Et on ne se moque pas...

http://medias.momes.net/medias-factory/img/2/8/2/751282.jpg

 

Avec mon fils on aime beaucoup regarder les Minijusticiers. Les Minijusticiers c'est un dessin animé ou sont mis en scène des animaux qui nous ressemblent. Chaque personnage possède son propre défaut, et complexe lié à celui-ci, dont habituellement les autres personnages de la série se moquent. Plus tard dans le scénario, les personnages obtiennent des "super-pouvoirs" issus de leur complexe et arrivent, d'une manière paradoxale, à en tirer profit. Ceux-ci redeviennent "normaux" lorsqu'ils admettent que leur complexe n'est pas si envahissant.

 

L'empereur adore cette série et moi j' apprécie vraiment la morale de chaque petites histoires qui fait qu'a chaque fois celui ou celle dont les autres se moquaient fini par être accepté tel qu'il est. Je déteste la moquerie. Je ne prétends pas que je ne me moque jamais de rien, ni  de personne mais ce n'est pas mon passe temps favori. Je préfère encore me moquer de moi même.

 

Et ce Mardi, l' Empereur est rentré de l'école en me disant qu'on s' était moqué de lui. Plus exactement qu'il s' était fait huer par toute la classe parce qu'il s' était trompé dans la réponse à une soustraction. J'ai trouvé ça inouï qu'un tel évènement puisse se produire à l'intérieur même d'une salle de classe.

 

Que faire alors ?

 

" Faites-le parler et demandez-lui ce qui le blesse. Sa réponse peut être très différente de ce que vous ressentez. Il a des zones de fragilité que vous ne soupçonnez peut-être pas et peut, en revanche, être indifférent à d'autres types de moqueries qui, vous, vous retournent le cœur "

 

J' ai alors essayé  d'instaurer un dialogue et il a continué à m'en parler toute la journée d'hier.Je l' ai vraiment senti blessé, peiné, et surtout ne comprenant pas pourquoi les autres avaient réagi comme ça. Je sais bien que l' école ce n'est pas le pays de Candy  mais c'est la façon dont ça s'est passé qui me gêne.

 

De mon côté, cette histoire m'a bien pris la tête et sans passer pour une mère stressée, je suis une mère prudente. Alors j' ai réfléchi à comment réagir. J' ai essayé de le rassurer, de lui donner quelques conseils, de lui dire de ne jamais plier et surtout de ne pas y attacher d'importance, plus facile a dire qu'a faire j' en conviens.

 

" Il est bon de savoir également que les enfants se moquent des plus faibles qu'eux. Ne l'encouragez pas à reculer devant ses bourreaux. Au contraire, dites-lui combien vous trouvez ridicules les accusations et dépréciations dont il est l'objet. Aidez-le à poser un regard sur lui-même positif. Il trouvera les réponses à faire aux autres enfants tout seul. "

 

Je me souviens avoir été victime moi même de quelques moqueries a cause de mes dents en avant ou de mes trop bonnes notes, oui j' étais une fayotte, mais je ne me souviens pas en avoir tant souffert que ça. Mais mon fils a une sensibilité bien plus exacerbée que la mienne et c'est pourquoi je ne prends pas cette histoire à la légère.

 

De simples moqueries peuvent parfois conduire beaucoup plus loin, à du harcèlement, de l' isolement, voir de la violence. Alors mieux vaut prévenir que guérir.

 

Lui dire qu'il est fort, que rien de ce que disent les autres n'est justifié, de ne pas leur montrer que ça l' atteint, voilà ce que je fais depuis deux jours.

 

"Ce qui compte, c'est que votre enfant se sente bien dans la peau qui lui est donnée et n'expose pas une fragile image de lui-même en pâture aux enfants moqueurs. "

 

 

Oui j' admets que mon fils est plutôt original, avec un petit grain de folie, un léger décalage, et une singularité qui fait qu'il ne rentre pas vraiment dans le moule, et après ? C'est tout ça qui fait de lui un être humain aussi riche qu'il ne l'est et ce qui ne doit pas amener les autres à en faire un bouc émissaire.

 

Ce matin donc, suite à ma longue réflexion et à tout un tas de bons conseils que des supers nanas m'ont donné sur Facebook, Zozo va en parler  à la maîtresse.

 

Aujourd'hui on l'a appelé LMFAO à cause de ses cheveux.

 

Comme dirait Zozo, l' école c'est la jungle mais si il le faut, je peux très vite devenir Tarzan.

 

 

Si vous voulez partager vos témoignages, ils sont les bienvenus.

