}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faire le deuil d'avoir un enfant comme les autres

Publié par Madamezazaofmars sur 27 Août 2014, 06:50am

Catégories : #Zozo et les minots

http://scontent-a.cdninstagram.com/hphotos-xap1/t51.2885-15/10561041_340548552765226_1971348332_n.jpg

 

 

Ce sont les mots que nous a glissé la psychiatre en chef, celle qui coiffe tout l'étage, comme il dirait dans "un elephant ça trompe énormément" lors de notre dernière visite avant les vacances. Et encore elle n'a pas employé le terme "comme les autres", mais le terme de normal. La normalité étant pour moi quelque chose de totalement subjectif et absolument pas une référence tant elle peut être perçue différemment d'une personne a l'autre que je préfere ne pas employer ce terme.

 

D'autant qu'avec Zozo, comme n'importe quels autres parents qui auraient été à notre place, ces mots nous ont beaucoup choqué.

 

Alors oui c'est vrai que Jajaja n'est pas comme le fils du voisin, de mon ancienne amie d'école, de la blogueuse d'a côté.

 

Il ne parle toujours pas au sens ou les gens l'entendent même si ils fait un tas de sons qui ne sortaient même pas de sa bouche il ya 6 mois, sans oublier les mamans, le seul mot qu'il prononce distinctement et plusieurs fois par jour.

Il a des réactions bien à lui, il va par exemple crier d'excitation quand il est super heureux, comme cet été à la piscine, ou se mettre à pleureur très fort si il n'est pas a l'aise quelque part.Il ne fait pas de bisous mais vient frotter son nez contre le nôtre, il ne mange pas très bien, et il lui faut du temps, beaucoup de temps pour s'habituer aux gens, aux autres.

 

Il ya d'autres enfants qui ne parlent pas à son âge et qui n'ont pas besoin d'AVS pour autant à l'école alors je ne me voile pas la face, je sais qu'il est différent. j'ai lu sur le petit papier que la MDPH m'a envoyé qu'il est considéré comme un enfant ayant une incapacité de 50 à 70 %. Evidemment ça m'a fait bizarre de lire ça noir sur blanc, bien entendu que ça m'a fait un pincement au coeur, je mentirai de dire le contraire. Peu de parent envisage d'avoir un enfant handicapé, moi en tout cas je reconnais ne jamais y avoir pensé. Mais voilà ça arrive, et là ça nous arrive.

 

Mais naivement peut être, je pense que rien n'est figé, que mon fils va encore faire d'énormes progrès, que les mots vont venir, petit à petit, même si il faut deux ans pour avoir un résultat. Qu'une fois la parole débloquée, plein d'autres rouages se remettront à tourner eux aussi.

 

Pour l'instant, je ne pense qu'à la rentrée et à lui offrir les mêmes chances que ses petits camarades, il le vaut bien, mon enfant extra-ordinaire. Le plus dur risque encore de ne pas être ses réactions à lui mais celles des autres parents. Une école de campagne, un enfant pas comme les leurs, avec des réactions pas toujours appropriés, j'ai bien peur q'uon ait pas fini de nous battre. Et pourtant si on pouvait éviter ça ce serait bien car on va avoir assez d'énergie à dépenser ailleurs.

 

La course va reprendre avec les rendez vous chez l'orthophoniste, un nouveau rendez vous avec une psychomotricienne, plus un groupe avec d'autres enfants qui ne parlent pas tout comme lui. Sans compter la Halte jeux qui continuera à l'accueillir, les rendez vous chez les médecins, et j'en passe.

 

Je n'ai aucune envie et le papa non plus de sortir de cette bulle qu'ont été ces deux mois de vacances. Et Jajaja n'a pas l'air pressé non plus. Il a tellement été détendu tout l'été, et il nous a même épaté en vacances tellement on aurait pu croire qu'il avait vécu là toute sa vie, comme un poisson dans l'eau.

 

Je ne m'étais jamais rien imaginé de spécial le concernant, mis à part peut être qu'il aurait des bouclettes.

