}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Swedish dads : Portraits de pères en congé parental

Publié par Madamezazaofmars sur 27 Août 2018, 13:11pm

Catégories : #Zozo et les minots

Ce matin Zozo a repris le chemin du travail après trois semaines de vacances, non sans mal, bon disons le carrément il a le moral à zéro depuis vendredi. Comme de nombreux, trop nombreuses personnes, il n'aime pas son job ou plutôt il ne l'aime plus.

Encore que je pense que le métier d'imprimeur en lui même le fait toujours vibrer mais il a des conditions de travail difficile dues principalement au fait qu'il travaille seul sur un poste ou il devrait être deux et aux défaillances techniques nombreuses et récurrentes de sa machine.

Je pense qu'il aime encore ce qu'il fait car il vibre toujours quand il me ramene un livre ou des affiches a qui il a donné vie mais c'est le comment il le fait qui le mine.

Il en parle très peu, pour ne pas ramener de boulot a la maison, parce qu'il est discret, parce qu'il a l'impression que ça pourrait m'ennuyer et que de toute façon ça ne fera ps avancer les choses et pourtant on pourrait peut être trouver des solutions.

 Un déménagement, mais le fait de partir ne va pas sans une autre promesse d'embauche.Une reconversion sans doute parce que le monde de l'imprimerie classique se meurt peu à peu. Pas facile de changer de voie voir même de reprendre des études sans salaire derrière ou très peu. C'est ce qui m'a moi en tout cas toujours empêché de reprendre des études et d'user à nouveau mes pantalons sur les bancs de la fac.

Le congé parental, maintenant réparti obligatoirement entre la femme et l'homme et perdu si ce dernier n'est pas pris par le père, d'une durée de an, aurait pu suffir pour ça. D'autant qu'un père autant qu'une mère a envie de voir ses enfants grandir et de les accompagner au quotidien. Sauf que la perte financière est absolument énorme, 400 euros par exemple par mois de rémunération au lieu d'un salaire pas élevé mais correct.Il y a aussi la question du statut professionnel. Si il change pour les mères qui prennent ce congé il en est de même pour les pères. Zozo s'en fout complètement de son statut, tout comme moi, tout le monde n'a pas une carrière a faire, un poste intéressant, un job passionnant. L'idée pourtant est bonne à la base, si tant est que la rémunération devrait être beaucoup plus élevée pour que homme comme femmes n'hésitent plus à prendre ce congé, qui peut représenter un tremplin vers une autre vie quand on a soi même dans son boulot aucune perspective d'avenir.

En Suede, le gouvernement l'a bien compris, et le pays a l'un des systèmes de congé parental les plus généreux au monde. Le système actuel permet aux parents de rester à la maison avec leur enfant pour un total de 480 jours, tout en recevant une allocation de l'État. Quatre-vingt-dix de ces jours sont attribués à chaque parent. L'objectif de cette allocation est de promouvoir l'égalité des sexes. Afin d'encourager les hommes et les femmes à partager leurs congés parentaux de manière plus équitable, un «bonus d'égalité» a également été introduit. Plus le nombre de jours est égal entre les parents, plus le bonus est élevé.

En dépit de cette allocation généreuse et de cette prime unique, seule une fraction des pères suédois consacrent tous leurs jours de congé parental. Seulement quatorze pour cent des parents choisissent de partager les journées à parts égales. Mais c'est toujours mieux qu'en France ou il sont à peine 4 %

C'est comme ça que je suis tombée sur le projet photo de Johan Bavman qui s'intitule Swedish Dads.Ce reportage photo est basé sur des portraits de pères appartenant à ce petit pourcentage qui choisissent de rester à la maison avec leur enfant pendant au moins six mois.

" Avec ce projet, je veux savoir pourquoi ces hommes ont choisi de rester chez eux beaucoup plus longtemps que la majorité des papas suédois. Qu'a-t-il fait pour eux, comment leurs relations avec leur partenaire et leur enfant ont-elles changé et quelles ont été leurs attentes avant de prendre un congé parental?"

Ce projet a deux objectifs. La première consiste à décrire le contexte de l'allocation parentale unique de la Suède. La seconde est d'inspirer d'autres pères - en Suède et ailleurs - à considérer les avantages positifs d'un tel système.

Et moi j'ai plutôt bien aimé ses photos, j'ai même fini par les regarder sans prêter attention que seul des pères étaient pris en photo, j'y ai juste vu un parent, père ou mère peu importe, qui joue, qui soigne, qui console, qui nourrit, sans distinction de sexe. Je sais que pas mal de gens pensent que s'occuper des enfants met un coup à la virilité des papas mais j'ai beau réfléchir je ne vois vraiment pas en quoi.

Mon seul regret peut être le manque de diversité professionnelle dans ces portraits avec trop peu à mon goût de maçon, caissier, manutentionnaire, chauffeur routier, de petits boulots quoi même si je note la présence d'étudiants et d'un charpentier.

Certaines m'ont beaucoup touché et je vous laisse à votre tour les regarder

Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental
Swedish dads : Portraits de pères en congé parental

Et vous quel est votre avis sur le congé parental côté Papa ? Si il y a des papas qui passent par ici votre avis m'intéresse encore plus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Vraiment excellente ces images. Mon mari était aussi à la maison au départ. Il trouvait le temps un peu long surtout que tout le monde dans notre entourage travaillaient puis au fur et à mesure il a su s'adapter :)
Répondre
M
Mais oui, et puis c'est aussi difficile parfois pour une femme de s'adapter
B
Superbes photos!

