Et peut être changer de regard sur le handicap

Et peut être changer de regard sur le handicap

L'autre jour Zozo m'a dit qu'une maman regardait tous les matin Jajaja de travers à l'école. J'ignore si son enfant est dans la même classe que lui, mais pour que Zozo se rende compte que quelqu'un est hostile, c'est que c'est forcément vrai car contrairement a moi lui n'est pas parano.

Cette maman, j'avoue, je l'ai cherché, j'ai voulu voir le regard qu'elle posait sur mon fils. Je l'aurai scruté moi aussi, et puis je me serai rappelé de ce que j'ai dit pas plus tard que cette semaine à l'empereur, à savoir qu'il y aurait toujours des gens hostiles, tout le temps, partout, et qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.

J'ignore si tous les parents de la classe savent qu'il est handicapé. Personne n'est jamais venu me poser de questions. Pourtant je crois au fond de moi que j'aurai bien aimé car si crainte il y a de la part de certains, c'est souvent la méconnaissance et l'inconnu qui déclenchent la peur et la méfiance.

Mais pour l'instant, je ne me plains pas et ça ne se passe pas si mal. Bien sûr je perçois quelques interrogations parfois, notamment quand Jajaja pousse de petits cris mais ça ne va jamais plus loin. A vrai dire, même nous ne savons pas pourquoi il fait ça même si on pense que comme il ne parle pas, il faut bien qu'il évacue peut être un surplus émotionnel, qu'il libère du son. Personnellement je suis incapable de rester sans parler très très longtemps alors j'imagine que c'est la même chose pour lui.

Par contre l'autre jour au supermarché, quand j'ai entendu une dame dire à son mari en parlant de Zozo " c'est le papa du petit garçon qui a des problèmes", d'abord ça m'agace, ensuite ça m'énerve, et j'ai juste très envie de la rattraper par le bras et de lui dire " Non c'est juste le papa de Sacha. il ne parle pas mais on fait tout pour vous savez. Et puis même nous on ne sait pas ce qu'il a " .

Mais pour faire ça, je crois qu'il faut avoir en face de soi, des gens ouverts, intéressés, curieux, et qui veulent peut être percer un peu plus le mystère du petit garçon qui ne parlait pas.

Je n'ai pas la possibilité de le faire dans ma vie de tous les jours, alors je le fais ici. ma voix n'a pas grande portée, je ne fais partie d'aucune association, mais bêtement je me sens comme investie d'une mission et je me dis que même si ce ne sont pas des milliers de personnes qui passent ici chaque jour, si j'arrive déjà à sensibiliser 50 d'entre vous, à faire peut être un peu parfois changer votre regard sur le handicap, sur ces enfants extra-ordinaires et sur leurs parents, j'aurai déjà accomplie quelque chose de pas si mal que ça.

Commenter cet article

Zoup 23/03/2015 20:47

Pas simple, si on rentrait tous dans le même moule la vie serait si terne et si triste. le regard, le jugement des autres est parfois douloureux. L'inconnu fait peur alors que parfois il suffit simplement de braver nos peur pour découvrir de belles personnes, faire de jolies rencontres. Je travaille en maison de retraite - à l'autre bout de la vie, avec des gens qui oublient, qui crient, bavent, piquent... J'ai pris le parti d'expliquer les choses à mon fils et aux autres enfants pour que la différence devienne "normale" et je pense que ça fonctionne plutôt pas mal... du moins sur les enfants que nous recevons.
Courage en tout cas et ne baisse pas les bras

Madamezazaofmars 18/04/2015 20:58

Ca m'a toujours beaucoup touché

Barbara 05/04/2015 22:54

il y a beaucoup de rencontre d'échanges entre les écoles et la maison de retraite dans ma commune

ça se fait à bcp d'endroits

ces rencontres intergénérationnelles sont essentielles pour tous

madamezazaofmars 04/04/2015 22:46

Souvent je vois des reportages ou des enfants vont rendre visite a des personnes agées en maison de retraite et je trouve toujours ça tres emouvant et plein de tolerance et de bienveilance

