Pensons à l'avenir

Pensons à l'avenir

Le souci de quelqu'un comme moi qui vit au jour le jour, et qui partage l'existence de quelqu'un d'assez similaire c'est je crois que je ne m'imagine rien pour les 2, 5, 10 ans à venir. Dans les grandes lignes oui bien sûr mais dans le détail jamais. Ca ne m'empêche pourtant pas d'avoir des rêves, des projets, des ambitions, mais rien de très précis ni concret. Je n'arrive déjà pas à réserver des vacances d'été alors pour ce qui de prévoir un peu de mon futur, on repassera.

J'admire pourtant les gens qui savent faire ça. Sont ils plus confiant que moi en leur avenir je l'ignore. Mais je me souviens que j'étais comme eux avant et que ça me rassurait.

Tout a changé dans ma façon de vivre, comme je l'ai déjà écrit en début d'année avec Jajaja et son handicap. Ca vous change une mère, des parents, une fratrie, une famille mais pas négativement. Ca rend différent mais meilleur aussi. Et ça pousse à apprécier le quotidien, l'instant présent. Chaque instant peut être synonyme de progrès, d'un sourire ou d'un mot qu'on attendait pas, alors souvent je ne vais pas chercher plus loin parce que tout ça c'est déjà beaucoup.

Le temps est comme suspendu, involontairement parce qu'on se met à vivre comme ça tout naturellement mais volontairement aussi parce qu'en ce qui me concerne j'appréhende de penser à plus tard, à son plus tard.

Ne pas savoir si il pourra poursuivre une scolarité normale, si il parlera, si le système va l'exclure, si il aura toutes ses chances, si un diagnostic sera posé, tout ça fait un grand tout auquel pour l'instant je ne préfère pas trop penser.

Parce que si j'ai ça en tête tout le temps, j'ai peur de ne plus trouver assez de force pour l'aider, de baisser les bras trop vite à la moindre difficulté, de manquer de force, que tout mon courage s'étiole, et ça je ne veux pas, je ne peux pas, parce que je crois en lui, en nous tous réunis.

Mon fils me prouve chaque jour que j'ai raison alors je vais faire les choses au jour le jour, comme lui en fait qui est tellement dans le moment présent, et qui sait si bien profiter de chaque chose.

Et même si dans 2 ans, c'est un peu demain, je préfère me dire sans lâcheté aucune que demain c'est loin

Commenter cet article

Ayanna 30/03/2015 11:20

Bonjour, boudiou ça fait un moment que je ne suis pas passée par ici. Je te suis sur instagram, et parfois j'ai du mal à aller au delà.

Ton article est super. Je pense que tu n'es ni lâche, et que tu n'as effectivement pas à culpabiliser de vivre au jour le jour. En ce moment, et depuis quelques temps déjà, si tu regardes bien les livres, on nous parle toujours de "Vivre l'instant présent" "Profiter du moment présent" etc. Tu y arrives et c'est très bien :-) A très vite

madamezazaofmars 04/04/2015 21:54

Je suis ravie de te lire ici aussi et c'est vrai qu'on nous vend pas mal le carpe diem a toutes les sauces en ce moment. C'estpeut être que ce n'est pas si mal ;-)

Marion 30/03/2015 07:34

Avancer au jour le jour, permet, au-delà de tout ce que tu as avancé et qui est bien vrai, de savourer le présent, le plus simplement. Penser toujours à l'après pollue souvent nos esprits...comme trop regarder en arrière ! Je me suis battue et continue de le faire pour vivre au présent ! Pensées chaleureuses du fin fond de mon île...

madamezazaofmars 04/04/2015 21:54

Voilà, je prefere garder l'esprit clair même si ça n'est pas toujours simple. Des bises jusqu'a ton coin de paradis

Marie Grain de Sel 28/03/2015 15:48

Oui c'est loin et en avançant au jour le jour, je trouve qu'on pose les marches une par une. En s'assurant qu'elles tiennent, chacune leur tour. C'est tout. Ça ne veut pas dire qu'on en les pose pas. Donc... ;-)

madamezazaofmars 04/04/2015 21:55

Non on les pose vraiment, toutes...

Biduline 27/03/2015 22:04

A nouveau ton article est très touchant. Il me semble que tu as trouvé la meilleure façon d'avancer en accompagnant ton Jajaja.
Bonne route!

madamezazaofmars 04/04/2015 21:55

Je l'espere

Laure la pestouille flamant 27/03/2015 18:39

Je me pose cette même question pour le cp.. Ça m'angoisse tellement... Va til être exclu du système dit 'normal" va til y arriver allons avoir assez de force ... Tous les soirs je me dis et si ... Et si ..

madamezazaofmars 04/04/2015 22:03

Si tu en crois en lui, tu verras...
En tout cas je vous souhaite que ça se passe le mieux possible

Vanessa Mère Débordée 27/03/2015 14:17

J'aurais pu écrire ces mots, et je t'encourage à garder cette façon de voir les choses.
Parce que jusqu'à l'an passé, je me projetais. Je m'étais mis en tête que le CP serait déterminant pour ma Schtroumpfette, qu'elle n'aurait plus son problème de langage, qu'elle parlerait, n'aurait plus d'AVS.
Quand, en avril dernier, on m'a dit "AVS nécessaire", le monde m'est tombé dessus. C'était comme si on m'avait promis un truc pour me l'oter à la dernière minute. Mini-dépression, l'impression que ça n'évoluerait jamais...

