La piscine,le soleil,et le sexisme

 

http://www.concept-store.fr/wp-content/uploads/2011/02/une-femme-une-pipe-...-publicite-campagne.jpg

 

J'avais déjà soulevé une paupière en voyant des filles de 12 ans avec pantalon taille basse et string apparent. Ca me choque déjà sur une fille de 25 ans alors a 12 ans, il y a le tatouage bas du dos en moins mais quand même.Idem pour les garçons dont les pantalons laissent apparaître la moitié du caleçon.


J' avais même ouvert un oeil quand a la sortie de l' école primaire en allant chercher l' empereur j' avais vu des filles de CM1 avec un portable. Dans ma tête c'est clair mes fils n' auront de telephone d' abord que si ils le demandent et pas avant 14 ans, sauf si l' empereur arrive a me faire craquer avec ses grands yeux, mais non ...

 

Et puis depuis le début de l'été avec l'empereur nous allons à la piscine et quel formidable terrain anthropologique.Les peaux qui se dévoilent plus ou moins, la diversité des maillots, les formes de tous ces corps alanguis au soleil et puis souvent sur ma serviette, même sans le vouloir, l'occasion de saisir quelques conversations.

 

Et voilà la semaine dernière, un père et son fils dans l'eau. Lui 25/30 ans, bronzé, bien coiffé,beau garçon. Le petit, affublé de lunettes et de manchons, hésitant à mettre la tête sous l'eau, à nager même, la peur se lisant sur son visage. Et là le bellâtre qui lui servait de père n'a rien trouvé de mieux pour le motiver que de lui dire : " t'es un homme ou t'es une femme ? " et ce plusieurs fois de suite.

 

Je n'ignore rien du sexisme, de toutes ces remarques que l'on peut entendre en tant que femme, et pourtant je suis toujours aussi choquée, désespérée, en colère lorsque j'entends ce genre de petites phrases. Je me demande d'abord comment on peut avoir l'idée de dire de telles conneries à son fils et surtout à comment le gamin reçoit ce genre de mots. Quelle image cela lui renvoit il des petites fuilles et quelle image aura t-il des femmes plus tard ? Sera t- il assez intelligent pour faire la part des choses et se rendre compte que le discours qu'il aura peut etre entendu pendant des années n'était que l'oeuvre d'un homme sans beaucoup de cervelle ?

 

Et hier bis repetita, toujours à la piscine, mais à la sortie cette fois ci. Un papa, toujours, recoiffait sa petuite fille qui avait des cheveux longs, magnifiques, et aussi emmelés mais quoi de plus normal après avoir mis sa tête sous l'eau pleine de chlore. Pendant que je remettais mes chaussures, je voyais l''homme s'énerver, se cripser sur sa brosse et tirer sur la tête de la petite fille de plus en plus fort. Elle, retenait ses larmes, jusqu'a ne plus les cachert du tout lorsque son père a dit " Yen a marre de tes cheveux, on aurait mieux fait de te les couper, d'ailleurs c'est ce qu'on va faire, et vite. Au moins avec tes frères, y a pas de souci ".

 

Une fois mon fils récupéré, je les ai laissé là, lui fou de rage pour de simples cheveux et elle des larmes dans les yeux et le visage si triste. Et j'en parle ce matin parce que depuis hier, je suis hantée par cette image..

 

Je sais bien que la majorité des pères d'aujourd'hui ne font preuve d'aucun sexisme mais ces deux exemples en un laps de temps ci réduit me font penser qu'il ya encore un sacré boulot à faire et que les premiers à protéger de tout ça, ce sont les enfants, pour que l'histoire ne se répète plus.

Commenter cet article

Ninie Pouce 15/08/2013 23:15

Hélas, beaucoup de gens entretiennent ces clichés très bête des différences hommes/femmes. Pour ma part, je trouve que beaucoup de filles sont plus courageuses que les garçons.

yap 13/08/2013 09:39

Je pense à ma mère, qui, il y a bien longtemps, lorsqu'elle me démelait les cheveux bien trop emmelés, m'assénait en permanence d'un "Il faut souffrir pour être belle". Quelle connerie mon dieu !

