C'est dommage de ne pas aimer là où on vit...

C'est dommage de ne pas aimer là où on vit...

"Je n'aime pas mon village mais il ya certains avantages comme quand tu te promènes et qu'on te propose gentiment de la lavande. La je change ponctuellement d'avis :-)", voila mot pour mot la phrase que j'ai posté la semaine dernière sous une de mes photos publiées sur instagram. Rien d 'extraordinaire donc mis à part les réactions de ,certaines personnes qui me suivent.

Et ces questions qui m'ont étonné " Pourquoi vous n'aimez pas votre village ? " et sa variante " Pourquoi vous n'aimez pas votre village? ".

Si ça m'a surprise, au grand étonnement d'ailleurs de ce qui m'ont posé cette question c'est que pour moi, dans ma petite tête il y a plein de gens qui ne vivent pas là ou ils souhaiteraient le faire. Ce serait trop facile sinon et on sait bien que rien n'est simple.

On ne me fera pas croire, ou alors je n'ai que des contacts chanceux, que chacun habite à l'endroit exact ou il le voudrait, dans la ville de ses rêves, au fin fond de la campagne dans la ferme idéale, au bord de la mer avec des paysages à couper le souffle...

Attention, j'aime la région ou je vis mais je déteste mon village en particulier et ceux pour quelques raisons très simples mais qui comptent pour moi :

- Il ne s'y passe jamais rien et c'est encore pire pendant l'été et les vacances, et encore moins pour les enfants

- J'y suis presque né, j'yai grandi, je connais l'endroit par coeur, et le tour est vite fait

- Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours voulu en partir parce que j'ai toujours détesté l'ambiance qui y règne

- Je déteste la mentalité des gens, les ragots, les " je sais tout sur tout le monde". Je connais pas mal de visages et inversement

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de jolis petits coins aux alentours, du soleil, des cigales, mais c'est mince, bien mince, quand on y réside toute l'année et qu' on doit faire avec le manque d'animation, de transport en commun, de culture, de contacts humains. Le beau temps ça ne fait pas tout croyez moi.

Pourquoi je ne déménage pas alors ? Cette phrase me parait surréaliste elle aussi, comme si déménager se faisait si simplement, sans préparations, sans conditions, sans garanties. Et pourtant les raisons sont toutes simples :

- L'argent d'abord parce que je crois que sans budget rien ne se fait

- La travail à trouver ailleurs pour Zozo et dans son domaine, et croyez moi la chose n'est pas aisée.

- Le suivi médical de Jajaja

- Mes parents qui vieillissent même si j'espère qu'ils resteront en forme encore longtemps.

On sait très bien ou on aimerait aller vivre, pas si loin finalement, plus près de ces montagnes qui nous sont si chères, mais la partie financière nous bloque vraiment et même si on faisait fi du boulot, du suivi qui peut se faire avec et de mes parents qui peuvent encore se débrouiller seuls, notre porte monnaie trop light nous empêche d'envisager quoique ce soit. Et on ne pense même pas a un prêt ou autre car on sait très bien qu'il ne serait pas accordé.

La situation est donc bel et bien bloquée pour le moment et il faut faire avec, certains jours plus diffcilement que d'autres.

Je reste donc coincée ici, en faisant mauvaise fortune bon coeur, en essayant de ne pas trop y penser, d'y voir le beau, à travers mes enfants notamment, mais toujours avec cette frustration dans le coeur, exacerbée je crois avec les vacances d'été.

Je ne pense pas être la seule dans ce cas, malgré l'étonnement général, rassurez moi, ou pas...


Commenter cet article

Melle Blanche 01/08/2016 16:49

Je rêve, on rêve de retourner à Paris mais même en petite couronne ce ne serait plus possible.
On a le TGV, maigre consolation. - rires -

Trek Vietnam 25/07/2016 05:18

On est constamment attiré par l'étranger, l'aventure.
L'herbe est toujours plus verte chez le voisin

Cleanettte 20/07/2016 23:01

Je n'aime pas ma maison car elle n'a aucun charme (maison basique des années 70) mais elle est à mon goût idéalement située par rapport à la nature à 5min à pied et aux commerces à 5min en voiture. De même que je me félicite d'être rester dans cette petite ville. J espère vraiment déménager pour une maison plus sympa quand les enfants auront quitté le nid mais pour l'instant on est très bien comme ça.