 

C'est mon enfant au même titre que ses frères, et je n'échangerai sa présence contre rien au monde car c'est tellement d'amour tout le temps, d'énergie, de gaiété, de sourire... Bien souvent en regardant le monde à travers ses yeux on le voit autrement, souvent plus beau même, car il a su voir le petit détail qui change tout.

 

Il est ma paire de lunettes roses même si c'est difficile parfois, même si j'ai peur, notre vie avec lui n'est que meilleure.

 

Alors je ne ferai le deuil de rien, ni de personne, et je ne veux plus jamais entendre cette phrase là...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M
Je fais une boulimie de tes articles parle que j'ai limpression de faire un bon dans le passé et de me lire entre tes lignes. Ton fils fera d'énormes progres parle que tu crois en luî parle que tu vas te battré parle qu'il va devenir ta bataille, ton fils s'en sortira parle que tu es la pour luî. Ton fils est un être complexe certes mais tu vas finir par comprendre toute cette complexité et l'aider. Faire le deuil de l'enfant quon imagine, pour ma part je n'imaginais rien, je voulais juste qu'il soit en bonne santé le reste m'étais egale. Tu sais comme toi j'ai souffert du regards des remarques des autres comme toi j'ai eu des frictions avec les maîtresses et directrices d'école, comme toi j'en ai bave et comme ton fils le mien a eu une avs au cp. Et il en a une encore en ce2. Avoir une avs ne veut pas dire que ton fils est handicapé mais qu'il a un handicap...nuance. Je suis moi même avs dans un collège et les petits que j'ai sont tout sauf handicapés. Des ados dans la force de l'âge. Je t'envoie toutes mes ondes positives et hésite pas a me contacter si t'as besoin d'en parler.
Répondre
B
Tes deux derniers billets m'ont beaucoup touchée alors c'est difficile de trouver les mots... Ton fils a la chance d'être aimé pour ce qu'il est dans sa famille et je trouve essentiel que tu racontes son histoire, pour lui et pour les autres enfants qui ont besoin de recevoir cet amour et pas ces jugements superficiels et non constructifs. A très bientôt !
Répondre
M
Je n'ai jamais rencontré Jajaja en vrai, mais en photo, il respire la joie de vivre et a un regard envoûtant et profond. C'est un enfant qui ne laisse pas indifférent. Il est mystérieux et plein de richesse.
Répondre
L
Je suis certaine qu'avec l'aide que vous allez recevoir, la rentrée de Jajaja ne sera que meilleure, il lui faut peut être plus de temps que les autres, mais tu verras, il va vous étonner, et je<br /> pense qu'avec l'école et ses nouvelles journées il va beaucoup évoluer!
Répondre
M
<br /> <br /> Je pense la même chose. J' espere juste que l'école lui en laissera la temps<br /> <br /> <br /> <br />
C
je trouve formidable que vous soyiez aussi à son écoute. bonne rentrée à ce petit bonhomme, à son grand frère et au reste de la famille !
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, c'est pour Lundi<br /> <br /> <br /> <br />
M
"Faire le deuil d'un enfant normal", je trouve ça maladroit et discutable, en effet !<br /> Par contre, oublier l'idée d'un enfant "comme les autres", tant mieux, si c'est pour en avoir un qui est exceptionnel !!!<br /> Belle rentrée à vous ma Zaza
Répondre
M
<br /> <br /> J'adhère totalement a la seconde partie de ton commentaire<br /> <br /> <br /> <br />
M
Tes mots sont si émouvants, si beaux, comme ton fils et l'amour que tu lui portes.<br /> Belle rentrée à vous!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, je te dira ça Lundi<br /> <br /> <br /> <br />
P
Tu m'as bousculée là, avec tes mots. Comme toujours doux et tendres, un poil révoltés. Y'a rien à dire de plus. Ne fais le deuil de rien. Tu as un enfant extra-ordinaire. Au regard qui pétille et<br /> aux bisous d'esquimaux qui disent TOUT. Courage pour la rentrée, et bravo pour ce magnifique billet.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci a toi pour tous tes mots qui font du bien<br /> <br /> <br /> <br />
