Digitalement déprimé

 

Hier alors que je lisais Santé Magazine, non je ne suis pas vieille je veux juste perdre un peu de ventre et il y avait justement un dossier spécial "comment ne plus ressembler à un ballon de baudruche", je suis tombée sur un article sur la déprime dû aux réseaux sociaux.

Et c'est la même rengaine un peu partout depuis quelques mois, les réseaux sociaux donne le blues à de nombreux utilisateurs. Et je ne vous mentirai pas en vous disant que ça ne m'est jamais arrivé, évidemment que c'est déjà arrivé et que ça arrive encore. Mais si avant c'était parce que l'herbe avait l'air tellement plus verte chez les autres, aujourd'hui c'est plutôt parce que j'y lis des choses qui me gêne.

De la haine, de la méchanceté, des statuts mystères, de la fausse modestie, de l'indécence, bien sûr ce ressenti m'est propre et là ou moi je ressens tout ça d'autres y verront tout autre chose.

Pour en revenir à l'article, il était plutôt intéressant et notamment les trois conseils prodigués à la fin pour vous libérer du spleen virtuel dans lequel risque de vous plonger la photo de truc ou le statut de machine. Et si j'ai eu envie d'en parler, c'est parce que Zozo lui même s'est laissé avoir hier soir et m'a dit dans un soupir " les enfants des autres ont l'air tellement simples à vivre" mais bien sûr... Les nôtres aussi remarque bien si on ne se fit qu'aux photos que je poste sur instagram, alors j'ai eu envie de lui dire " pas toi mon grand, pas ça..."

Les trois conseils donc plutôt pertinent et dont je ne reprendrai que le titre :

- "Gardez en tête qu'il s' agit d'un théâtre"

Je crois que si on  a compris ça plus rien ne peut nous arriver. En plus ce n'est pas comme si les principaux intéressés, a savoir les gens qui postent des photos par exemple ne nous avaient pas prévenu. Ils montrent le meilleur, le beau, le bon, sans forcément faire de grandes mises en scène mais ils choisissent ce qu'ils veulent montrer ou pas et ils le disent souventb. Le salon n'est pas toujours rangé, les cheveux pas toujours coiffés, il y a les cernes, les soucis, le linge qui s'amoncelle, les factures, les mauvaises nouvelles, mais il y a un tri. Ca ne veut pas dire que leur vie est plus belle, leurs enfants plus intelligent, leur quotidien plus facile, juste qu'il  y a une volonté de fluidité et de ne montrer que le joli. Si on garde bien ça en tête on ne déprimera plus jamais en se sous estimant ou en culpabilisant, jamais.

- "Postez, likez, commentez"

L'important c'est je crois de s'amuser et de partager avec ses amis virtuels, pas tout le temps et pas n'importe comment mais ça doit rester un vrai plaisir. Et nul besoin de se forcer, si on ne veut pas commenter un sujet qui ne nous intéresse pas on ne le fait pas, liker une photo qu'on trouve moche non plus, et rester sincère et en accord avec soi même me parait important également. Liker pour liker, bof...

- "Mutez les personnes négatives"

C'est je crois, pour moi en tout cas, le conseil le plus difficile à suivre. Certaines personnes que j'apprécie ont beau ponctuellement m'agacer, comme moi je dois en agacer d'autres également, je n'arrive pas à  ne pas aller voir leurs publications, parce que j'ai un coeur si si  et que comme je les aime bien, j'arrive toujours après m'être dit que je ne repasserai pas de si tôt à être indulgente et à revenir le jour d'après et encore d'après pour pester encore et encore. J'admire les gens qui arrivent à faire de grands ménages dans leurs contacts sans se poser de question, j'en suis bien incapable.

Et ce ne sont que quelques conseils glanés dans un magazine, il y en a plein d'autres c'est sur, ce serait quoi d'ailleurs le vôtre ?

Commenter cet article

labonoccaz 25/09/2017 16:06

coucou ca me fait penser à un article que j'ai lu qui tente de dire pourquoi tel selfie est pour la personne elle même qui tente de se rassurer car pas sure d'elle, l'autre trop sexy et bien en fait un peu pareil etc....c'est vrai que les réseaux sociaux il y a de tout, perso j'ai ,trouvé une petite astuce, ne voulant pas supprimer une amie mais celle ci postant trop de panneaux pas forcément joli j'ai cliqué sur ne plus recevoir ses notifications ainsi elle est toujorus dans mes amies mais je ne suis plus obligé de lire ses panneaux lol, après je supprime les "amis" qui disent des insultes et des grossièretés notement lors des matchs de l'om lol, mais bon c'est vrai que c'est dur de faire le tri parfois mais bon c'est effectivement un théâtre et perso j'essaye de partager du positif à ma façon ;) de gros gros bisous

