J' ai déjà un boulot, maintenant je veux un métier

 

http://img.fotocommunity.com/images/Jeunes/Lifestyle/Quand-je-serai-grande-je-serai-vintage-a24054732.jpg

 

Attention il ne faut rien voir de péjoratif dans le mot boulot, du moins quand je l' utilise.

Et quand je dis que je veux un métier, c'est que même diplômée avec une licence de lettres dans la poche, aucun métier ne correspond à ça.

Non, ce que je veux, c' est une formation qui m' apporterait a la fin la possibilité de faire un métier, que j'aime en plus si possible.

Je ne sais pas si je suis bien claire alors je vais donner deux exemples de ce que j' appelle avoir un métier. Mon père est maçon, il a passé un BEP et un CAP de maçonnerie, il exerce donc le métier de maçon. Idem pour Zozo qui a un diplôme d' imprimeur, il exerce donc le métier d' imprimeur.

Moi avec ma licence, je fais quoi ? Pas grand chose a vrai dire et surtout aucun métier ne correspond a ce diplôme là.

Je pourrai reprendre des études mais c'est trop onéreux pour moi, je suis obligée d' apporter de l' argent dans le moulin du ménage. Ou alors trouver une formation rémunérée, ça se trouve de plus en plus difficilement j' ai l' impression.

J' avais deux grands rêves, être institutrice ou être journaliste. Pour la première, il faudrait reprendre des études et comme je l' ai indiqué plus haut ça apparaît impossible. Pour la seconde, ce ne sont pas les idées qui manquent, mais surtout le style et la plume.

Vous qui passez ici et qui me lisez, force est de constater que même si ce que je raconte n' est pas toujours dénué d' intérêt, la forme n' y est pas.

Même chose pour être rédactrice web, community manager ou pourquoi pas écrire un livre, ce que j' aimerai ça, mais là encore, peu d' illusion a se faire, je laisse ça aux copines qui le font tres bien.

La photo ? Mais combien de gens avec une tonne de talent font de la photo, des milliers. Je n' ai rien qui fait que je pourrai me démarquer du lot. Il faudrait un concept, une idée que personne n' a jamais eu encore.

Alors je me suis dit que je pourrai travailler avec les enfants, reprendre tout à zéro et essayer de décrocher un diplôme dans le domaine de la petite enfance. Un CAP pour commencer, le reste on verra au fur et a mesure.

Pourquoi vouloir travailler avec d' autres enfants quand on a déjà les siens ? Parce que je me sens vraiment bien parmi eux, je retrouve mon innocence, ils savent me redonner le sourire, et même si je sais que tout n' est pas toujours rose avec les enfants, c'est ce qui m' attire le plus.

Reste a voir si c'est possible en me rendant dans un CIO la semaine prochaine, faire un bilan de compétences, discuter avec un conseiller, voir si je ne me trompe pas de voie.

A presque 36 ans, c'est comme si j' avaisl' impression de n' avoir rien accompli sur le plan professionnel et d' avoir 14 ans comme quand on va voir le conseiller d' orientation.

En attendant je garde l' espoir que ça peut changer, que tout peut changer ...

Commenter cet article

heidi 02/09/2011 22:36



La fac ? une utopie pour les classes moyennes, ça marche encore, à croire qu'user les bancs de la fac est un devoir de rattrapage pour les enfants des couches populaires et moyennes. Ca mène
souvent à rien. Et ça attire toujours autant de monde. Dans l'entonnoir, très peu réussissent les concours.


(je suis le parfait exemple donc je peux en parler)


Il reste donc les classes prépa, les écoles de commerce ou l'apprentissage. 


You-pi ! (y a aussi le piston *soupir*)


 



Fanny 29/08/2011 20:59



Rien n'est jamais trop tard, fonce !



Sonia 28/08/2011 23:41



Oh que oui, tout peux changer. Mon ex belle soeur 38 ans viens de reprendre des études d'infirmière. Elle avait pourtant un vrai métier : secrétaire chez un expert comptable, elle avait les
diplômes qui allait avec : cap, BEP, bac pro puis BTS secrétariat. et bien chez pôle emploi, il te finance tes études si c'est dans une branche en pénurie... C'est bon à savoir. Bon courage pour
ta nouvelle vie.



