Et si il était (juste) précoce ?

  Sans-titre-1.jpg

 

 

Le mot a été lâché hier par l'institutrice de l' empereur quand je suis allée le récupérer.

 

" Vous avez déjà pensé à le tester pour la précocité ? "

 

.La surprise passée, je lui ai avoué que oui. Sans vouloir avoir l' air prétentieuse, sans mettre mon fils sur un piédestal, oui j' y ai déjà pensé. Oui par rapport à ce que j' ai lu dans certains magazines, sur internet, ou vu dans des reportages télévisés sur le sujet, j' ai souvent pensé a l' empereur.

 

Ce qui m' y a fait pensé : Son vocabulaire surprenant pour un enfant de 5 ans, son intérêt pour des choses telles que l' espace, la mort, ses questions perpétuelles, ses capacités de compréhension mais aussi ses difficultés en graphisme, le gros décalage entre sa capacité à raisonner et la maladresse dont il fait preuve avec son corps, son hypersensibilité.

 

Autant de bonnes et de moins bonnes choses que l'on retrouve souvent chez les enfants précoces mais j' aurai pu vous citer d' autres nombreux exemples.

 

Pourquoi je n' ai jamais pour autant cette piste là  ? Parce qu'en 3 ans de rencontre avec des psychologues, des psychomotriciennes, et d'autres professionnels, aucun n'a jamais avancé cette thèse.

 

Alors  je cogitais, je l' évoquais en famille du bout des lèvres mais je me suis toujours dit que je faisais sûrement fausse route

 

Alors hier, quand la maîtresse m'en a parlé, a prononcé le mot précocité, je me suis sentie presque soulagée. Pas parce que mon fils pourrait être précoce, pas pour une fierté mal placé, mais parce qu'enfin, oui enfin, on a peut être mis le doigt sur ce qui fait que mon fils n'est pas un petit gars tout à fait comme les autres.

 

Elle m'a raconté qu' il ne voulait pas faire le travail demandé en prétextant le fameux " j' y arrive pas " mais que dès qu' elle lui parlait du CP, il faisait tout ce qu'elle avait demandé en 2 minutes.

 

Je l' ai senti frustré car elle sait qu'il a les capacités et j' ai compris sa frustration, je ressens la même parfois à la maison.

 

Elle m'a demandé si j' étais d' accord pour qu'il rencontre la psychologue de l' école et j' ai accepté.

 

J' ai répondu oui, oui pour un test, je veux savoir, je veux l' aider. Si tel est le cas, j' aime autant le savoir avant son entrée au CP afin de démarrer sur de bonnes et nouvelles bases.

 

Si il s' avère que le résultat du, des tests, est positif, et que mon fils est précoce, je sais que ce ne sera pas toujours facile, pour lui, pour nous, mais on s' adaptera. On sera toujours là pour lui.

 

On l' aidera à grandir et à réussir de toute nos forces.

 

Un Q.I n'est pas tout, l' amour y fait beaucoup...

 


 


Commenter cet article

Pascale, Eléa et Faustine 24/03/2012 00:59


Ton article est touchant, et ton empereur me fait beaucoup penser à ma fille...


Je te déconseille la psy scolaire, et surtout je te déconseille de faire tester l'empereur par elle, généralement pas formée à faire passer des tests, parce qu'après, tu ne pourras plus le faire
tester pendant 2 ans. Si on ne respecte pas le délai de 2 ans entre 2 tests, cela fausse le résultat.


On dit aussi que faire tester les enfants avant 6 ans est moins fiable. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes tests. Avant 6 ans c'est le WPPSI, et après 6 ans le WISC 4. Le WISC 4 donne des
résultats plus fiable. J'ai une amie qui me racontait qu'un très bon ami de son fils (précoce) avait été testé à 4 ans avec résultats négatif puis retesté à 6 ans avec résultat positif et très
haut QI.


