Ce grand frère que je n'ai jamais eu

Ce grand frère que je n'ai jamais eu

Si à l'âge de l'empereur on m'avait demandé si je voulais avoir une petite soeur ou un petit frère, j'aurai répondu non sans hésiter. Oui j'étais une petite fille un peu egoiste, qui ne voulait ses parents et ses jouets que pour soi. Disons que je n'en ressentais pas du tout le besoin. Et puis j'ai quand même passé mon enfance avec mon cousin plus jeune de 3 ans.

J'ai commencé a penser que c'était dommage d'être fille unique quand j'étais au lycée je crois. C'est à ce moment là que j'ai commencé à penser que ça aurait été quand même chouette d'avoir un grand frère, pas un petit, l'un ou l'autre de toute façon il était déjà trop tard.

Je l'imaginais grand, brun, les cheveux un peu longs ( ça me rappelle quelqu'un). Je pensais qu'il aurait toujours été là pour moi.

C'est lui qui m'aurait couvert auprès des parents quand dans ma chambre ça puait le tabac froid en prétendant que c'est lui qui s'en était grillé une. Il m'aurait fait découvrir des musiques que je ne connaissais pas. C'est lui qui m'aurait appris à conduire mon scooter, ce qui m'aurait peut être éviter de me prendre un mur. Il aurait fait semblant d'être fâché quand un de ses copains m'auraient plu, me mettant en garde, et moi je n'en aurai fait qu'a ma tête pour finalement me rendre compte qu'il avait raison. Il m'aurait pris pour une gamine et en même temps on se serait tout confié.

Et ce Noel on se serait retrouvé. On aurait grandi mais au fond on serait resté les mêmes avec nos mots, avec nos codes...

Après tout même si ce grand frère avait existé, on se serait peut être détesté, ça arrive, mais je n'arrive pas à l'imaginer ainsi.

Ce pouvoir de la fratrie me fascine tellement depuis que j'ai des enfants moi même. Cette complicité, ces rires, cet amour que je ressens entre mes fils me fascine tellement. Je suis toujours toute chamallow quand je les regarde jouer ensemble, échanger à leur façon. Et alors que l'empereur râle après le Mistouflon parce qu'il lui a piqué un playmobil, c'est le premier à défendre Jajaja si c'est moi qui intervient. Et je trouve ça beau, je trouve que c'est une vraie force. Avec ou sans leurs parents, mes fils ne seront jamais tout seuls dans la vie puisqu'ils seront là j'espère les uns pour les autres.

Et c'est comme le coeur d'une maman, on pense toujours qu'il n'y aura pas assez de place dans celui de ses enfants pour accueillir un nouveau venu et pourtant si. L'empereur par exemple, qui râle souvent, parce qu'il aime bien avoir l'exclusivité, réclame encore un dernier bébé ( vite qu'il aille en parle a son père).

Comme j'aimerai être une mouche parfois pour voir mes deux grands à l'école, j'aimerai me glisser dans leur peau quand ils sont comme ça, tous les trois ensemble, et qu'on a l'impression que rien ne pourra jamais les séparer.

Je ne connaitrai jamais la force de cet amour fraternel,je le regrette aujourd'hui, et je me dis que c'est peut être ça qui m'a poussé inconsciemment à avoir plusieurs enfants.

Eet je ne le regrette pas, ils auront toujours quelqu'un sur qui compter.

Commenter cet article

lexou 31/01/2015 11:54

J'ai une soeur plus jeune que moi de 4 ans, et même si à l'adolescence j'en avais marre qu'elle me colle aujourd'hui je suis ravie de l'avoir et d'avoir des neuveux à gâter!J'ai un seul enfant et pas du tout envie pour le moment d'en avoir un autre.Mon cher et tendre est de moins en moins la, de plus en plus au travail et pour tout un tas de raisons je n'ai pas envie d'avoir un autre enfant mtnt.Je pourrais changer d'avis, mais ma fille ne semble pas en souffrir, elle a trois cousins une cousine qu'elle voit très souvent et des tas de copains et copines (fille et fils d'amis) avec qui s'amuser, mais je conçois très bien que l'on veuille autre chose que ce que l'on a ;-) J'aurais aussi aimé avoir un grand frère pour le coté protecteur surtout!

the Parisienne 31/01/2015 10:08

j'ai envie de chanter "toi le frère que je n'ai jamais eu " en lisant cet article ... Et ça me fait aussi un peu penser à moi je dois dire, même si j'ai fait le m^me cadeau empoisonné à ma fille d'être fille unique ... Heureusement; elle a deux demi frères qu'elle adore !

