Acte d' amour ou asservissement ?

http://fc08.deviantart.net/fs70/f/2011/062/4/9/le_lait_by_boucherif-d3aub0x.jpg

Avant de tenir ce blog, et d' avoir mon deuxième enfant je crois que je vivais au pays des Bisounours. Jamais je n' aurai pensé que des guéguerres intestines sur le matériel de puériculture, les changes de bébé, et surtout la façon de le nourrir existent.

" Sur l' aire de jeux en bas de chez moi, les mères modernes avec leurs jeans moulants et leurs lunettes de soleil géantes, se jaugent à l' aune de toute une batterie d' indicateurs : la qualité bio des gouters, la marque des poussettes, la préférence pour les jouets en bois. Mais l' allaitement est le véritable sésame pour qui veut adhérer au club... "

Pour moi ça coulait de source et tant que les unes n' emmerdent pas les autres, on est toutes des mamans avant tout. Je me berçais de douces illusions.

Mais par exemple en dehors du blog, il y a tout un monde ou donner le sein n' est pas légion. Là ou je bossais avant par exemple. Pas une des meres présentes, des femmes entre 23 et 38 ans n' avaient allaité leurs bébés.

Je ne leur ai jamais demandé pourquoi mais comme pour moi nourrir mon enfant au sein était une évidence, pour elles le biberon n' était pas " sale ".

Peut être par souci esthétique, parce qu' elle n' avait pas envie, ou parce qu' elles pensent qu' allaiter est une sorte d' asservissement qui leur prendrait tout leur temps


 

" J' ai consciencieusement nourri au sein mes deux premiers enfants pendant une année entiere...Mais cette fois: j' étais en train de lancer un nouveau site internet, j' avais deux autres enfants a charge et un mari avec qui j' avais envie de parler de temps en temps.

Rester clouée a la maison, pour donner le sein alors qu' il partait travailler me mettait dans une rage folle...

Allaiter exclusivement représente un importatnt investissement en temps qui empêche tout travail normal. Admettonss qu'un bébé boive 7 fois par jour et encore deux fois la nuit. Cela fait neuf séances d' environ une demie heure chacune, soit plus d 'une demie journée de travail, tous les jours pendant au moins 6 mois. Alors quand j' entends dire que l' allaitement est gratuit, j' ai envie de hurler. Il n' est gratuit que si l' on considère que le temps d' une femme ne vaut rien "

 

Reste alors a savoir pourquoi les femmes qui choisissent le sein le font : pour leur bébé comme un acte d' amour, comme un vaccin ou une façon d' administer un médicament médicalement parlant, comme une contrainte nécessaire ?

En ce qui me concerne, je ne me suis jamais posée la question, c'est plus comme un prolongement de moi, et pourtant avoir été obligée de passer a un allaitement mixte ne m'a pas traumatisé, pas pour mon deuxième fils en tout cas.

" Je continue d' allaiter mon dernier garçon de temps en temps, mais je ne le fais pas servielement. Quand je suis au travail, chez des amis le soir, je le laisse boire tout le lait maternisé qu' il veut sans me poser trop de questions. Je ne sais pas trop pourquoi je n' arrête pas completement. Je sais que cela n' arien a voir avec la science; jene me berce pas d' illusinss sur le fait que je le rendrai ainsi svelte, robuste et intelligent...

Ence moment, même a temps partiel c'est une contrainte. Mais je sais aussi que c'est probablement la derniere occasion pour moi de sentir la chaleur d' un bébé contre ma peau, et qu' un jour cela me manquera "


Source Hanna Rosin The Atlantic 2009

 

Ceci est ma participation aux Vendredis intellos de Madame Déjantée


Commenter cet article

Arwen 13/08/2011 13:59



comme tu dis, chacun fait comme il veut! lorsque j'ai voulu mon fils, j'ai voulu aussi qu'il soit élevé d'une manière égalitaire par son père et moi! Oui, je ne voulais pas être la seule
astreinte aux repas ....bon, il s'est avéré que mes grandes vérités ont été bousculées car les pères et les mères ne seront jamais égaux pour des raisons que je n'invoquerais pas ici!