Tu devrais contacter l' ANPEIP de ta région qui saura te conseiller un psy compétent et familier des enfants précoces. Mais fuis la psy scolaire... et ne le fais surtout pas tester par elle.

helene d'avril 22/03/2012 21:41


je rajoute un croque pour encore plus de précisions  les tarifs de neuro psy  sont très différents d'une région à une autre .


le bilan dont je te parlais à 160 euros les 4 scéances  (c'est en bretagne sud )


 

Fée Mains 22/03/2012 01:25


il y a déjà pas mal de réaction et cela t'a déjà été dit, mais effectivement les psy scolaire ne sont pas formé pour faire passé les tests.


Pour mon fils elle n'a rien detecté. Sauf que quand j'ai parlé de mon fils à une connaissance elle m'a dit "mais tu sais que ton fils est typique d'un enfant haut potentiel"...cette personnes est
neuro psychologue spécialisé auprés des enfants haut potentiel...Sauf qu'en commençant la conversation je ne le savais pas.


Quel soulagement aussi pour moi quand sa prof de svt nous a dit lors de la réunion parents profs : "votre enfant me fait penser à un enfant précosse que j'ai eu en classe il y a quelques temps".


IL faut dire que chez nous depuis la maternelle c'est juste l'enfer l'école. Des résultats excellents qui feraient baver plus d'un parents (ça c'est le côté positif) mais par contre une forte
incapacité à vivre avec les autres, une hypersensibilité, une impulsivité sur laquelle certains de ses congénère n'hésitent surtout pas à appuyer pour déclencher des colères.


Et une ipossibilité à se faire entendre pour avoir un suivi (j'habite dans une campagne où quand tu es différents tu es forcément fou). Il a fallu qu'à 9 ans il ses mette sur le rebord d'une
fenêtre et menace de sauter du premier étage pour qu'on nous écoute enfin...mais toujours pas de possibilité pour le faire tester pour l'instant. Sa psy au cmpp, qui par ailleurs lui fait du
bien, n'est pas pour...


Pour résumer : si tu as la possiblité de rencontrer un spécialiste n'hésites surtout pas. Cela permettra à tout le monde de savoir coment évoluer et pour vous surtout savoir comment
accompagner  !!


Ce sont des enfants extraordinaires, plein de questionnements et qui nous poussent à nous cultiver toujours plus pour pouvoir répondre à leur questions !!!


Bon on passe les grands de solitude quand en plein milieu du repas il faut expliquer à son fils de 11 ans le tenants et les aboutissants de la crise financière mondiale...si si grand moment de
solitude !!!


et comment expliquer à l'infirmière scolaire à qui on dit que sa fille de grande section veut apprendre à lire et n'attends qu'une chose c'est d'être en CP que non nous la poussons pas mais que
depuis l'été dernier elle veut lire !!!(ne surtout pas s'arrêter sur le regard digne d'une mitraillette !! lol)


Bref c'est avoir des enfants quoi...il faut s'adapter.


 

Madamezazaofmars 22/03/2012 21:07



Merci pour avoir partager ton expérience, ton commentaire m'a beaucoup touché



feona 22/03/2012 01:18


Hello, 


je viens de tomber sur ton article et le sujet m'a interpellé. Je me permet de te faire part de mon expérience. 


J'ai connu une scolarité en dent de scie parce que je voulais me fondre dans le moule, être discrete, caché, une souris. Tout cela parce que je ne me sentais pas comme les autres, à part, trop de
questions dans ma tête, je comprenais plus vite que les autres, je n'avais pas ou peu d'amis mais par contre plein de camarades (je suis la reine du camouflage), et puis j'ai commencé à me
dénigré de plus en plus, le collège a été une période horrible pour moi, j'ai redoublé 2 fois, dont la troisième soit disant je devais partir en professionnel parce que je n'avais aucune capacité
pour les études, j'ai quand même passé mon brevet, j'étais tellement dépité que j'y suis allée sans avoir fait de révisions, bah oui ils avaient dis que j'étais nulle pourquoi faire des éfforts.
Et là, aller savoir, j'ai mention très bien avec 18 en histoire et 17 en francais bon les maths c'étaient plus dur mais j'ai eu 13. A se moment là les profs se sont posés des questions mais pas
assez. J'ai quand même redoublé. Au final je suis allé au lycée et là j'ai eu une scolarité moyenne, juste se qu'il fallait pour passer en classe supérieur et avor mon bac. 


mais je ne savais toujours pas pourquoi je me sentais différente.