Le Miroir de Narcisse 28/08/2011 12:31



Hello Madame Zaza of Mars (corrige-moi si je me trompe de pseudo ;-) ), je te découvre avec cet article, et j'aurais un petit conseil (ayant fait moi-même un master de lettres, avec l'intention
de passer des années à l'ANPE au bout du compte, et me retrouvant chef de projets édito 2 mois après la fin de mes études): tu peux sans complexe postuler dans des agences webmarketing, édito ou
de référencement. Ce qu'ils cherchent, ce sont avant tout des gens qui écrivent sans faire de fautes, pas des Rimbaud du web! :-) Essaye, tu verras que pendant les entretiens, les futurs boss
sont tout étonnés quand tu leur dis que tu écris sans faire de fautes! :-) (et en plus, c'est bien payé!!hihi)



Mamdemoizelle E' 26/08/2011 20:57



Conclusion: j'ai fait la fac (bah oui c'est tellement mieux de faire une fac d'Italien quand on est prise en prépa lettres et en prépa sciences po...), j'ai une licence mais qui me permet
uniquement de passer des concours administratifs, j'ai fait un boulot par peur de la précarité (sécurité de l'emploi quand tu nous tiens...) et aujourd'hui je ne rêve que d'une chose: changer de
taf!!!!!!!!!!!!



Mamdemoizelle E' 26/08/2011 20:51



Pour être instit aujourd'hui il faut un Bac+5, les IUFM n'existent plus, il suffit de faire un Master (de lettres, de maths ou de sciences de l'éduc mais n'importe quel master est valable...) et
de passer le concours ... en gros y'a plus de formation pour les enseignants!!! (Oui c'est un pei le bordel j'avoue mais bon c'est aussi ça l'Education nationale ahaha!!!)


Par conséquent ce sont 2 années de fac à reprendre à savoir que pour une formation/reconversion tu peux pitêtre toucher un petit quelque chose (une de mes potes fait ça et du coup elle touchait
une partie de chômage et une partie de sa formation avait été prise en charge par le conseil général... et elle a 30 ans donc voilà voilà! Si ça t'intéresse là dessus je peux me renseigner je
suis dedans!) 


Bon continuons, as-tu le droit au FONGECIF, tu sais ce congé de formation ou tu pars faire ta formation (enfin si c'est accepté par la FONGECIF mais c'est quand même un droit aux congés de
formation...) et tu continues à toucher ton salaire sur 12 mois (là aussi à l'école on a eu une nana qui bossait chez Picard -les surgelés- et qui avait pris un congé CIF pour basser son CAP
petite enfance justement...)


Dernier cas de figure, dans l'enseignement privé catholique (qui n'a de catholique que le nom... bref passons!), il y a le système des suppléantes (remplaçantes quoi)! Ce sont donc des personnes
qui n'ont pas le concours mais qui sont titulaires d'une Licence (je crois que c'est encore valable jusque 2013 après il faudra un Master...). Les suppléantes peuvent avoir des postes à l'année
(y'en a une dans mon école cette année) et assurent donc la classe comme une instit... et des suppléantes il en manque pas mal... au point de recruter des gens sur Pôle Emploi c'est pour dire...
donc si le métier d'instit t'intéresse, tu devrais contacter le diocèse de ton académie afin d'avoir une prise de contact, tu auras des minis formations et des stages ce qui peut déjà te donner
un apperçu de ce qu'est le métier. Niveau rémunération pour un mois à temps complet c'est 1100 euros net, beaucoup moins qu'une instit certes mais si tu veux te lancer c'est un bon moyen de
débuter tout en ayant un pécule qui rentre dans le ménage... et puis de voir du concret y'a que ça de vrai. Oui parce que maintenant avec la masterisation du diplôme, il y a très peu de pratique
et beaucoup de théorie (du blablabla) alors que là... et tu peux préparer le concours tout en faisant ça! Bon par contre je ne sais pas si tu peux toujours te faire CDIser au bout de 5 ans, ça
change tellement souvent! 


Bref, si tu as des questions, n'hésites pas, tu sais où me trouver!!! (oui pi si ça strouve moi dans un an jle brade mon diplôme de maîcresse :p)



Hedacoum 26/08/2011 17:33



Je suis actuellement en formation au métier d'aide médico-psychologique, c'est à dire que j'accompagne des personnes dépendantes dans les actes de la vie quotidiennes et dans les activités
sociales et de loisirs. Dans ma promo, il a des femmes de 30, 40, 50 ans. Des ex téléconseillères, des femmes d'usine, des femmes au foyer, des assistantes maternelles... Il y a de tout. Il y a
même un monsieur qui a toujours travaillé en station service.
La reconversion professionnelle, ce n'est pas impossible, loin de là. Selon ce que tu décides de faire, tu peux te faire financer par le Fongecif, le conseil régional, pôle emploi... Un tas de
possibilités s'offrent à toi, tu n'as qu'à choisir :)



Le journal de Chrys 26/08/2011 17:21



Je te souhaite vraiment de trouver ta voie et la formation qui va avec!!!!!