Maman Sioux 12/08/2011 23:36



Ca m'a bien fait rire le passage sur les mères qui se jaugent sur tous les aspects possibles (marque de la poussette, bouffe bio ou pas), je pense que c'est assez vrai... dans le sens où on ne
peut s'empêcher de voir ce que les autres font différemment de nous. Après, cela doit rester un terrain d'échange serein voire un enrichissements mutuel, sans pour autant chercher à imposer à
l'autre ses choix.


Tout comme dit dans un comm' plus haut, j'ai aussi découvert cette guerre sur la nourriture de l'enfant en arrivant sur la blogosphère... mais tant pis, parce que j'y ai aussi trouvé plein de
soutien et de personnes avec qui parler allaitement (puisque c'est ce que je vis) et ses aléas, et j'en suis bien contente !



alice 12/08/2011 21:34



Moi je me demande dans quelle mesure je ne fais pas le second juste pour le coller contre moi quelques heures par jour pendant quelques mois ;D



Stéphaline 12/08/2011 11:57



J'avoue etre un peu surprise par ces temoignage et toujours étonnée de la polémique que peut soulever ce choix.


Perso, allaiter m'a toujorus semblé une évidence. Pour superpapa un peu moisn mais dés que notre fille est née, pour lui aussi, ca paraissait une évidence. on a jamais débattut sur ce sujet et je
ne me suis jamais senti "débordé" par le temps que ca prenait. D'autant plus que aujourd'hui, les possibilités sont multiples : tire lait, congélateur, etc etc ... Bref, la contrainte, perso, je
ne la voit pas !


 


Par contre, je pense que la polémique n'a pas lieu d'etre : chacun fait comme il veut. Ma soeur est enceinte de son premier enfant. Un petit garcon qu'elle va mettre au monde en octobre prochain.
elle ne veut pas allaiter et nous n'avons jamais polémiqué elle et moi la dessus. Elle le sent comme ca et moi autrement a point c'est tout.



MissBrownie 12/08/2011 11:45



J'adhère tout à fait aux propos de cette femme.


Tu ne peux même pas imaginer à quel point ça me saoule tous ces débats autour de l'allaitement!


Je n'arrive même pas à donner une raison de pourquoi j'allaite. Je sais juste que je ne me vois pas faire autrement. J'en aurai les boyaux retournés de donner le biberon à mon bébé alors que je
suis là.


Par contre, continuer d'allaiter en travaillant, je l'ai fait 2 fois! Et forcément, mes bébés avaient du silicone dans la bouche mais mon lait coulait par ce silicone.


Mais c'était affreux, chiant... tirer son lait dans les toilettes n'a rien de génial.


Les mères qui allaitent jusque pas d'âge leurs bébés sans jamais leur donner un biberon ne travaillent pas en dehors de chez elle, c'est impossible! J'en connais qui ont préféré donner le lait au
bec verseur ou à la pipette, mais non merci pour moi.


D'autres les ont passé au yaourt, mais ça reste du lait de vache.


Bref débat sans fin, chacune ses raisons. Il faut respecter.


Il n'y a que sur la blogo que le ton est si virulent! Dans la vraie vie je ne connais personne qui critique avec tant de virulence



Mme Déjantée 12/08/2011 11:42



Merci beaucoup de ta participation!!! Un bien beau sujet, pour aborder une bien vaster question!!!


L'allaitement touche au corps et je fais l'hypothèse que c'est une des raisons pour lesquelles il fait réagir si épidermiquement...


A lundi pour le débriefing... et attendant si tu as cinq minutes pour m'aider à relayer je t'aime d'amour!!!



Sophie 12/08/2011 10:49



Moi je fais parti des non-allaitantes. Par choix: oui et non. Je le voulais mais ça n'a pas marché et je n'ai pas insisté car mon bébé avait besoin de manger et je n'étais pas capable de le
nourrir. Ca ne m'a pas traumatisé... Par contre les sages femmes étaient bien plus ennuyées que moi. Comme si elles m'enlevaient mon statut de mère en m'apportant les biberons. Mais non.... ça ne
m'a pas empéché de dormir peau à peau avec lui et de faire des tétées/biberons un moment des plus tendres. Aujourd'hui à 15mois il refuse de manger autre chose que de la soupe au biberon le soir.
Et pour moi et son père cela reste un excellent moment...



