Les montagnes russes

Les montagnes russes

Ce qu'il y a de bien avec les enfants, ou de moins bien, c'est qu'on ne s'ennuie jamais mais pas toujours comme on voudrait.

Une boite de cacao jetée au sol par le Mistouflon pas plus tard que ce matin, un verre de jus de fruits dont le contenu s'écrase sur le carrelage pendant le diner d'hier soir, un vidage de gel douche en règle sur les cheveux par le Mistouflon encore, il y a toujours beaucoup à faire.

L'empereur est grand et ce phénomène a tendance à moins se vérifier, quoique. Le Mistouflon lui est en plein dedans, c'est de son âge vous me direz.

Quand à Jajaja, il était et il est resté ce petit garçon gentil qu'on entend presque jamais ( la bonne blague ), calme en tout cas, même si il a toujours besoin de bouger, de se dépenser, de sauter. Quelques colères ne sont pas à exclure mais rien d'insurmontable.

A l'école par contre, cette année en tout cas, on vit sur chaque semaine comme de véritables montagnes russes. D'un petit garçon stressé, en pleurs, voir violent, au début Janvier, il est devenu un élève attentif, travailleur, intéressé dès qu'on a su adapter son temps scolaire. Des changements spectaculaires, extraordinaires, incroyables, c'était les mots de la directrice à la dernière équipe éducative avant les vacances de Pâques et ça nous avait fait chaud au coeur.On se dit toujours entre nous,Zozo et moi en somme, que notre fils est capable de grandes choses sans toutefois se voiler la face sur ses difficultés. dans ses moments là, on se voit un peu comme les rois du monde.

Et puis depuis la rentrée, patatra, il est retombé dans tous ses mauvais travers, ne veut plus travailler, plus écouter, pratiquement plus s'assoir alors qu'il est toujours super heureux de retrouver sa classe.

Alors nous voilà de nouveau tout en bas, à chercher, se questionner, parler avec l' AVS, la maitresse, la directrice, on se retrouve un peu comme Sisyphe, à pousser notre fils vers le haut aussi fort qu'on le peut, à le contempler avec fierté, amour et soulagement quand il est au sommet, et à le voir dégringoler d'un coup avec tristesse sans trop savoir pourquoi.

Inutile de vous dire qu'aller le chercher à l'école en ce moment est un crève coeur, à se demander parfois si on fait bien d'insister, à toujours voir une petite éclaircie quelque part, un signe qui nous conforte dans ce choix de lui laisser la même chance qu'aux autres, mais pas mal de larme set d'interrogation en aparté.

C'est dur de ne pas comprendre, de ne pas savoir exactement ce qui se passe dans sa petite tête, de le voir si heureux de franchir le portail de la cour, pour le récupérer 1h30 plus tard avec des remarques, encore des remarques, auxquelles finalement comme au début de l'année, je n'ai pas trop de réponses à apporter.

Est ce que "on fait de notre mieux" leur suffirait, je n'en suis pas certaine.

Je sais que la coupure des vacances y est pour beaucoup, pas facile de changer les habitudes de Jajaja sans que derrière il n'y ait des conséquences. Je sais qu'on est presque déjà mi mai mais j'aurai tendance à dire qu'il lui faut encore un peu de temps et que ça reviendra mais je ne sais pas si ce sera suffisant pour l'école.

Cet après midi il y retourne et je sais que cette appréhenson d'aller le récupérer à 15h00, alors que les sorties d'école étaient devenues si lègères me fend le coeur.

Allez je remets un jeton pour repartir vers le haut, là haut, tout là haut.

Commenter cet article

Laurie 18/05/2016 13:58

Cela fait plusieurs jour que je voulais laisser un commentaire en espérant, peut-être te remonter le moral...! Pour moi ces montagnes russes comme tu les appelles sont plutôt ce qui rapproche ton fils de tous les enfants de cet âge ou environ ! Mon fils de 3 ans et demi, qui n'a pas d'autre problème diagnostiqué que celui d'être trèèèèès relou lol, est spécialiste de ces sautes d'humeur. Un jour il va être tout guilleret et agréable et le lendemain s'il a décidé d'être ronchon, il va bouder toute la journée (à l'école et chez la nounou surtout) refuser ou rechigner à faire les activités et va se disputer avec tout le monde... C'est surtout par cycle j'ai l'impression et quand on croit qu'on est tiré d'affaire avec un petit bonhomme adorable, il peut redevenir sans prévenir etsouvent au moindre coup de fatigue ou de moins bien ce petit garçon qu'on ne comprend plus. Et beaucoup de mes copines dotées d'enfants de 2 à 6ans me disent la même chose. Donc courage, je sais que ce n'est pas facile et que dans ton cas on a tendance à tout voir par le prisme de la différence et qu'on doit certainement te le faire ressentir comme ça, mais tout n'est pas forcément lié à ça. Ton fils a aussi le droit d'avoir des problème simplement liés à son âge ;-) !!