C
ouaouhhhhhhh ce plein d'amour m'émeut !! il est extra- ordinaire votre fils vous avez bien raison !!!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
C
Vous êtes aussi extra-ordinaires qu'il l'est. Et sa vie le sera aussi.<br /> Frotte ton nez contre le sien pour moi
Répondre
M
<br /> <br /> Ca a été fait et bien fait
A
Pour moi, aucun enfant n'est "comme les autres". Cette phrase que l'on t'a dite comme ça, brute de décoffrage, je ne l'ai pas entendue. On n'a pas osé me mettre des mots dessus au départ. On a<br /> erré, avec les enfants, de pédopsychiatres en CMP, en passant par les "psychologues scolaires" et dieu sait quoi encore. Et un jour, on a gagné notre étiquette. On a su : eux... et moi ! Jajaja<br /> progressera : il a ce qu'il faut pour ça, c'est-à-dire toi et tous ceux qui l'aiment. Et ne te laisse pas abuser par ses lenteurs de langage, de synchronisation corporelle : son esprit est affuté.
Répondre
M
<br /> <br /> Ton commentaire m'a mis les larmes aux yeux, merci beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />
C
Chaque enfant est unique de toute façon!<br /> Vous l'aimez et la force de cet amour ne peut que lui être bénéfique!<br /> Bisous.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />
X
Tu as raison ! L'amour c'est l'essentiel. Ce devrait être la seule vraie "normalité". Peu importe le regard des autres, le manque d'espoir des théoriciens sur des critères normés. Il est ton<br /> enfant, ta magie.
Répondre
M
<br /> <br /> Tes mots me touchent beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />
Z
moi j'ai une enfant qui n'est pas extra-ordinaire et que pour autant tout le monde voudrait faire renter dans un moule. elle serait trop reveuse...<br /> <br /> alors avec votre enfant extra-ordinaire j'imagine que le combat sera encore plus difficile car il aura du mal à rentrer dans les cases.<br /> mais vous l'aimez et savez ce qui est bon pour lui, ne l'oubliez jamais.<br /> <br /> et heureusement que rien n'est figé et qu'il a bien le temps de faire des progrès.<br /> <br /> quant à la psy qui a parlé de normalité, c'est nul effectivement. car qu'est ce que la normalité?
Répondre
M
<br /> <br /> Le temps, on en laisse plus tellement je crois, ni aux adultes, ni aux enfants<br /> <br /> <br /> <br />
B
Tu as bien raison il ne faut faire le deuil de rien, ton enfant extra-ordinaire continuera de te surprendre un peu plus chaque jour :-)<br /> Le plus dur sera en effet les réactions des autres parents... courage pour cela, et pour la course aux rendez-vous, mais tout l'amour que vous échangez compensera tout cela :-)
Répondre
M
<br /> <br /> Oui dans mon village j'ai peur de me confronter a des murs<br /> <br /> <br /> <br />
M
Maman et psychologue (pour enfants handicapés), mon grand loulou de 4 ans a commencé a parlé à sa rentrée de petite section l'année dernière après 6 mois de classe.<br /> J'avais rencontré 1 orthophoniste peu avant qui avait refusé de le prendre en séance car trop jeune et qui l'avait trouvé tout à fait dégourdi pour se faire comprendre même par sons et gestes.<br /> Mon fils garde des troubles articulatoires mais améliore seul en discutant beaucoup avec nous (tchoutchou devenu crain puis train).<br /> Il a néanmoins des tics gestuels quand les émotions sont trop vives, c'est encore sa manière de les gérer car les mots manquent. Cela fait 1 mois qui me demande des "calins" et des "bisous" avant<br /> il sautait sur moi...<br /> A ses 2 ans et demi quand sa petite soeur est née, une pédopsy nous avait dit de le mettre en institution car il n'était pas normal ! Nous avons consulté en famille, bébé compris, une psychologue<br /> spécialisée dans le handicap, qui a mis en avant sa régression face au bébé et son refus de grandir à ce moment. 1 long commentaire pour dire que les enfants gère selon leurs capacités les moments<br /> intenses de leur vie et qu'il faut être certes être attentif mais aussi patient.<br /> Bon courage pour cette rentrée et plein de pensées positives.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci d'avoir paragé ton histoire et celle de ton fils<br /> <br /> <br /> <br />