nanine80 22/03/2015 09:48

Bonjour,

Je réponds car votre histoire et l'histoire de votre petit garçon me touche beaucoup. J'ai un petit garçon moi aussi qui s'appelle Timéo et qui a 6 six, il est atteint d'une maladie génétique, une chondrodysplasie, c'est une maladie osseuse. Quand mon fils est né, il avait un physique particulier car il a des os plus courts à certains endroits et des points osseux qui ne devraient pas exister à d'autres.Quand il a eu 1 mois on nous a annoncé qu'il serait handicapé moteur au vu des très mauvais examens. Les gens mêmes ceux que je ne connaissais pas me demandais toujours mais qu'est ce qu'il a au visage ? Cela me blessais, j'avais envie de leur dire mais foutez nous la paix, c'est un petit garçon comme les autres. Et puis comme vous j'ai arrêté de travailler pour m'occuper de lui, le faire avancer à son rythme. Quand il a commencé à marcher le Professeur qui le suit à l’hôpital, nous a félicité, nous, les parents car pour lui, Timéo ne pouvait progresser que grâce à nous,. Comme chez vous il est entouré, et reçoit bcp d'amour, et bien c'est tout ce dont il a besoin, et j'ai envie de vous dire que le regard malveillant des autres on s'en fout ! Après un recul de six années, je peux vous dire que dire que si c'était à revivre je dirais un gros MERDE à tous ceux qui le trouvais bizarre, et ceux qui trouvait qu'il ne faisait pas les choses en tant et en heure. Je sais que vous vous battez pour votre fils, alors continuez, et toute votre énergie positive le fera avancer ;-)
Aujourd'hui mon fils à six ans et parfois il revient de l'école, en me disant celui là m'a dit que j'avais une drôle de tête, et bien maintenant c'est à nous de lui expliquer que la vie c'est comme ça, il y aura toujours des gens méchants et qu'il ne faut pas s'en occuper ;-)
Je vous souhaite bon courage pour la suite, et un gros bisous à votre petit homme :-)

Barbara 05/04/2015 22:54

merci

madamezazaofmars 04/04/2015 22:47

Merci beaucoup pour ce joli commentaire plein d'espoir et de tolerance

fifi rififi 21/03/2015 05:57

Vous êtes une maman en or
Originale, attentive, naturelle, aimante, tolérante, vous entouré toute votre petite famille d'amour cela se perçoit Le regard des autres se que les autres disent derriere vous cest lourd combien de fois tout comme vous jaurais aimer les interpeller et leur expliquer ...
Mais je ne l'ai jamais fait mm si l'envie me demangeait des fois elle me poursuivait toute la journee
Ne baissez pas les bras les autres on s'en fiche le plus important cest la famille votre havre de bonheur
Je vous envoie plein de bisous courage ;-)

madamezazaofmars 04/04/2015 22:48

Merci beaucoup pour vos mots, ça me fait beaucoup de bien

anyo 21/03/2015 00:36

Tes articles me font grandir en tant que personne, maman et maîtresse. J'ai moins peur d'expliquer les différences à mes enfants, au contraire je tente d'en parler souvent et de leur faire apparaître la beauté de leurs camarades. J'ose dire aux parents d'élèves que je ne sais pas quoi faire, leur demander de caler notre discours pour les réunions de parents. Je préviens d'avance que je risque d'être maladroite mais que je suis heureuse de travailler avec eux.
mais que c'est dur de parler de la différence! Continue de nous raconter,pour vous,pour évacuer et pour nous,pour apprendre!

madamezazaofmars 04/04/2015 22:48

C'est beau ce que vous faites et ce que vous ecrivez, merci !

Nonane 20/03/2015 22:54

Alors j avoues, je n ai pas de handicap dans mon entourage proche donc je ne sais pas ce que c est de le vivre au quotidien mais un peu grâce à toi et d autres je découvre un peu ce monde extra-ordinaire. Maintenant il est vrai que j ai toujours étais attiré par les êtres différents que je trouve souvent plus vrai et plus "humain" que les autres et j ai bcp de tendresse pour ces personnes extra qui le sont de bien des côtés. Alors oui, pardon car je pourrais être cette femme qui a des mots malheureux pas par mépris ou autre mais plus par tendresse et émerveillement face a ceux qui vive le handicape au quotidien et qui le font si bien si simplement... Donc encore une fois merci de ce partage avec nous et j espère découvrir encore longtemps les progrès de tes enfants et votre jolie vie de famille

madamezazaofmars 04/04/2015 22:49

Ne vous excusez pas et merci pour votre commentaire tres touchant

Hillswick 20/03/2015 22:50

Hello !
Superbe article, qui m'interpelle. Je ne comprends pas pourquoi ne pas l'annoncer clairement et franchement à tous les enfants de la classe (les parents, c'est pas vraiment leur problème). Ca évite les malentendus, les questions, les regards, on ne sait pas comment aborder l'enfant, on ne se rend pas compte à quel point il est différent.
Pour ma part, j'ai des problèmes d'audition. Mes parents ont décidé de toujours expliquer mon problème à l'ensemble de la classe, le jour de la rentrée. Au moins, toutes les questions étaient posées dès le premier jour, mes parents y répondaient et ça m'évitait de devoir répondre aux questions. Je n'avais plus le choix non plus de cacher mon handicap. Les gens le savaient, le comprenaient et savaient comment interagir avec moi.
A l'âge de 14 ans, mes parents ont trouvé que ça ne valait plus la peine, que de toute façon, c'était plus si visible que ça. Et puis là ... Ca s'est très mal passé ! Un professeur a cru que je me foutais de lui parce que je ne comprenais pas ce qu'il me disait. Il était humiliant ... Finalement, nous avons refait notre "séance d'information" et les choses se sont réglées (enfin, pas avec ce professeur là mais bon ...).
J'ai eu la chance de rentrer à l'université. Même là, je décidais, à chaque rentrée, d'aller voir individuellement chaque professeur (oui oui, je le faisais seule, j'étais grande assez) et d'expliquer mon problème et ce qu'ils devaient faire pour me permettre de poursuivre mes études.
Grâce à ça, j'ai pu avoir un parcours scolaire normal.
Bref, tout ça pour dire qu'un enfant handicapé est un enfant un peu différent des autres. Mon sentiment est qu'il est beaucoup plus facile d'effacer l'handicap si on comprend la différence de l'enfant, ce qu'on peut dire, faire et ne pas faire. Qu'en penses-tu ?
A bientôt,
Claire

