A des passants...

A des passants...

A chaque fois que j'entends le terme chers disparus, je pense à cette rubrique qu'il y a chaque année dans les Césars ou les Victoires de la musique avec en noir et blanc sur grand écran le visage et le nom de ceux qui ont quitté le monde de la musique ou du cinéma pendant l'année écoulée.

Ca doit évoquer tellement d'autres choses à tellement d'autres gens en cette période de Toussaint qui se rapproche.

Moi j'ai eu envie d'y penser d'une manière plus légère en pensant à tous ceux que j'ai perdu en route depuis 11 ans virtuellement parlant. On a tous je crois des gens, à qui même sans les connaitre physiquement on s'est attaché et le jour ou ils arrêtent leurs blogs, ou on les voit plus laisser un petit mot de ci de là, savoir si le petit dernier qu'on a "vu" naitre va bien et ça fait tout bizarre. A moi en tout cas ça me laisse toujours une drôle d'impression.

Souvent on a absolument aucun moyen de les joindre pour lire ou entendre un " je vais bien ne t'en fais pas". D'autres fois, on a un mail, un numéro de téléphone, mais si on laisse passer trop de temps on n'ose plus même si on en crève d'envie.

En ce qui me concerne, quitte à paraitre ridicule, je finis toujours par prendre quand même des nouvelles. Tiens d'ailleurs Jo si tu passes par là, attends toi à trouver un mail ces prochains jours.

Le virtuel a ça d'étrange qu'autant il va rapprocher des gens qui ne se seraient peut être jamais rencontrés au coin de la rue, autant quand on veut disparaitre il n'y a rien de plus facile que de tout effacer, comme si Tartempion68 ou bidulechouette n'avaient jamais existé.

La liste de gens que je regrette est longue et j'espère qu'ils vont bien. J'en oublie surement certains mais j'espère que là ou ils sont, avec leur famille, à l'autre bout du monde, dans une cabane, un igloo, que sais je encore ils vont bien parce que le virtuel pour certains ça reste du vent mais il y a aussi de très belles histoires qui naissent avec.

Dans un autre genre, quand on apprécie vraiment quelqu'un sur les réseaux sociaux par exemple ou une lecteur sur le blog pour ne citer qu'eux, quand ces derniers arrêtent de nous suivre sans qu'on en connaisse la véritable raison, ça pique un peu parfois. On est lié par rien, on est d'ailleurs pas grand chose l'un pour l'autre, si ce n'est quelques mots échangés, quelques clichés partagés, mais la matrice exacerbe un peu les choses parfois. Très solitaire dans mon quotidien, mais peut on être vraiment seule quand on a trois enfants, je suis depuis toute petite cette fille qui voudrait aimer tout le monde et être aimée de tous aussi pour se sentir exister, être entourée, et vivre enfin rassurée.

Alors certains partent en route, sûrement qu'on en a abandonné d'autres au bord du chemin, mais malgré ce que beaucoup pensent, c'est une belle aventure humaine qu'on déroule d'abord derrière nos écrans avant de passer a la rencontre, la vraie,, et la liste de gens que j'ai envie de serrer fort ne cesse de s'allonger.

Voici le programme de Novembre, chez Alice et chez moi :

Le 2 novembre : Halloween, ses sorcières, monstres, bonbons et déguisements:
Le 9 : L'amitié ! les copains/copines/amies, c'est important pour vous? (avec je l'espère une surprise pour vous, les copines du Lundi!)
Le 16 : La petite laine sur le dos, ou la pelote au bout des aiguilles? L'angora/l'agneau, bref la laine, ça vous parle?
Le 23 : A 2 ou 4 roues?
Le 30 : Il sera l'heure de commencer la liste au Père Noël !

Commenter cet article

Arc-en-ciel 19/11/2015 13:19

Je viens de découvrir ton blog et j'ai déjà lu quelques articles. J'essaie d'apprendre plus de choses sur toi et ton quotidien. Moi aussi j'ai une lectrice et blogueuse que je connais dès le début de mon blog et que j'apprécie beaucoup. En ce moment elle écrit peu et ne me laisse pas de commentaires. Je me demande si elle va bien. Elle avait déjà disparue au début de l'année mais c'était dû finalement à une panne Internet. Je n'ose pas lui demander si elle se porte bien car j'ai peur de paraître intrusive.