Je suis allée à la fac quand même. Là je me suis sentie un peu mieux, plus de gens différents. Mais encore une fois peu ou pas d'amis mais plein de camarades. 


Une amie qui mes cheres me parle de précocité et me convains de faire un test. j'accepte et là le resultat tombe je suis dite précoce. 


Sauf qu'il était trop tard pour moi en quelque sorte. ces années d'érrance scolaires avaient touchés ma facon de travailler. En effet, jusqu'à ce moment là je n'avais jamais fais d'efforts pour
apprendre, me poser et bosser. Et ses difficultés se sont ressentit à la fac.


Malgré tout j'ai persisté et aujourd'hui je suis en master Archéologie.


Mais cette érrance scolaire  m'aura vallu plusieurs redoublement à la fac, pas mal de questions sur moi et mes capacités, encore aujourd'hui je ne suis pas ten accord avec moi même, pas
totalement. 


Et pourtant durant toutes ses années de difficultés j'ai continué à lire, m'interresser à tout, à retenir mais en oubliant tout des que je rentrais en classe, je disparaissais.  


J'ai 28 ans aujourd'hui et parce que je n'ai pas été detecté plus tôt, parce que je suis tombée sur des profs que je génais (trop de questions). je n'ai pas appris se qui aurai été l'essentiel
pour mon dévellopement à savoir m'épanouire, apprendre à travailler, à mieux communiquer avec les autres, et à avoir confiance en moi. 


Alors aujourd'hui, j'ai un amoureux formidable qui m'a permit de mieux m'épanouire, une amie qui me remonte le moral dès que je ne vais pas et me redonne confiance en moi, une maman qui même si
elle ne savait pas à nourris mon petit cerveau qui tourne pas rond, de musée, livres, de film, a essayer de répondre à mes questions les plus farfellues (qui le sont encore aujourd'hui), une
soeur qui à été là pour les 400 coups. 


Malgré tout j'ai encore beaucoup de doutes mais j'essaie d'avancer. 


Etre précoce est un cadeau et non un fardeau maintenant je le sais mais je l'ai payer cher.


Alors si ton petit bonhomme est detecté comme précoce, tu pourras mieux le comprendre, mieux répondre à toutes ses attentes parce que lorsque l'on est précoce on est comme une petite plante on a
juste besoin de plus d'engrais que les autres, d'amour et de soutiens. 


J'espère que mon histoire ne te fera pas peur mais j'ai eu besoins de te faire partager se que j'avais vécu parce que la précocité n'est pas encore bien accepté dans le milieu scolaire et qu'il
faut se battre. Ton petit bout doit être pris en compte et tu es tomber sur une bonne maîtresse. 


A bientôt 


Marie 

Madamezazaofmars 22/03/2012 21:08



Ton témoigange m' émeut au contraire, beaucoup...


Merci...



sun 21/03/2012 21:31


Les psychologues scolaires ? ben tu sais c'est comme tout : il y en a des supers et des moins supers...Mais pour les psys privés c'est sans doute pareil. Essaie de voir par le bouche à oreille...

Madamezazaofmars 22/03/2012 21:09



La psychologue scolaire de l' école a un cabinet à l' extérieur



Tévouille 21/03/2012 21:24


Il faut aussi savoir que le test de précocité ne peut se faire avant que l'enfant ait 4 ans. Et que que c'est plutôt difficile à détecter. Je suis très myope depuis très jeune, et ma mère
(infirmière!) pensait que si je n'allais pas jouer dans la cour avec les autres enfants, c'était parce que ne voyant pas très bien, je préférais les activités se déroulant assis et où je pouvais
voir de près. C'est ma maîtresse qui a proposé de me faire sauter ma première classe, et même dans ce cas, je n'ai toujours pas été testée. C'est quand j'ai sauté ma deuxieme classe et que mes
parents m'ont mise dans un système montessori qu'on m'a fait passer les tests. 