M
C'est cela, extra-ordinaire... On connaît tous des histoires semblables ou similaires. Pourquoi toujours vouloir faire rentrer les gens dans des cases, dans la norme... Et puis, ils ne vous<br /> connaissent pas ces gens là ! A enfant extra-ordinaire, parents extra-ordinaires ! Une aventure, avec des hauts et des bas certes, mais avec tant d'amour, beaucoup d'obstacles sont surmontables !
Répondre
M
<br /> <br /> Oui beaucoup, et je crois qu'on a la force necessaire pour la faire<br /> <br /> <br /> <br />
L
Sur tes photos, je vois avant tout un enfant qui respire la joie de vivre, c'est bien plus important que tous les mots des médecins!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci
L
Tres émoiyvant ton billet et surtout plein d'amour. Tu as raisin, positive. Les gens adirent tout dramatiser. La différence c'est beau dans ce monde où tout le monde veut rentrer dans un moule.<br /> Bonne rentrée à ton petit bout
Répondre
M
<br /> <br /> C'est beau et mal vu a la fois, et c'est bien dommage<br /> <br /> <br /> <br />
C
Nous sommes uniques, cela rend les comparaisons inutiles
Répondre
M
<br /> <br /> Je n'ai rien a ajouter...<br /> <br /> <br /> <br />
C
Lorsque je bossais en Segpa, il y a une chose qui m'exaspérait: dire "NORMAL" pour "ORDINAIRE". Beaucoup disaient "enseignement NORMAL' au lieu d'enseignement "ORDINAIRE". et donc s'agissant de la<br /> SEGPA, c'était des classes "pas normales" au lieu de classes "ordinaires".<br /> <br /> La normalité est bien sûr une notion toute relative. C'est incroyable que la psy ait usé de ce mot!!! Si cela se reproduit, vous devriez lui demander ce qu'est la normalité.... Ce qu'elle entend<br /> pas là. Mais peut-être vous renverra-t-elle la question????<br /> <br /> La 1ère chose qui vient est EXTRA-ordinaire bien sûr...Mais je ne suis pas certaine que cela soit un mot "aidant" même s'il peut être réconfortant.<br /> <br /> L'écueil qui je crois est fatal est la culpabilité. Il faut s'en défendre.<br /> <br /> Je souhaite à ton garçon la rentrée la plus douce qu'il soit!
Répondre
M
<br /> <br /> Je te rejoins sur la culpabilité et je te remercie pour tous tes mots<br /> <br /> <br /> <br />
F
Que d'Amour à travers ces lignes ... Qui me donne envie de rebaptiser ce texte qui aurait également pu s'intituler "From Mum, with Love"<br /> Merci pour cette mise à nu, merci de nous remettre les idées en place, merci pour ce partage ... Et une ration de bisous pour Jajaja<br /> xxx
Répondre
M
<br /> <br /> J'aime bien comment tu l'as rebaptisé<br /> <br /> <br /> <br />
P
Ce médecin, si spécialisé soit-il, n'est pas devin, surtout en ce qui concerne le développement cérébral et cognitif des petits. Et c'est surtout quelqu'un qui ne sait vraiment pas communiquer,<br /> pour rester polie. Ton fils, avec son retard de langage, est sans doute bien plus sensible que lui, qui pourtant est vieux et sait très bien parler. Personne ne sait comment il va évoluer, et dans<br /> un an tu vas peut être halluciner devant les progrès qu'il aura fait. J'espère que ces horribles paroles ne t'auront pas trop blessée.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci pourles tiens demots et j'espere que mon fils aura lui montrer qu'elle s'était trompé<br /> <br /> <br /> <br />
L