Maman@home, blog de maman 12/08/2013 15:59

et moi peut être parce que je rentre juste de vacances et que je suis zen et reposée et que mes fils m'ont aussi pas mal cassé les pieds pendant 15 jours, je me dis que ces papas ont eu des paroles
qui dépassaient leur pensée et qu'ils en avaient juste marre au moment où cela s'est produit, à l'instant T et que parfois oui on dit des conneries mais qu'il ne faut pas leur jeter la pierre pour
si peu. Cela étant je suis d'accord avec toi sur le fond de l'article c'est sûr.

cecilea2222 11/08/2013 17:32

coucou
mon fils de 10 ans a de sublimes cheveux, bien plus longs que les miens. il a décidé il a quelques années qu'il ne voulait plus les couper, même si les autres se moquent de lui. son père n'était
pas trop pour au début mais il s'y est fait. Ainsi mon fils utilise "son head and shoulders, son démélant au karité, sa brosse et sa serviette pour ce sécher les cheveux. sans oublier "ses"
élastiques et "ses" bandeaux pour retenir ça chevelure. c'est sa seule "coquetterie" car il grimpe le plus hauts dans les arbres et se prends les plus improbables gamelles à vélo : un vrai
casse-cou avec des cheveux de Prince Charmand ;)

Amy 07/08/2013 18:32

Je t'avoue que pour ma part, je ne crois pas que la majorité des papas d'aujourd'hui ne fait preuve d'aucun sexisme, ce serait trop beau. On vit dans une société patriarcale, le sexisme est là,
visible, mais aussi bien plus insidieux, hélas...

Pinpin des bois 07/08/2013 17:16

Ah ? Moi j'ai subi le coupage de cheveux estival.
Ma mère passait l'année à me faire pousser les cheveux et tous les étés ma grand mère paternel coupait tout "comme tes cousins c'est plus rapide et mieux"

Memy 06/08/2013 17:51

Comment tu fais pour rester zen dans ces cas-là ?
Le premier je lui aurais proposé de le mettre minable sur quelques longueurs (je suis - très - bonne nageuse), le deuxième je lui aurais fait une leçon de démêlage de cheveux.
La connerie des gens me laisse toujours pantoise...

Pioute 06/08/2013 16:53

quels cons...

la carne 06/08/2013 15:37

dans le 2e cas, j'apparenterai plutôt ça à de la connerie méchante.
mais le premier... oh la la! le gros cliché beauf sur pattes!! ;)

Soussou Reve 06/08/2013 14:38

Entre le propos sexiste, rabaissant et la violence du geste, je ne sais pas ce qui est pire... Ce qui est sure c'est que de mon côté, j'ai clairement prévenu l'Amoureux que toute phrase du type
"pleure pas t'es pas une fille, lève toi t'es pas une lopette" serait motif de rupture

Alice 06/08/2013 13:58

dans cette anecdote, ce n'est pas tant le sexisme qui me choque mais la manière dont les aprents sont capables de parler aux enfants.
Franchement tu crois qu'il a un adulte qui aimerait qu'on lui parle ainsi??

natmum 06/08/2013 13:49

pfff, c'est vraiment désespérant........ et en plus de trouver ces propos choquants, ce qui me gêne le plus, c'est que non seulement ils sont dits à des enfants mais "entendables" par beaucoup
d'autres :-(

Mentalo 06/08/2013 11:51

La (non-) transmission de clichés sexistes est en effet de notre responsabilité de parents, nous avons à être vigilants au quotidien, car le sexisme est autant dans ces petites phrases qui vont
s'ancrer dans la tête de nos enfants que dans les plus ahutes sphères des entreprises etc.

heidi 06/08/2013 10:50

Il faut tout de même noter le positif : des pères qui accompagnent les enfants à des activités. Après les propos ... c'est autre chose.

Lexou 06/08/2013 10:44

Bouhh.....quel manque de classe, de politess, de savoir vivre, de respect bref des conneries dans la bouche d adultes c est vraiment navrant!si le père de la petite fille intelligent aurait eu l
idée de lui tresser les cheveux avant d'aller se baigner ou de lui emmener un petit flacon de shampooing ça aurait été ...quand au premier je crois que je l aurais regardé droit dans les yeux jusqu
à ce qu il les baisse lui ...c est pathétique

Anne-Estelle 06/08/2013 10:34

Je suis entièrement d'accord avec ton post. J'ai fouillé un peu le sujet sur ce qui peut valoriser ou blesser nos enfants. Il se trouve que les paroles, valorisantes ou destructrices,
encourageantes ou blessantes, sont pour l'enfant "vérité" quand elles viennent de la bouche d'un père ou d'une mère!