Dans mon école, il y avait une stagiaire (maman de deux enfants et enceinte du 3ème) qui préparait le CAP petite enfance. C'est possible, c'est faisable. Je me demande si elle ne le faisait pas
avec le CNED????


Il faut creuser toutes les possibilités!!!


 


 



lexou 26/08/2011 16:29



je te donne 100% de mes bonnes ondes, pour arriver à faire ce que tu as envie, un métier que tu aimes, c'est génial, alors fonçe!!!



broisha 26/08/2011 12:33



j'espère que tu vas trouver ce que tu veux faire, et surtout, que tu vas pouvoir le faire ! je sais que les diplomes en alternance existent (c'est à dire rémunérés un minimum) mais il faut
trouver celui qui convient...


courage !



Gaëlle 26/08/2011 11:17



A 36 ans, ta carrière est devant toi, pas derrière, alors ne te décourage pas et ne perds pas espoir, il n'est jamais trop tard ;)



Eurêka 26/08/2011 10:00



je suis redactrice web et j'ai ecrit un livre...comment te dire pour le moment coté livre j'ai quasi que des réponses négatives pourtant on y croyais tres fort :s...m'enfin c'est pas finit...
ensuite pour le coté je veux un métier....j'ai dépassé ça...j'ai ecrit mon prjet j'ai envoyé ça n'a pas abouti ou pas encore je dis : pas grave....j'ai maintenant d'autres projets, je suis comme
ça je saute de projet en projet et certains aboutissent d'autres pas mais je me tracasse pas...pour ce qui est de traviller avec d'autres enfants je te déconseille passer du temps avec nos
enfants est une chose et s'occuper d'autres s'en est une autre chose et ça peut etre tres epsuisant phisiquement et psychologiquement, le mieux c'est que tu trouves un job qui te correspond et
pourquoi pas ecrit un livre il ne faut jamais jeter l'eponge



Princess' 26/08/2011 05:53



Je pense qu'il n'est jamais trop tard pour trouver sa voie... Il vaut mieux le faire à 36 ans, 40 ans... car il te reste encore des tas d'années à vivre.
Tu fais bien en tous les cas....



David Yokoro 26/08/2011 05:39



Il y a tellement de choses à faire pour aider les gens autour de soit le service à la personne est un vrai moyen de se réaliser que ce soit en s'occupant des enfants ou encore des ainés.
Penche-toi dessus !



Zette 26/08/2011 01:06



Ah ben tiens, on parle un peu de la même chose, peut-être que la rentrée qui approche nous donne ou redonne des envies d'aller de l'avant?


Je te souhaite, je nous souhaite du bon!



Lili la Vipère 26/08/2011 00:22



Je te souhaite de trouver ta voie et de faire un métier qui te plais. Moi à 30 ans je ne sais toujours pas... Depuis la fin de mes études j'ai eu des tas de métiers différents j'ai toujours bossé
sans me poser de questions. Pour la 1ère fois je fait un break mais je me pose des questions pour la suite...


 



gwendolune 26/08/2011 00:19



Trouver sa voie, un travail en soi (justement ja'i prévu d'en parler bientôt).... Le bilan de compétence, ce que je suis en train de faire en ce moment, vaut sacrément la peine, pour le peu que
tu sois adressée à une personne compétente......
Une petite histoire qui me donne du courage quand j'ai envie de tout envoyer valser: Le Papa-Poulpe, comédien à la base, obligé pour gagner sa croûte d'occuper des boulots aussi passionnant que
ceux de téléacteurs ou chef de plateau, après deux ans de chômage (et la  fin des assedics) a entamer une reconversion qui a duré 9 mois.....ça a été dur pour lui par moments, pour nous
aussi d'ailleurs, mais il a décroché son diplôme. Et maintenant il a enfin un métier qui lui correspond, qui lui plaît, et qui lui donne nevie de se lever le matin. Il est HEUREUX. Je suis fière
de lui, et je l'envie: je veux la même chose.



L'épice 25/08/2011 23:19



je te comprends et franchement tu as raison de réfléchir à ce qui pourrait te rendre heureuse professionnellement. ce n'est pas facile, mais je  te souhaite de trouver ta voie!


Courage!!



Galinette 25/08/2011 20:35



Ah bah j'ai le même problème! Et j'ai eu rendez vous hier avec le CIO! Ca m'a vraiment bien aidé, contrairement à ce que je pensais.