Maman@home, blog de maman 20/07/2016 14:03

Je n'aime pas forcément la ville où j'habite mais la région oui et même un GRAND OUI. Je suis originaire de Savoie et pour rien au monde je n'y retournerai, je déteste les montagnes qui m'étouffent et le froid, moi ce que j'aime c'est l'horizon et le soleil. Je comprends bien l'aspect financier et professionnel du problème mais pourquoi ne pas déménager tout à côté, juste un peu plus loin , dans un autre village, une ville toujours proche du boulot de Zozo et de tes parents... Vous éloigner juste un peu pour trouver un endroit qui te plairait davantage... pourquoi serait-ce forcément plus cher à quelques kilomètres ? En tout cas tu arrives bien à faire fi de tout cela car les photos de t"on chez toi" sont toujours superbes Zaza :-)

Allychachoo - Famille en chantier 20/07/2016 11:59

Je te comprends ! Moi non plus je n'aime pas trop où je vis... On aimerait repartir dans notre région, mais trouver un autre boulot, remettre en place tout le suivi médical de mon petit chat... Ce n'est pas si simple ! Et même si on arrive à retourner dans notre sud, il y aura forcément des concessions à faire sur le lieu, l'habitation... J'aimerais vivre dans un monde idéal où toutes ces contraintes n'existent pas !

Anaïs Gdz 20/07/2016 08:38

Avec l'homme on vient de déménager aussi... J'espère que d'ici octobre-novembre nous trouverons autre chose, nous ne nous sentons pas très bien ici... Plus loin de nos amis, et perte des habitudes que l'on avait depuis un moment...
Courage !

Luna 19/07/2016 21:24

Moi j'ai recommencé à travailler pour pouvoir avoir les moyens de déménager et offrir à mes enfants de vivre dans un lieu qui nous plait à tous .

Vinie 19/07/2016 18:10

Je suis pareil : je n'aime pas le village où on vit et encore moins la maison... Mais ConjointChéri l'a acheté un mois avant qu'on se rencontre alors bien obligé de faire avec.
Pour le village, on est moins de 500 habitants, des champs à gauche, des champs à droite et pas un commerce à l'horizon... Parfois ça me déprime et parfois je m'y fais. En ce moment ça va :)

PetitDiable 19/07/2016 16:18

Pour avoir sauté le pas et déménagé loin de chez moi et de mes repères, je te garantis qu'il n'y a aucun endroit parfait. En attendant de pouvoir aller dans un endroit qui te convient mieux, tu as raison de te focaliser sur le meilleur...

mg 19/07/2016 14:43

Salut! Moi je te rejoins complètement...Native des PO j'ai rencontré un gardois et nos différents déménagements professionnels nous ont conduits à finalement habiter dans son village natal à lui, (surtout qu'un terrain constructible nous y attendait, oui je sais trop la chance). Et je me retrouve dans un village, un vrai avec sa mauvaise mentalité, à 25 minutes de la ville, près de chez mes beaux parents... Je râle pour la forme, j'ai, je le mesure tout à fait,la chance d'avoir de l'espace, une grande maison, mais bon... le village dans lequel je vis est loin d'être idéal.

LMO 19/07/2016 14:15

Ta région est superbe! Mais j'avoue que de ton village, je n'ai pas eu beaucoup d'échos positifs, je comprends donc bien que ça ne te plaise pas plus que ça d'y vivre... La région est idyllique, mais chaque ville et village de la région ne sont pas un enchantement. Je crois que c'est surtout ça que les gens ont du mal à comprendre, qu'en vivant en Provence, cette carte postale vivante, tu ne te sentes pas bien, c'est parce qu'ils pensent sans doute que tout ressemble aux paysages de Marcel Pagnol, par là-bas!