Je me permets de réagir au commentaire d’Alyssa plus bas : en congé maternité je me sentais isolée aussi. Et certes « rien ne s’arrête à part le travail » mais quand on a un rythme habituel de 9h-18h au travail et que ça s'arrête, on a beaucoup de temps libre et personne avec qui le passer puisque les autres ont gardé leur rythme et ne sont pas dispo pour un café, etc...
Donc, le « problème » c’est bien que « rien de s’arrête à part (notre) travail » ;)
Mais bon, pour ma part j’ai adoré mon dernier congé maternité quand même, car avec 2 grands de 4 et 7 ans à la maison, on a vraiment eu du temps à partager en famille, avec les 6 mois offerts par le 3ème enfant on a créé un nouveau rythme, etc...
Par contre j’avoue que je me demande comment certaines familles font pour gérer financièrement. Je connais les tarifs des maisons par ici, réussir à la payer avec un seul salaire, chapeau! Je suis maintenant à 80% et je ne me verrais pas revenir à plus car c’est un confort pour tous. Et je serais tentée par un 60%. Mais si ça passerait pour tout de suite, on peut se demander ce qu’il en sera quand il faudra payer des études et plus tard pour la retraite, etc...

Bref, jolies photos. :)
Répondre
M
L'argent reste helas souvent le nerf de la guerre
A
En activité en plus de l activité inhérente à la maison et aux enfants bien sur
Répondre
A
Pour le côté social là je parlé uniquement de mon expérience je voyais le amis que je vois lorsque je travaille mais je me suis sentie seule .comme à chaque fois pendant mes congés maternité et parental que j ai pris à chaque fois jusqu’au 6 mois de mes enfants .Si tu as Netflix je te conseille Super mamans une série australienne où l on voit un groupe de jeunes mamans qui se retrouvent chaque semaine.Apparement beaucoup de pays anglo saxons proposent ce type de groupe .J aurais aimé pouvoir par exemple parler avec de nouvelles mère de famille nombreuse comme moi.oui car avant d avoir trois enfants je me disais que le terme famille nombreuse était exagéré hahaha
Répondre
M
L'isolement n'est pas une chose facile a gerer c'est sur
E
Mon homme passe la tondeuse avec ses enfants dans le porte-bébé :D et on a une photo similaire en réa néo nat.
Mais franchement, moi je trouve cela vraiment nul d'avoir coupé le congé en deux. Le résultat est proche du néant, il n'y a pas plus de pères qui le prennent mais on a perdu plusieurs mois de congé possible. Et franchement, vu le montant de l'allocation, ce n'était pas possible chez nous de partager. A un moment, il faut bien payer les factures.
Répondre
M
Je trouve ça particulierement nul aussi. Ils ont trouvé la un bon moyen de faire des économies
A
Je reprends le travail lundi à 70% après presque un an d arrêt cause congé maternité d un troisième enfant et et un mois congé parental et j en suis très heureuse .Pareil qu un commentaire précédent avec le papa nous ne souhaitons pas de congé parental à temps complet car envie d’autre activité à côté..Et là je vais jeter un gros pavé dans la mare mais je doute qu être parent au foyer soit possible sur du long terme ...qu en est il des cotisations retraite,est ce viable financièrement et socialement ?les trois premières années d un enfant oui mais est ce viable après ?par contre je serai ravie d une vrai réflexion sur le temps partiel et d un meilleur équilibre vie pro /vie perso .Et puis parfois on a pas le choix il faut être avec son enfant car plus particulier que la norme ou/et pas de moyen de garde et ça c est injuste en 2018.je suis pour le choix
Répondre
M
Je comprends tout a fait ton point de vue et je pense que le temps partiel devrait être plus répandu et finalement mieux rémunérée pour les parents qui ne souhaitent pas totalement arrêter de travailler. Viable financierement, c'est evident que c'est un sacrifice pour certains mais quand on ne gagne que le SMIC et qu'on a un boulot alimentaire ou aucune perspective de carrière, pour un peu qu'on soit obligée de prendre une nounou ou avoir des frais de transport dingue, je pense que ça se calcule, ça se discute. Quand au côté social, j'avoue avoir un peu plus de mal à comprendre car rien ne s'arrête à part le travail quand on est en congé parental, et tout ce qu'on aimait faire avant, comme les gens qu'on avait l'habitude de voir sont toujours là. Quand a l'enfant plus particulier que la norme, je connais bien. Merci en tout cas pour ton commentaire riche en questionnement et reflexion
W
Merci beaucoup pour ces images. Ici chéri et moi avons la même raison du refus du congés parental: sans autre activité, on deviendraient fous à la maison
Répondre
W
Ah je suis désolée ce n'etait pzs ce qur je voulais dire, je me suis mal exprimee. J'avais surtout en tete l'isolement que ca peur generer
M
C'est marrant cette vision de la non activité quand on reste a la maison alors que sans parler des enfants et du menage, c'est tout le contraire
C
J'aime beaucoup les photos. Elles sont très belles. Bonnes fins de vacances en famille ! A bientôt. Charlotte.
Répondre
D
ces images sont superbes. Tellement pleine de tendresse.
Répondre
M
Je les aime beaucoup aussi
B
des photos très touchantes en effet
merci du partage
bon courage à Zozo et .... j'espère du mieux ou des solutions rapides pour lui

bonne fin de vacances profitez bien
à tout bientôt
bisous
Répondre
B
je vais" partager ton partage "
encore merci