Il y a toujours des solutions! Et même des fois des possibilités d'avoir un financement, via la région, ou le pôle emploi!


J'espère pour toi que ça aboutira à ce que tu veux!



Céline☼ 25/08/2011 19:47



Je pensais exactement comme toi avant de faire ma formation par correspondance avec le Cned, en compta, en 2010.


35 ans, des boulots, mais pas de métier. Et j'ai un niveau universitaire encore plus haut que le tien, mais que je n'ai pas su exploiter.


Bref, j'avais un certain sentiment de frustration, de ne pas être à la hauteur de ce que je pourrais faire et un certain complexe aussi par rapport à mon frère et ma soeur qui ont aussi fait des
études et qui ont eux un métier.


Je te souhaite de trouver ta voie et bien sûr, une formation qui te plaise, qui soit réalisable et prise en charge, c'est mieux !



La ptite graine folle 25/08/2011 19:22



je comprend totalement ce que tu entends dans la nuance entre un travail et un métier....


Pour moi c'est l'inverse, j'ai un vrai métier...mais pas de travail! Et c'est autant de desespoir... connaitre son métier et ne pas l'exercer c'est un vrai crève coeur....
D'ailleurs, quand je faisais autre chose et qu'on me posait la question de ma profession je demandais toujours "mon travail ou mon vrai métier?" ...ça peut paraitre prétentieux sur le coup mais
j'aime trop mon métier pour ne pas le préciser.


 


Mais comme toi, je me pose sans cesse des questions sur tout ça...que faire? Mon secteur est coincé et je n'ai pas d'autre formation :(.... et ce qui me plairait vraiment beaucoup en dehors de ça
est totalement différent, avec des horaires de dingues, et necessiterait une formation assez contraignante. Ce qui est bête c'est que j'ai loupé le coche...si je m'étais réveillée quelques mois
plus tôt j'aurais pu faire ça durant l'année scolaire qui vient de passer..question timing c'était parfait. Stupide moi :(


 


j'espère que tu trouveras une solution!



DarkGally 25/08/2011 19:21



au moins t'as de l'ambition ! Moi je veux juste un job ^^


A 36 ans, t'es presque au début de ta carrière pro maintenant, t'inquiète, ça t'apparaîtra tôt ou tard :)



Meera 25/08/2011 19:13


Il y a la formation d'auxiliaire de puériculture en 10 mois qui pourrait t'interesser.Tu peux faire une demande de financement.Il y a un petit concours d'entrée pour juger de la motivation mais
c'est les doigts dans le nez pour une licenciée en lettres!


kaki 25/08/2011 19:03



C'est un joli projet et tu es à 36 ans , très jeune encore pour le faire !


laisse tomber instit, le concours est lourd, tout comme la formation et les premières années en classe. on y passe du temps malgré ce que les gens croient...



maman@home 25/08/2011 18:53



ok d'acc je comprends mieux c'était quoi sur hello ? ta participation ? dans ce cas j'ai vu et j'ai intégré ton blog



maman@home 25/08/2011 18:40



Pas de mails aujourd'hui non et rien vu sur hello... Mais oui je me souviens maintenant que tu m'avais raconté le concours à l'école, la biblio et la pharma, pardon j'avais zappé. Donc tu
retournerais à la pharma et ferais CAP petite enfance en parallèle c'est ça?



Madamezazaofmars 25/08/2011 18:43



Hier le mail et MArdi sur HC


 


Sinon, non, je voudrais si je me lance vraiment, me faire licencier et faire ma formation



Suzanne Helen 25/08/2011 18:14



Je te comprends, j'ai une maîtrise de lettres et l'impression, à cette heure où j'entre sur le marché du travail, d'être dans un no mans land...



maman@home 25/08/2011 18:11



Mais si tu peux te former au CAP Petite Enfance tu devrais aussi pouvoir devenir instit non ? C'est de la formation dans les deux cas (donc pas rémunéré) et au moins ta licence en lettres
servirait à quelque chose. Quand tu as pris cette direction à l'époque tu voulais faire quoi comme métier ? T'as pas enchainé derrière parec que t'avais changé d'idée en cours de route ? Raconte
voir ... ;-)



Madamezazaofmars 25/08/2011 18:36



Je sais que pour le CAP petite enfance il existe des formations en alternance,donc quand même rémunérée alors que pour être instit, si je ne me trompe aps c' est l 'IUFM  a plein temps.


Je n' ai pas pris de décision, j' ai juste râté le concurs d' entrée a l' école de journalisme 2 fois et apres j' ai bossé a la bibliotheque de la faculté d' aix. Un bonheur pendant 5 ans.