madamezazaofmars 08/10/2017 21:59

Et tu fais ce qu'il faut bravo

Julie Olk 24/09/2017 20:16

Coucou,
Je comprends qu'il ne soit pas forcément facile de faire le ménage comme tu dis. C'est vrai que parfois la vie des autres peut sembler plus "verte" mais comme tu le rappelles on ne montre que ce qu'on veut bien montrer. Je mets d'ailleurs tout le monde au même niveau de ce point de vue, moi comprise. Je ne trouve d'ailleurs pas ça choquant car qui voudrait se montrer sous son plus mauvais jour ? Le tout est de ne pas l'oublier...! Là dessus les jeunes sont les plus fragiles si l'on peut dire. Je pense à mon jeune frère et ma sœur par exemple.
Ce que je comprends moins ce sont les propos désobligeants qui peuvent être tenus... Je n'en vois pas l'intérêt à part blessé et si c'est l'objectif alors c'est vraiment inquiétant. Pareil ici je trouve que les jeunes peuvent être particulièrement dûrs entre eux et les dégâts peuvent être lourds...

madamezazaofmars 08/10/2017 22:00

Je pense que c'est ça, que c'est fait pour faire mal

othilie 20/09/2017 09:50

J'avoue ne pas être une experte en réseau sociaux je n'ai qu'intagram mais je trouve que c'est bien suffisant j'ai la chance de ne suivre que des gens que j'aime bien ( de toute façon je ne saurai pas les supprimer (pour l'instant) mais je crois que je n'hésiterai pas une seule seconde c'est déjà chronophage au possible si c'est en plus pour s'énerver . Pour reprendre un de "tes" conseils si c'est un théâtre je choisis la pièce et si elle ne me plait pas j'ai le choix de zapper la prochaine représentation :)

belle journée à toi

madamezazaofmars 08/10/2017 22:00

C'est bien dit

maman est occupée 19/09/2017 16:58

J'ai lu aussi cet article : ce que j'ai apprécié dedans, c'est de souligner que les réseaux sociaux étaient tout de même un bon moyen pour partager, notamment chez les malades.

madamezazaofmars 08/10/2017 22:01

Pour briser la solitude aussi

lexou 19/09/2017 11:49

Ici je ne montre pas le bazar, mais on devrait faire une semaine avec pour thème les coulisses de ma vie de famille ;-) en tout cas je ne suis que des gentils sympas et gentils, qu'il me plaît de regarder, et les RS sont justement mon anti déprime!Je pense à ton joli soleil du su que tu partages,et à la joie de vivre de tes enfants sur tes photos qui souvent me redonne le sourire quand je sors de rdv avec un con ;-)!

madamezazaofmars 08/10/2017 22:01

J'adore ta phrase de conclusion

Virgine de Ma Breizh Family 19/09/2017 10:27

C'est vrai que c'est souvent épuisant et notamment sur Insta de voir ces comptes avec des maisons (trop) bien rangées, ces enfants toujours impecable et sage comme des images et ces mamans modèles qui ont le temps de faire du sport, sortir avec leurs copines, aller chez le coiffeur... Et toi à côté ton salon ressemble au salon international du jeux et tu rame pour être à jour dan tes lessives...
Il fut un temps ou je me laissais "entraîner" par ce type de compte et finalement je ne montrais que le beau mais je trouvais ça injuste (de peut être faire culpabiliser mes abonnées) et loin de mon quotidien alors depuis je poste régulièrement en story mes piles de linge sale, mon salon qui s'apparente souvent à Beyrouth, ma tronche au réveil ou malade parce que c'est ça la vraie vie !
C'est vrai que ce n'est pas simple mais il faut réussir à prendre du recul.

madamezazaofmars 08/10/2017 22:03

Repete apres moi, mon salon n'est pas un salon ;-)

Melle Blanche 18/09/2017 21:10

Je me souviens encore de mon oral de bac blanc et vrai oral de français (j'ai eu le même texte de Rousseau) sur l'autobiographie.
Finalement le support a changé, a fait énormément de petits, et on n'a toujours droit qu'à la version choisie des auteurs.
C'est l'histoire de l'offre et de la demande, tant qu'il y a le public qui se "nourrit" de vie scénarisée ...

madamezazaofmars 18/09/2017 21:54

Voila c'est exactement ça, sur le même principe on retrouve la téléréalité, les magazines people et un tas d'autres choses

MissBrownie 18/09/2017 16:13

Difficile de faire le grand ménage en effet, mais quand je vois que ladite personne n'a eu aucun scrupule à me virer, j'en fais de même. Il m'est arrivé de masquer les publications de certaines personnes car leurs propos étaient tout le temps négatifs. Heureusement, elles se sont ressaisies après mais au moins j'évitais de déprimer avec elles ;)
Le plus dur est pour les ados je trouve. Ma fille a tendance à trop aimer certaines youtubeuses et à envier leurs vies qui paraissent idylliques. Les ados restent très naïves / naïfs. Ils n'imaginent pas qu'on puisse leur cacher des choses, leur mentir dans une vidéo. Il faut souvent leur remettre les pieds sur terre. Sinon ils auront tous pour ambition de devenir youtubeurs.

madamezazaofmars 18/09/2017 21:55

Je te rejoins totalement sur le cas des ados et il faut vraiment être vigilant

script>