 

 

 

Source : Article de Emilie Rabottin pour Plurielles.fr

 

 

J' en profite pour livrer cette réflexion pour les Les Vendredis Intellos

Commenter cet article

Mme Déjantée 07/10/2012 15:43


Merci de cette contribution aux Vendredis Intellos!!! Je ne reviendrai pas sur ce en quoi ta contribution fait écho aussi à ce que j'ai pu vivre en tant qu'élève (le cauchemar, des pleurs tous
les soirs, l'horreur quoi!) ou avec mes affreux (un peu moins l'horreur mais qui demande quand même qu'on les aide à se construire avec leurs différences, leurs spécificités, leurs ressources
aussi!). Par contre, j'ai sous le coude des extraits de Gopnik (ça faisait longtemps hein?!) sur la façon dont le cerveau des enfants constitue naturellement des représentations mentales de "ce
qui fait partie du groupe" et "ce qui est extérieur au groupe"... de quoi mieux comprendre ces phénomènes potentiellement bien préjudiciables pour certains enfants...

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:35



Je veux bien les lire moi ces extraits



Cla 05/10/2012 19:39


Je ne comprends pas que les instits ne reprennent pas les élèves qui se moquent :(


Bises

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:35



Je n' ai pas trop compris non plus



Carole Nipette 05/10/2012 17:25


Tu en as parlé à la maitresse ? dans la classe ça ne doit pas se passer et normalement une maitresse doit intervenir direct si jamais...


dis lui de répondre "quand vous serez aussi riches et célèbres que LMFAO on en reparlera !" mais tu as raison, ne surtout pas attendre et s'en préoccuper tout de suite... si ton fils est très
sensible il faudra lui apprendre à relativiser ce qui n'est pas évident je te le concède... Bises


 

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:36



APrès avoir dialoguer avec mon fils et avec la maitresse, il semble bien que la situation se soit apaisée



maman est occupée 05/10/2012 14:55


Mon Grand a vécu une situation un peu similaire l'année dernière, il n'osait plus lever le doigt en classe parce qu'une fois un de ses copains s'était trompé en répondant à la question de la
maîtresse et les autres s'étaient moqué de lui. Je lui ai répondu qu'il devait continuer à prendre la parole en classe, que tout le monde disait des anneries parfois mais que tout le monde avait
le droit à l'erreur.

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:36



Exactement, tout le monde a droit a l' erreur



cleanettte 05/10/2012 14:03


J'ai l'impression que chaque billet au sujet de l'école me rappellent combien j'ai eu de la chance avec les maitres et maitresses de mes loulous. J'ai vraiment l'impression que les moqueries ont
toujours été strictement bannies au moins dans la classe (en dehors c'est forcément plus délicat) Mais avec parfois dans la classe des enfants très fragiles psychologiquement ou scolairement, ils
ne pouvaient pas laisser passer de tels comportements.
Quand à l'instit qui use de mot inapropriés: on a carrément eu un cas ou une remplaçante s'est permis 1 fois un mot déplacé et qui s'est retrouvé ejectée sur le champs.

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:37



Dans la cour c'est vrai qu'on peut difficilement les éviter mais dans la classe, il ya des regles a respecter



anyuka 05/10/2012 11:02


Mon grand est né avec un naevus en plein milieu du front, et fatalement un jour il est rentré en se plaignant qu'on s'était moqué de lui, je lui ai bien expliqué que chacun avait ses différences
et qu'on avait tous des particularités physiques, mais qu'elles se voyaient plus ou moins. Je suis assez angoissée avec ça, parce que je sais qu'il n'arrive pas à bien se défendre et que les
gosses ne se font pas de cadeaux. Moi enfant on m'a toujours appelé "la grosse".... 


Zozo fait bien d'aller en parler à la maitresse, parce que ce qui me frappe dans ton récit c'est qu'on puisse se moquer d'un copain à l'intérieur même de la salle de classe. Déjà qu'on ne peut
pas surveiller tout ce qui se passe dans la cour de récré, à elle au moins de contrôler ce qui se passe dans sa propre classe.


Courage et des Bisous !

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:37



Heureusement ça s'est arrangé



Ninie Pouce 05/10/2012 11:00


Apprends-lui à répliquer (pas méchamment). Si on se moque de ses cheveux, il a qu'à se défendre en parlant des oreilles du moqueur :)

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:38



Je l' ai fait ;-) Et les Minijusticiers sontpas mal non plus



Heidi 05/10/2012 10:59


J'espère que l'instit leur explique qu'ils se tromperont tous et plus d'une fois.


Pour l'originalité capillaire, les garçons en primaire n'aiment pas vraiment la différence, c'est comme ça. Quand ils ne te sortent pas que tu les as longs car t'as des poux et qu'aucun coiffeur
ne veut voir ta tête ... vive la cour d'école. :/ 

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:38



Oui c'est la jungle



Mamzelle-Mistinguett 05/10/2012 10:30


Les moqueries peuvent êtres dévastatrices ... comme beaucoup, j'en ai eut aussi sauf que moi, déjà à la base j'étais pas très sure de moi, alors là, cela m'a littéralement, bousillé l'estime de
moi alors, ne laisse pas passer ça ... d'ailleurs, je me demande comment la maitresse n'est pas intervenue ...