Madamezazaofmars 22/03/2012 21:09



Je te tiendrai au courant de la suite des evenements



helene d'avril 21/03/2012 21:17


 test passé par une neuropsy en libéral


4 scéances de 40 euros soit 160 le bilan


délai d'attente 1 trimestre 


le test comporte  4 parties 


compréhension verbale : 3 parties


raisonnement perceptif :  3parties


mémoire de travail : 2 parties


vitesse de traitement : 2 parties 


ce qui est interressant dans ce genre de test c'est de voir les points forts de ton enfants et les points faibles car le QI évolue avec l'âge car tu le travailles ce fameux QI qui est pour moi
pas très important .


nous avons fais ce test pour trouver le souci de ma miss la mémoire de travail est déficitaire mais en raisonnement perceptif elle a 14 ans .


ma miss a 9 ans . 


le plus important c'est d'entourer son enfant pour éviter un mal être 


 

Madamezazaofmars 22/03/2012 21:10



Merci pour toutes ces précisions précieuses



Maman@home, blog de maman à la maison 21/03/2012 18:58


C'est tellement évident de se poser cette question que ça en est halluciannt qu'aucun psy n'est jamais abordé le sujet, pour Petit Chou il en a été question dès le début et il a fait les tests.
Je suis contente que vous soyez sur une piste

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:38



Non, personne en 3 ans, du coup je suis restée avec mes doutes longtemps, et c'est peut peut être pas fini



lexou 21/03/2012 16:03


tu nous tiens au courant hein!!!

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:39



Bien sûr bichette



Déborah 21/03/2012 15:36


Le "soulagement" quand quelqu'un en parle enfin, je connais!


J'ai été une enfant précoce, je n'en ai pas souffert, j'étais -et je suis- légèrement "différente, décalée" c'est tout.


J'ai vite compris que mon aînée l'était aussi et quel soulagement lorsque ça a été confirmé par le pédospy.


Elle le vit bien, nous le vivons bien, c'est une enfant très curieuse, très éveillée mais très sensible.


J'essaye d'être présente pour elle au maximum, de répondre à ses milliers de questions, de l'accompagner dans ses -nombreuses, très nombreuses- passions (dernière en date le monde sous-marin,
trois mois que ça dure).
Mais il n'y a aucune souffrance, ce n'est pas une maladie!


La seule difficulté -à mes yeux- c'est de ne jamais oublier l'âge réel de l'enfant... J'y arrive car je vis avec elle au quotidien, elle va avoir 7ans même si elle est bien plus mûre. Pour les
autres -famille, amis- c'est parfois plus difficile, comme si ils oubliaient et en attendaient "plus" d'elle...Il suffit de recadrer tout ce petit monde de temps en temps et tout se passe à
merveille.


De toute manière, précoces ou pas, c'est avec notre amour que grandissent nos enfants...

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:40



Je ne le vois pas comme une maladie non plus et j' aime sapersonnalité, sa curiosité, ses yeux grand ouvert sur le monde. C'est surtout ce que je peux lire ou entendre qui me fait peur, enfin me
faisait peur, car apres tous vos temoiganges, je me sens bien



Flannie 21/03/2012 14:18


PS: Suis exactement du même avis que Viviana. Ne passe pas par la psy scolaire si tu peux. Le test est cher, par contre, dans le libéral.

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:40



Du coup, je regrette d' voir signé une autorisation, merde



Flannie 21/03/2012 14:15


Depuis que Septpommes a commencé l'école, j'ai pleuré un nombre incalculable de fois et je suis même passée par une phase "mais pooooooooooourquoi il ne rentre pas dans le moule ?" tant les
enseignants me mettaient la pression plusieurs fois par jour. Un truc de fou.


Mais Septpommes, quand tu le sors de ce fichu système, est le garçon le plus chouette du monde et, doucement maintenant qu'il est en CE1, certains apprennent à le connaître et découvrent qu'il
est génial.


Bon, il a fallu passer par 4 années horribles avant mais maintenant ça va mieux. Ses maîtresses actuelles le traitent comme les autres, comme un numéro parmi tant d'autres et c'est ce qu'il aime.
Mais c'est vrai que, quand il est envoyé en CM2 au lieu d'aller en récré parce qu'il a rêvé au lieu de bosser, il est toujours plus intéressé par ce qu'il se passe en CM2 qu'en CE1...