Certains parents ne savent pas "bien" aimer, à la juste valeur de ce que peut recevoir un enfant. Mais heureusement, il y en a, comme toi, qui observent, analysent, et cherchent le meilleur pour
leurs enfants :-)
Et c'est grâce à ces parents là que les adultes de demain auront les bonnes bases :-)

Milky 06/08/2013 10:31

C'est sur que c'est énervant mais bon quand je vois les mentalités de nos jours, je ne suis même plus étonné par la "bêtise" des gens.
Certains parents ne changeront jamais, c'est tellement encrés chez eux, c'est au niveau de l'école qu'il faudrait faire quelque chose par contre.
Bonne piscine en tout cas :)[C'te chance que tu as ^^]

Paula 06/08/2013 10:25

Et on dit que le "respect" viendra des générations à venir qui seront éduquées dans de nouvelles valeurs. En même temps si les nouvelles générations ont un discours aussi bien monté que celui des
deux papas de ton article tous les soirs à la maison, les mentalités n'ont pas fini de bouger ...

Carole Nipette 06/08/2013 10:18

Je crois malheureusement que tout ceci est plus fréquent qu'on ne pense et que le chemin est encore trop long :(

LMO 06/08/2013 10:06

Purée oui, c'est choquant!
Comme tu dis, à priori, les hommes (et les femmes), sont censés être bcp moins sexistes qu'avant, mais il y a quand même une bonne partie de gesn véhiculant encore ces stéréotypes...
En même temps, quand on regarde les pubs, où la femme est un objet, ou elle n'est un "superhéros" que lorsqu'elle fait le ménage, ça en dit long sur les mentalités supposées des gens à qui les pubs
sont adressées...

Par contre, pour le portable, je trouve que c'est un tout autre débat! Mouflette est la seule de sa classe à ne pas encore en avoir. Avant je me disais "pas avant le lycée!" aujourd'hui je me dis
"en 4° ça sera bien", on résiste mais c'est difficile dans un monde où tout le monde en a... Et elle m'en réclame un à corps et à cris depuis le CM2!

Pour les strings et tout ça, mon avis est partagé. Oui le manque de pudeur me choque, et je trouve d'ailleurs très bien ton parallèle entre le string et le pantalon sur les caleçons des
garçons.
Ca prouve bien que tu es choquée par ce manque de pudeur et non par un comportement "déviant" des filles.
Parce que moi, ça m'énerve d'entendre des gens dire "han lala, elle cherche les problèmes avec sa minijupe! Elle cherche à séduire!" Euh, et si elle cherchait juste à porter ce qu'elle aime,
non?

Ca me pose beaucoup de soucis car Mouflette a 12 ans et un corps de jeune fille de 16... Je la laisse s'habiller comme elle aime, confortable, jamais "sexy", selon mon point de vue, mais que
peuvent penser les gens de ses shorts hyper courts, de ses tee-shirts amples et féminins? Moi je ne vois qu'une jeune fille "à la mode", habillée pour courir partout et s'amuser... Elle s'habille
grosso modo comme sa soeur qui a 9 ans de moins (en plus branché)... Sauf que l'une a un corps de bébé et l'autre a un corps de petite femme (que je le veuille ou non).
Alors je me demande si je devrais la cacher sous des vêtements informes au prétexte que ma fille est une bombe atomique (nan, sérieux, elle est sublime) ou dois je la laisser vivre sa vie d'ado en
faisant fi de son corps changeant?
(Faut que j'écrive un billet sur ce sujet mais ça me gêne un peu... Pas un sujet facile!)

Tourbillon 06/08/2013 09:59

Oulala que ça m'énnerve aussi ! Heureusement que beaucoup de papas ne sont plus comme ça aujourd'hui... De plus, je me demande bien comment ces enfants peuvent s'épanouir chez eux ; dans les deux
exemples ce qui ressort c'est la crainte du patriarche.

Supamam 06/08/2013 09:56

Certains adultes, certains parents ne se rendent vraiment pas compte de l'impact que peuvent avoir leurs mots. Pour eux c'est une phrase comme ça, pour l'enfant ça peut devenir une souffrance qu'il
va refouler toute sa vie. On va croiser les doigts pour que les mentalités changent !
Et sinon bonne baignade ;)

script>