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:38



Je n' ai toujours pas réussi a percer ce mystere



Nahe 05/10/2012 10:07


La vie en communauté est difficile à tout âge...  Tu fais bien d'encourager ton fils à en parler et à exposer son souci !  Il n'est pas normal, pour les uns, de se moquer impunément des
autres et pour les victimes, de souffrir en silence.  Chacun a droit au respect !  Quels que soient ses choix...  notamment pour ses cheveux !  Je trouve cette singularité
très sympa, mon fils (il est ado) a le même genre de coiffure et il essuie régulièrement des remarques pas trop cool...  Mais il persiste et je l'encourage à se distinguer ainsi !  Bon
courage à tous !

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:39



Je suis d'accord, la singularité est aussi une richesse



Flolasouricette 05/10/2012 09:29


Ton garçon a de la chance d'avoir des parents qui l'écoutent, cela va l'aider à se sentir plus fort et à trouver ses solutions. Reste que quand on ne rentre pas dans le moule, ce n'est vraiment
pas de la tarte, je peux en témoigner. Lorsque je suis en face aujourd'hui de mes petits élèves, je suis très stricte envers les moqueries et, en général, elles s'arrêtent assez vite...J'explique
que cela fait du mal à la victime et j'essaye moi aussi d'avoir une attitude exemplaire. En même temps, les enfants traitent les autres comme ils sont traités et se moquer est parfois une façon
de détourner l'attention vers d'autres en cachant leurs failles. Reste à voir aussi quelle est la place de l'erreur dans la classe...

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:39



Ah le moule, et si on le cassait ?



stéphie et les Cacahuètes 05/10/2012 08:54


hum... difficile effectivement de savoir comment réagir, aux risques de laisser son enfant affronter seul cette situation déstabilisante, ou de passer pour un parent-sur-protecteur... Ceci dit en
parler de manière posée avec l'adulte-responsable de la classe, juste pour obtenir plus de détails, me semble être une bonne chose. Au moins pour montrer à l'Empereur que vous prenez tout cela
bien au sérieux... bon courage, pour cette nouvelle épreuve.

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:39



On l'a surmonté, je pousse un grand OUF !



Ratonne 05/10/2012 08:46


Les enfants peuvent être super méchants entre eux mais des fois les adultes les y incitent.


Il y a quelques jours Ratounet est rentré de l'école et nous a dit que son teacher s'était moqué d'un des élève de la classe en disant qu'il était "big" et "fat". Ratounet était trés gêné pour
cet élève qui n'est pourtant pas un de ses copains proches. On lui a dit que Teacher avait été méchant et que c était mal de dire des choses de ce genre. que les gens peuvent être différents et
que ce n'est pas pour ça qu'il faut se moquer d'eux. Il a très bien compris et a même été engueuler son prof... Moi de mon coté j'en ai parlé à la directrice qui m'a dit que Ratounet n'avait pas
très bien interprété une remarque du prof qui pourtant n'était pas méchante. Mais elle a tout de même surveillé. Bref depuis ce jour le petit Nick n'a plus jamais eu de plaisanterie de ce genre
et Ratounet est un peu plus son copain.

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:40



Oui il ya aussi la manière dont les enfants interprètent certaines paroles a prendre en compte également



LMO 05/10/2012 08:31


Il a l'air bien ce livre.


J'ai été la risée de mes copains, du ce1 à la 3°...


J'en ai énormément souffert. Parfois, je feignais d'être malade pour ne pas avoir à affronter la méchanceté des autres enfants. Et je n'ai jamais su me défendre. Ma mère me conseillait de les
frapper, mais si je le faisais ça se retournait contre moi...


Je n'ai trouvé la solution qu'en seconde, après un déménagement. En fait la solution c'est attendre que les autres gamins grandissent et prendre son mal en patience, en ce qui me concerne. Mais
ça fait beaucoup d'années difficiles!


 


C'était ma hantise, que Mlle A vive les mêmes moqueries que moi. Mais elle se débrouille bien mieux que moi, sait se faire accepter et respecter. Des fois elle me rapporte des moqueries et sa
manière d'y réagir, et je me dis "ben elle a tout compris elle!". Ca ne l'empêche pas d'en souffrir, mais au moins c'est très ponctuel.


 


Plein de courage à l'Empereur, j'espère que les conseils glanés dans ce livre vont l'aider.

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:41



J' ai essuyé moi aussi quelques remarques sur mon nez et mon poids, ça blesse et ça rend plus fort aussi.



Valoutyne 05/10/2012 07:31


Mon grand est très sensible comme moi, c'est pas ce qu'il a hériter de mieux chez moi ... Il est comme le tiens, dans son monde, il est original, sensible assez différent des autres je le vois le
matin quand ont attend avec les parents et enfants mais pour l'instant il continue de sans fiche, j'espère que ça continuera comme ça ;)

Madamezazaofmars 16/10/2012 20:42



Bizarement l' empereur semble tres touché et s'en moque éperduement quelques heures plus tard



script>