}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La première étoile

Publié par Madamezazaofmars sur 19 Mars 2018, 22:36pm

Catégories : #Zozo et les minots

C'est fou comme plus les enfants grandissent et moins les gens pensent qu'on a de choses à dire sur eux alors que c'est tout le contraire.

Depuis Septembre, j'ai vu mon fils se révéler du haut de ses 11 printemps. La si redoutée rentrée au collège n'est finalement devenue une angoisse que pour moi, en ce qui le concerne cette nouvelle étape a plutôt été synonyme de liberté.

Pas évident pour moi de le voir moins, rarement le matin, plus le midi, tard le soir, c'est que j'avais mes petites habitudes mais tout ce changement, ce rythme soutenu, ces longues journées, c'est visiblement exactement ce qu'il lui fallait.

Oh tout n'a pas été si simple, les séquelles de l'année dernière, les "je crois que n'oublierai jamais" sont toujours présent mais de moins en moins, l'équipe éducative du lycée en binôme avec nous l'aidons à avancer. Evidemment que ça me fait du mal de constater que les cicatrices du passé ne se sont pas encore refermées mais pour le coup je crois qu'avec le temps et des gens bienveillant ça peut aller beaucoup plus rapidement.

Il a des copains, fait des concerts, suit des stages de chorale, des tournois de badminton, de bridge, il commence enfin à trouver une petite place.

C'est comme ça, petits pas après petits pas, petite brique de confiance après petite brique de confiance qu'il a décidé de s'inscrire pour participer a la semaine de ski organisé par le collège et le départ c'était hier.

Je n'ai pas eu besoin de porter son sac alors qu'avant il s'en serait allègrement débarrassé, il est tout de suite allé vers ses amis pour anticiper la répartition des chambres, s'est précipité pour glissé sa valise dans le coffre, j'ai eu l'impression d'être simple spectateur et pas accompagnatrice comme ça avait été le cas les autres fois, lui ne me lâchant pas d'une semelle, et ça m'a fait tout drôle.

Ca fait du bien de le voir comme ça, c'est beau de le voir grandir mais c'est un peu difficile aussi je trouve et après tant d'année à se demander quand est ce qu'il allait enfin être autonome et ne plus m'appeler à tout bout de champ, hier, quand ça n'est pas arrivé et qu'il n'a pas eu besoin de moi pour rien, ça m'a fait un petit pincement au coeur.

Jamais contente ces mamans qui se disent trop sollicitées et qui verserait presque leur larmichette parce que leur premier bébé a décidé de se débrouiller, l'ambivalence de la maternité ne s'arrête donc jamais.

Je n'ai même pas eu le temps de l'embrasser comme je l'aurai voulu que déjà ils étaient tous montés dans le car, mais j'ai vu un grand gaillard qui restait debout et cherchait un peu partout du regard, et c'était pour me trouver moi, me faire un dernier coucou, plein de derniers coucous et j'ai souri, beaucoup...

Pour une fois je ne stresse pas et on ne m'a pas toujours connu comme ça n'est ce pas pour ceux qui me lisent depuis longtemps et ont eu droit aux deux départs précédent en classe verte.

Ok j'attends quelques SMS qui n'arrivent jamais et j'en écrit quelques uns qui restent sans réponses, trop occupé qu'il est entre ses copains et le ski, vous avez remarqué comme je relativise bien ?  Je pense à lui plusieurs fois par jour mais j'ai la sensation qu'il est bien alors je le suis aussi. On dirait bien que celui des deux qui grandit n'est pas toujours celui qu'on croit.

Je pense aux souvenirs qu'il va se forger, aux belles rencontres qu'il va faire, a la galère des repas aussi et j'imagine sa tête devant un plat de lasagnes, aux expériences, aux découvertes, à son visage bronzé démultipliant ses tâches de rousseur, aux centimètres que j'aurai l'impression qu'il a pris, à ses mots qu'il faudra lui arracher de la bouche et à tous ceux qu'il n'arrêtera pas de prononcer, aux milles et une choses qu'il aura à nous raconter à son retour.

Et puis peut être une première étoile...

Aujourd'hui pendant que mon aîné faisait ses premiers pas sur des skis, son tout petit frère faisait les siens à la halte jeux, ma vie de maman, ce grand écart permanent...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M
Les voir prendre leur envol c'est ce qu'il y a de plus beau et ça veut dire qu'on a réussi notre job :-) Bravo à l'Empereur <3
Répondre
M
C'est beau ce que tu écris
L
Tellement d'accord! <br /> Plus ils grandissent (nous grandissons) plus il y a à dire! C'est une aventure permanente!<br /> Mon aînée est en 6e aussi et c'est si émouvant et touchant de voir et écouter ces évolutions!<br /> Bises<br /> Marion
Répondre
M
Oui c'est un tourbillon emotionnel permanent
M
C'est émouvant de les voir grandir et gagner en autonomie et en confiance.<br /> J'espère que ton fils passera une belle semaine. Il a l'air de s'investir dans beaucoup de choses, c'est top !
Répondre
M
Oui c'est hyper touchant.<br /> Honnêtement je n'imaginais pas du tout qu'il se lancerait dans plein de choses comme ça mais je suis heureuse que ça lui offre un certain équilibre
B
Joli billet qui résonne en moi! En ce moment, + que la petite dernière, c'est mon aînée qui veut tout faire "toute seule" (et la visite du collège la semaine dernière, ça m'a fichu un bon coup de vieux). A chaque âge ses besoins d'autonomie. C'est ce que j'aime dans la famille nombreuse :)
Répondre
M
Ah la visite du college, grosse grosse étape
M
Beaucoup d'étapes pour tout le monde cette semaine !
Répondre
M
Tu l'as dit !
B
Lire ton billet me fait très plaisir pour ton fils, vraiment. Après l'année scolaire qu'il a passé l'an dernier, c'est un renouveau pour lui. Pour toi, un soulagement et puis, c'est aussi une nouvelle facette de la parentalité que tu abordes... :-)<br /> Bonne journée à toi,<br /> Cécilia
Répondre
M
Oui il est tel un phoenix en quelques sorte et j'espere que ça durera
M
Tellement beau. Et ta phrase "Celui qui grandit n'est pas toujours celui qu'on croit" me parle tellement. parfois compliqué de les voir grandir mais profitons de les voir s'épanouir !<br /> <br /> Virginie
Répondre
M
Non ça n'est pas facile même si ça a quelques chose de merveilleux
Q
Tellement bien raconté ! Je prépare un article à propos de mon gamin de 11 ans que j’ai appelé « le grand écart » ... je crois que tu verras bien de quoi je parle
Répondre
M
J'ai hâte de te lire
B
super !<br /> <br /> tu peux être fière de lui et de vous 2 (parents) qui avez su ( qui savez )l'accompagner pour qu'il se réalise <br /> bravo <br /> <br /> ça fait chaud aux coeur de lire ces nouvelles merci de les partager avec nous <br /> <br /> et bravo au titou aussi !
Répondre
M
<3