}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi je n'ai pas encore fait le deuil de la maternité ?

Publié par Madamezazaofmars sur 20 Janvier 2020, 14:41pm

Catégories : #Zozo et les minots

Passé un certain âge mais surtout un nombre d'enfants donné, qui a fixé les quotas je l'ignore, on ne nous demande plus que très rarement si on compte avoir encore un bébé.

Exception faîte des mères de quatre garçons comme moi parce que a doit être si dur, si compliqué, je suis si courageuse, qu'une petite touche de féminité dans mon quotidien pourrait bien changer ma vie. Oui mais non, ne pas avoir de fille ne fait pas de moi une mère pire qu'une autre.

Mais bon disons que ça m'arrive moins souvent et que pourtant, voilà plusieurs semaines que j'y pense, je n'ai pas honte de dire que je n'ai pas fait le deuil de la maternité.

Le terme maternité me semble d'ailleurs plutôt mal choisi puisqu'une fois qu'on est mère c'est quand même pour un peu plus longtemps que les trois premières années de son bébé mais soit.

D'abord je déteste cette expression, comme j'avais détesté qu'on me parle du deuil de l'enfant normal quand on m'avait annoncé le diagnostic de Jajaja. Je crois simplement que je déteste toute injonction qui me dirait que quelque chose a une fin, sans possibilité de revenir en arrière, même si je ne suis pas folle et je sais qu'il y a des choses sur lesquelles on ne peut pas revenir.

Ensuite et surtout, je ne suis pas prête et je ne supporte pas l'injonction qu'on fait aux femmes de l'être. Je crois qu'on en subit déjà assez comme a pour ne pas pouvoir décider de ce que l'on fait avec son corps.

Evidemment les principales raisons sont médicales, physiologiques, et je ne suis pas en train d'écrire un plaidoyer en faveur des grossesses tardives et ultra tardives, bien qu'elles ne me gênent absolument pas.

Non je parle juste de mon ressenti, ressenti qui ne veut pas dire que je vais à nouveau être enceinte, même pas que j'en ai envie, mais que je sais que j'ai le choix, ce choix que je voudrais qu'on laisse à chacune sans les juger.

J'ai déja la chance d'avoir quatre enfants, je ne vais pas m'excuser d'avoir pu tomber enceinte plusieurs fous mais je n'oublie pas, j'n connais, et je sais que certaines galèrent pour tomber enceinte, d'autres n'y arriveront jamais, d'autres n'en ont juste pas envie,

C'est pour ça que j'ai eu envie d'écrire tout ça, parce qu'au milieu de toutes ces femmes qui semblent avoir tiré facilement, en apparence du moins, un trait sur la grossesse, le bébé tout neuf et tout ce qui va avec, moi je ne suis pas encore prête.

Et je n'ai pas envie de le cacher, comme les oiseaux le font pour mourir, je n'ai pas envie d'en avoir honte et qu'on me juge en se disant " pauvre vieille" " poule pondeuse" " juste bonne à faire des gosses" ou que sais je encore.

J'ai juste envie, j'ai juste le droit, je crois, de dire que oui je pourrais encore avoir un enfant même si ce n'est ni raisonnable, ni écolo, ni tendance, ni politiquement correct.

Je n'ai pas tiré un trait sur tout ça et je le ferai sûrement un jour, délibérément ou rattrapé par le temps.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A
Bonjour,

