}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Devenir végétarien chacun à son rythme

Publié par Madamezazaofmars sur 13 Novembre 2019, 13:58pm

Catégories : #Zero dechet, minimalisme et idées écolos

Même si je clame haut et fort que j'adore faire la cuisine et faire plaisir aux gens que j'aime en leur préparant aussi de bons petits plats, les dîners sont un vrai casse tête parfois et pur cause, chaque convive autour de la table a sa propre personnalité.

Nous avons au bout de la table de chaque côté, un hasard, ceux qui mangent le plus de viande, à savoir Zozo et l'empereur, Zozo étant plutôt viande rouge tandis que mon fils est plutôt tourné  vers  la charcuterie.

A droite, le Mistouflon et l'agrume, l'un totalement végétarien et l'autre c,'est tout comme.

A gauche, deux flexitariennes convaincues en ma personne et celle de Donzig.

Quand à Jajaja, je l'ai déjà expliqué, a des troubles alimentaires liés à son autisme et qui font que ses repas sont assez particulier même si il y a plein de progrès fait ces derniers temps.

Toujours est il qu'avec une telle diversité, il ne faut jamais manquer d'imagination. J'imagine mon calvaire si je n'aimais pas faire à manger.

Je rencontre peu de familles comme la mienne, ou alors les gens ne communiquent pas sur le sujet, alors quel bonheur de découvrir le livre de Sarah Bienaimé, Devenez végé avec la famille Bienaimé.

J'y ai découvert une famille comme la mienne, des parents et des enfants ne mangeant pas forcément tous la même chose et qui pourtant s'y retrouve.

Dans la famille Bienaimé, je demande le père flexitarien, la fille aîné qui mange de la viande et du poisson régulièrement,la seconde fille végane, et le benjamin qui ne mange viande et poisson qu'à l'extérieur, comme le père finalement.

Et bien sûr la mère, Sarah, devenue végétarienne au fil du temps et non sans mal, j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié son honnêteté, mais qui s'est laissé le temps, et qui aujourd'hui est même devenue végétalienne.

Dans ce livre, elle expose leur parcours, la prise de conscience, son cheminement et celui de toute sa famille. Mais elle explique surtout pourquoi et comment devenir végé. Il n' y a aucune injonction de sa part à le faire et tout le livre est écrit avec beaucoup de bienveillance, mais pour les gens comme moi, qui sont presque sur le point d'arrêter totalement la viande, cet ouvrage est un mine d'infos, d'astuces, de conseils, et évidemment de recettes.

C'est un livre pour aider ceux qui veulent devenir végé mais qui n'y arrive pas tout à fait, tout comme ceux qui essaient de réduire leur consommation de viande ou de poisson, et ce quelles que soient les motivations. Personne n'est exclu de ces presque 200 pages et tout le monde est respecté.

Quand aux recettes en elles mêmes, on en retrouve plus de 90, certaines pour réaliser des recettes de base, comme le pesto, la mayonnaise,la chantilly, la pâte brisée, d'autres des recettes salés telles que des soupes, des beignets, des salades, des tartes, des lasagnes, des pâtes, des frites, des curry , des dahls...  et enfin des recettes sucrées avec mousses, verrines, tartelettes...

J'ai particulièrement apprécié la rubrique je remplace par quoi ? Parce que finalement c'est la question qui me revient le plus en tête. Particulièrement en ce qui me concerne,par quoi remplacer le lait, les oeufs, le beurre et le fromage.

Bref j'ai adoré ce livre, hyper intéressant, bienveillant, très bien documenté, parfait pour accompagner tous ceux qui désirent aller vers le végétarisme sans pression et avec des supers recettes.

Je vous conseille vivement ce livre, sorti aux éditions Terre Vivante évidemment, à s'offrir ou à offrir.

 

Et vous vous cheminez vers une autre façon de manger et de cuisiner ou pas du tout ?

 

 

Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Devenir végétarien chacun à son rythme
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Silyar 16/11/2019 10:28

J'avoue que je n'aime pas trop le terme flexitarien ^^ Car après tout, soit on est végé, soit on mange de la viande/poisson - qu'elle qu'en soit la fréquence.
Est-on flexitarien si on réduit sa consommation ? Je ne pense pas. En manger occasionnellement, ça reste en manger... enfin bon ^^
Ici on a réduit la consommation à l'arrivée des enfants, histoire d'éviter d'en manger quand elles n'y avaient pas droit. Comme je cuisine beaucoup indien / asiatique, on peut passer facilement une semaine en curry, lentilles et autres féculents / légumineuses. En fait, je ne calcule pas à faire un plat viande à chaque repas. Je cherche plutôt à caser 1-2 légumes ^^
J'admire que tu prépares des repas diversifiés pour chacun, parce que j'aime tellement faire un plat unique pour tout le monde que ça m'est difficile ^^

Emma June 15/11/2019 14:33

Ici, on ne mange pas assez diversifié pour arrêter la viande. Ca reste plutôt limité mais présent.
Je ne me verrais pas devenir végétalienne car je pense qu'il y a moyen de consommer responsable de ce côté là. Les poules pondront toujours des oeufs donc si elles sont élèvées dans de bonne conditions, je ne vois pas de souci. Idem pour le miel des abeilles etc...
Les extrêmes sont toujours un frein pour moi.
Mais toute information est bonne à prendre et c'est vrai qu'il n'est pas aisé de changer sans être guidé de manière bienveillante donc bravo à l'auteure.
bon week end

steph 13/11/2019 15:16

Il a l'air sympa comme tout ce livre!
Ici nous sommes une famille mixte lol
Je suis végétarienne depuis plus de 5ans.
Mon homme est un amateur de viande masi au final le souci écologique a fini par le faire tendre vers le flexitarisme.
Ma fille en grandissant aimer énormément la viande, et mon fils est quasi végétalien lol (bon il est jeune c'est pas "goût " dans son cas" et pas du tout d'un point de vue éthique)
Comme je cuisine, les repas sont la plupart du temps végétarien, mon mari s'achète un morceau de viande par semaine, pour lui et sa fille, et en mange à l'extérieur.
Le reste du temps donc nous mangeons végétarien.
C'est un cheminement qui a été fait pdt ses 5 ans. Mno végétarisme est venu aussi petit à petit au final, plus je vieillissais moins je mangeais de sorte de viande, éliminant les bébés animaux, les animaux "mignons" etc etc" à la naissance de mon fils, j'ai arrêté la viande, puis quelquse mois après le poisson.
Je pensais que ce serait dur mais non( le poisson me manque tjs par contre).
Pour le reste de la famille, je pense que vois manger différemment a eu un impacte et comme j'aime cuisiner les repas retent varier et attirant (je l'espère lool).
bref voilà nous sommes donc sur des modes différents, et en même temps proches, mon mari ne pourrait pas arrêter la viande à l'heure actuelle, et moi je ne pourrais plus en remanger, et ça fonctionne très bien comme ça.