CathyRose 28/10/2015 05:45

Je suis arrivée par hasard sur ta page et je pense exactement comme toi ! J'ai mon blog depuis bientôt 7 ans et j'en connais des blogs qui se sont arrêtés à cause de Pinterest et Instagram ... mais on a beau dire, ça n'est pas la même chose, les relations n'y sont pas les mêmes ! Il m'a permis de connaître beaucoup de filles très sympa et je pense à elles parfois quand elles ne publient plus ... J'en ai aussi rencontré une quarantaine "en vrai " ... que du bonheur à chaque fois ! Bref, même si tenir un blog est très chronophage, et deux comme moi je ne te raconte même pas, je ne pourrais pas m'en passer !
Belle journée !
Cathy

labonoccaz 26/10/2015 21:52

coucou, oui je suis comme toi, on s'attache parfois à certains blogs et cela fait toujours bizarre de ne plus avoir de nouvelles un jour, sans vraiment que l'on sache pourquoi. On a tendance à se demander si c'est parce qu'on a écrit quelque chose de frustrant pour cette personne sans le savoir, ou comme tu le dis, elle ou il a simplement arrêter d'ecrire. Parfois certains arrêtent leur blog mais continue à avoir un lien via facebook mais ce n'est plus tout à fait pareil.
ma participation ma belle : http://labonoccaz.blogspot.fr/2015/10/toussaint-halloween-nos-chers-disparus.html des bisous

anyuka 26/10/2015 14:47

Comme beaucoup je suis persuadée de ne manquer à personne si j'arrêtais mon blog. Et pourtant ça m'arrive souvent de penser avec nostalgie aux blogs que je suivais au tout début, comme quoi on s'attache, même à un espace/une personne virtuels !

Voici pour moi ma Zaza :
http://anyuka.canalblog.com/archives/2015/10/26/32834014.html

Des Bises

MHF 26/10/2015 13:27

C'est une belle approche du sujet...
On s'attache forcément quand on suit le même chemin et ensuite quand ils se séparent c'est pas facile... Mais gardons les bons moments...
https://mhfleblog.wordpress.com/2015/10/26/un-lundi-parmi-tant-dautres-disparus/

Anne-Laure 26/10/2015 12:35

J'ai arrêté mon blog il y a grosso modo un an.
J'ai arrêté de commenter régulièrement à peu près à la même époque.
Et bizarrement, ça m'a jamais effleuré l'esprit que je suis puisse "manquer" à quelqu'un en fait. C'est d'autant plus bizarre que lorsque je perdais de vue une loggeuse, ça me faisait super du triste dans le coeur !

Lorelei 26/10/2015 12:24

Un article qui me touche et qui me parle! Moi qui croyais être la seule à m'attacher à des gens que je ne connais pas et dont j'ai pourtant partagé tellement de moments forts!
Merci

Barbara 26/10/2015 15:12

ce n'est pas que du réel virtuel" (drôle d'expression!)

même sensation

d'ailleurs autrefois on ne se voyait pas toujours
il y avait des lettres
des correspondants
... et ça n'empêchait nullement les liens et les sentiments

Wondermômes 26/10/2015 10:59

Tout ce que tu dis me parle beaucoup, je partage tout à fait ta vision du virtuel qui nous apporte tellement et il est des amitiés virtuelles qui me manque beaucoup... Voici ma participation de la semaine : http://www.wondermomes.fr/le-temps-du-souvenir/ Bises

swettylux 26/10/2015 10:02

c vrai que les blogs apportent quand meme quelque chose dans une relation virtuelle !!
et j'aime bcp se partage qu'il s'y passe
des bisous

Alice 26/10/2015 09:48

C'est vrai que je ne me sens jamais seule grâce aux blogs, aux relations qui se nouent.

julesetmoa 26/10/2015 08:48

Je te rejoins dans cette pensée. je blogue depuis 5 ans maintenant et en effet j'en ai vu passé. Je n'ai pas la mémoire des gens, des noms, mais j'ai souvent cette impression de personne qui manque.
Les relations à travers nos écrans sont tellement particuliers et pourtant elles nous apportent tant.

script>