madamezazaofmars 04/04/2015 22:51

Je suis assez d'accord avec vous et oui la parole est souvent salvatrice

Chantal 20/03/2015 21:50

Pas toujours évident de supporter les regards malveillants.
J'ai un fils THADA, majeur maintenant, et je sais ce que c'est que de vivre avec l'incompréhension de l'entourage et des gens. L'école n'est pas toujours l'endroit le plus facile pour vivre avec un handicap et les enseignants ne sont hélas, pas formés pour lui faire face et l'expliquer aux autres enfants.
On se bat souvent contre des moulins à vent.
Le principal, c'est que nous parents, nous fassions le nécessaire pour que nos enfants soient bien et peu importe ce que les autres pensent.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:51

A nous d'être les don quichotte de nos enfants ;-)

Madame 20/03/2015 21:08

Pas besoin de me sensibiliser au handicap je le suis depuis toute petite et malheureusement je sais que le regard des gens, des PARENTS n'est pas que bienveillant et la curiosité a parfois (pas tout le temps) un côté malsain alors que pour les enfants c est beaucoup plus simple.
Jajaja ne parle pas et c est tout. Les maitresses doivent aussi expliquer, les enfants éduquent souvent les parents concernant le handicap
Bises

madamezazaofmars 04/04/2015 22:52

Avec les enfants visiblement ça se passe pas si mal

missbrownie 20/03/2015 19:49

Chaudoudoux ♡ Chupa avait une petite fille handicapée dans sa classe en GS. Elle avait une Avs. C'est la fille d'un ancien collègue de mon homme mais on n'avait pas de contact avec eux. J'espère que la maman n'a jamais pensé que je la regardais avec pitié ou je ne sais quoi ... je pense que ce n'est pas facile dans les 2 cas de savoir comment réagir sans mal faire. Je comprends ta réaction mais je pense que j'aurais pu être l'autre maman sans penser à mal. Jajaja je sais qu'il est extraordinaire parce que je te lis.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:53

Je comprends ce que tu veux dire mais toi tu n'aurai pas penser a mal, c'est ça la difference je crois

Mumpascap 20/03/2015 18:24

Que d'émotions en te lisant ... Je ne sais trop quoi dire ... Merci pour ces doux mots sur le handicap, qui ne devrait porter ce nom. Nous sommes tous des êtres humains, handicap présent ou absent. J'espère que les mentalités changeront sur tout ça ... Que les gens prendront conscience du mal qu'ils peuvent faire ...
<3

madamezazaofmars 04/04/2015 22:54

Belles paroles <3

sun 20/03/2015 16:23

Je lui serai bien rentrée dedans à cette dame : genre avec un grand sourire "ah non vous devez vous tromper de papa. Nous avons 3 garçons sans problèmes, juste un qui ne parle pas".
C'est le genre de réponse que je me prépare à dire si un jour j'entends une réflexion sur le physique de PetitEclair.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:54

Comme j'aimerai pouvoir faire ça !

Charlotte 20/03/2015 15:25

Moi aussi j'ai un ptit garçon qui ne parle pas,on ne sait pas pourquoi ?mais il est heureux c'est l'essentiel, il a 4 ans et demi .je comprends ce que tu vie....

madamezazaofmars 04/04/2015 22:56

Ils ont le même age alors

nuageuse 20/03/2015 15:22

Coucou,

je suis d'accord avec toi, qu'est ce que ça peut être agaçant les ragots, les commérages par derrière...
A côté de ça, le manque de communication autour de sa différence, le fait que les gens ne viennent pas vers toi pour comprendre etc, je ne pense pas qu'il s'agit toujours d'indifférence...
Ce n'est pas pareil, mais le bébé que j'attends a une cardiopathie, j'en ai informé mon entourage et pourtant je me sens bien seule face à sa maladie... Je vois une psy en maternité et je commence à accepter que les gens ne savent pas forcément comment appréhender le sujet, de peur d'être mal à l'aise ou tout simplement de déranger... Du coup, je n'hésite plus à évoquer le sujet même quand on ne me le demande, ça me fait du bien. Et tant pis si ça dérange, ça permet de sensibiliser aussi, comme tu le dis.
J'espère que bientôt vous pourrez poser des mots sur tout ça, un diagnostic, pour avancer, pour élaborer aussi et vivre avec. Je suis très confiante pour jajaja, il a l'air d'être un petit garçon merveilleux et au travers vos témoignages on voit bien qu'il progresse à son rythme...