Coucou,<br /> <br /> Ton jajaja est juste parfait ^^ J'ai pensé à toi quand on a inscrit Mini à l'école, la directrice était tellement à l'écoute, tellement disponible, décidée à l'intégrer, qu'il soit propre ou non et<br /> qu'il parle ou non.<br /> Ca nous a oté un tel poids que finalement on reporte notre déménagement
Répondre
M
<br /> <br /> Et ça se passe toujours aussi bien ?<br /> <br /> <br /> <br />
M
Je crois que cette psy devrait apprendre ce qu' "empathie" signifie.<br /> Je souhaite beaucoup de bonheur à ton fils, qu'il arrive à s'épanouir et à trouver sa place sans avoir à subir les railleries ou regards des ignorants. La différence ne lèse pas elle enrichit,<br /> c'est ce que m'ont appris mes parents.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Zaza, j'ai lu ton article ce matin, et depuis, il tourne en boucle dans ma tête et je cherche désespérément quoi t'écrire... Ton texte est magnifique, et je pense que vous avez tout compris: les<br /> professionnels doivent cocher des cases, et un enfant qui s'éloigne plus que les autres de ce qui a été défini comme "la norme" sera catalogué "hors norme"... Et alors ? Est-ce que cette norme joue<br /> sur la joie qu'il transmet chaque jour ? Sur l'amour qui vous soude les uns les autres ? Sur le bonheur que vous avez à être avec lui et son bonheur à être avec vous ? La professionnelle parle en<br /> chiffres, et toi, tu parles en amour. Et c'est bien plus important !<br /> Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre petit extra-ordinaire, encore de nombreux fous-rires et toujours autant de complicité. Je vous souhaite de continuer à être guidés par l'amour et de<br /> ne pas trop souffrir de ces chiffres qui seront en travers de votre chemin. Je vous souhaite de continuer à vous extasier de tous les progrès qu'il fera, car il continuera à en faire, c'est certain<br /> !
Répondre
M
<br /> <br />
P
Jajaja a une maman extraordinaire !<br /> Mes pensées vous accompagnent ! Je vous souhaite une rentrée pleine de belles surprises.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, c'est pour Lundi<br /> <br /> <br /> <br />
E
Les mots font mal parfois et un peu de psychologie ne ferait pas de mal à certains médecins. Chez nous, on a du "faire le deuil" d'une grossesse ""normale", on me l'a dit aussi.
Répondre
M
<br /> <br /> Ce que je deteste ce mot je crois<br /> <br /> <br /> <br />
D
Je suis très émue en lisant tes mots...
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
T
Magnifique témoignage. Ton petit Jajaja est extraordinaire, tout comme ses parents !
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />
A
Plein de bisous Zaza. Tu dois commencer à me connaître un peu, tu dois imaginer ce que je pense de tout ça, de cette phrase, des gens qui osent tourner un œil mauvais. Votre fils est né dans la<br /> bonne famille, continuez de vous battre face à l'ignorance de tous ces gens. Je comprends que vous ne vouliez sortir de votre bulle de ces deux mois pour rien au monde. Comme on dirait, "on est<br /> reparti pour un tour". Des hugs
Répondre
M
<br /> <br /> Oui je commence a te connaitre un peu et tu sais que notre façon de voir les choses est un peu la même.Merci. Des bisous<br /> <br /> <br /> <br />
E
Je suis AVS. J'ai pris l'habitude d'utiliser le mot "classique" plutôt que "normal"... Comme tu dis, la normalité est quelque chose de très subjectif :)
Répondre
M
<br /> <br /> Classique ça me plait bien<br /> <br /> <br /> <br />
E
Ton article est magnifique et m'a profondément touché. Depuis 1 an je suis AVS (rebaptisé depuis AESH), je m'occupe de deux petites filles et je peux te dire, que j'ai énormément appris à leur<br /> contact. Chaque jour c'est mon petit bonheur, et je suis heureuse car mon contrat a été renouvelé auprès d'elles.
Répondre
M
<br /> <br /> Tes mots me donnent de l'espoir<br /> <br /> <br /> <br />
G