Je suis bien placée pour savoir qu'on ne se sent pas bien partout... J'ai adopté Toulouse (ou Toulouse m'a adopté) alors que je ne m'étais jamais vraiment sentie bien ailleurs (j'ai pourtant déménagé plus de 20 fois, dans des endroits chiants mais d'autres magnifiques).

madeleine 19/07/2016 10:56

Et non, tu n'es pas la seule. Je n'aime ni la ville ni la maison mais c'était dans nos moyens, pas trop loin de mon boulot (pratique pour mes pbs de dos) et disponible au moment où il nous a fallu emménager/ déménager suite au licenciement de mon mari. C'est d'autant plus chiant que j'adorais l'endroit où nous vivions avant: pas trop loin de tout, plein d'activités pour enfant une super piscine. Mais comme tu dis, on ne choisit pas vraiment et on s'estime heureux d'avoir un toit (même s'il nous manque clairement une chambre)!

Lily B. 19/07/2016 10:25

Je n'aime pas ma ville, ni ma région, je ne l'ai pas choisie, j'y suis seulement pour le boulot...

Je n'aime pas non plus le village où j'ai grandi, et dans lequel toute ma famille réside encore. Trop de ragots ,trop de regards et des mentalités bien fermées!

Heureusement, mon ami étant sur le point d'obtenir sa mutation, nous allons déménager d'ici quelques mois dans une région que nous adorons, dans une ville qui bouge. Et pour le côté boulot, on verra ensuite , mais je ne m'en fais pas !

Bonne journée :)

Manon 19/07/2016 10:03

C'est pas tout les jours facile, on à habiter pendant un long moment dans une ville que l'on détestait, on à réussi enfin à s'échapper, et c'est vrai que l'on revis. Je comprend ton sentiment connaissant bien le village ou vous habitez, j'y allais en vacances pendant un mois pendant cassement 10 ans de mon enfance, le meilleur ami de mon père y habitais, et loin de tout dans la colline, c'est vrai que il y à vraiment peu à faire, et les transport sont vraiment limite !

DeboBrico 19/07/2016 09:53

Sur certains points je te comprends, car je vis aussi dans un petit village, et je vois bien de quoi tu parle quand tu évoques les mentalités bien fermées (voire carrément fachos), les regards bien jugeant... ça c'est un peu le revers de la médaille de la campagne je trouve! Notre avantage par rapport à toi c'est qu'à quelques kilomètres il y a des villes un peu plus grandes et un peu plus jeunes avec plus de vie et d'animations. Mais peut etre que ce qui fait que c'est plus dur à vivre pour toi c'est que c'est dur de t’échapper de ton village car il me semble que tu n'as pas de permis et/ou voiture. J'ai l'impression que la campagne sans voiture c'est vraiment la prison!

Béatrice 19/07/2016 09:34

J'ai pu choisir, il y a 4 ans, où je voulais vivre, c'est incomparable ...
Plein de bises à vous !

Clélie 19/07/2016 08:34

Oh que non tu n'es pas la seule ! et dans ma région (parisienne) c'est même souvent le sujet de conversation numéro 1 !! Perso j'aime ma région mais si j'avais le choix... bord de mer et vive la Bretagne, sauf que côté boulot ce n'est pas simple !!!

Barbara 19/07/2016 08:16

ps la photo du mistouflon et des figues est ♥

Barbara 19/07/2016 08:16

ben nan tu n'es pas la seule (même si mon village me plait assez mais je parle en général)

et les raisons qui font que ...
je les partage + d'autres persos


la critique est facile via un tweet ou autres(même si aussi la formule courte et instantanée peut tromper sur les intentions , ) soupirs ...
et tu n'as pas à te justifier expliquer
non plus
bon mardi malgré tout
hugs +++
sincèrement

Alice 19/07/2016 08:13

Et mon billet d'hier comme une reponse au tien :)

script>