madamezazaofmars 04/04/2015 22:56

Témoigner, sensibiliser, c'est vraiment essentiel et tu as raison de le faire

Geneviève T. 20/03/2015 15:07

si on veut que le regard sur le handicap change je pense qu'il faut rendre les gens acteurs ou tout du moins leur expliquer, pourquoi ne pas parler de vote fils à une prochaine réunion de parents d'élèves, en toute simplicité, ce que ça exige pour vous pour les enseignants pour les autres enfants... (si les enseignants sont d'accord,...mais ça vaut peut être le coup!)
quant à la remarque au super marché, si la dame avait dit tiens voici le père du jeune qui rentre à polytechnique, tu aurais été très fière, donc je ne crois pas qu'il faut toujours prendre mal ce genre de réflexion... il y a des gens qui font un simple constat sans penser à mal par rapport au handicap. Tu vas me dire facile à dire ...
je te souhaite un bon week end.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:57

Non tu as raison, je n'aurai peut être pas du l'interpreter ainsi

Little cocoon 20/03/2015 14:41

Ton article me touche beaucoup. Malheureusement, comme tu le dis, les gens ne sont pas tous forcément ouverts, ils s'arrêtent à la différence sans chercher à comprendre. Pourtant, un enfant reste un enfant quelque soit son "handicap". D'ailleurs, je ne vois pas Jajaja comme celà, j'ai du mal à l'associer avec ce mot. Les photos que tu nous montres, nous laisse entrevoir un petit garçon souriant, curieux, et si beau <3 ...! Il ne parle pas pour l'instant, et alors ?
Ca me rappelle un petit garçon en maternelle, qui avait des soucis de comportement, disons qu'il était un peu trop dans la "bagarre" vis à vis des autres enfants et avait du mal avec l'autorité en général. Il a été pris en "grippe" par plusieurs parents qui ont écrit à la Directrice comme s'il s'agissait d'un risque pour l'école. Il a passé ses années de maternelle avec une AVS. Et maintenant, il est scolarisé dans un IME.
Je te souhaite beaucoup de courage, car tu risques d'en rencontrer encore, des gens comme ça, des cons tout simplement. Mais je ne m'en fais pas pour Jajaja par contre, je sais qu'il est super entouré avec vous à ses côtés.

madamezazaofmars 04/04/2015 22:57

Oh mais oui je risque d'en rencontrer plus que necessaire meme

marions78 20/03/2015 14:35

Bonjour,
J'aime beaucoup vos billets que je trouve drôles et remplis de tendresse...Aujourd'hui je souhaite donner mon impression sur ce dernier : les gens qui regardent Sacha de côté/de travers le font ils vraiment avec hostilité ou ont-ils seulement une drôle de tête? Il ne faut pas avoir de préjugés dans l'autre sens non plus...quand je vois un enfant "handicapé" je ne sais pas toujours comment le regarder sans vexer personne : dois-je éviter de le regarder (je ne le connais pas après tout) mais va-t-il (lui ou ses parents) penser que je l'ignore/l'évite, dois-je au contraire lui sourire, le regarder gentiment, mais alors on va croire que j'ai de la pitié/de la peine...ce n'est pas évident, et aller demander directement à un parent ce qu'a son enfant ce n'est pas très facile (moi je ne trouve pas cela très poli).....ils ont peut-être déjà demandé à l'enseignant, à d'autres parents, vous-même vous dites être un peu en retrait à la sortie de l'école, donc ils n'osent sans doute pas vous parler... personnellement je ne crois pas que les gens sachent toujours comment se comporter au mieux et, ne le prenez surtout pas mal, je ne juge pas ni ne comprendrai jamais vraiment ce que vous ressentez, peut-être êtes vous un peu trop susceptibles ou inquiets par moments?...Je suis toujours surprise lorsque j'en discute par la suite, des réactions un peu idiotes des gens les uns vis à vis des autres: ils se compliquent souvent bcp la vie par timidité ou maladresse.
J'espère ne pas vous avoir vexée ce n'est pas mon intention mais je me mets à la place des gens qui ne vous connaissent pas...
Voilà voilà.....bon ben je vais y aller hein.....à bientôt (pfiouuuu .....je ne sais pas comment finir ce comm......) ;-)

madamezazaofmars 04/04/2015 22:59

Je crois que moi aussi je vais devoir apprendre a regarder les gens autrement, tu as raison

carine 20/03/2015 14:30

la différence fait peur malheureusement. L'être humain est parfois tellement étroit d'esprit. chaque enfant est magnifique à sa façon. les gens devraient penser à se remettre en question au lieu de se comporter de manière aussi bête. Ton petit Sacha est vraiment magnifique...

madamezazaofmars 04/04/2015 22:59

Merci !

