajaja ne marchera sans doute pas au même âge que l'Empereur, les nuits, la propreté, les dents… chacun a son propre tempo, mais tous y arrivent. Arrivés à l’école,
à peine plus grands, on voudrait qu’ils rentrent tous dans des cases. Alors que non, les cases, c’est comme les courbes de croissance. Ca veut pas dire que celui qui y rentre pas est anormal.
 L’évaluation de GS est faite non pas pour tester l’intelligence de nos gamins, mais voir où ils en sont, sans jugement de valeur, par rapport à ces cases. Afin de savoir si un enfant ou
l’autre demande un peu plus d’attention dans telle ou telle matière. Au contraire, c’est quelque chose de très positif !


A nous de ne pas leur coller notre pression
d’adultes ! On a peur pour eux, pour leur avenir ? que savons-nous de l’avenir, dans 20 ans ? Si on voit comment le monde a changé depuis notre enfance à nous, on peut se dire
qu’il changera encore tout autant. Ce sont des enfants, laissons les vivre l’enfance qui doit absolument rimer avec insouciance!



nell 30/09/2011 11:21



Réflexion réelle que l'on se pose tous plus ou moins, car on veut le meilleur pour nos loulous...cela fait parti de nous cette pression, l'essentiel c'est d'éviter de trop leur transmettre.
Laissons les grandir tranquillement au lieu de vouloir qsu'ils sachent déjà lire/écrire pour le CP, chaque enfant est différent et évolue à son rythme.



Mme Déjantée 30/09/2011 10:00



Merci de ton témoignage et de ta réflexion...Il y a de nombreuses questions soulevées dans ton article... D'abord, celle de la transmission parent-enfant dans la mesure où nous portons tous notre
propre "histoire" vis à vis du système scolaire (ce qui ne veut pas dire qu'on y a été malheureux!!)... 


Ensuite, il y a les craintes des "étiquettes" que l'on sait facile à coller à sur un enfant mais bien difficile à décoller!! 


Quand je t'entends parler de comparaison entre tes enfants et les autres, j'entend surtout que c'est toi que tu compares: toi vis à vis des autres mères, toi vis à vis de ta propre mère...


Je te comprends d'autant mieux que je suis une ancienne première de la classe, malheureuse comme tout parce que persuadée que mes parents ne m'aimaient que pour mes notes... Je me suis interdit
tout forme de pression vis à vis de l'Anté-pré-ado au nom de la non-reproduction mais je stresse quand même, car depuis toujours j'y ai été habituée et il le ressent malgré tout... alors, la
solution parfaite, je ne l'ai pas!!!


Mais je continue d'y réfléchir... A bientôt pour les débriefs!!



MissBrownie 30/09/2011 09:56



Je savais que Chupa allait entrer au CP avec des lacunes, sans connaître les syllabes... Ben là, elle fait du soutien scolaire à l'école. La maîtresse a identifié direct qu'elle avait des soucis
à comprendre les syllabes.


Au fond, je suis heureuse qu'elle fasse ce soutien et pas vexée que ma fille soit moins intelligente. Au contraire, son retard elle a toute les chances de le combler vite avec le soutien
scolaire.


Elle aussi a toujours eu des soucis de graphisme.


Par contre, on met plus la pression à TiBiscuit parce qu'il aime être dans le trio de tête. Mais faut le pousser pour les devoirs.



Virginie B 30/09/2011 09:34



ça me fait penser à mon billet de mercredi, je bosse pour entrer en sixième... nous sommes des mamans voilà tout !



Sally 30/09/2011 09:30



Tu as tout compris, ce dont nos enfants ont besoin c'est de notre confiance et de notre soutien ! Bel article !



la farfa 30/09/2011 08:42



J'ai encore le temps avant qu'il n'entame l'école maternelle. Mais je sais déjà que je stresserai... J'ai toujours été une angoissée de la vie. Va falloir que je fasse un travail sur moi pour
que, comme tu dis, ça ne le contamine pas lui. (Alors qu'en même temps, j'ai envie de les envoyer balader ces normes de mes deux! ^^)
Je pense que, si il aime apprendre, il y arrivera. Et de toute façon, c'est rare les gens qui n'ont aucun problème à l'école. ^^



maman@home 30/09/2011 08:40



Moi aussi je l'ai eu la pression pour le grand non pas parce qu'il était paresseux mais parce qu'il bougeait trop, j'en ai eu des réflexions, il ne rentrait pas dans les cases et peut être
(sûrement) que ça venait de moi, il y en a même une qui m'a conseillé indirectement de voir un psy... c'est pas fort ça ? Et puis j'ai laissé coulé et arrêté de demander comment la journée
s'était déroulée, marre d'entendre toujours la même chose, je me suis dit que c'était chacun son pb les instits la journée et la semaine et moi le reste du temps. Ils ont le droit d'avancer à
leur rythme l'école matrenelle n'est même pas obligatoire bon sang !!! Qu'on leur foute la paix avec ces évaluations et ces compétitions ils ont le temps d'en prendre plein la tronche par la
suite.



Sandrine(SD49) 30/09/2011 07:46



Aucun de mes enfants ne savaient lire en entrant en CP, et en qques mois ils y sont arrivés sans problème. Ne te tracasse pas, ce n'est pas mieux de savoir lire trop vite et de s'ennuyer à
l'école ;-D 



sandrine (Cambroussienne) 30/09/2011 07:32



NumberOne est en grande section et, l'an dernier, la maîtresse pourtant adorable (et qui proposait des sujets passionnants) m'a dit qu'il aurait peut-être des difficultés au CP s'il continuait à
être aussi dissipé en classe. Comme l'Empereur, il est très curieux et fondamentalement intéressé par le B, A BA de la lecture, il s'ennuie plus lorsque les activités durent longtemps. Est-ce une
raison pour préjuger d'un échec scolaire à venir ? Je ne pense pas (il m'a fallu une partie de l'été pour arriver à cette conclusion) ; à la maison tout pour lui est source d'apprentissage. Il y
arrivera. Ils y arriveront.



Angélita 30/09/2011 07:18



Tu sais que ça me parle tout ça. Et encore ton fils est tout petit par rapport à la mienne. Je lui ai mis une pression énorme et je le regrette. Bon, c'est vrai qu'elle travailait très bien à
l'école mais voilà c'est ce que j'ai fait. 


Il y a fallu qu'elle soit en 3ème pour que je relativise tout ça vu que la pression, à l'école, est déjà énorme. Est-ce la cause de toute son anxiété ? Possible.


Alors tu as raison de ne pas mettre la pression



Alice 30/09/2011 07:16



Je n'en suis pas encore arrivée là avec Octave. Je ne veux rien devancer sur l'apprentissage des lettres de son prénom par exemple.


Je suis en phase d'observation mais on en reparlera dès que j'aurais le retour de la maitresse sur la manière dont il peut suivre les apprentissages!


Iic je pense que je serai la cool et le papa le stressé, nous avons un expérience du milieu scolaire et de notre parcours scolaire diamétralement opposé



script>