Barbara 30/01/2015 21:01

magnifique billet

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:40

Merci beaucoup

working mum 30/01/2015 20:44

c'est juste et c'est pourquoi je ne suis pas à l'aise d'avoir une seule fille, je n'arrive pas à m'y faire...

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:40

Je te comprends...

MissBrownie 30/01/2015 18:20

C'est drôle parce que j'avais une petite soeur, puis un petit frère longtemps après, mais avec ma soeur, nous rêvions d'avoir un grand frère et nous harcelions nos parents pour savoir s'ils n'avaient pas des enfants cachés ;)

Chupa a son grand frère mais elle aurait préféré avoir une grande soeur vu comment son frère est avec elle.

On idéalise parfois trop.
Je connaissais une fille qui avait 2 grands frères et ils se moquaient tout le temps d'elle.

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:41

Oui après tout ca se serait peut être super mal passé mais dans ma tête ça reste ancré comme quelque chose de positif

Marjibk 30/01/2015 14:16

Ce titre m a donné envie d écouter la chanson de Leforestier!
J ai une grande sœur tres proche en âge (16mois d écart) et très proche tout court finalement. Ma vie n aurai pas été la même sans elle forcément et cette relation m a beaucoup apportée.
J ai 2 enfants... Relation de cause à effet probablement et quand je les vois jouer ensemble, se sourire, ce petit truc qui se passe et que seuls eux comprennent... C est chouette a voir!

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:42

J'y ai pensé tout au long de mon article à cette chanson

soleil_doux 30/01/2015 12:40

Moi aussi, je rêvais d'une grand frère en alternance avec le rêve d'être enfant unique ! je suis l'aînée d'une fratrie de 5 frères et sœurs. je pense que l'on ne peut pas s'empêcher de rêver d'une autre famille que la sienne. Je suis tout à fait d'accord avec @Emma June, il y a aussi des mauvais côtés dans les fratries avec notamment ce sentiment de solitude dont elle parle.

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:43

Je ne dirai pas que c'est un rêve pour moi mais j'aurai beaucoup aimé Pui

La Mère Joie 30/01/2015 12:28

Savoure ces jolis moments de complicité entre tes enfants. Ca les construit et ça t'apporte plein de bonheur.
Sans être pessimiste, on ne sait jamais comment la/les relation(s) dans la fratrie va/vont évoluer.
Je rejoins assez la fin du commentaire d'Emma June dont j'adore la dernière phrase d'ailleurs.

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:44

Mais ha savoure, ça me remplit de bonheur.
Effectivement ils ne s'entendront peut être plus ou moins bien mais j'ai quand même envie de croire en cette solidarité

Carole Nipette 30/01/2015 12:02

Ce n'est pas de l'égoïsme que de vouloir ses parents pour soi tout seul ! Nina aussi veut un grand frère de temps en temps mais surtout pas des plus petits qu'elle :)

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:45

Je ne parle que de moi hein quand je parle d'égoïsme
Nina et moi même combat

Emma June 30/01/2015 10:20

C'est intéressant ton témoignage.
Moi même j'ai un grand frère et une grande soeur et je ne veux qu'un enfant.Je pense qu'on idéalise toujours un peu la situation qu'on n'a pas connu et d'ailleurs, comme tu le dis, tu aurais aimé un grand frère et dans tous les cas, ça n'aurait pas été possible puisque tu aurais été l'ainée :-) Fratrie ou unique, je pense qu'il est sain d'apprécier les bons côtés de la vie que l'on a eu même s'il est toujours humain de penser que l'herbe est plus verte ailleurs ;-) Je connais aussi les mauvais côtés de certaines fratries et le sentiment de solitude peut tout de même s'y faire sentir. Le bonheur est là où on veut bien le planter :-)

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:47

J'ai tout de suite pensé a toi

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:47

Il y en a pourtant et ce sont des parents tres heureux

Madamezazaofmars 30/01/2015 21:46

J'apprécie ce que j'ai et je ne pense pas que l'herbe soit plus verte ailleurs mais j'ai ressenti un vrai manque et j'ai coulé en parler.
Mon bonheur je l'ai planté avec celui qui partage ma vie et il n'arrête pas de faire des petits

Carole Nipette 30/01/2015 15:16

Soleil doux, ma fille est enfant unique, j'en ai souvent parlé sur le blog...

soleil_doux 30/01/2015 12:43

@ Emma June, j'aime beaucoup ton témoignage et ta dernière phrase Le bonheur est là où on veut bien le planter :-) je trouve rarement des blogs de maman ou de papa qui ont un enfant unique (mais peut-être que je cherche mal)

script>