Walking mum

Walking mum

C'est souvent la mort dans l' âme que Zozo me laisse dans notre lit conjugal bien chaud le matin aux aurores, oui parce que moi j' ai pas besoin de me lever a 4h40.

Mais une fois parti, je ne peux plus me déplacer, pas plus loin que le bout du village en tout cas parce que je ne conduis pas.

L' avantage c'est que tu as toujours un chauffeur, tu peux t' épiler, lire, dormir, pendant que l' autre s' escrime a garder les yeux ouverts a grand coup de coca/clopes.

Le désavantage c'est que je suis toujours dépendante de quelqu' un : Zozo, mon père... je ne peux rien faire de mon propre chef, et ne pas être autonome au niveau des transports, c'est vraiment comme un boulet qu' on traine, et bien que sur ce coup la, c'est moi le boulet incapable de se déplacer.

Pas de bus ou de tram ici, tout se fait à pieds, au mieux à vélo et pourtant je suis loin de vivre au fin fond de la campagne avec une ville de 20000 habitants a même pas 6 km. Même si 6 kilomètres à pieds, ça use ça use, et surtout ça ne se fait pas à pieds

Bon, si il fallait emmener d' urgence l' empereur, Jajaja ou le Mistouflon chez le médecin ou autre, je n' hésiterai pas et prendrai le volant illico mais tant que je peux éviter, j' esquive.

Ca fait 15 ans que j' ai mon permis et j' ai du conduire 10 fois. Je n' ai pas confiance en ma conduite, et encore moins en celle des autres.

Un jour ça me jouera surement des tours mais pour l' instant je ne peux me résoudre a toucher un volant, volant que Zozo ne me laisserai pas approcher de toute manière.

Dire que pourtant j' adore les belles voitures, leur mécanique, leur design, mais avec les yeux, seulement avec les yeux

Alors aujourd' hui si ballade il y a ce sera a pieds ou en vélo, mais on n' ira pas bien loin c'est certain.

Voiture mon amour, bagnole mon horreur

Commenter cet article

Vanessa Mère Débordée 03/12/2015 07:27

Depuis près de deux ans, je n'ai pas conduit. Quand j'ai quitté l'Ex, il a gardé la voiture.
Et du coup, comme je suis toujours solo, je n'ai vraiment personne pour me conduire en cas de besoin, à de rares exceptions près.
Heureusement, j'habite en centre ville, d'une ville très bien desservie en transports en communs, j'arrive donc à me débrouiller.
Je fais livrer mes courses à domicile, et j'achète énormément, désormais, sur le net.

Mais ça me manque, et mon objectif principal est de pouvoir avoir une voiture rapidement.
Ca éviterait aux enfants de se lever à 6h30 la semaine où ils sont chez moi, pour finir à la garderie à 7h30 pour que je sois à l'heure au travail.
Ca m'éviterait, aussi, de devoir toujours quémander pour être véhiculer.

On verra....

Lili et ses filles 23/11/2015 18:25

Oh, ben en lisant ton billet et les commentaires, je me sens un peu moins seule ... Ici aussi j'ai mon permis, je n'ai jamais aimé conduire, et je suis hyper flippé. Il a fallu un petit accrochage de rien du tout il y a une dizaine d'année pour que j'abandonne totalement. Je n'ai absolument pas confiance en moi. Je le vis aussi comme un handicap, et chez nous, c'est quand même assez souvent source de conflits :(

elise 23/11/2015 16:47

Je comprends tellement! J'etais exactement comme toi, completement dependante de mon homme...j'avais tres peur de conduire malgre mon permis en poche et je paniquais completement a l;idee de prendre le volant. Jusqu'a ce qu'on parte de la ville pour la campagne< Et je m'y suis mise, petit a petit, doucement doucement, jusqu'au village d'a cote, d'abord, puis de plus en plus loin. J'etais mauvaise conductrice, je suis devenue meilleure avec la pratique, et surtout je suis LIBRE! Ca change la vie je te promets< Je t'envoies plein de bonnes ondes pour trouver le chemin vers le volant et la liberte, mon petit doigt me dit que tu as ecrit cet article pour depasser ce blocage, meme si tu ne te l'est peut etre pas encore avoue :-) que des bonnes choses

swettylux 23/11/2015 16:47

oui ici bientot 30 ans et pas de permis !!!
des bisouss

Cleophis 23/11/2015 14:47

J'ai l'impression que c'est un blocage que tu as, tu sais d'où ça vient? Ma grand-mère n'a jamais eu le permis et elle l'a tellement regretté qu'elle nous a toutes poussé à le faire quand on a eu l'âge. Je pense que tu aurais à gagner à travailler sur cette peur, ça peut toujours servir.

tOrtue 23/11/2015 13:58

Coucou Zaza, tu trouveras mon article ici:
http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/les-lundis-a-deux-a119147944
Tu as bien raison, marche ou pédale!
Bonne semaine
Bisous

Marjoliemaman 23/11/2015 12:34

Et si le papa Noël t'offrais un petit stage de remise à niveau/ confiance ? bisous !