Pimpiche 20/03/2015 14:26

C'est hallucinant comme la connerie humaine n'a pas de limite !! Oui je suis en colère parce que CES gens qui stigmatisent les enfants différents m'énervent !! J'ai moi même grandi avec un frère porteur de handicaps et je sais de quoi je parle. Mon grand frère qui a aujourd'hui 46 ans bégaie et il n'y a pas une seule sortie que nous faisons ensembles sans que des personnes se retournent et nous fixent pour voir qui parlent ainsi!! Alors dans ces cas là je les fixe encore plus et jusqu'à ce qu'elles détournent elles-mêmes le regard !Je ne comprends pas . Les enfants sont bien plus tolérants face aux différences que les adultes et je pense que c'est à nous adultes de leur inculquer dès leur plus jeune âge . En tout cas , d'avoir un frère porteur de handicaps m'a permis d'être plus humble,plus tolérante et plus indulgente. Mon frère m'a fait grandir plus vite et mieux que bien des gens.

madamezazaofmars 05/04/2015 20:52

Pour les enfants tu as parfaitement raison. Ils semblent vraiment se moquetr si mon fils a un handicap ou pas, il est lui et c'est tout

Combien tu brilles 20/03/2015 14:16

Je suis désolée de ne pas être tolérante mais les gens qui parlent comme ça de ton fils sont des abrutis. On ne désigne pas un enfant comme "l'enfant qui a des problèmes" à moins d'en avoir un sacré soi même (de respect, par exemple). On peut être étonné, gêné, s'interroger, mais pas juger. D'ici il est plutôt vu comme Sacha le petit indien sauvage, libre, au si joli regard.
Mille bisous à vous deux <3

madamezazaofmars 05/04/2015 20:52

Cette image du petit indien sauvage et libre ça lui correspond si bien. ca m'a mis les larmes aux yeux...

FairyDesFolies 20/03/2015 14:02

Je suis touchée de te lire. c'est un message plein de colère, plein de peine et aussi tellement plein d'amour face à ceux qui ne savent pas, qui ne comprennent pas.

j'aimerai te dire bon courage, que chaque jour apportera son lot de peines, mais aussi bon voyage parce que là où Sacha t'emmène, ce sera du bonheur aussi, plein !

madamezazaofmars 05/04/2015 20:53

Merci beaucoup

Stefanny 20/03/2015 14:02

C'est toujours aussi triste de voir des gens méchants gratuitement et qui se permettent de juger surtout quand il s'agit d'un enfant.
Par contre, j'avoue qu'étant un peu timide et réservée, je n'oserais pas aller poser des questions de peur d'être intrusive et je ne voudrais pas blesser les parents de par mes questions. Ce n'est pas facile, c'est délicat.
Mais tu peux être fière de passer le message ici-même, c'est déjà beaucoup.
La photo de Sacha est magnifique.
Bonne journée.

madamezazaofmars 05/04/2015 20:53

Oui il faudrait que de mon côté aussi je prenne mon courage a deux mains

Cathy 20/03/2015 13:40

Tellement bien dit. C'est toujours difficile de prendre sur soit ce genre de regards, presque inquisiteurs.
Il est différent et merveilleux, c'est tout ce qu'il faut que les gens retiennent, mais ça mérite une ouverture d'esprit que certains n'ont pas et n'auront sans doute jamais. Ceux là oublie les tout de suite, ils ne méritent rien d'autre que de les ignorer.
Bon courage et mille bisous pour t'aider à tourner le dos aux vilains incompréhensifs

madamezazaofmars 05/04/2015 20:53

Merci beaucoup Cathy

Barbara 20/03/2015 12:53

parler parler parler
s''ouvrir
contre les questions l'obscurantisme l'ignorance la crainte aussi parfois (même si injustifiée s'ouvrir
échanger

partager


courage

et oui!


vivre ensemble
connaitre vivre accepter l'autre

un des aspects essentiels dans mon métier mais pour tout citoyen aussi

et pardon encore une fois de répondre à 100à l'heure avec des mots mal posés mais suis pas au top là
à bientôt mieux

Barbara 05/04/2015 22:55

merci

madamezazaofmars 05/04/2015 20:54

Tes mots sont toujours tres justes au contraire

Marie Grain de Sel 20/03/2015 12:32

Ben déjà faudrait définir ce que c'est "quelqu'un qui a des problèmes"... C'est vaste. Et puis c'est pas grave. Enfin sauf pour celui qui en a, "des problèmes". Moi j'en ai. La dame du magasin aussi à mon avis. Jajaja, il a un handicap : c'est pas un problème, c'est une belle emmerde. Menfin... est-ce son problème, à la dame ? Je ne crois pas...