Peggy Sue 18/05/2016 00:15

Qu´il est beau sur cette photo. Bon courage, Jajaja va aller mieux, il y a des phases de crises qu´on ne comprend pas toujours...

chocoladdict 14/05/2016 22:17

Je ne commente pas d habitude car j aurais l impression de te dire des choses plates et sans intérêt. ..j ai juste l impression que lorsqu on est différent (et il y a bien des facons d etre different) l école peut devenir un endroit pour l enfant où l incomprehension règne ...comment auusi avoir une ecoute particuliere avec des classes de 25 / 30 ...tant d autres choses à dire sur l ecole qui a de moins en moins de budget et moyens humains alors qu il faudrait au contraire lui donner des moyens supplémentaires. ..je ne vis pas votre situation mais je crois pouvoir comprendre ces montages russes dont tu parles...je t envoie plein de courage

PetitDiable 13/05/2016 10:20

J'ai envie de te dire que tu n'es pas seule dans ce cas. Ici aussi, avec Cromignon, on a des périodes down de fou où j'ai presque peur d'aller le récupérer à l'école...et puis paf, sans qu'on sache pourquoi, ça repart...

madamezazaofmars 14/05/2016 21:55

VOila c'est pareil ici

olivia 12/05/2016 17:47

que c'est compliqué, je ne connais pas personnellement sa maladie mais mon fils est un enfant "précoce" et les premières années de scolarité fut un calvaire car il se sentait toujours seul, il ne voyait aucun intérêt dans les autres enfants, les sorties de classe étaient dans les pleures pour lui et l'angoisse pour moi...
la page est tournée pour moi, tout se passe bien depuis cette année et son entrée en CM1 avec un changement d'école (ce qui a dû aider) et je te souhaite de dire un jour que ses mauvais moments à l'école sont définitivement terminés pour toi aussi.

madamezazaofmars 14/05/2016 21:55

Mon premier fils est précoce et je connais bien le calvaire dont tu parles

Barbara 12/05/2016 13:23

il est si beau
magnifique cette photo

madamezazaofmars 14/05/2016 21:56

Merci

Estellecalim 12/05/2016 13:22

Plein de bises de soutien, la vie n'est pas toujours facile :*

madamezazaofmars 14/05/2016 21:56

Non il faut s'y faire

Barbara 12/05/2016 13:10

pensées++

et oui
vous faites tout ce qu'il faut;ça vous ne devez pas en douter
(la preuve y a des hauts)
j'espère qu'auj à 15h ce sera sourire et sourires en retour

courage


je ne peux malheureusement pas faire et dire autre chose

je mets ma mais sur ton épaule

les marches sont difficiles mais au bout il y aura l'éclaircie et un pays entier à vivre et découvrir

en tout cas merci de partager aussi les moments difficiles
fais laisse sortir ce que tu as sur le coeur
ça n,e peut que te faire du bien
de partager
je t'embrasse
fort

madamezazaofmars 14/05/2016 21:56

Merci, tellement <3

Barbara 12/05/2016 16:15

bon ben demain c'est sur
courage♥

Barbara 12/05/2016 13:10

main pas mais

Maman@home, blog de maman 12/05/2016 12:39

Ne pas comprendre ce qui se passe dans la tête et le coeur de son enfant c'est ce qu'il y a de plus difficile je crois, tu sais que Zach aussi est différent et quand il fait ses crises je me sens si démunie, je ne sais jamais quand il va partir en cacahuètes ni parfois comment le faire re descendre, parfois les câlins fonctionnent, d'autre fois le fait de l'isoler dans sa chambre parfois rien de tout ça. Je crois que tu as raison d'insister et de croire en ton fils et ses capacités, il vous le prouve avec ses bons comportements en classe : attentif, travailleur, intéressé dis tu, maintenant en effet le changement de rythme pour des enfants très sensibles c'est l'enfer, ils sont perdus et il leur faut du temps pour se réadapter... Je t'envoie des centaines de jetons Zaza ;-)

madamezazaofmars 14/05/2016 21:57

Un immense merci pour ton commentaire et pour tous tes jetons <3

mimi 12/05/2016 12:11

Bonjour, je crois qu'on est dans le même manège... des périodes de "grâce" ou on se sent léger et tellement fier de notre petit garçon mais qui alterne avec des périodes où tout rebascule dans le mauvais sens et à nouveau la boule au ventre à chaque sortie d'école et le sentiment de ne pas savoir quoi faire pour l'aider. .. Je me pose souvent la question de savoir pourquoi cet effet yoyo revient toujours mais nous avons remarqué que ce qui est acquis pendant les "bonnes periodes" est acquis alors on continuera à se battre pour qu'il soit de plus en plus autonome et l’ecole y contribue énormément. Je vous envois pleins d'ondes positives et de courage !

madamezazaofmars 14/05/2016 21:57

Tu as tellement tout bien résumé !

Benedicte G 12/05/2016 10:39

Hey hey, c'est hallucinant comme on se sent tous dans le manège, avec nos marmots si spéciaux :)
J'ai écrit un billet du même titre l'année dernière ;)
http://ramada.paroledemamans.com/view/les-montagnes-russes

C'est tellement dur les changements pour eux, cette école dans laquelle ils doivent aller, mais qui ne s'adapte pas à leur différence et nous les laisse sur le carreau, la lutte perpétuelle ...
Bisous <3 et courage

madamezazaofmars 14/05/2016 21:58

Plein de courage a vous aussi

lexou 12/05/2016 10:24

Ce n'est pas facile d'agir, de savoir ce qu'on nos enfants dans la tête, ils sont si différents entre la maison et l'école.L'équipe aussi compte pour beaucoup.Je vous souhaite de retrouver vite cette sérénité pour les sorties de classe!!!e vous embrasse!!

madamezazaofmars 14/05/2016 21:59

Je suis d'accord avec toi pour l'équipe et je t'embrasse egalement

Quatre enfants 12/05/2016 09:55

Je suis admirative de votre façon d'accompagner votre petit garçon. Je suis confiante pour le prochain tour de manège avec lui. Ce sera tout en haut qu'il ira votre fils, car vous ne faites pas seulement de votre mieux, vous faites un travail exceptionnel.

madamezazaofmars 14/05/2016 21:59

Merci beaucoup

script>