}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presque comme si de rien n'était

Publié par Madamezazaofmars sur 21 Septembre 2020, 12:49pm

Le confinement est encore dans toutes les têtes et sur toutes les lèvres. Pourtant il paraît loin le temps ou on battait le pavé à la recherche du dernier paquet de farine ou du dernier sachet de levure. 

Vous l'aurez compris en ce qui me concerne ces deux mois sont encore fortement ancrés en moi et je crois même que je ne m'en suis jamais totalement remis. 

Il y a un article la semaine dernière qui a beaucoup tourné et qui disait en substance que pas mal de parents avaient encore du mal à se remettre aujourd'hui de ces deux mois à tout donner. 

Je sais que ça a été mon cas. Entre la continuité pédagogique à distance, très très costaud pour le collège, dense pour le CP, plus light pour la petite section, et la pratique de choses adaptées pour mon fils autiste, je me suis énormément investie. "Maîtresse" le matin, Prof de physique l'après midi, gentil GO jusqu'à 20 heures, je me. Suis investie à fond. 

J'avais à la fois peur du virus mais aussi que mes enfants soient totalement perdus a la rentrée scolairement parlant. Je ne sais pas si j'ai bien fait les choses mais j'ai fait du mieux que j'ai pu 

Je l'ai fait parce que je le pouvais, parce que j'ai eu très peu de boulots qui sont tombes durant cette période, parce que j'avais les capacités et le matériel pour le faire, et un jardin aussi pour qu'ils puissent se défouler, aucun rapport avec l'école certes mais cet espace a été précieux pour eux pour décompresser. 

Je pense souvent ces jours ci a ceux qui n'ont pas pu, qui n'ont pas su, qu'on a pas accompagné comme on a eu la chance de l'être, aux enfants et aux parents qui avaient, qui ont eu des difficultés et sur lesquels on a laissé passer les vacances d'été.

Des congés bienvenus après ce drôle de début d'année. 

Et puis de nouveau l'école, la rentrée, et la, Protocole sanitaire mis à part c'est comme si tout ce qu'on avait vécu avant s'était envolé. 

Pas le temps de revenir sur les programmes, tout semble t il doit être parfaitement acquis, quelques évaluations pour voir le niveau mais est ce que leur résultat va aider les élèves en difficulté, peut être décrocheur, ou les conforter dans le cercle vicieux de l'échec. 

Collège, deuxième jour, évaluation de maths, 4 élèves sur 26 ayant la moyenne. Je sais que ce n'est pas du fait des professeurs mais de ce cher Fétide Blanquer, mais après, est ce que c'est vraiment révélateur du vrai niveau des élèves en maths ou dans une autre matière après 6 mois sans cours ? 

Je ne le pense vraiment pas. Ça peut aider effectivement à reprendre des chapitres et à les travailler mais quel message est ce que ça renvoie aux élèves ? 

Et aux parents aussi qui ont essayé d'assurer tant bien que mal la mission pédagogique qu'on leur avait confié ? 

Bon moi j'avoue qu'en maths je ne suis pas une référence mais ça aurait pu être du français, de l'anglais, indifféremment. 

Au CE1, mon fils n'a aucun mal à suivre et sa maîtresse de CP a été tellement top qu'on avait fini le programme et même plus. Mais la encore on se remet direct sur les rails

Quand au tout petit, je ne sais pas ce que représente 6 mois sans école, c'est à dire plus de temps durant l'année de petite section passé en dehors de l'école que dedans,. psychologiquement parlant et au niveau des apprentissages mais la encore je trouve que les enfants ont déjà la tête dans le guidon. 

Attention je comprend qu'on veuille avancer, sur le programme, sur les apprentissages, sur tout un tas de choses, scolaires ou pas, mais je crois qu'on ne peut pas balayer d'un revers de main après 15 jours d'école seulement tout ce qui a été fait par les enfants, par les enseignants et par les parents durant le confinement. 

J'ai comme un petit gout d'inachevé et que comme bien souvent dans de nombreux domaines on veut aller vite, toujours plus vite, toujours trop vite. 

Et vous comment vous ressentez cette rentrée scolaire ? 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PetitDiable 22/09/2020 14:35

comme on a con tinué l'école à la maison pendant les vacances, je pense qu'on est dans les clous pour le niveau ici. Mais comme toi, en général, je trouve très déroutant l'ambiance générale qui semble faire comme si rien ne s'était passé.

Anne 22/09/2020 09:26

Il est dur de juger le niveau des eleves et les acquisitions se font sur plusieurs années.
Pour mes enfants, ce qui m'a frappé, c'est qu'ils ont perdu l'habitude de travailler longtemps et de rester concentrés. A la maison, on travaillait par petites periodes.
Et pour mon ancienne CP, clairement, elle n'a pas l'habitude d'écrire longtemps, mais elle maitrise la lecture....
Bref je pense que les profs vont passer du temps à ce que les eleves se rehabituent à travailler longtemps en grand groupe....

Bibine 21/09/2020 23:55

Bonsoir... pas évidente du tout cette période.
Les maîtresses de mes enfants (CE1 et CM1) n’ont quasi pas évoqué le confinement lors des réunions de rentrée.
En CE1 lors de évaluations nationales, on demande aux enfants en cochant oui ou non ce qu’il ont pensé du confinement : franchement ?!!
Quant à la maîtresse de mon CM1, j’ai demandé une phrase générale sur la classe ; elle m’a répondu ils ont un niveau de milieu de CE2... Je n’ai pas réussi à répondre et mon conjoint l’a pris pour lui car je n’ai pas arrêté de travailler pendant le confinement et je n’ai quasi rien suivi scolairement parlant...
Bref... une petite qui a eu du mal à suivre pendant le confinement (les parents ne lui montraient rien) est restée au CP, je pense sur c’est bien pour elle.

Laquetsch 21/09/2020 20:42

Bonsoir
Je sors tout juste de la réunion avec la maitresse ... elle reprend tout ce qui n'a pas pu etre abordé au CP et s'adapte a priori les enfants ont du mal a se concentrer et la moitié a plus de difficultés... pour nous cette periode de confinement avait des hauts et des bas ...