madamezazaofmars 05/04/2015 20:54

Tu as si bien tout résumé

Céline Walea 20/03/2015 11:59

Et bien c'est fait ! Tu as réussi à changer le regard des autres sur le handicap. Tu peux être fière !

madamezazaofmars 05/04/2015 20:54

Merci, ça me touche beaucoup

aggie 20/03/2015 11:12

Mon frère est lourdement handicapé. Autant te dire que je suis ouverte et sensibilisée à ce sujet. Et pourtant je ne sais pas comment m'y prendre avec les personnes qui sont dans ce cas et que je ne connais pas personnellement. Je pense que les gens ont surtout peur d'être maladroit.

madamezazaofmars 05/04/2015 20:55

Je pense que tu as raison

Barbara 20/03/2015 12:56

ouverte

et sensibilisée oui termes adéquats

laura 20/03/2015 11:10

Très joli texte d'une maman qui aime son fils tout simplement :)

madamezazaofmars 05/04/2015 20:55

Merci <3

lilyla 20/03/2015 11:05

j'ai toujours apprécié vos mots ... dicté par vos maux d'ailleurs !

Alors je pense que dans la société dans laquelle on vit, l'anonymat à tout prix est un défaut, on veut cacher mais dans quel but ? l'information, la communication avec bienveillance devrait être la règle ... je pense simplement que certains parents n'osent pas, pas par crainte mais parce que dans la société actuelle, ça ne se fait pas, le médical est sous enveloppe cachetée, il ne concerne que la famille (très proche) et les médecins ... quand à l'école, les enfants ont une "visite" tout est cachetée (enfin perso, je donne son carnet tel quel JAMAIS sous enveloppe justement pour aller à l'encontre de cette société ... NON je ne cacherais pas la différence de ma fille, si je vois des parents qui regardent (et que ce n'est pas malveillant) je vais avec un petit sourire taquiner et engager la conversation ... après si c'est malveillant, s'ils ne disent rien, je vais expliquer à ma fille comme vous le faites qu'on ne peut pas plaire à tout le monde en gros, s'il y a des mots, je peux être très acerbe (et je suis pointilleuse car la bienveillance mal placée tel que "la pauvre enfant qu'est ce qu'elle est là" est presque pire qu'autre chose ... j'ai une mamie qui a subi mes foudres en utilisant ces mots, ma fille n'est pas "une pauvre enfant" non loin de là et ce jour là, en pleine manifestation, elle s'est sentie seule mais les mots ont leur poids je suis bien placée pour le savoir alors non quand je suis là, ma fille ne les subira pas et n'aura pas à considérer qu'elle a de la malchance ou je ne sais quoi d'autres ... elle est différente, et quel bonheur !), si ce sont des enfants, je laisse maintenant ma puce expliquer avec ses mots si elle le souhaite.

Entre vos mots, votre intention, vos enfants beaux comme des princes ... vous faites une belle famille, profitez de ce que vous vous apportez les uns les autres comme vous faites déjà, c'est un bonheur que j'ai plaisir à entrapercevoir

Bonne journée

madamezazaofmars 05/04/2015 20:57

Merci infiniment pour votre commentaire qui me rebooste ce soir

lilyla 23/03/2015 12:13

c'est ce que je dis ... il faudrait déjà laisser le choix aux parent que les dossiers ne soient pas nécessairement cachetés ... ça ne veut pas dire crier sous tous les toits les soucis de santé ou autres ... après je crois que le fait que ma fille fasse partie d'un protocole de recherche m'a fait évoluer et voir les choses autrement ... on a besoin de savoir et pour cela il faut de la communication afin que les gens qui peuvent être concernés soient informés de ce protocole et il faut vous dire que même dans le milieu médical il y a des barrières car certains ne sont pas au courant ... donc à partir de là, c'est sur que ça devient compliqué ...

Barbara 20/03/2015 13:00

même lors d'une réunion pour une "intégration" les instits n'ont pas acces au dossier médical (alors que nous avons un droit de réserve) toujours des fermetures des cadres des caches alors que tous ensemble nous avons le même objectif de meilleur pour l'enfant

...