je dis souvent de mon aîné qu'il est extra-ordinaire aussi :)<br /> il a un taux d'incapacité compris entre 50 et 79% , oui pas de précision et surtout pas 80 parce que 80 ça ouvre les portes à plus d'aides financières, humaine etc, donc 79 ...<br /> Bref il a 17 ans et je n'ai toujours pas fait le "deuil" de cette "normalité" que l'on nous impose. Malgré tout ces derniers temps je cherche à voir ses forces plutôt que de focaliser sur ses<br /> faiblesses. Il est parti de loin, on a perdu beaucoup de temps avant le diagnostic posé à presque 10 ans.<br /> Il avait 4 ans quand il a commencé à parler, il a très vite rattrapé son retard, mais il a eu beaucoup de mal jusqu'à ses 10 ans et l'obtention de son AVS.<br /> Je me permets de te donner mon petit avis qui découle de mon expérience avec mon fils: sache que certains professionnels rechignent à poser un vrai diagnostic avant un certain âge, la psychologie<br /> n'est pas source de tous les maux (et encore moins le pseudo que tu as choisi pour lui sur le blog n'agit sur son subconscient!)<br /> Je ne sais pas quels professionnels vous avez vus mais si vous n'avez pas de réponses, de vraies, continuez à chercher. Avec mon ainé on a vu une bonne tripotée de soi disant "spécialistes", de<br /> psys, le CAMPS, le CMP etc etc avant qu'une amie nous recommande un bon neuropédiatre qui nous adresse au CRA qui a posé le diagnostic, des années perdues et de galère pour mon fils.<br /> C'est délicat, tu as du lire et entendre tous pleins de conseils de pleins de personnes inconnues, comme moi, qui pensaient bien faire mais vous devriez peut être penser à consulter au CRA de votre<br /> département/région pour confirmer ou écarter quelques pistes.<br /> Tu es certainement bien entourée mais ma boîte mail t'es ouverte si tu veux en parler.<br /> Jajaja est un petit garçon plein de vie et de ressources, je suis sûre qu'il va tous nous étonner!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci. Je pense t'écrire très vite<br /> <br /> <br /> <br />
E
Je suis maman de deux petits garçons et je lis assidument votre blog qui a le parfum des jolies fleurs. Je suis aussi une grande soeur. Une grande soeur d'un petit frère extraordinaire comme disait<br /> ma maman ni tout à fait comme les autres ni tout à fait différent. A ses côtés, j'ai su regarder les choses différemment. Et aujourd'hui avec mon mari nous avons une phrase que nous utilisons tel<br /> un mantra car elle nous a bien servi et qu'elle s'applique à tous: "il sait mettre de la couleur quand il fait nuit". Je pense que jajaja sait aussi faire ça quand je vois toutes ces jolies photos<br /> et la lumière de ce petit garçon qui émane de lui sans qu'il en ait conscience, c'est cela qu'il faut voir au quotidien je crois...
Répondre
M
<br /> <br /> Je suis vraiment très touchée<br /> <br /> <br /> <br />
F
je suis d'accord avec toi ,bonne journée<br /> bisous<br /> frifricreations
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
B
Ton texte me met les larmes aux yeux. Je comprends tellement ce que tu vis, cet espèce de va et vient constant entre l'immense bonheur et la fierté qu'on a à les voir évoluer dans la vie et la<br /> tristesse face aux réactions du monde extérieur. "Il ne parle pas? Il ne sait pas dire bonjour? Il est muet?"<br /> Mon fils a deux ans, il ne parle pas. À peine quelques mots, pas de phrases. Moi, je le comprends. Tout son corps, ses mimiques, tout est si expressif. Peut-être qu'il ne parlera jamais. Peut-être<br /> que dans 6 mois ce sera oublié. Et au fond de moi, je m'en fiche. Mon petit amour, je l'aime pour ce qu'il est, pas pour ce qu'il fait. C'est juste ce regard des autres qui me rend triste. Au fond,<br /> je voudrais juste qu'il soit heureux.
Répondre
M
<br /> <br /> Je ressens les mêmes choses<br /> <br /> <br /> <br />
S