Je me permets de vous raconter mon histoire par rapport à ce sujet. Je pense que ça me fera du bien d'en parler. Je pense avoir besoin de l'écrire et de le dire. Voilà je suis maman d'une petite fille de 6 ans grossesse parfaite et accouchement aussi pas du tout de babyblues ni de manque de la grossesse. Pour cette première grossesse c'était un bébé "surprise" je n'avais que 23 ans et pas encore un gros instinct maternel. Mais malgré tout un grand bonheur et beaucoup d'amour pour notre petite fille. Nous avons grandit d'un coup avec elle.
En octobre 2020 j'ai donné naissance à notre fils qui a donc 3 mois et demi. Cette grossesse était désirée. Par rapport à ma première grossesse celle ci a été beaucoup plus difficile.. Des nausées du début à la fin, le confinement, des douleurs au niveau des côtes (supposition de calculs dans la vésicule) et surtout 1 accident de voiture de mon conjoint à 6 mois de grossesse..donc un gros stress qui m'a provoqué des contractions avec ouverture du col à 32 sa... Je suis donc restée tranquille pour finalement accoucher à 38 sa d'un petit bout de 2kg370.
Un accouchement merveilleux et un après un peu plus difficile car il a dû partir le soir même en service néonat pour cause d'hypoglycémie. Pendant 1 semaine il s'est battu pour reprendre de la force et moi pour sauver l'allaitement. Et nous voilà 3 mois et demi après bébé en pleine forme et toujours allaité ????.
Mais depuis sa naissance j'ai beaucoup de nostalgie de ma grossesse. Mon ventre me manque, les petit coups de bébé aussi, notre relation unique à 2, l'accouchement me manque également.
Je precise qu'avec mon conjoint nous voulions 2 enfants.. Et je pense que j'ai beaucoup de mal à faire le deuil de la maternité. J'aime être enceinte, je me sens forte/rayonnante/zen, j'aime également l'accouchement et les nourrissons. Je suis super heureuse que mon fils soit la et j'aime les enfants plus que tout.
Mais j'ai cette impression d'être déjà ménopausée à 29 ans et que mon corps ne sert plus à rien...

Voilà je n'ose pas en parler autour de moi car je culpabilise de ressentir ça alors que certains sont en plein combat pour avoir 1 enfant...
Répondre
S
Je veux faire connaître au monde entier le Dr ODION le grand lanceur de sorts qui m'a ramené mon mari alors que je pensais que tout espoir était perdu. J'étais enceinte quand mon mari m'a quitté pour une autre femme. Le Dr ODION a utilisé son puissant sortilège pour mettre un sourire sur mon visage en ramenant mon homme avec son sortilège, au début je pensais que je rêvais quand mon mari est revenu vers moi à genoux en me suppliant de lui pardonner et de l'accepter en retour et à jamais depuis lors, il m'aime plus que ce à quoi je m'attendais, alors j'ai fait le vœu de me faire savoir au monde à propos du Dr ODION parce qu'il est un Dieu sur terre. Avez-vous des problèmes dans votre relation? Votre partenaire a-t-il rompu avec vous et vous l'aimez toujours et le voulez toujours? Avez-vous un problème avec vos finances? contactez le Dr ODION aujourd'hui car je vous donne la garantie à 100% qu'il vous aidera tout comme il m'a aidé. vous pouvez le contacter (drodion60@yandex.com) le lanceur de sorts ultime via l'adresse e-mail: ou WhatsAPP lui sur son numéro de portable +2349060503921
Répondre
N
Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultat. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants

Retour de l'être aimé
Retour d'affection en 7jours
réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires
Devenir star
Gagner aux jeux de hasard
Avoir la promotion au travail
Envoûtements
Affaire, crise conjugale
Dés-envoûtement
Protection contre les esprits maléfices
Protection contre les mauvais sorts
Chance au boulot évolution de poste au boulot
Chance en amour
La puissance sexuelle.
agrandir son pénis
Abandon de la cigarette et de l'alcool
Guérir tous sorte de cancer
portfeuille magic multiplicateur d'argent

voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97
Répondre
M
Oh comme je te comprends... j’ai eu 6 enfants dont 5 garçons et ma dernière une fille. Je n’ai pas eu mon sixième enfant pour avoir une fille. D’ailleurs j’étais persuadée que ça serait un garçon et que je ne savais faire que ça ????. Mais c’est difficile de s’exposer au regard. J’ai dans un premier temps menti autour de moi en disant que je l’avais eu par accident de peur de me faire traiter de poule pondeuse ou autre... mais la vérité c’est que je voulais tellement cet enfant que j’ai arraché moi même mon stérilet pour l’avoir... aujourd’hui même si j’ai toujours eu envie d’une petite sœur pour ma fille je ne me sens plus la force d’avoir un autre enfant et ressent le besoin de m’occuper de moi. Je suis d’accord avec toi on a besoin de faire un trait dans sa tête pour passer à autre chose. Élever un enfant demande une certaine force psychologique et même si en théorie on se fiche de ce que pense les autres, leur regard et leur commentaires n’en restent pas moins gênants...
Répondre
T
ou pas... pourquoi devrait-on tirer un trait dans sa tête juste parce que ce n'est plus possible ou réalisable ? je suis pour le droit au rêve, quel qu'il soit, possible ou impossible... ça ne fait de mal à personne de rêver :-) Moi, j'ai deux enfants et on me demande toujours pourquoi "vraiment, vous ne voulez pas un petit troisième pour la route ?"... j'aime répondre "j'aurais trop peur qu'il se fasse écraser par la circulation" lol les gens sont comme ça, ils se sentent obligés de toujours tout commenter ou donner un avis sur tout c'est dingue... faut croire qu'ils ont que ça à faire ;-)
Répondre
C
Et ce sont tes envies, elles t'appartiennent. Personne n'a le droit de te juger pour ça !
Répondre
P
tu fais bien comme tu veux!
Répondre
M
De no kid à parent d'enfant unique et qui le restera, on me demande encore si ce n'est pas égoïste de ne pas en avoir un deuxième. A croire qu'un seul enfant, c'est la pire situation.
Répondre
A
Je n ai jamais voulu avoir d enfants. Je n en ai pas. J ai 37 and. Et je n en aurai pas. Dans ma famille il y a pleeein d enfants. Et c est super que chacun puisse vivre ses choix. Le mien c est sans. Et c est ausdi relou parfois . Car plus ''jeune'' on me demandais quand. Maintenant on me demande pourquoi. Mais fuck off!
Répondre
B
On a beau se prétendre dans une société de totale liberté de choix individuelle, le carcan de la norme est bien là et n'en est que plus insidieux.
Ma belle mère à fait 2 enfants parce que c'était comme ça. Mais au fond si elle avait pu prendre du recul, je pense qu'elle n'en aurait pas fait ou juste 1.
Pendant longtemps son fils et moi n'avons pas souhaité avoir d'enfant. Le jour où nous avons changé d'avis on a eu droit à "mais... Vous étiez si bien tous les 2...vous allez perdre votre liberté !".
Sauf que désormais elle attend le 2e, non pas qu'on le souhaite forcément mais parce qu'elle reste dans le carcan, sans même arriver à prendre le recul de son vécu (et alors du notre laisse tomber).
Bref tout choix original étonne car ça renvoie aux autres le message que eux non plus n'étaient pas obligés de faire selon la norme... Et parfois ça les perturbe voire énerve car ils se disent inconsciemment qu'ils auraient peut être préféré faire différemment eux aussi, et que ça ne tenait qu'à eux...
Bref courage !
B
Je dis que j'ai tourné la page, ou fermé la porte. Le terme de deuil me paraît aussi étrange parce que j'ai encore la chance, pour très longtemps j'espère, de vivre ma maternité tous les jours.
Par contre clairement l'étape grossesse/nourrisson/bébé n'est plus du tout ma tasse de thé.
Ca a mis 2 ans je crois et avant ça je pensais sérieusement que je n'en serais jamais là.:-)
Répondre
C
Bientôt 40 ans et 3 enfants, je en compte pas avoir d’autres enfants mais je trouve ça dur de faire le deuil de la maternité. Dès que je vois un nourrisson ou une femme enceinte, ça me fait trop envie. Je crois que c’est le fait de ne plus pouvoir revenir en arrière et de franchir une autre étape....
Répondre
B
bisous Zaza
Répondre