Kid Friendly 20/03/2015 10:57

Que les gens sont cons parfois ! La réflexion de la dame au supermarché me rappelle une remarque entendu à un nouvel an. Une dame disait à son mari en parlant de BM "son mari est très malade". Son mari c'était mon BP connasse et ce genre de réflexion façon "commère" à portée d'oreilles inconnues est plus que malvenue !!!
Ce que tu écris me touche aussi parce que ma mère est malvoyante et que comme ça ne se voit pas (!) au 1er abord, on a souvent des réflexions cons des gens qui pensent forcément à mal (genre si on prend tout l'escalier parce qu'on lui tient le bras pour descendre c'est fatalement pour emmerder le monde !). J'avoue que j'ai tendance à sortir les crocs dans ces cas-là.
Après, effectivement je pense que les gens n'osent pas venir directement poser des questions alors que ce serait bien mieux que de murmurer par ailleurs. Et j'espère que ce billet fera avancer un peu les choses.

madamezazaofmars 05/04/2015 20:58

J'espere qu'on arrivera tous ensemble a faire bouger les choses et pour tout le monde

Barbara 20/03/2015 12:57

en effet les handicaps invisibles aussi ne sont pas toujours bien vus ni compris toujours se justifier

c'est usant aussi parfois

Isavoyage 20/03/2015 10:48

Tu écris quelque chose qui m'intrigue : "Personne n'est jamais venu me poser de questions. Pourtant je crois au fond de moi que j'aurai bien aimé". Comment formuler ce type de question sans risquer de heurter un parent, et éventuellement un enfant si celui-ci est présent ? Comment peut-on dire "je vois que votre enfant est différent, quelle est sa spécificité, j'aimerais savoir pour entrer en contact avec lui, avec vous, car sans ces éléments, j'ai peur de mal faire, de vous blesser, de mettre votre enfant mal à l'aise ?" Cette question, je me la pose aussi quand je croise un adulte handicapé et que je sans bien que mon comportement n'est pas le même qu'avec un adulte non-handicapé, et je ne sais pas aller vers l'autre de peur de blesser.

madamezazaofmars 05/04/2015 20:59

Moi je pense qu'on sent les gens et que si c'est fait avec bienveillance, je me sens capable de repondre à leurs questions et de peut être les informer, voir même les rassurer

Nath 20/03/2015 10:43

Merci Zaza pour ce joli texte ... elle est longue parfois la route pour que nos petits gars soient acceptés comme ils sont, avec leurs différences mais heureusement, on rencontre aussi de jolies personnes en chemin, ça nous donne envie de continuer.
Je suis comme toi, je communique, communique, communique pour expliquer, montrer que la vie est belle même si elle n'est pas telle que certains la rêvent, pourtant je suis pudique et n'aime pas vraiment raconter mon quotidien, mais je me dis que ça vaut la peine, pour ton petit Sacha, pour mon Louis et pour tous les autres enfants extra ordinaires ...Pour qu'enfin on les regarde avec des paillettes dans les yeux et qu'on voit tous les atouts qu'ils ont dans leurs poches ;)

madamezazaofmars 05/04/2015 21:00

<3<3<3

danslapeaudunefille 20/03/2015 10:38

Dans l'école de ma fille, il y a un petit garçon qui a un souci pour marcher. Je trouve cela "super" qu'il soit dans cet école et que les enfants réalisent qu'on peut être différent. Cela permet d'aborder avec eux le sujet de l'handicap.

madamezazaofmars 05/04/2015 21:01

Je trouve ça super aussi

Selky 20/03/2015 10:36

Ton fils est magnifique... en tout point et tu as bien raison de dire qu'il est extra ordinaire.... J'en suis persuadée. Tu sais quoi j'ai les larmes aux yeux en lisant ça, j'imagine la souffrance que tu ois ressentir en entendant ça. Les réactions par rapport à la différence m'indignent je ne sais pas comment tu fais pour garder silence. Tu "vous" protèges je sais, c'est pas facile.
Mes enfants sont comme moi je crois, ils sont envahis de compassion vers les enfants "différents", ils se transforment, s'emplissent naturellement d'empathie et vont vers eux spontanément.
A l'école une maman a eu un deuxième bébé trisomique. L'échographie ne l'avait pas décelé apparemment, enfin j'en sais pas trop plus. Elle l'a "caché" longtemps son fils, dans la poussette, aux autres... Ce gamin il est extra, il joue au parc maintenant et mes ptisQ jouent souvent avec lui . J'ai du mal à comprendre les gens qui ont peur des différences. Mais merde pourquoi?????????