Bref, je m'étale, je m'étale mais je voulais juste te dire qu'un enfant précoce peut trouver sa place et s'épanouir... à son rythme ;-)


Bises

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:42



Ah toi aussi tu l'as eu cette pression... 3 ans que je la supporte et que tout le monde me dit que ce n'est rien. J' espere moi aussi qu' avec le temps ça ira mieux, avecles autres, dans le
systeme scolaire.


Merci pour ton témoignage



Le journal de Chrys 21/03/2012 13:51


Mes deux enfants ont été testés. Mon fils lorsqu'il était en 5ème ou 4ème, je ne me souviens plus et ma fille en fin de moyenne section. Ils ont été testés et cela s'est révélé "positif". Mais
cela ne change rien au final à la vie. Mais cela permet peut-être de mieux comprendre.

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:52



Oui voila c'est ça, comprendre, je ne demande pas mieux



Nathalie 21/03/2012 13:26


Alors je te donne mon exemple : enfant hypersensible, s'intéressant à tout vers 4, 5 ans, pas poussée du tout par ses parents car ces derniers n'ont pas fait d'étude, sentiment depuis ma plus
tendre enfance d'être différente, en marge, etc. Bonne capacités intellectuelles dans plein de domaines ( je lis mon premier livre de psychanalyse à 10 ans, germinal que j'adore à 9 ans, essaye
de déchiffer les hiéroglypes à 12 veut faire de la philo en 6ème) écriture déplorable car gauchère (un jour mon instit arrache ma page d'écriture car c'est une écriture de " cochon") et.... je ne
suis pas précoce !!!  en fait, jamais testée mais je m'en fous et mes parents ne se sont jamais posé la question cela aurait été trop prétentieux selon eux, ( ne t'inquiète pas je ne partage
pas cet avis).


Je pense qu'il n'y a que le test de qi qui te renseignera, et pas "les signes extérieurs" Un enfant qui aime lire, se cultiver pour moi, ce n'est pas un signe de précocité il me semble que c'est
normal pour un enfant de poser des questions sur tout, et il y a plein d'enfants qui se sentent mal à l'école sans être précoces.


Donc tu as bien raison de lui faire faire le test, seul ce dernier pourra te confirmer la précocité de ton enfant, et tu pourras agir en conséquence pour son bien-être.


 


 

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:53



Je pense la même chose que toi et le test pourra nous éclairer, ou pas.


Merci pour ton temoignage



viviana 21/03/2012 12:29


J'ai passé de longues années avec le mot "précoce" en tête, chaque année, chaque instit me demandais "mais pourquoi n'a-t-il pas été testé ?", j'avais mes raisons de repousser l'échéance, mais
bon...


Alors juste un petit conseil : refuse la psychologue scolaire (la majorité sont nulles, la tienne est peut-être bien mais comment le savoir à l'avance ?), contacte l'association des parents
d'enfants précoces dans ton secteurs et demande leur l'adresse d'un(e) psy qui CONNAIT le problème, qui a l'habitude de ces enfants là. On m'a donné ce conseil 3 fois, et je me félicite de
l'avoir écouté. La différence : tu vas en libéral donc tu paies et c'est pas remboursé. Mais 1) selon le bilan, TU décides ce qui sera communiqué aux instits, quand, et comment (et ça... j'me
comprends !!) et 2) TU es partie prenante de ce qui se passe avec ton fils. Tu l'accompagnes, tu es là pour expliquer, là pour l'accompagner (un enfant précoce c'est 90% de boulot de "boostage
d'ego" et "rassurer/écouter les angoisses" pour les parents). Moi j'imagine pas un seul instant que tout le processus (entretiens, tests, bilans, etc...) se fasse "dans mon dos", en mon absence.
Enfin les tests se font sans ta présence, mais au moins, tu laisses ton gamin à quelqu'un avec qui tu as déjà discuté. Donc *au pire* si tu ne "sens" pas la personne, tu peux repartir avec ton
enfant sous le bras, et basta.

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:55



j' ai malheureusement ou pas signé l' autorisation pour qu'il la rencntre mais rien ne m' empêche d' aller lui faire voir une psychologue liberale aussi. je vais suivre ton conseil, merci



MissBrownie 21/03/2012 11:35


C'est bien d'avoir su trouver son problème.


