Et moi j'ai le coeur comme du chewing gum

Et moi j'ai le coeur comme du chewing gum

Je suis devenue mère pour la première fois il y a 8 ans. J'ai à la fois l'impression que c'était hier et en même temps ça me parait loin parfois. Pourtant je me souviens très bien de cette grossesse surprise, de ce mélange de peur et d'excitation, de mon accouchement...

Je me souviens aussi des premiers pas de mon fils, de ses boucles blondes, de son calme, même de son odeur et de toutes ses émotions qui faisaient à chaque fois un peu plus grossir mon coeur d'amour et de fierté.

J'ai repensé à ça hier soir parce que je revis ça avec le Mistouflon. Mon fils m'épate, me surprend, me fait rire, me fait gonfler le coeur un peu plus chaque jour. Et ça m'a aussi fait réaliser qu'avec Jajaja ça n'a jamais été comme ça. Je m'en suis voulu de le penser mais c,'est juste la vérité. Peut être que je me suis mentie à moi même quand il était plus petit, mais non, ça n'a jamais été comme ça.

Bien sûr il y a eu le même amour, la même fusion, je l'ai tellement désiré ce bébé, 2 ans d'attente, et enfin mon petit prince russe est arrivé dans nos vies. Mais il y a un tas de choses qu'il n'a jamais fait, le genre d'étapes sûrement par lesquelles doivent passer tous les bébés et qui m'ont mis la puce à l'oreille au final même si a la base, je me disais juste que chaque enfant est différent, va à son rythme, le genre de phrases qu'on débite à n'importe quelle maman tout au long de la journée.

Comme on me l'a déjà écrit ici, il n'y a pas de place dans l'histoire de Jajaja pour la culpabilité et je sais que c'est vrai, mais chaque jour passé auprès du Mistouflon est pourtant comme une petite piqure de rappel qui me dit " mais pourquoi tu n'as rien vu ? "

Et je redécouvre du coup tout ce qu'un bébé de 14 mois est capable de faire. Les bravos, les au revoir, sa façon de m'imiter quand je chante, de me donner a manger avec l'énorme louche de sa dinette, d'aller voler le petit Jésus dans la crèche et de partir en courant parce qu'il sait qu'on va lui courir derrière et le disputer pour de faux, les anneaux qu'il place sur la pyramide, les encastrements qu'il réussit de plus en plus souvent, sa compréhension de ce qu'on a l'habitude de faire avec lui, ses façons de nous imiter, de nous montrer les choses du doigt, de bien faire comprendre qu'il n'est pas d'accord, de feuilleter des livres, de jouer au ballon, de m'apporter la pelle et la brosse.

Je suis comme toutes les mamans du monde avec leur enfant je suppose, fascinée, complètement sous le charme, avec toujours cette impression que cet amour mélangé à de la fierté et une infinie tendresse, pourrait faire exploser mon ventre tellement c'est fort à l'intérieur.

J'avais oublié cette magie, certains gestes, des rires,des évidences et des première fois.

Je pense à Jajaja et je m'en veux encore un peu, jusqu'à ce qu'en ouvrant les yeux, je me rende compte que lui aussi me rappelle des choses que j'avais oublié.

Le premier livre rapporté de la bibilothèque, le premier cadeau de Noel fabriqué avec ses mains, les premières gommettes collées n'importe comment mais ou on voit nettement un poisson, la première photo de classe, les premiers griboullis...

Et tant d'autres premières fois qu'on a peut être pas vécu quand il fallait, comme il fallait mais on a bien le temps de se rattraper.

Commenter cet article

swettylux 08/01/2015 13:57

très belle article :)

stephie 07/01/2015 18:10

Ne surtout jamais comparé les enfants... c'est ce que l'on s eforce de faire chez nous, même si c'est souvent bien tentant. Mais tellement réducteur. Ton petit prince russe a tant d'autres manières pour vous attendrir et vous rendre fiers de lui... joli billet

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:25

Je ne les compare pas mais je constate parce que c'est tellement évident... Mais oui Sacha a bien d'autres ressources, tellement ...

anyo 07/01/2015 14:19

Quel joli texte! Tu parles si joliment de tes enfants,de ta maternité! J'ai cette même sensation,d'avoir "loupé" quelques premières fois de mon second. La 1 ère changeait encore trop vite pour que je remarque les progrès du second et il y avait une certaine crainte aussi à m'attacher à lui comme si nous ne le meritions pas tout à fait après 3ans d'attente...et puis il y a eu une troisième et nous avons redecouvert ces petits bonheurs!
Merci d'avoir partagé cette belle mais parfois douloureuse réflexion avec nous!

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:26

Merci pour tes mots

Barbara 07/01/2015 11:31

"Et tant d'autres premières fois qu'on a peut être pas vécu quand il fallait, comme il fallait mais on a bien le temps de se rattraper."

oui car de l'Amour pour les 3
différents mais toujours de l'Amour c'est indéniable et ça se voit

des progrès gigantesques depuis quelques temps une écoute cöté institution et médical me semble t il ?

des rythmes différents
mais tout est possible
zut zut pourquoi toujours un billet important quand j'ai pas le temps de répondre et apporter les bons mots
je repasserai

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:26

Merci à toi

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:26

Oui j'ai envie de croire que tout est possible

Barbara 07/01/2015 11:31

MERCI pour les partages en tout cas

AnneSoA 07/01/2015 11:22

J'aime toujours autant les mots que tu partages avec nous pour nous parler de tes fils. Tous les 3 bien différents c'est sûr, mais aussi bien entourés de tout l'amour que tu portes à chacun. (Maintenant il faudrait y aller mollo avec le chewing-gum car c'est un peu beaucoup pour mes hormones à fleur de peau ^_^) Des bisous ma Zaza

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:27

Promis je vais te ménager. Et merci pour tes gentils mots

PetitDiable 07/01/2015 10:51

quel billet émouvant...

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:27

Merci <3

Emma 07/01/2015 10:10

<3

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:27

Merci

alice 07/01/2015 09:29

L'amour qu'on porte pour nos enfants est le seul qui soit pure, sincère et sans pour autant recevoir du retour, c'est comme l'amour qu'on portent à nos parents ! C'est juste magique

Madamezazaofmars 08/01/2015 00:27

Voilà magique c'est bien le mot

script>