Au Bénin, on dit qu'un enfant est toujours un bonheur, une bénédiction, aussi différent soit-il. Alors oui, ce n'est pas facile tous les jours, mais à voir les photos de ta famille, je n'ai aucun<br /> doute que vous avez trois fois plus de bonheur que les autres !
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup  Sheily<br /> <br /> <br /> <br />
L
J'aime beaucoup ta chute!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
M
Tes mots sont d'une douceur infinie. J'aimerais avoir ta maturité, moi qui me panique dès que je constate que ma fille dévie des chemins tracés. Ton petit a bien de la chance de pouvoir se reposer<br /> sur un foyer aussi solide.
Répondre
M
<br /> <br /> Disons que je suis comme toi mais qu'avec lui j'ai du apprendre a voir les choses autrement<br /> <br /> <br /> <br />
T
Ben ça y est je suis au bout de ton article... et en pleurs !!<br /> Et je dis que l'important c'est tout cet amour entre vous !!
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
B
oh de la parT !!qui venaient<br /> <br /> il est temps que je retourne à l'école !!<br /> <br /> <br /> je suis troublée !
Répondre
M
<br /> <br /> ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
B
leurS étudeS
Répondre
B
ça doit être une phrase type qu'on leur apprend dans leur étude car je l'ai entendu souvent de la par des psycho scolaires qui venait dans mon (mes) écoles<br /> <br /> <br /> ton article est très beau<br /> <br /> "Mais naivement peut être, je pense que rien n'est figé, que mon fils va encore faire d'énormes progrès,"<br /> tu as tout à fait raison et les exemples sont nombreux (pour n'en citer qu'un "célèbre" le fils de Francis Perrin<br /> <br /> "il est ma paire de lunettes roses même si c'est difficile parfois même si j'ai peur notre vie n'en est que meilleure""<br /> ♥♥♥<br /> <br /> inutile de commenter plus beaucoup de choses ont été dites déjà<br /> <br /> sans parler de toutes celles que vous avez dû ressasser de nombreuses fois<br /> <br /> ressentez vivez et vous allez trouver ce qui sera le mieux pour lui pour vous<br /> sa vie<br /> ça ira bonne rentrée<br /> <br /> et puis comme partout on tombe sur des gens formidables et parfois d'autres beaucoup moins "bien"(je trouve pas le terme) laissons ceux là
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup Barbara. Ton commentaire me touche, comme bien souvent<br /> <br /> <br /> <br />
A
Je suis sûre qu'il fera d'énormes progrès et j'espère sincèrement que tout se passera bien à l'école.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Amélie<br /> <br /> <br /> <br />
M
ton jajaja est trop beau, je lui fais pleins de bisous dans le cou (j'adore ça embrasser dans le coup)<br /> je n'ai pas l'impression qu'il soit si différent, tu aimes tellement tes enfants, qu'ils sont tous les 3 merveilleux aussi à mes yeux<br /> pleins de bises à toutes la famille<br /> Mélanie
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Mélanie<br /> <br /> <br /> <br />
L
quel beau billet rempli d'amour!! plein de bisous à Jajaja et sa famille.<br /> (et la psychiatre en chef, avec ses mots si durs, a-t-elle fait le deuil de son humanité?)
Répondre
M
<br /> <br /> Je crois qu'elle est blasée<br /> <br /> <br /> <br />
N
je vous envoie des bulles de courage et tout un tas d'ondes positives pour que la rentrée soit jolie, pour que l'éventuelle intolérance de certains parents ne soit pas transmise à leurs enfants<br /> ...<br /> je vous embrasse.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, on prend tout<br /> <br /> <br /> <br />
M
Extra-ordinaire c'est tout à fait ça
Répondre
M
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
T
C'est très beau et émouvant, en particulier ton expression "mon enfant extra-ordinaire" : une belle déclaration d'amour de la part d'une Maman (et d'un Papa) extra.
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup<br /> <br /> <br /> <br />