Princess' 12/08/2011 10:21



Très joli post.
En ce qui me concerne, avant d'être enceinte, l'allaitement me passait au dessus de la tête comme tous les sujets qui tournaient autour de la grossesse, la naissance, etc...
Enceinte, tout a pris une dimension différente. L'allaitement fut une évidence pour moi, pas forcément le prolongement de la grossesse... juste "je veux allaiter", sans réussir à m'expliquer
mieux que cela.
Puis, les tétées... effectivement prennent un temps fou ! elles duraient facilement 45 min les miennes... je calculais mon temps passé avec un bébé collé au sein sur une journée, ça me déprimait
presque...
Je l'ai allaitée 5 mois & demi, dont 4.5 de façon exclusif... c'est bcp & peu à la fois. Au final, je suis tout de même fière... car qd on y pense... calculons le temps total passé
!!!
Je suis d'accord qu'il existe un "concours" de la perfect mum... avc son allaitement, ses couches écolo, ses pots pots... ou mieux encore, ses purées faites maison avec des légumes bio, ses
jouets en bois, ses jouets éducatifs, etc etc etc...
Sale guéguerre...



broisha 12/08/2011 10:12



oups ? il manque la première partie de mon com ?


pffff :-(



broisha 12/08/2011 10:11



et évidemment, à chaque allaitement, j'ai adoré ce peau à peau... et ça m'a fait bizarre quand j'ai donné la dernière tétée à ma chouquette, parce que je savais que ce serait la dernière fois de
ma vie que j'allais allaiter...



broisha 12/08/2011 10:10



Je pense que si on cherche, on peut donner / se donner autant de raisons (d'excuse ?) pour donner le biberon (ou le sein)


Le mieux est de faire comme on le sent... moi j'ai allaité, j'ai trouvé ça très pratique, pas de bib à préparer, pas de poudre à acheter, tout le temps dispo et prêt... mais je ne jette pas
l'opprobe sur celles qui ne veulent pas...


Je crois que ce que je ne comprends pas, en fait, c'est cette pseudo guéguerre...



Béatrice 12/08/2011 09:50



Moi j'ai découvert ces questionnements, ces clans, ces gueguerres, en même temps que la blogosphère dite "des mamans" ... alors que j'allaitais N°4 ... Je ne comprends toujours pas pourquoi il y
a "tant de haine" ....


Que chaque couple trouve les infos qu'il lui faut, puisse choisir ce qui lui va le mieux .... et voilà .... ça serait tellement plus agréable !



Lucky Sophie 12/08/2011 09:41



bravo pour ce chouette billet !



gwendolune 12/08/2011 09:35



J'avais déjà lu ce texte dans le hors-série de Books, il m'avait laissé la désagréable sensation d'une auteur de mauvaise foi, ayant tellement mal vécu ses allaitements qu'elle cherchait à tout
prix à le dénigrer. Dans la petite guéguerre de l'allaitement, il y a dans les deux camps des gens qui m'agacent prodigieusement: il s'agit de ces
personnes qui ne parlent de l'allaitement qu'en termes médicaux, de bénéfices (ou pas) pour la santé du bébé. Hors, l'allaitement va bien plus loin que celà. Un allaitement réussi, souhaité,
c'est la facilitation d'un lien entre la mère et l'enfant. C'est une histoire de contact, de relationnel aussi. C'est tellement plus que nourir son enfant! Et la plupart des gens oublient, voire
ignorent complètement celà......



Sandy 12/08/2011 09:18



Je crois que pour moi, allaiter était une façon de prolonger la fusion avec ma fille...Pouvoir encore un peu la garder tout contre moi...C'est la raison pour laquelle le sevrage a été un peu
difficile...



Sandrine(SD49) 12/08/2011 09:17



J'ai allaité ma première fille .... 2 jours et les autres plusieurs mois, un vrai bonheur. Ma première tentative a échoué faute d'information. J'adorais ce contact et je pense que je l'ai fait
autant pour eux que pour moi ;-D



script>