Du côté de chez Ilya Green

J'ai vraiment découvert en Ilya Green une de mes illustratrices préférées. J'aime la finesse des courbes et des couleurs, la tendresse et la sérénité qui se dégagent de ses dessins, quelque chose d'indéfinissable qui fait du bien dès qu'on le voit, comme un cocon, voila c'est ça, quand je regarde ses dessins je me sens enveloppé de douceur.

Alors quel ne fut pas mon bonheur d'avoir pu découvrir le mois dernier trois albums illustrés par ses soins et dans des genres totalement différent.

Du côté de chez Ilya Green

Un conte pour enfant d'abord, les petits amis de la nuit, une jolie histoire de doudous qui prennent vie la nuit, qui arrive sans bruit pour préparer une énorme fête, un super spectacle, mais ou tout ce petit monde finira par s'endormir.

Une autre manière de découvrir la nuit avec des dessins sur fond noir qui font que les illustrations d'Ilya Green n'en ressortent que mieux. On retrouve la douceur des courbes et des couleurs, encore plus mises en valeur par le fond noir. Les personnages sont souvent gris avec des touches de couleur et un vernis les recouvre, les mettant encore plus en valeur sur chaque fond sombre de chaque page. Le livre est entièrement cartonné avec un format pratique à tenir même pour les tout petits.

Un univers farfelu et festif, gai et joyeux, pas un personnage n'a pas le sourire. Ca danse, ça joue de la musique, il y a du cirque, la joie est au rendez vous. Les tortues, les canards, les oursons mais aussi le renard, tout le monde défile dans la bonne humeur. Le spectacle est  attrayant pour les yeux des enfants. Mais il y a aussi une ambiance propice à la découverte de la nuit, et qui permet de désamorcer certaines peurs liées à la peur du noir et de l'inconnu que représente l'obscurité. et un vrai appel à la rêverie.C'est également un vrai appel à la rêverie pour les grands et les tout petits.

Comme écrit plus haut, à lire le soir avant de s'endormir pour un effet apaisant immédiat et réconfortant qui les fera serrer très fort leurs doudous contre soi et trouver le sommeil en se sentant bien.

Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green

Les petits amis de la nuit, Ilya Green, Didier Jeunesse, dès la naissance, 11,90 euros

Du côté de chez Ilya Green

Un livre musical ensuite avec berceuses et balladines jazz, un très bel album accompagné d' un CD sur lequel on retrouve 8 grands standards réinterprétés par une chanteuse, Ceilin Poggi et mis en musique par le pianiste Thierry Eliez.

On retrouve par exemple Isn't she lovely de Stevie Wonder, peut être mon morceau préféré du CD, mais aussi une chanson des Carpenters, de John Coltrane, des Beatles et le très beau standard jazz Summertime.

Ca donne des musiques et des chansons douces, autant par la voix que par la musique. Un CD tout entier qui prend aux tripes par sa tendresse et son univers propice à la détente et à l'endormissent renforcé  par les illustrations qui accompagnent chaque morceau.

On retrouve à l'intérieur les dessins d'Ilya Green, Des dessins tout doux pour rêver, être émue,célébrer l"enfance et la naissance. Et pour aller avec, a chaque nouvelle chanson et nouvelle illustration, Murielle Szac a composé un poème qui célèbre la naissance et l'arrivée de bébé.

Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green

Un livre disque plein de douceur et de tendresse à mettre entre toutes les oreilles, des petits comme des grands.

Berceuses et baladines jazz, DIdier Jeunesse, 13,90 euros, des la naissance

Du côté de chez Ilya Green

Enfin mon gros coup de coeur pour Petit jardin de poésie, qui mêle à la fois les poèmes de Robert Louis Stevenson; l'auteur de l'ile au trésor, et les dessins d'Ilya Green. Cet ouvrage fait d'ailleurs partie de " la collection" qui repose justement sur le principe de mêler la découverte littéraire de textes adaptés aux plus jeunes mais pas forcement connus à l'univers graphique d'un illustrateur qui aura posé son regard sur les textes afin de les illustrer selon sa propre vision des mots qu'il a lu.

J''ai ainsi pu découvrir de très jolis poèmes en lien direct avec l'enfance, ses jeux , son imaginaire et son innocence.Et on se retrouve plongé dans un univers plein de douceur et de tendresses, de rêveries, de magie aussi, comme peut l'être l'enfance, heureuse et insouciante.

On retombe soi même en enfance, lorsqu'on grimpait aux arbres, faisions des ombres chinoises, nous inventons notre propre monde ou prenions son lit pour un navire qui nous emmenait vers des contrées imaginaires.

Forcement j'ai été touché par ces textes et par les illustrations qui collent parfaitement aux mots et qui m'ont touché en plein coeur, par tout ce qui fait qu'Ilya Green me touche mais aussi par les couleurs utilisées qui donnent un côté vintage aux dessins et qui eux aussi me ramène doucement vers mes5/6 ans. En plus c'est un très grand album et son format permet de profiter encore mieux de la beauté des textes et des illustrations.

Difficile de vous en dire plus parce que ce livre m'a beaucoup ému dès que je l'ai eu entre les mains alors je vous conseille vivement de le découvrir vous même avec vos enfants, une très belle première plongée dans le monde de la poésie

 

 

Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green
Du côté de chez Ilya Green

Petit jardin de poésie, Grasset Jeunesse, 19,90 euros

Commenter cet article

Lucile de Guinzan 11/08/2017 23:02

Waouh, rien que là à travers ton article je trouve ça tellement beau que j'en suis émue. J'adore Ilya Green mais je ne connaissais pas encore ces livres, merci !

madamezazaofmars 26/08/2017 21:21

Je l'aime tellement aussi

Célinette 04/08/2017 13:59

Superbe découverte, merci!

madamezazaofmars 26/08/2017 21:21

De rien

Ysaline 04/08/2017 04:37

Bonjour,

Les dessins sont vraiment magnifiques, d'une grande douceur.
Merci de la découverte partagée.

Bonne journée !

madamezazaofmars 26/08/2017 21:21

Des bises

Barbara 03/08/2017 13:51

magnifiques
merci

madamezazaofmars 26/08/2017 21:21

De rien

script>