Celui que je ne laisse pas grandir assez vite

Celui que je ne laisse pas grandir assez vite

Je suis une maman louve prête à mordre si on s'attaque à Jajaja, une maman lionne prête à sortir ses griffes pour protéger le Mistouflon , une maman poule qui depuis qu'il est né couve un peu trop son aîné. Tout ca n'est pas une pub pour une marque de t-shirt, non, c'est juste un constat qui me renvoie qu'avec l'empereur je suis vraiment surprotectrice.

Peut être parce que c'est mon premier enfant, que je n'étais pas là pour m'occuper de lui comme je l'ai ete pour ses frères puisque je travaillais, parce que pendant 4 ans il a été le seul, l'unique, je ne sais pas, mais ce que je sais c'est que j'ai du mal à lui laisser faire les choses par lui même.

Je sais que ça n'est pas une très bonne chose même si je ne m'imagine pas comme étant une mére un peu culcul la praline, gnangnan, et qui a peur de tout pour ses enfants mais il est vrai que j'étouffe peut être un peu mon grand garçon et qu'il est peut être un peu moins dégourdi que certains de ses camarades.

J'en ai conscience et je ne voudrais pas qu'il soit comme moi lorsque j'étais enfant. Fille unique à qui on ne laissait pas beaucoup d'initiatives, que ce soit mes parents ou mes grands parents, je n'étais pas neurasthénique mais pas super à l'aise non plus pendant mes années collège.

J'ai conscience de ne pas lui laisser faire assez de chose tout seul et que peut être je ne le laisse pas assez grandir parce que je m'occupe encore trop de lui. Mais en même temps, trop s'occuper d'un garçon de 9 ans je ne vois pas bien ce que ça veut dire. A 9 ans, on est pas non plus sur le point de prendre son baluchon pour partir de la maison.

Malgré tout de plus en plus, et en n'écoutant surtout pas ma mère qui elle ne l'enverrait même pas en classe verte, ,je lui laisse vivre ses propres expériences, développer son autonomie, ele laisse vivre même si je ne suis jamais loin.

La piscine, les sorties au lac avec une copine et ses parents, dormir chez un copain, la classe verte de l'année dernière, celle de cette année, ce sont pour moi de grands pas même si pour d'autres ce n'est rien.

J'aimerai bien parfois qu'il puisse passer du temps loin de nous, pour couper un peu le cordon, mais impossible de l'envoyer en vacances ou en week end chez ses grands parents puisqu'ils vivent a 20 mètres de la maison ou en colonie car pas les moyens de le faire.

Mais cette année, le revoilà qui part en classe verte, à Anduze, il se languit, moi un peu moins, mais je suis heureuse pour lui qu'il parte.

Et puis hier, alors qu'il a tous les mercredis son cours de tennis auquel je l'accompagne, j'ai décidé de le laisser y aller seul. Je ne saurai vous décrire son sourire quand je lui ai annoncé, comme si il attendait ça depuis tellement longtemps.

Mais fourbe que je suis, j'avais mon plan dans la tête, le suivre de loin, le prendre en filature sans qu'il me remarque, juste pour voir, même si c'est mal...

Et alors que d'habitude il traine les pieds pour y aller, a 16h00 il était déjà prêt a partir.

Je lui ai laissé un peu d'avance, puis je suis partie à ses trousses, enfin si on peut dire parce que j'ai perdu sa trace assez rapidement et que j'ai eu l'air bien cruche de vouloir suivre mon propre enfant alors qu'il avait à peine mètres a faire.

Je l'ai retrouvé près du court de tennis, souriant, tranquille. Je me suis cachée pour l'observer. Je me suis sentie à la fois très bête mais rassurée, j'ai eu honte et en même temps j'ai été fière de lui, et un peu de moi aussi j'avoue.

Ca fait toujours ça quand on grandit un peu non ?

Commenter cet article

Emma June 27/05/2016 14:14

C'est une difficile prise de conscience que de se rendre compte qu'on "couve" trop et chaque effort est louable! La classe verte, les trajets, ...
J'ai eu cette prise de conscience récemment aussi, avant, je ne me voyais pas agir autrement. Maintenant, je me rends compte qu'il faut un peu temporiser et prendre sur moi pour le laisser prendre de l'autonomie et c'est tellement chouette de le voir tout fier!

saskia 26/05/2016 20:22

http://www.contrepoints.org/2016/01/02/125531-pourquoi-les-parents-devraient-laisser-leurs-enfants-tranquilles

othilie 26/05/2016 19:02

l'époque est quand même anxiogène quand on a des enfants si ça vous a rassuré de le suivre et que ça lui a permit à lui d'être plus autonome je ne vois pas trop où est le mal et puis les prochaines fois vous le laisserez peut être y aller seul alors quel mal y aurait il à y aller par étapes? Chacun fait comme il peut/veut ;)

missbrownie 26/05/2016 18:13

C'est plus facile de les laisser grandir quand il y a un copain pour accompagner. Je trouve que c'est le fait qu'il soit seul qui fait peur. Bon, maintenant, à 12 ans, je ne stresse pas si le coolègien rentre seul mais à 9 ans, je préférai qu'il soit avec son copain pour aller au basket.

Barbara 26/05/2016 16:22

perso je trouve que tu gère très bien


ps *très chouette Anduze
*bravo à lui alors pour aller seul au tennisclub
*elle est extra cette photo sur bien des plans

ps 2 au moins ;o) il ne pourra pas te reprocher de le laisser tout faire tout seul sous prétexte que c'est l' ainé, le plus grand

Barbara 26/05/2016 16:22

gèreS bien sûr

3 Jolies Pommes 26/05/2016 15:50

J'ai le même problème avec Evanah, ma grande. A l'heure d'aujourd'hui, je n'arrive pas à m'imaginer une seule seconde la laisser seule partir en dehors de la maison. Pourtant, au quotidien, je ne "couve" pas mes enfants. Je fait en sorte qu'ils soient le plus autonomes possible mais, dans la maison. En dehors, c'est autre chose. J'angoisse déjà à l'idée que ma grande ira bientôt au collège et que là, je n'aurai d'autres choix que de la laisser se débrouiller seule ... mais j'ai encore un peu répit! ^_^

script>