Maintenant il faut l'aider à se sentir mieux.

Madamezazaofmars 21/03/2012 20:55



Oui car indéniablement, il ne se sent plus tres bien a l' ecole



Madame Moustick 21/03/2012 11:19


Quand tu as rédigé ton billet sur ses différences, il m'a rappelé mon fils et je n'ai pas osé te parler de précocité. Nous c'est l'orthophoniste qui la première a évoqué cette possibilité.
Depuis, nous avançons en la prenant en compte. Pour autant nous n'avons toujours pas fait les tests (à ce propos il faut les faire faire par quelqu'un de très compétent pour des enfants de cet
âge, dixit ma copine pédopsy). Je n'ai pas de conseil mais du soutien plein. 

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:05



Oui je pense aller voir une psychologue hors de l' école suite a plusieurs conseils en commentaires



Tevouille 21/03/2012 11:08


Ouaipe... Ayant été une enfant précoce, je suis un peu surprise que beaucoup d'entre vous envisagent ça comme un problème. Que ça sera difficile. Ce me fout un peu en boule d'ailleurs.


C'est vrai, ah oui, ça serait teeeeeellement plus simple qu'il soit normal cet enfant. Qu'il joue avec ses copains, qui ont le même âge que lui et qu'il arrête d'avoir d'aussi bonnes notes, c'est
vrai que c'est carrément flippant.


Quand je suis arrivé en maternelle grande section et que je savais déjà lire, la maîtresse a demandé à ma mère pourquoi elle avait fait ça. Pourquoi elle m'avait appris à lire. J'veux dire, c'est
vrai, c'est carrément elle qui m'a forcé pendant trois semaines à lui demander de m'apprendre à lire parce que j'étais jalouse que mon grand frère sache le faire et pas moi.


La précocité n'est pas un problème. Ce n'est pas difficile à comprendre. Et ce n'est pas difficile à vivre non plus quand c'est abordé sous le bon angle, avec la bonne vision, et pas comme si
c'était une anomalie qu'il fallait absolument régler. Un enfant précoce n'est pas plus intelligent qu'un autre, il est juste plus mature : il a un âge mental qui ne correspond pas à son âge
physique. Moi j'avais deux ans d'avance: à 5 ans, je pensais déjà comme une enfant de 7 ans. Je rejetais les enfants de mon âge, qui ne m'intéressaient pas et que je considérais trop bêtes, et
les enfants de mon âge mental me rejetaient parce qu'ils me considéraient comme une gamine.


On m'a mis dans un établissement spécialisé, où j'ai appris deux langues étrangères (j'étais parfaitement trilingue à 9 ans, aujourd'hui je parle couramment 5 langues), et deux ans plus tard j'ai
réintégré un système scolaire classique, en 6ème. Oui, j'ai eu des difficultés à m'adapter. Mais au collège, tout le monde a des difficultés à s'adapter, et pas seulement les enfants en proie à
des phobies scolaires, les précoces, les surdoués, les sous doués ou autres.


Alors oui, quand on a un enfant précoce, on s'adapte. On répond à ses questions, et quand on y arrive pas, aujourd'hui il y a google (mon google à moi c'était mes parents, tous les deux du corps
médical et qui répondaient à toutes mes questions, même les plus embarrassantes avec une pédagogie digne de Dolto). On fait plus d'activités extra scolaires, parce que les devoirs sont vites
expédiés. Mais ça veut juste dire passer plus de temps avec son enfant. C'est plutôt cool nan?


Aujourd'hui, j'ai encore un peu de mal à m'adapter au discours des gens de mon âge. J'ai naturellement tendance à me lier d'amitié avec des gens plus vieux que moi (sauf ma meilleure amie, qui a
le même âge que moi et qui est... Précoce ^^), mais je ne suis pas déconnectée de la réalité. Je suis sociabilisée, j'ai des amis, et j'ai souvent entendu dire que j'étais quelqu'un de souriant
et d'agréable.


Avoir été une enfant précoce est une réelle bénédiction. Ca m'a donné un avantage considérable dans la vie, une maturité dont ne font pas preuve les gens de mon âge, un sens pratique, une
rapidité de compréhension, des facilités dans beaucoup de domaines comme la musique ou l'écriture...  Et je suis très heureuse comme ça.