Je me rappelle avoir dit à ma psy que désormais, je ne voyais plus Schtroumpfette sans handicap, que quand j'essayais de l'imaginer plus tard, je la voyais toujours avec son élocution incompréhensible.

J'ai fini par lacher prise, même sur le non-diagnostic qui me tue un peu aussi chaque jour, je l'avoue.
Et finalement, les choses s'apaisent, je suis moins stressée, moins dans la demande envers ma fille.

Même quand sa nouvelle orthophoniste nous a dit avoir un diagnostic à faire confirmer par le centre du langage, qu'enfin, on allait savoir, j'ai tempéré. Trop d'attentes, trop de déceptions.

Maintenant, je prends les choses comme elles viennent, du moins, j'essaye.
Je me contente de me réjouir des progrès, de ne garder que le bon et laisser le mauvais de côté....

madamezazaofmars 04/04/2015 22:03

J'ai juste envie de te serrer dans mes bras

PetitDiable 27/03/2015 13:36

Je crois que tu as raison: à chaque jour suffit sa peine. Akhenaton powa!

madamezazaofmars 04/04/2015 22:04

Belle reference

elise 27/03/2015 13:36

je ne connais pas ton jajaja mais je l'aime depuis que je te lis - quelques annees deja- je ne parlerais pas de handicap mais de difference. mon petit bonhomme a moi venu de la lune est egalement different, on a tourne trois longues annees avant d'avoir un diagnostic, celui d'autisme leger, et je peux te dire qu'il a fait depuis des bonds, des progres extraordinaires grace a la prise en charge. c'est tout ce que je te souhaite. le chemin des mamans d'enfants differents est moins lisse mais si puissant.....que des bonnes choses pour vous

madamezazaofmars 04/04/2015 22:04

Merci beaucoup Elise, ton commentaire est plein d'espoir

MissBrownie 27/03/2015 12:52

Comme toi, j'ai du mal à penser à demain, l'avenir ... Je préfère vivre au présent que de me tracasser pour un demain incertain.
La meilleure amie de ma mère avait une soeur handicapée suite à une méningite attrapée bébé. Ils se sont toujours inquiétés de son avenir. Aujourd'hui elle approche des 50 ans, à moins qu'elle les ait, je ne sais plus trop et elle semble vivre sa vie gaiement.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:06

On partage donc la même vision de la vie sur ce point là ;-)

aix parisienne 27/03/2015 12:05

Pas à pas..ça reste le meilleur moyen d'avancer.... ;-)

madamezazaofmars 04/04/2015 22:06

Exactement, lentement mais surement

lucyni 27/03/2015 11:53

Merci pour cet article, qui me rappelle que oui au jour le jour c'est important, mais parfois pas facile...
et puisque que j'adore cette chanson, je la partage ;-) :
https://www.youtube.com/watch?v=SYNeFxSrjHU
belle journée !

madamezazaofmars 04/04/2015 22:06

Merci

Lexou 27/03/2015 11:21

Dans les grandes lignes je sais quels sont nos projets lointains, demenager, se rapprocher d'une vie plus calme et moins speed mais le reste c'est au jour le jour surtout depuis que papa est parti on essaie de profiter au Max meme si le rythme de mon boulot me rend parfois dingue!Profitons du bonheur au quotidien!essayons de sourire à la bie meme si elle n'est pas facile j'en suis totalement consciente!

madamezazaofmars 04/04/2015 22:07

Voila sourire a la vie, c'est bien dit

stéphanie 27/03/2015 11:14

comme je te comprends... avec les difficultés de mon fils, on avance pas à pas...alors le "plus tard" et ben, on verra plus tard ! chaque jour est un nouveau défi , mais comme me le rappelait justement ma môman, c'est comme ça pour tout le monde finalement ! même avec des enfants "ordinaires", on ne sait pas de quoi demain sera fait... alors , profitons de l'instant présent, et vivons aujourd'hui et nous verrons... courage !

madamezazaofmars 04/04/2015 22:07

C'est ce que je dis aussi, avec mes deux autres fils, on a beaucoup à faire aussi

Céline Walea 27/03/2015 08:56

comme toujours... bel article ! C'est un secret de bonheur de vivre au jour le jour ! Et puis avec la famille qu'il a ton fils avancera sur son propre chemin heureux et la tête haute.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:07

Merci Celine <3

Barbara 27/03/2015 09:36

tout à fait
merci et courage pour tout
à ch jour etc etc
;o)

isa-monblogdemaman 27/03/2015 08:37

Arf, ça ne marche jamais quand je poste depuis mon tel. Je te disais qu'aujourd'hui, c'est toujours un peu demain de toute façon. Et curieusement, je te trouve plus sereine depuis quelques temps. La vie... Bises

madamezazaofmars 04/04/2015 22:08

Tu sais, ton histoire, entre autres histoires, m'a beaucoup touché, vraiment, et m'a fait voir certaines choses autrement. J'aurai eu envie de venir vers toi plus tôt et mieux mais il n'est jamais trop tard

anyo 27/03/2015 08:31

Vivre au jour le jour en goûtant le bonheur d'être ensemble et des petits rien de la vie est une force extraordinaire qui permet de rebondir et d'anticiper differemment! C'est une belle philosophie de vie je trouve!

madamezazaofmars 04/04/2015 22:09

Je ne sais pas si elle est belle mais ça me convient

isa-monblogdemaman 27/03/2015 08:06

lilyla 27/03/2015 07:54

la pleine conscience vous connaissez ? non parce que sinon, regardez les bienfaits ! et vous continuerez de vivre ainsi ;)

madamezazaofmars 04/04/2015 22:09

Je connais un peu mais mal

script>