Prevenir au mieux les risques veineux pendant la grossesse

Article sponsorisé

 

Pendant la grossesse, le corps change, ne me remerciez pas pour ce scoop. Le ventre bien sûr, la poitrine, et avec tous ces bouleversements hormonaux, apparaissent nombre de petits maux. Les nausées bien sûr, les vergetures, le mal de dos, les hémorroïdes ,entre autres désagréments et douleurs pour lesquels bien souvent on trouve des parades et façons de se soigner plus ou moins efficaces.

Je ne me plains pas car je n'ai pas eu ou alors très peu à souffrir de tout ça, non, moi ce qui m'a le plus gêné pendant 9 mois ce sont mes jambes. Elles ont été lourdes, elles m'ont souvent fait mal, et j'ai dû déployer des trésors d'ingéniosité pour les soulager un peu.

Je trouve qu'on oublie trop souvent d'en parler aux femmes enceintes, alors que pourtant 6 femmes sur 10 auront leur première varice durant une grossesse et que 10 à 20 % d'entre elles souffriront d'une insuffisance veineuse voir des œdèmes, le tout dû à l'augmentation multipliée par 100 du taux d'hormones.

J'ai eu la chance d'être suivie par une sage-femme, notamment pour mon dernier fils, qui a pris mes douleurs très au sérieux et qui a su m'écouter, me guider et me conseiller. Mais je pense à toutes celles à qui on n’a pas parlé de ces symptômes ou à celles qui pensent que c'est normal. Mieux vaut prévenir que guérir et ne pas négliger la gêne et les douleurs.

Parfois une bonne hygiène de vie suffit à se sentir soulagée et il suffit d'adopter quelques réflexes comme marcher, éviter d'exposer ses jambes à la chaleur, ne pas porter des vêtements serrés mais très souvent et ce malgré le fait de ne ressentir aucune douleur les troubles veineux s'installent insidieusement et comme on l'ignore on commet l'erreur de ne rien faire.

Je vous conseille si vous ressentez ou pas donc des douleurs au niveau des jambes pendant la grossesse mais également pendant le post partum de faire un tour sur le site 9moismesjambesetmoi ou vous pourrez retrouver une mine d'informations et de conseils pour éviter les jambes lourdes mais surtout les risques veineux parce qu'ils ne sont pas à négliger et que trop de femmes, même à l'heure actuelle, connaissent des complications de santé voire pire dus à une thrombose ou une phlébite.

Quoi mettre dans son assiette, les bons gestes à adopter, les sports adaptés, et presque tout sur la compression médicale, qui reste, même si ça ne parait pas glamour ou sexy, la manière la plus efficace de prévenir les thromboses ou les phlébites et de traiter l'insuffisance veineuse au quotidien, qu'on soit enceinte ou pas d'ailleurs.

Les bas de contention sont nos amis, si si, et il existe aujourd'hui de jolis modèles, qui ne perdent pour autant pas en efficacité et qui sont faciles à enfiler, qui ne tiennent pas chaud, qui ne serrent pas la jambe et ne vous donneront pas l'impression d'être votre grand mère quand vous les enfilerez.

J'en porte toujours bien que mon fils ait un an parce que j'aime mes jambes et comme c'est ce que je préfère en moi j'ai décidé d'en prendre le plus grand soin.

J'ai trouvé mon bonheur chez Sigvaris, parce que j'ai pu trouver des modèles originaux, en couleur, allant de la chaussette fine, en passant par le bas, mais aussi des collants, à chaque saison son modèle de prédilection et sa façon de ne plus avoir mal tout en gardant les tenues qu'on aime. On peut d'ailleurs faire des simulations sur le site que j'évoquais un peu plus haut ou il suffit de sélectionner la saison, la tenue, le modèle et l'intensité de compression nécessaire et désirée pour savoir exactement vers quel produit aller.

Pour moi par exemple qui ai sélectionné Automne/Hiver, pantalon, chaussette et une compression de classe 2, on m'a orienté vers les chaussettes Bambou, des chaussettes de compression plutôt cocooning, moelleuses, douillettes, confortables, autant de caractéristiques qui me correspondent assez finalement.

Tout ça pour dire que l'on n’a plus à se trouver d'excuses aujourd'hui pour ne plus porter de chaussettes, bas ou collant de compression, au contraire, on trouvera toujours une bonne raison de les porter.

Prendre soin de ses jambes pendant et après la grossesse est un acte capital, dont on devrait parler beaucoup plus que de la prévention des vergetures par exemple qui laissent des traces inesthétiques parfois c'est vrai mais qui ne mettent aucunement la santé des femmes enceintes en danger ce qui n'est pas vrai pour les risques veineux qui peuvent s'avérer être graves.

Alors femme enceinte ou jeune maman, n'hésitez pas à faire un tour sur 9moismesjambesetmoi.com si vous avez des doutes ou des douleurs, pour trouver des infos, et surtout à consulter votre médecin ou votre sage femme pour vous faire prescrire un traitement de compression. Vos jambes vous diront merci !

 

 

Je vous laisse regarder cette vidéo qui explique très bien les risques veineux pendant la grossesse.

«Les produits de compression sont des dispositifs médicaux (directive 93/42 CE) fabriqués par SIGVARIS. Ils sont destinés au traitement de la maladie veineuse. Pour le bon usage, il convient d’enfiler les bas dès le réveil et au lever, sur une peau propre et sèche. Les conditions et les durées de port des collants de compression médicale sont à demander à votre médecin. Indications : varices de plus de 3 mm (stade C2), après chirurgie ou sclérothérapie des varices de plus de 3 mm, pendant 4 à 6 semaines, grossesse et 6 semaines après l'accouchement (6 mois après une césarienne), en superposition pour atteindre des pressions supérieures. Contre-indications : artériopathie oblitérante, insuffisance cardiaque décompensée, dermatose suintante ou eczématisée, intolérance aux matières utilisées. Ce dispositif est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Lisez attentivement la notice d’utilisation. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Septembre 2017. © Copyright by SIGVARIS, Saint-Just Saint-Rambert. SIGVARIS and its products are registered trademarks of SIGVARIS, St Gallen/Switzerland, in many countries worldwide.»

 

script>