Alors ouais, si votre enfant est précoce, soyez soulagées, mesdames. Ce sera une expérience très enrichissante en tant que parent, et c'est un vrai avantage en tant qu'enfant.

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:03



Je ne vois pas ça comme un problème, bien  au contraire. Je me demande juste comment moi en tant que parent je dois l' appréhender.


 


Un grand, un immense merci pour votre témoignage plein d' espoir et qui change de tout ce qu'on peut lire ou entendre



Anaïs jeveuxcesfringues 21/03/2012 10:53


J'étais une enfant précoce, mes parents m'ont fait passé des test et tout et tout, je n'en garde pas un mauvais souvenir et franchement j'ai grandi sans soucis et mes parents n'en ont absolument
pas souffert. (Ou alors ils l'ont bien caché:)) Je ne saurais t'expliquer en quoi ça a changé mes relations avec les autres enfants mais la seule chose que je peux te dire c'est que j'ai été une
enfant qui restée enfermé dans sa chambre tout le temps plutôt que de jouer avec mes petits copains (bon je n'avais pas vraiment de copains et de copines je l'avoue). Je suis allée en école
privée (plus adaptée que l'école publique quand on a des facilités) et mes parents m'ont inscrite à une chiée d'activité : piano, boxe, dessin, théatre, cheval et piscine (mon programme pendant
11 ans). Puis j'ai passé mon bac que j'ai réussi brillament, et j'ai fais un master de droit et un master de sciences po, j'ai passé mon entrée en Prepa ENA et... j'ai tout plaqué par amour mais
là n'est pas la question.


Je suis heureuse d'avoir été une enfant précoce même si j'avoue que parfois c'est pas facile pour soi-même, parce qu'on ne s'entend pas avec les autres enfants de notre âge et que les parents ont
parfois du mal à comprendre nos actes. 


Si un jour j'ai un enfant (ce qui n'est pas au programme mais on ne sait jamais) et qu'il est précoce, j'en serais hyper fière ! être précoce ce n'est pas un tare pour un enfant. 


Voilà je voulais partager ça avec toi parce que tu semble un peu inquiète (même si c'est mon tout premier passage sur ce blog)

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:06



Je ne vois pas non plus la précocité comme une tare, ce serait même plutôt le contraire. Oui j' étais un peu inquiète mais c' était avant de lire tous vos témoignages qui m'ont fait du bien par
rapport a pas mal de trucs négatifs que j' avais lu avant



mouchette 21/03/2012 10:25


Ma Zaza,


je viens te raconter une petite histoire. Celle de mon frère Julien qui aujourd'hui à 31 ans. Petit, il m'arrivait d'aller le récupérer à la maternelle. Il était en grande section. La maîtresse
m'interpelle et me dit qu'il serait bon qu'elle rencontre mes parents car elle pensait que notre Juju avait un problème, qu'il serait peut être bon d'envisager de le mettre dans un établissement
"adapté". Je reste sans voix! Je ne comprends pas! Julien a un problème? Mais non, Julien est juste "différent". Il ne répond pas aux questions de l'institutrice ( normal car elle lui demande des
choses tellement évidentes pour lui, sans intérêt), il ne dessine pas de poule pour pâques, non il préfère dessiner des dinosaures et en connait tous les noms...


Arrivé au CP malgré tout il fut premier de sa classe. Mais il resta "différent".


Sa scolarité fut difficile, pas au niveau des résultats mais au niveau relationnel. Il fut souvent en marge, exclu.


Je crois que si c'était aujourd'hui, il ferait ces test et certainement serait considéré comme enfant précoce ou surdoué. J'imagine que cela aurait pu changer beaucoup de choses et peut être
aurait il été plus heureux. Car à l'adolescence et en début de sa vie d'adulte ce fut vraiment difficile. Il développa des tocs. La paternité l'a sauvé. J'en suis tellement heureuse.


Il a aujourd'hui un très bon job, a terminé second à un concours national l'année dernière et j'en suis très fière. Fière de ce qu'il est devenu mon petit frère "différent".