madamezazaofmars 05/04/2015 21:01

Elle est belle l'histoire de cette maman et j'aime beaucoup ce que tu écris

Yolina 20/03/2015 10:31

J'ai un frère lourdement handicapé (en fauteuil roulant, aveugle, avec un retard mental important), j'ai donc côtoyé des dizaines, peut-être même des centaines d'enfants handicapés dans ma vie. Et pourtant l'année dernière il y avait un petit garçon dans la classe de ma fille qui avait des "problèmes" ;) et bien je t'avoue que ma première réaction a été d'avoir peur et de me demander s'il pouvait faire du mal à ma fille. Parce qu'il avait au moins 1 ou 2 ans de plus que les autres, qu'il est plus grand, qu'il est plus fort, qu'il semble avoir des réactions parfois imprévisibles... Ma fille m'a dit récemment qu'il tapait souvent les petites filles dans la cour de récré "parce qu'il les adore" (ce que d'ailleurs elle avait l'air de trouver complètement logique). Franchement j'ai eu hyper honte de ma réaction, même si j'ai essayé de la cacher tant bien que mal, j'ai eu de la peine pour lui et pour moi. Tout ça pour dire qu'on peut avoir un comportement maladroit souvent dicté par la peur, mais que ce n'est pas forcément significatif d'un manque d'ouverture, que personne n'est à l'abri d'une attitude déplacée, et qu'il faut garder je crois confiance en la capacité des gens à se remettre en question. Même si ce n'est sans doute pas facile à mettre en place j'aurais aimé que la maîtresse nous parle de cet enfant, à l'oral ou à l'écrit, sans le stigmatiser bien sûr, pour qu'on puisse mieux le comprendre et communiquer avec lui.

madamezazaofmars 05/04/2015 21:02

Je comprends ta réaction et c'est vrai que je peux comprendre que les autres parents aient des craintes, d'ou mon souhait de pouvoir leur expliquer

marie zibouiboui 20/03/2015 10:24

Cette peur de la différence fait tellement de dégâts dans ce monde de fous...
Tu as bien fait d'écrire ce texte, une seule personne touchée et c'est déjà gagné !
Et puis même si pour l'instant Sacha ne parle pas, il vous fait comprendre plein de choses !
Bises à toi et continue de nous émerveiller avec tes jolis photos.

madamezazaofmars 05/04/2015 21:02

Merci marie

Maman Rite 20/03/2015 10:14

Bonjour, bravo pour ce texte. Je vais me faire l'avocat du diable (pas pour les regards hostiles ça c'est intolérable !) pour ces parents qui n'osent pas poser de questions. Ma fille a toujours été en classe avec des petits enfants qui ont un handicap, nous le savons parce que ces enfants ont souvent une AVS pour les aider mais nous n'en savons jamais plus ...et bien qu'ayant déjà parlé aux parents je n'ai jamais osé aborder la question du handicap de leur enfant pas pas désintérêt plutôt par peur de blesser, de paraître indiscrète, de ne pas savoir quoi dire aussi ! Merci pour le blog. Bonne continuation

madamezazaofmars 05/04/2015 21:03

Merci a toi pour ton honnetete

Mademoizelle E' 20/03/2015 10:13

L'an dernier, lors du petit déjeuner de fin d'année avec les parents, les parents de mon élève autiste était intervenu pour apporter des explications... C'était super émouvant et il y a eu un bel engouement... Dommage c'était en mai mais je pense que ca a facilité les rapports pour la moyenne section

madamezazaofmars 05/04/2015 21:03

Oui mais toi t'es une super maitresse

Lily B. 20/03/2015 10:11

Cette photo est tellement belle !!

madamezazaofmars 05/04/2015 21:03

Merci

Mère Débordée 20/03/2015 10:10

Tes mots me touchent à un point... Tu n'imagines même pas comme c'est... pas blessant, mais presque, et en même temps, réconfortant d'avoir mes mots ailleurs que chez moi.

Au supermarché, l'autre jour, une femme avec un regard horrifié sur ma fille "Mais, elle est pas normale non ?"
Punaise, j'ai cru que j'allais exploser. J'ai répondu du tac au tac "Elle est tout à fait normale mais vous, vous devez être bien conne"

C'est sorti tout seul, impossible de contenir tout ça.

Parce que moi aussi, j'en ai assez des regards mi-effrayés, mi-compatissants.
Je préférerais qu'on vienne me demander simplement "J'ai remarqué que Sarah a un problème, ça m'intrigue, je peux vous demander ?"

Rien n'est pire que le regard et les paroles des gens qui ne savent pas et spéculent....

madamezazaofmars 05/04/2015 21:04

Je comprends ta colere, rien que de lire tes mots, ça me met la rage

Kiara 20/03/2015 10:08

Cette photo est magnifique. Il doit se passer tellement de choses dans sa jolie tête.
Ton enfant est différent, mais c'est un enfant comme les autres. Un petit garçon qui grandit, qui découvre la vie, peut-être (sans doute) avec un regard différent.
Je suis prof depuis quelques années maintenant et je me rends compte que, quand on a un élève handicapé, peu importe le handicap, dans la classe, les parents des autres enfants ne sont pas focéments compréhensifs, ils jugent. Pire, ils croient savoir ce qui se passe en cours parce que leur enfant leur a dit que... Et c'est bien dommage. J'invite les parents à en parler avec ceux de l'enfant concerné, mais peu le font malheureusement.

madamezazaofmars 05/04/2015 21:04

Déjà tu fais la démarche et c'est tout a ton honneur

script>