Marjoliemaman 23/11/2015 12:34

t'offrait !

jiji 23/11/2015 11:24

tout pareil ici, 40 ans et pas le permis...mais j'habite une grande ville et surtout j'ai un vélo électrique qui me sauve! c'est mon entourage qui me pousse à passer ce permis dont moi je n'ai aucune envie

Lorelei 23/11/2015 11:07

je me reconnais beaucoup dans ton article
j'ai mis beaucoup de temps à avoir le permis, je l'ai eu au bout de la 8ème fois
et même après j'ai jamais été rassurée de conduire
ça allait un peu mieux, et puis y'a un an j'ai eu un accident, je n'ai pas été blessée mais ça aurait pu être grave et j'ai été traumatisée, et ça m'a enlevée tte ma petite confiance, retour à la case départ, j'ai pas touché un volant pendant des mois....
là j'ai repris un peu mais je suis pas tt à fait à l'aise encore

bizzz

Wondermômes 23/11/2015 11:06

On est pareilles et pourtant moi j'ai été une grande conductrice pendant 7 ans...Voici ma participation de la semaine : http://www.wondermomes.fr/ca-c-est-le-pied/ Bises

eilora 23/11/2015 10:02

Ça aurait pu être moi...j'étais pareille à une période. Quand je devais faire un trajet de plus de dix kilomètres toute la famille brulait des cierges...
Et puis par choix, j'ai quitté Marseille pour les Hautes Alpes, là-bas trouver un travail à moins de 5 kilomètres de la maison relève du miracle, sans compter qu'il faut composer avec la neige sur les routes. Je me suis fait violence et aujourd'hui je suis à l'aise, mais qu'est-ce que j'ai pu avoir des sueurs froides au départ, alors je te comprends vraiment!

MHF 23/11/2015 09:41

J'adore conduire même si par moment j'en ai un peu marre des bouchons...
Ma voiture c'est ma liberté d'aller où je veux, quand je veux.... Je ne peux pas m'en passer et le vélo ne fait pas le poids !
Ma participation : https://mhfleblog.wordpress.com/2015/11/23/un-lundi-parmi-tant-dautres-2-ou-4-roues/

Barbara 23/11/2015 13:28

pareil!

Nanine 23/11/2015 09:38

Je sors un peu de l'ombre pour une fois car votre article me touche beaucoup j'aurais pu l'écrire. C'est ma réalité aussi et drôle de coïncidence mon mari aussi se lève à 4h40 une semaine sur deux ;-) et comme vous si il fallait partir en urgence pour mon fils je devrais déranger Pierre, Paul, Jacques et je n'en suis pas fière. Je le vis aussi comme un handicap surtout quand les gens aiment me le reprocher pour me forcer à reprendre un peu le volant et ça me fais encore plus culpabiliser.
Je me dis que un jour peut être, j'aurais le courage de reprendre quelques cours et retrouver confiance en moi, je vous en souhaite de même ;-)
De ce que je peux voir sur votre blog vous êtes une super maman qui malgré le fait de ne pas conduire fait plein de choses avec ses enfants, et je ne crois pas qu'ils vous en tiennent rigueur ;-).
Finalement je me dis que si je conduisais je ferais beaucoup moins de choses avec mon fils et ça serai dommage, le fait d'aller à pied à l'école le matin c'est un vrai bonheur, c'est notre moment à nous :-).
Bonne continuation, au plaisir de vous lire ;-)

Jessica 23/11/2015 09:20

Comme je te comprends et me reconnaît un peu dans ton billet. Sauf que moi le permis je ne l'ai même pas ! J'y suis inscrite depuis 2011 pourtant mais j'ai beaucoup de mal à y retourner entre les problèmes de santé que j'ai eu en 2012 et la naissance de mes 3 enfants en 2012 et 2014. Mon mari pense que je le fais exprès, que je ne veux pas le passer mais en réalité j'ai peur car petite j'ai eu un accident à l'œil droit et je ne vois pas grand chose de ce côté, côté des priorités qui plus est.
Bref je fais tout à pieds, en bus ou en train mais je culpabilise souvent d'imposer ça à mes enfants et je sais qu'en cas d'urgence je serai probablement dépendante des pompiers ou de ma nounou. J'ai la chance d'avoir une nounou qui considère mes fils comme ses petits-fils et qui nous ramène à la maison quand il pleut ou qu'il fait froid.
Mais plus le temps passe et plus j'ai peur d'y retourner.

Barbara 23/11/2015 09:12

une bien jolie photo en tout cas

script>