Tout ça pour te dire d'être prudente, de ne pas laisser passer le coche, d'affirmer tes choix de maman et d'écouter ton coeur.


Jolie journée ma douce.


Bisous.

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:07



Merci ma Sophie, merci pour ce témoignage touchant. Je t' embrasse fort



sun 21/03/2012 09:52


J'ai un éléève qui va être testé (psy privé) : je suis quasimenet certaine que la réponse sera OUi. En même temps qu'en ferai-je après ? j'aurai besoin de conseils. je ne suis pas formée pour ça
et ça m'ennuie. Tu as raison de la faire il fait avoir toutes le sinfos de votre côté.

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:08



Je pense a la psy privée aussi. En tant qu'instit tu penses quoi des psychologues scolaires ?



cosmétogirl 21/03/2012 09:26


@Mme D: je reconnais tout à fait mon fils dans ce que tu racontes et aussi dans le témoignage de Zaza et pour tout dire j'y avais un peu pensé, mais ça m'angoisse. Personne ne m'a proposé de
tester, il est en petite section et son instit est une bourrique, elle m'a dit hier devant lui " ben il est vraiment pas doué en graphisme", ça m'a choquée...tout de suite derrière elle a
rajoutée " de toute façon, son truc à lui c'est de raconter sa vie, il ne fait que ça", d'un air presque méprisant. Mon fils est passionné par les sciences, il sait tout un tas de choses, mais il
n'aime pas dessiner, il n'y arrive pas ( de toute façon il n'est pas encore latérisé ça lui pose problème), il manque beaucoup de confiance en lui, et ça m'énerve qu'il puisse entendre un " t'es
pas doué" pas du tout approprié!

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:09



Le disocurs de la maitresse est hyper choquant, je n' en reviens pas d' ailleurs. Tu devrais peut être prendre rendez vous avec elle parce que parler comme ça d' un de ses éleves, je trouve ça
inadmissible



Béatrice 21/03/2012 09:07


Poser les choses, explorer toutes les mpistes, c'est vraiment bien ! Plein de bises à vous !!

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:12



Je le crois aussi, merci



Lucky Sophie 21/03/2012 08:52


C'est bien d'avoir un piste ! Et tu as raison l'amour est essentiel pour accompagner !

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:12



Oui il faut un grand tout :-)



Alice 21/03/2012 08:50


Quoiqu'il soit, l'essentiel est qu'il ne soit pas en souffrance, tu as raison...

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:12



Oui, je veux qu'il reprenne gout à l' école et qui se sente bien



Mme D 21/03/2012 07:58


Cet article, j'aurais pu l'écrire... Parce que je vis la même chose avec mon Poux en ce moment. Une rencontre avec son instit et la maitre E qui le suivent en dernière section de mater. Mon fils
a des soucis à rester concentrer en classe. Quand il a la parole, il la monopolise et aconte des tas de choses, des difficultés en graphisme aussi, hypersensible aussi, dans son monde, sa bulle.


S'interessant à l'éspace, les dinosaures, la géographie... Un constat que lorsqu'il était en classeà double niveau l'année dernière, il était plus posé. Et cette question aussi de savoir si l'on
accépte de le faire "tester". Un soulagemment pour moi aussi, et aussi une légère angoisse. S'il est "précoce", que faire pour l'aider à se sentir bien ? Comment jongler entre sa sensibilité, sa
maturité affective (ou immaturité, parfois) et son besoin d'être intellectuellement stimulé ?


Nous attendons d'avoir la réponse pour cet entretient avec la psy scolaire. On espère avoir des réponses pour faire au mieux pour lui.


 

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:13



Nous sommes dans le même bateau on dirait



bealapoizon 21/03/2012 07:57


Tout le second paragraphe j'ai cru que tu parlais de mon petit monstrou ! Je te souhaite donc la bienvenue dans une société où  les enfants précocs sont de plus en plus nombreux mais les
enseignants pas du tout formés pour les accueillir dans des classes de toute façon surchargées où tout le monde doit apprendre la même chose au même moment et de préférence vite...


 

Madamezazaofmars 21/03/2012 21:13



Bien dit, tu as tout a fait raison



script>