Et puis plus de credit de l' etat, alors plus de job, le chomage. Et trop pressée, j' ai accepté le job a la pharmacie car une copine pouvait m' y faire entrer. J' aurai mieux fait d' attendre.


Voila mon histoire...


Et sinon tu as eu mes mails et mon message sur HC ?



MissBrownie 25/08/2011 18:07



Même à 36 ans, on peut ne pas avoir trouver sa voie ;)


Je sais ce que j'aime faire et je me donne 1 an pour arriver à faire quelque chose :)



MissCZ 25/08/2011 18:07



il n'est jamais trop tard pour se réorienter professionnellement


ma marraine, mère de trois enfants, séparée du père a repris ses études pour devenir EJE (bosser en crèche) elle vient d'obtenir son diplôme et travaille et est épanouie!


moi aussi j'ai repris mes études : DUT tech de co j'ai bossé 4 ans pas mal payé, ça ne me plaisait plus, j'ai bossé pour passer un concours d'entrée ds une école et j'ai passé une licence et une
maîtrise en RH. Deux années riches même si galère au niveau fric


et là de nouveau remise en question...


fonce! mais parle en bien avec Zozo



Yolina 25/08/2011 18:01



Je me retrouve - comme souvent - dans ton témoignage, j'ai moi aussi un diplôme en lettres et j'ai toujours eu envie de devenir journaliste. J'ai bossé un peu comme pigiste mais du fond de ma
province, sans relations, ce n'est pas allé bien loin. Alors à 36 ans aussi je me pose plein de questions ;) J'espère que ce bilan de compétences te permettra d'y voir plus clair, bon courage!



Delphine 25/08/2011 17:41



Je suis dans la même situation, à 37 ans, une maitrise d'anglais en poche, j'ai quitté mon job l'année dernière car je voulais être bibliothécaire, j'ai fait une formation que j'ai payé de ma
poche et au final, impossible d'être bibliothécaire sans avoir le concours (j'en ai raté plusieurs), mais d'avoir suivi une formation (c'est possible), j'en suis fière, même si je suis toujours
autant paumée qu'avant... 



Melle Bulle 25/08/2011 17:11



Je sais ce que c'est, à 30 ans j'ai repris des études pour faire le métier dont j'ai envie. Et pour le moment je ne regrette pas, il me reste encore deux ans à galérer, et puis trouver mon
poste... Mais au bout quelle réocmpense ! Alors courage !



aggie 25/08/2011 17:09



Je ne connais pas ton parcours, mais t'es-tu renseignée pour une validation des acquis?


 



mum addict 25/08/2011 16:59



avoir un projet personnel c'est presque essentiel je trouve ! j'ai arrêté mes études pour raison financiere, et même si aujourd'hui j'ai un poste à responsabilités, je ne me sens pas epanouie. je
ramene de l'argent à la maison et ça s'arrête là. J'ai 24 ans, je viens d'être maman pour la 2nd fois, et aujourd'hui j'ai besoin et envie de me construire personnellement, d'aboutir à un vrai
projet perso. je me suis mise en congé parental, en ayant bien pesé les restrictions qui en découlent et je me suis inscrite à la FAC. le 24 septembre prochain je ferai ma rentrée et je compte
bien tout donner pour avoir un jour le statut de psychologue. je suis très fiere de moi, et l'homme me soutient aussi beaucoup. si tu as un projet, va jusqu'au bout ... les regrets ce n'est
jamais bon.



Mamanwhatelse 25/08/2011 16:53



tout peut changer si tu le veux vraiment et surtout surtout si tu crois en toi!!!


regarde moi, j'ai claqué la porte, je ne sais pas où je vais, mais au moins je me suis mise un bon coup de pied aux fesses!!!



f4iry 25/08/2011 16:52



Avec une licence tu peux être licencié... Je sais c'est une blague bête mais qu'est ce qu'on a pu me la sortir l'année passée...



Bunny Kokeshi 25/08/2011 16:51



Je comprends complètement ton sentiment...J'ai fait plein de boulots différents, je m'adapte facilement, mais je crois que je n'ai pas encore trouvé LE métier  Mais comme on dit : tant qu'il y a de la vie...il y a de l'espoir Pour la photo, je pense que tu as vraiment ta place. Je te souhaite bonne chance pour ton nouveau projet, c'est un très beau métier
s'occuper des enfants, bravo.



Béatrice 25/08/2011 16:43



Savoir se remettre en question, repartir de zéro, rebondir, c'est une force !!


Alors fonce (et bravo !!)



script>